Essais

Essai Ford Puma 1.0 EcoBoost 125 MHEV : un petit SUV aux airs de grand !

Une invitation dans l’arrière-pays Aixois, des petites routes sinueuses et sympathiques… Et pour nous, le tout nouveau Ford Puma ! Avec ce dernier né, Ford entend bien poursuivre son offensive sur le segment dynamique des SUV.

Un physique avantageux

A l’extérieur, on retrouve bien « la signature » Ford avec une silhouette dynamique et épurée. Une large calandre, des phares à LED s’inspirant de la Ford GT (feux full LED en option), des ailes galbées, des voies élargies… Avec ses formes généreuses, on lui trouve quelques ressemblances avec Alfa Romeo et sa Mito notamment. Mais rassurons-nous, l’esprit et l’ADN du constructeur est bel et bien présent. Avec ses 4.19 mètres de long et une garde au sol de 14 cm qui repose sur la plateforme de la Fiesta, ce petit crossover annonce clairement la couleur en voulant concurrencer ses principaux rivaux : Renault Captur et Peugeot 2008.

Une fois dans l’habitacle, on retrouve tout simplement la planche de bord de la Fiesta. Une présentation qui se veut claire, précise et concise et une ergonomie qui fait un sans-faute ! Le côté pratique a été repensé puisque la finition Titanium propose de sièges déhoussables (hors sellerie cuir). On dénotera néanmoins l’habillement de cette planche de bord avec des plastiques peu qualitatifs en comparaison de la concurrence.

Fd 06975
Fd 8419
Fd 06974
Fd 8422

Une présentation qui se veut moderne notamment avec un système de clé main-libre de série, la présence d’un grand écran tactile de 8 pouces simple et fonctionnel ainsi que d’une instrumentalisation numérique en option de 12 pouces.

Fd 8424
2 1

Ce tout nouveau Ford Puma bénéficie de places arrières et d’une garde au toit généreuses. Il en est de même pour le coffre avec un espace de chargement de 402 litres et une « Mégabox » (un rangement sous le coffre) capable de recevoir des objets à la verticale.

Coffre 1
Coffre 2

Agréable et agile

Motorisé par un 3 cylindres 1.0 L Turbo de 125 ou 155 chevaux associé à un système de désactivation de cylindre. Il est l’un des premiers véhicules de la gamme à bénéficier de la technologie mild-engine (mHEV) ou hybridation légère qui consiste en un petit moteur électrique qui fait office d’alterno-démarreur. Le moteur ne fait pas avancer seul l’auto mais vient apporter un surcroît de puissance au bloc thermique via une courroie.

I 7wtxpd6 X2
I 4wbmt9z X2

Après une prise en main aisée et quelques tours de roues, le Ford Puma en finition Titanium dans sa motorisation 1.0 L turbo de 125 chevaux surprend par sa rigidité. En effet, on a cette impression d’être « sur des rails ». Malgré nos sollicitations sur des routes sinueuses et exigeantes, l’amortissement fait très bien son travail. Il ne prend que très peu de roulis et se montre très agile.

Un SUV agile et réactif avec un train avant incisif, une direction directe (peut-être un peu trop d’ailleurs) qui est une invitation à prendre son volant et enchaîner les kilomètres sans rechigner.

Il dispose de 5 modes de conduite (Normal, Eco, Sport, Faible adhérence, trail) qui vont venir influer en particulier sur l’anti-patinage, la réactivité de la pédale d’accélération et la gestion du système hybride.

I Clthbqh X2
I Kr5tvmw X2

Si Ford annonce un surplus de 50 Nm grâce à l’alterno-démarreur à bas régime, on remarque qu’il est parfois nécessaire de relancer le moteur en rétrogradant puisqu’il manque clairement de couple à bas-régime. Il ne faut pas hésiter à atteindre les 3000 tr / min afin d’exploiter pleinement les capacités de ce SUV. Notre modèle d’essai bénéficiant d’une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. Il faudra patienter encore un peu avant de voir arriver sur le marché une boîte de vitesse automatique à 8 rapports.

Contre toute attente et malgré son électrification, sur un trajet mixte, la consommation de ce petit crossover n’a pas été révolutionnaire puisque nous avons pu constater du 6.5 l aux 100 kms en moyenne.

« Deux salles, deux ambiances »

Ford propose pour son Puma deux finitions : Titanium et ST Line X. La finition Titanium se veut plus sage et plus confortable que la finition ST Line X qui s’adresse selon-nous, à un public plus « jeune ». En effet, la finition ST Line X se démarque par une finition plus sportive inspirée des modèles Ford Performance. On retrouve de nouveaux éléments de carrosserie comme des jantes en alliage de 18 pouces, des suspensions sports qui se veulent d’ailleurs beaucoup plus rigide que dans la finition Titanium. A l’intérieur, elle se dote d’un volant à méplat à surpiqures rouges, un pédalier sport, un levier de vitesses en aluminium…

Côté tarifs 

Le marché des SUV est aujourd’hui un marché saturé mais ce Ford Puma se démarque par son prix attractif et son look ravageur. Prix qui débute à 22 900€ pour le 1.0 l 125 ch mHEV en finition Titanium.

FinitionMoteursPrix
Titanium1.0 EcoBoost 125ch mHEV22 900 €
1.0 EcoBoost 155ch mHEV23 900 €
Titanium Business1.0 EcoBoost 125ch mHEV24 400 €
1.0 EcoBoost 155ch mHEV25 400 €
ST-Line1.0 EcoBoost 125ch mHEV24 900 €
1.0 EcoBoost 155ch mHEV25 900 €
ST-Line X1.0 EcoBoost 125ch mHEV26 900 €
1.0 EcoBoost 155ch mHEV27 900 €

Ce qu’il faut retenir du tout nouveau Ford Puma : 

Les plusLes moins
  • Très bon châssis
  • Agrément de conduite
  • Son design 
  • Volume de coffre et aspects pratiques
  • Commande de boîte aux débattements trop longs
  • Amortisseurs perfectible sur routes dégradées
  • Ambiance intérieure triste

Les

Marc Seilhan

Marc Seilhan

Etudiant en droit, passionné par le monde automobile et plus particulièrement le sport auto, pistard et puriste dans l'âme depuis quelques années déjà, c'est avec plaisir que je rejoins la rédaction du blog Abcmoteur pour assouvir mes deux passions l'automobile et la photographie.

Shares