Essais

Essai Volvo S60 T6 hybride rechargeable : l’indéniable atout des berlines

Survivante dans une gamme qui ne compte plus que des SUV et des breaks à part elle, la S60 a pourtant une carte importante à jouer quand vient l’heure de passer à la pompe. Découverte de l’une des Volvo les plus recommandables.

essai volvo s60 t6 2022 8
essai volvo s60 t6 2022 10

On le sait, les SUV et autres crossovers ont le vent en poupe. A tel point qu’aujourd’hui, la vaste majorité des constructeurs font tout ce qu’ils peuvent pour essayer de surélever un peu leurs autos, quelles qu’elles soient, afin de plaire et de bénéficier de ressorts marketing en créant des sous-segments de segments automobiles. En Europe en 2022, il est presque plus original de présenter une auto à la garde au sol normale qu’un modèle haut sur patte ! Mais inutile de se voiler la face, s’il existe encore une S60 aujourd’hui, c’est bien parce que sa conception remonte à quelques années et que la suédoise poursuit paisiblement sa carrière. Elle recèle pourtant de qualités que d’aucuns qualifieraient de primordiales en ces temps où les économies et la sobriété (énergétique comme pécuniaire) sont presque érigées au rang de religion.

essai volvo s60 t6 2022 7
essai volvo s60 t6 2022 14
essai volvo s60 t6 2022 15
essai volvo s60 t6 2022 9

Moins énergivore

C’est que, sous sa silhouette élancée et discrètement agressive, la S60 bénéficie surtout d’une garde au sol normale et d’une hauteur contenue (1,44 m). Ajoutez-y une carrosserie tricorps qui va à l’essentiel et ne singe pas le parpaing sur roue et vous verrez que le poids à vide reste juste en dessous des 2 tonnes en hybride rechargeable T6 (1 964 kg pour être précis), soit tout de même 117 kg de moins que le XC60 Recharge T6 essayé quelques mois plus tôt, et qui dispose pourtant exactement de la même mécanique, au cheval près.

essai volvo s60 t6 2022 12

Et quand vient l’heure de compter ses deniers à la station essence, le constat est sans appel. Alors que le SUV peine vraiment à boire moins de 9,5l/100 km de sans-plomb sur autoroute en roulant aux vitesses légales, la berline nous a gratifié d’un joli 7,5 l/100 km de moyenne dans les mêmes conditions. Sacrée différence ! Idem sur route où nous avons relevée 4,2 l/100 km sur un trajet vallonné d’une grosse centaine de kilomètres. Et ce grâce à un atout de taille : sa batterie.

essai volvo s60 t6 2022 11

En bonne hybride rechargeable, la S60 Recharge T6 embarque en effet un accumulateur assez solide pour lui permettre de tenir plusieurs dizaines de kilomètres sur la seule force du courant. Les 18,8 kWh de capacité nous ont permis d’atteindre carrément 79 km sans jamais allumer le moteur thermique. Le tout sur un parcours mixte mêlant de la ville, de la route et de la voie rapide. Bluffant ! Pour rappel, le XC60 s’est contenté d’une grosse quarantaine de kilomètre dans les mêmes conditions, soit une autonomie électrique quasiment divisée par deux.

essai volvo s60 t6 2022 13

Plus sympa à conduire

Les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là puisqu’en étant plus basse, la S60 profite aussi d’une bien meilleure insonorisation, d’une position de conduite plus agréable ainsi que d’une agilité accrue par rapport au XC60. Sa direction peu communicative est par contre précise et consistante, tandis que le train avant ne rend pas les armes tout de suite. Le sous-virage n’est jamais loin si l’on force, mais il y a déjà de quoi exploiter les 360 ch et 659 Nm de couple cumulés. Elle n’a certes pas le dynamisme d’une BMW Série 3, mais la sino-suédoise  (Volvo appartient au groupe chinois Geely) ne rechigne pas à enchaîner les courbes dans une stabilité à toute épreuve, bien aidée par un amortissement rigoureux.

essai volvo s60 t6 2022 4

Revers de la médaille, cette suspension passive relativement ferme est loin d’offrir le moelleux du châssis pneumatique piloté qui équipait notre version d’essai du SUV. Il faut donc composer avec quelques percussions en ville et une certaine sécheresse à basse vitesse (surtout avec des jantes de 19 pouces comme ici), même si l’habitacle douillet et très bien fini filtre une partie des remontées. Volvo oblige, la présentation intérieure se montre par ailleurs absolument sans surprise. Et sans surprise non plus, n’hésitez pas à cocher l’option Bowers & Wilkins (2 700 €) si votre porte-monnaie vous le permet, tant cette sono optionnelle se montre agréable à l’oreille. L’espace à bord est pour sa part bien suffisant pour une petite famille, avec notamment un coffre donné pour 391 l de capacité. Mais berline oblige, la malle n’est pas la plus pratique pour charger et décharger des objets encombrants.

essai volvo s60 t6 2022 3
essai volvo s60 t6 2022 6
essai volvo s60 t6 2022 2
essai volvo s60 t6 2022 5

Pas donnée mais dans la moyenne

En définitive, la Volvo S60 T6 Recharge est de loin une option plus recommandable que le XC60 pour les gros rouleurs qui veulent faire attention à leurs dépenses. Que l’on s’entende bien, on parle ici de consommation plus qu’autre chose, car comme toute les Volvo, la berline n’a rien de bon marché au moment de l’acquisition. Comptez 50 700 € minimum pour une motorisation micro-hybride et une finition d’entrée de gamme, mais notre version d’essai T6 Recharge réclame au bas mot 65 350 €, et ce sans compter d’éventuelles options. Un gros billet à la hauteur des prestations et prétentions de l’engin, qui n’a rien d’incongru quand l’on considère la concurrence formée par la Série 3 30e xDrive (292 ch, dès 64 000 € en finition M Sport) ou la Mercedes-Benz Classe C 400e 4MATIC (381 ch, à partir de 70 800 €). Sans compter qu’à finition et motorisation équivalente, une S60 se négocie 9 130 € de moins qu’un XC60. Alors, sans besoin impérieux d’un peu plus de place et d’un coffre plus pratique, pourquoi bouder la berline ?

essai volvo s60 t6 2022 1

Jalil Chaouite

Jalil Chaouite

Tant que ça roule, ça me plait... Ou presque. En tout cas je suis toujours curieux d'essayer tout ce que je peux, pour multiplier les points de comparaison. Je mentirais si je disais que je ne préfère pas une sportive à une banale citadine, mais je mets un point d'honneur à aborder chaque nouvel essai avec la même neutralité. Mes avis sont en général très tranchés, mais je ne suis jamais fermé à la discussion ! Bonne lecture :)

Shares