Essais

Essai nouvelle Ford Focus Active 1.5 EcoBoost : chemin de traverse

Popularisée par Volvo avec l’appellation Cross Country et Audi sous le blason Allroad, la mode des crossovers -comprenez croisement entre deux segments automobiles différents- a fait fleurir des modèles inédits au sein des gammes. Break surélévé, citadine baroudeuse ou encore SUV coupé, il y en a pour tous les goûts. Après les petites Fiesta et Ka+, c’est aujourd’hui à la compacte Focus de se décliner en version Active disponible aussi bien en berline qu’en break.

Essai-Ford-Focus-Active_15
Essai-Ford-Focus-Active_14
Essai-Ford-Focus-Active_13

L’actuelle génération de Focus a été lancée l’année dernière, en apportant de gros changements par rapport à la précédente itération. Toujours plus européenne, plus consensuelle que sa devancière dans son dessin, elle n’en reste pas moins une compacte attachante car très plaisante à conduire et financièrement bien placée (voir l’essai complet ici). Elle embarque toute une palanquée d’aide à la conduite (conduite semi-autonome, aide au stationnement automatique, affichage tête haute, phares Full LED adaptatifs, surveillance des angles morts…) et son intérieur, sombre et un brin austère, est fonctionnel à défaut d’être très qualitatif. Tous ces attributs se retrouvent aussi sur la version Active, qui muscle sa silhouette en adoptant un look d’aventurière à grand coup de protections saillantes en plastique, barres de toit ainsi qu’une garde au sol surélevée de 30 mm. Bien que je confesse l’avoir trouvé un peu too much sur les premières photos, j’ai été agréablement surpris de constater que l’Active offre une vraie prestance de visu, avec des proportions bien étudiées et un look dans l’air du temps. En proposant la même taille et le même espace intérieur que la Focus classique, elle a le bon goût de ne pas sacrifier la praticité sur l’autel du look.

Essai-Ford-Focus-Active_8
Essai-Ford-Focus-Active_9
Essai-Ford-Focus-Active_10
Essai-Ford-Focus-Active_7

Qualités routières préservées

Essai-Ford-Focus-Active_6

En devant Active, la Focus adopte des triangles de suspension spécifiques, des ressorts et amortisseurs tarés différemment ainsi qu’un nouveau réglage de sa direction électrique. Autant d’éléments qui jouent drastiquement sur le feeling de conduite, ce qui me faisait craindre le pire. Au volant pourtant, pas de quoi tirer la tête. Le centre de gravité rehaussé impacte légèrement l’excellente agilité de la Focus sans pour autant la faire devenir pataude, et l’on retrouve toujours cette précision de conduite qui fait défaut à bien des autos du segment. Le confort est au rendez-vous malgré quelques trépidations perceptibles, qui pourraient être imputées aux jantes optionnelles de 18 pouces de mon modèle d’essai (17 pouces de série). Le roulis est présent mais maîtrisé et la Focus Active ne s’affale jamais dans les courbes. En cherchant la petite bête, la détente des suspensions m’est apparue perfectible, puisque je me suis surpris d’arriver deux fois en butée alors que je conduisais à allure normale sur une départementale au bitume irrégulier.

Essai-Ford-Focus-Active_2

De son côté, la direction très légère est franchement avare en sensation et son ressenti toujours aussi artificiel. Un défaut partiellement corrigé en mode Sport où elle se raffermit légèrement. Il faut alors composer avec une cartographie de la pédale d’accélérateur très agressive (toute la puissance est disponible alors que vous n’appuyez pas à fond sur la pédale), ce qui impose un dosage fin du pied droit sous peine de ruades mal contrôlées en sortie de virage. Ma Focus disposait du 3-cylindres 1.5 EcoBoost de 150 ch, un bloc alerte et volontaire qui sied bien à la berline américaine. Non seulement est-il largement suffisant pour affronter tout type de route, mais il se montre également raisonnable à la pompe, avec 7,5 L/100 km relevé lors de l’essai, sans chercher à le ménager. Quant à la boîte automatique à 8 rapports, elle est docile et douce au quotidien, mais lente et dirigiste quand on hausse le rythme : elle ne laisse jamais vraiment la main, même en mode manuel en utilisant les palette solidaires du volant.

Essai-Ford-Focus-Active_5

Déclinable à l’envie

Essai-Ford-Focus-Active_12

Pas question de faire du hors-piste avec une compacte à peine modifiée (surtout qu’elle ne reste qu’une simple traction), mais la version Active permet quand même de quitter le bitume et de s’engager sereinement sur des pistes roulantes. Attention toutefois aux grosses ornières, l’angle de chasse n’étant pas assez important pour rouler sans s’en soucier. Deux nouveau modes de conduite nommés Trail et Terrains glissants permettent de jouer sur l’ESP pour améliorer la motricité sur les surfaces difficiles. Au final, la Ford Focus Active est une bonne alternative pour qui souhaite élargir un peu son champ d’action tout en gardant le gabarit d’une compacte. La concurrence s’y est parfois cassé les dents (Infiniti en a fait le frais avec son QX30 qui ne se vend pas), mais l’idée mérite que l’on s’y attarde.

Essai-Ford-Focus-Active_1
Essai-Ford-Focus-Active_4
Essai-Ford-Focus-Active_3

Surtout, Ford l’a joué fine en proposant -comme d’autres constructeurs- une gamme en forme de trident : à partir du deuxième niveau de finition Titanium, la gamme Focus part d’un côté vers le sport avec ST-Line, de l’autre vers le crossover avec Active, les deux imposant un surcoût modéré de 750 €. Tout en haut, une version luxe Vignale se démarque du reste, moyennant 2 900 €. Beaucoup de profils d’acheteurs différents se retrouvent donc dans l’équation, et ce n’est pas fini : la sportive Focus ST est d’ores et déjà annoncée avec sous son capot le même 4-cylindres que celui de la Mustang dans une version 280 ch, tandis qu’une plus violente RS arrivera peut-être en 2020, tout comme une version hybride 48V. Avec une seule plateforme, Ford proposera ainsi une dizaine de déclinaisons (en comptant les breaks) dans un avenir proche. Technique commerciale peut-être, mais la rationalisation à parfois du bon : le client est gagnant et peut choisir ce qui lui convient le mieux !

Essai-Ford-Focus-Active_11

Les tarifs et équipements de la gamme Focus :

Tarifs Ford Focus
Equipements Ford Focus
Architecture gamme Ford Focus
Jalil Chaouite

Jalil Chaouite

Tant que ça roule, ça me plait... Ou presque. En tout cas je suis toujours curieux d'essayer tout ce que je peux, pour multiplier les points de comparaison. Je mentirais si je disais que je ne préfère pas une sportive à une banale citadine, mais je mets un point d'honneur à aborder chaque nouvel essai avec la même neutralité. Mes avis sont en général très tranchés, mais je ne suis jamais fermé à la discussion ! Bonne lecture :)

Shares