BMW X3 xDrive30e
Essais

Essai BMW X1 et X3 hybrides rechargeables 2020 : le poids des batteries

BMW renforce son offre électrique avec deux nouveaux véhicules hybrides rechargeables. Les SUV X1 et X3 se dotent donc d’une batterie suffisante afin de leur faire parcourir les trajets quotidien sans brûler une goûte de carburant.

BMW X3 xDrive30e

BMW s’est lancé dans l’aventure hybride en 2009 avec le X6 ActiveHybride. Depuis, les voitures électriques et surtout hybrides et hybrides rechargeables ont envahi les concessions et de nombreux modèles s’offrent au consommateur. BMW propose ainsi au sein de sa gamme (en incluant Mini) pas moins d’une quinzaine de modèles électrifiés. Les X1 et X3 adoptent à leur tour le câble de recharge pour surfer sur la grande vague verte, mais aussi contribuer à la baisse de la moyenne des émissions polluantes de BMW.

BMW X1 xDrive25e
BMW X1 xDrive25e
BMW X3 xDrive30e
BMW X3 xDrive30e

Vu depuis l’extérieur, il n’est pas aisé de différencier ces versions hybrides rechargeables de leurs homologues 100% thermiques. On remarquera tout juste le nom du modèle sur le hayon et la trappe supplémentaire derrière laquelle se loge la prise électrique. Le X1 xDrive25e, bénéficie du restylage de l’an dernier et arbore des phares et des feux redessinés quand le bouclier avant se veut plus agressif qu’auparavant. La calandre s’agrandit et possède plus de relief qu’auparavant. Le X3 xDrive30e se veut plus sage, son regard est moins agressif et ses doubles haricots plus verticaux. Il en ressort une allure plus statutaire, plus sérieuse que pour son petit frère. Dans l’habitacle de l’un comme de l’autre, peu de différence entre les modèles hybride rechargeable et essence ou diesel. L’instrumentation change pour bénéficier d’informations supplémentaires comme l’état de charge de la batterie ou la récupération d’énergie au freinage.

BMW X1 xDrive25e
BMW X3 xDrive30e
BMW X1 xDrive25e
BMW X3 xDrive30e

Imposantes batteries

Le stockage de l’électricité prend en revanche de la place. Dans le X1, la batterie est située sous la banquette arrière qu’il devient alors impossible de faire coulisser. Le volume de coffre est relativement préservé puisqu’il se maintient à 450 litres (alors qu’il varie de 405 à 505 litres sur les X1 thermiques équipés de la banquette coulissante). Le X3, plus grand (4,73 m contre 4,44 m), offre un volume de coffre identique et un plancher rehaussé quand ses homologues thermiques ont droit à pas moins de 550 litres disponibles pour les bagages, soit 100 litres en moins. Dommage que le volume soit tant amputé pour un véhicule à vocation familiale.

BMW X3 xDrive30e

BMW X1 xDrive25e : Le poids de l’électricité

Pour les deux compères, la différence se passe sous le capot. Le X1 repose sur la plateforme UKL dont sont aussi pourvus le Mini Countryman et le Série 2 Active Tourer. Cette version 25e est équipée d’un trois cylindres de 125 ch et 200 Nm de couple associé à un moteur électrique de 95 ch pour une puissance totale de 220 ch. Si le X1 profite évidemment d’une transmission intégrale, celle-ci n’est en opérationnelle que lorsque les deux moteurs (électrique et thermique) fonctionnent simultanément. En 100% thermique le X1 xDrive25e est ainsi une traction, et une propulsion en mode zéro émission. Un mode dont vous pourrez user sur une cinquantaine de kilomètres en conduite réelle grâce à la batterie de 10 kW.

BMW X1 xDrive25e

Au démarrage, le X1 hybride rechargeable enclenche automatiquement le mode  »Auto eDrive ». Il gère de façon automatique les flux d’énergie afin d’être le plus efficace possible. Si la navigation est en marche, il le sera d’autant plus, sa gestion s’adaptant au profil des différentes routes rencontrées. À basse vitesse, il privilégie une propulsion 100% électrique. Si la pression sur la pédale de droite se fait plus importante, le trois cylindres démarre alors de façon imperceptible et sait se faire discret à vitesse stabilisée. Lors des fortes sollicitations, celui ci se signalera par une sonorité typique de cette architecture sans que celle-ci ne soit envahissante. Volant en main, le poids de la batterie et du moteur électrique supplémentaire se fait ressentir lors d’une conduite dynamique. Le comportement est alors plus pataud que ses homologues essence ou diesel sans être ridicule. Mais en conduite plus calme, la douceur de fonctionnement est appréciable et le confort préservé, bien que l’amortissement fasse preuve d’une certaine fermeté sur les petites imperfections de la chaussée à basse vitesse.

