Essais

Essai nouveau Kia Niro électrique (2022) : la voix de la raison

Conçu dès le départ comme un produit ultra pragmatique, le Niro électrique s’est fait un nom et revient pour une nouvelle génération avec des arguments connus mais toujours d’actualités.

essai kia niro ev 2022 2
essai kia niro ev 2022 6

Il y a toujours quelques références que l’on peut citer quand quelqu’un demande un conseil pour tel ou tel achat. Des noms qui viennent facilement à l’esprit, des produits grand public, des « choix par défaut » si l’on veut décrire le phénomène de manière péjorative. Et le Kia Niro est de ceux-là depuis son lancement. Pas question ici de rabaisser le coréen, qui a d’ailleurs fait de sérieux efforts pour se montrer plus sexy à l’occasion de sa nouvelle génération, avec un look bien plus affirmé qu’auparavant. Signatures lumineuses travaillées, style plus SUV que crossover, détails de carrosserie contrastés…

essai kia niro ev 2022 5
essai kia niro ev 2022 4
essai kia niro ev 2022 3
essai kia niro ev 2022 1

Pas besoin d’aller chercher très loin pour comprendre que le design d’une auto est un point capital pour les acheteurs européens. Notre version 100 % électrique baptisée Niro EV (ne l’appelez plus e-Niro !) profite en outre de quelques attentions, comme une calandre pleine, un pare-chocs avant légèrement retravaillé et des jantes spécifiques. Et pourtant, derrière ce ravalement de façade se cache toujours la même recette qui a permis à Kia d’écouler plus de 350 000 exemplaires de son SUV compact en Europe : proposer un produit qui convient au plus grand nombre, qui s’adapte aux besoins de son public plutôt que de chercher à en créer de nouveaux, et qui fait le job sans sourciller.

Un habitacle à jour

essai kia niro ev 2022 10

Tout, dans la conception du niveau Kia Niro EV, vise à faire en sorte que le client ait l’expérience la plus facile possible. L’habitacle se veut par exemple bien plus qualitatif et moderne qu’avant, mais tout en gardant une certaine dose de praticité : comme dans la plus imposante EV6, le tactile s’invite pour quelques commandes multimédias et les commandes de clim via des raccourcis en dessous de l’écran central, mais des boutons rotatifs aux extrémités restent présents pour les fonctions essentiels. A l’inverse d’un Volkswagen qui fait la chasse aux commandes physiques, Kia a le bon goût de les conserver sur le volant, qui s’apprivoise ainsi en un rien de temps et qui ne dépaysera pas les habitués. Quelques nouveautés bien sentis font aussi leur apparition, à l’image des ports USB-C dans les sièges avant pour recharger un téléphone ou d’autres objets électroniques, avec une puissance étonnante de 27 W.

essai kia niro ev 2022 9
essai kia niro ev 2022 8
essai kia niro ev 2022 11
essai kia niro ev 2022 7

Toujours adapté à une petite famille (le coffre passe même à 475 l, + 20 l par rapport à la génération précédente), le Niro n’oublie pas non plus les passagers arrière qui bénéficient d’un espace très confortable aux jambes et à la tête. L’arsenal technologique est pléthorique, on trouve absolument toutes les aides à la conduite que l’on peut espérer voir dans la catégorie (la finition d’entrée de gamme est déjà très correctement équipée), les services connectés sont offerts pendant toute la durée de la garantie soit 7 ans, on peut opter pour une plus puissante sono Harman/Kardon en option… Ne manque peut-être qu’un toit vitré panoramique pour baigner l’habitacle de lumière, mais il n’y a pas de quoi se plaindre de l’intérieur du nouveau Niro outre mesure. La qualité de finition ? Comme le reste : correcte, sans gros défauts, mais également sans l’effet valorisant d’une auto premium.

Autonomie prometteuse

essai kia niro ev 2022 13

Une sorte de « middle-ground » que l’on retrouve aussi sur la route, avec des prestations dans la moyenne, ni plus ni moins. Le confort du Niro EV est décent quoique l’amortissement se montre assez ferme sur les petits chocs, notamment en ville, le comportement est sécuritaire plus qu’amusant (surtout que les pneus Continenal EcoContact 6 Q à faible résistance de roulement rendent vite les armes si on les brusque), l’insonorisation a été améliorée par rapport au Niro précédent mais ne fait référence dans la catégorie… Bref, il y a tout ce que l’on est en droit d’attendre d’une auto moderne, même si le Niro n’en fait pas des tonnes.

essai kia niro ev 2022 12

Là où il brille en revanche, c’est côté consommation : sur un parcours mixte d’environ 70 km avec du relief, nous avons accroché un très beau 16,2 kWh/100 km de moyenne, soit la valeur exacte de l’homologation WLTP ! Un score d’autant plus impressionnant que nous avons roulé en mode Normal et pas en Eco, sans jamais chercher à se restreindre sur les accélérations pour doubler ou s’insérer sur voie rapide. Chapeau bas, cela signifierait qu’en théorie, le Niro EV pourrait facilement accrocher 400 km d’autonomie en une seule charge de sa batterie de 64,8 kWh, et probablement plus en ville. Le tout alors que les 204 ch et 255 Nm de couple sont bien suffisants au quotidien, car le poids en ordre de marche est donné pour 1 757 kg.

essai kia niro ev 2022

Toujours aussi recommandable

A qui s’adresse donc ce Niro EV millésime 2022 ? A ceux qui veulent passer à l’électrique sans dépenser des fortunes (il démarre à 44 490 €, ce qui donne droit à 6 000 € d’aides de l’Etat), ceux qui veulent une autonomie rassurante, ceux qui veulent une voiture sans chichi mais avec un équipement technologique à jour… Vous l’aurez compris, le Niro reste celui que l’on recommande facilement à une petite famille. Il est simple mais complet, consensuel dans sa forme comme dans ses prestations et surtout il sait se faire oublier au quotidien. Il faut simplement prendre en compte qu’il n’accepte « que » 72 kW de puissance maximum en courant continu, donc n’espérez pas faire de longs trajets autoroutiers avec des petites pauses recharges de 20 min. Ces dernières seront plus longues, mais pour le quotidien, le chargeur courant alternatif embarqué de 11 kW sera en revanche un précieux atout.

essai kia niro ev 2022 14

Merci à Mathias de Blog-Moteur et Soufyane pour leur aide sur les photos dynamiques.

Jalil Chaouite

Jalil Chaouite

Tant que ça roule, ça me plait... Ou presque. En tout cas je suis toujours curieux d'essayer tout ce que je peux, pour multiplier les points de comparaison. Je mentirais si je disais que je ne préfère pas une sportive à une banale citadine, mais je mets un point d'honneur à aborder chaque nouvel essai avec la même neutralité. Mes avis sont en général très tranchés, mais je ne suis jamais fermé à la discussion ! Bonne lecture :)

Shares