BMW X1 xDrive25e

En plus du mode  »Auto eDrive », deux autres choix sont disponibles via le bouton  »eDrive » positionné à coté du levier de vitesse :  »Max eDrive » qui force le mode électrique jusqu’à 135 km/h et  »Save Battery » qui vous permet de conserver la charge de la batterie en favorisant le moteur thermique. Ce dernier fait en revanche fortement augmenter la consommation à plus de 10l/ 100 km/h. Les 125 ch et 200 nm du 1,5 l n’étant pas de trop pour mouvoir les 1 745 kg de ce X1 xDrive25e. Cela permettra cependant d’accéder à certain centre ville qui se dirige vers une interdiction des voitures thermiques.

X3 xDrive30e : le confort avant tout

Dans le X3 qui repose sur la plateforme CLAR, on trouve sous le capot 292 ch répartis entre un quatre cylindres de 184 ch et un moteur électrique de 109 ch, ce dernier étant installé dans la boite de vitesse auto 8. La puissance transite ici forcément par les quatre roues, quelque soit le mode de conduite choisi.. Dans ce X3 xDrive30e, comme dans le X1, le poids supplémentaire induit par tout l’équipement de l’hybridation avoisine les 250 kg (pour un total de 2 065 kg dans le X3) et impacte les sensations de conduite. En conduite coulée, cela n’est pas bien gênant et le confort est de mise avec un silence de fonctionnement appréciable invitant aux longs trajets. Evidemment, dès que la route se fait plus sinueuse, le poids accentue les mouvements de caisse. Mais ce n’est de toute façon pas son terrain de prédilection.

BMW X3 xDrive30e

Comme dans le X1, trois choix s’offrent au conducteur. Le mode  »Max eDrive » permet de rouler sans brûler une goutte d’essence en utilisant uniquement la batterie de 12 kWh. Ainsi, il est possible d’approcher les 50 km d’autonomie promis, une distance suffisante pour la plupart des trajets quotidiens. Si cela ne suffit pas, on peut basculer en mode  »Battery Control » qui permet de sauvegarder la batterie restante voire même de la recharger en roulant. Mais dans ces conditions, pas de miracle, la consommation de sans-plomb augmente drastiquement. Lors des longs trajets, le mieux est encore de rester en mode  »Auto eDrive » et de laisser la voiture gérer au mieux le mixe électrique-thermique. Dans ces conditions, la consommation peut se stabiliser aux alentours des 8 l / 100 km en parcours mixte, mais augmentera rapidement pour atteindre 12 l / 100 km sur autoroute, terrain peut propice à l’électrique.

BMW X3 xDrive30e

Economique en électrique

Les X1 et X3 hybride rechargeables pourront être intéressants pour tous ceux qui possèdent une solution de recharge à domicile ou au travail afin de rouler le plus souvent possible sans démarrer les trois ou quatre cylindres. Branchées sur une WallBox, les temps de charge nécessaires sont assez similaires. Le X1 xDrive25e a alors besoin de 3h35 quand le X3 xDrive30e doit de rester branché 3h40 pour faire le plein d’electron. Si seule une prise domestique est disponible, les temps de charge passent respectivement à 5h et 5h55.

BMW X1 xDrive25e

Ce ne sera une surprise pour personne, ces X1 xDrive25e et X3 xDrive30e sont onéreux. Ils démarrent respectivement à 46 500 € et 58 950 € et peuvent donc bénéficier, de justesse pour le X3, du bonus gouvernemental de 2 000 €.. Leurs consommation d’essence pas si raisonnable que ça lorsque le moteur thermique se met en route incite à la prudence lors de l’achat. L’hybride rechargeable est intéressant si vous faites régulièrement de petits trajets (ici moins de 50 km) pouvant être réalisés sur la seule énergie tirée des batteries. Il vous faudra pour cela bénéficier d’une solution de recharge facilement accessible. Les entreprises pourraient être intéressées, cela permettant d’offrir un véhicule prestigieux à leurs collaborateurs, à l’image  »verte » grâce à l’électrique, tout en profitant d’une exonération de TVS grâce à des émissions de CO2 contenues sous les 60 g/km.

BMW X3 xDrive30e
Jean-Baptiste TRICHOT

Jean-Baptiste TRICHOT

Passionné le monde de l'automobile depuis tout petit, j'adore échanger et partager avec d'autres amoureux d'auto. Nouvelles ou anciennes, stars des showrooms ou modèles oubliés, elles m’intéressent toutes, surtout si je peux être au volant !

Shares