BMW X1 sDrive 18d X Line
A la une

Essai BMW X1 2022 (U11) : le petit qui se prend pour un grand

Le BMW X1 a été lancé en 2009 et ce fut instantanément un succès pour le SUV compact de la marque à l’hélice. Avec 2,7 millions d’exemplaires vendues (900 000 pour la première génération et 1,8 million pour la seconde génération), le X1 est le SUV compact le plus vendu au monde et il figure parmi les meilleures ventes de BMW en France. Il est alors un modèle crucial pour le constructeur et cette troisième génération U11 se doit d’être à la hauteur des attentes des clients BMW. Découverte du SUV sur les routes de Savoie et les rives du lac d’Annecy.

Un style qui en impose

Bien que le X1 soit le petit SUV de la gamme X de BMW, il n’est pas une version sage et mignonne. En effet, le style en impose avec cette nouvelle calandre qui s’agrandit comme sur le reste de la gamme du constructeur allemand. Les optiques avant adoptent une nouvelle signature lumineuse à led tandis que le bouclier avant est généreusement ajouré. Le capot relativement haut et nervuré contribue à donner du caractère au X1.

bmw x1 5308 large
BMW X1 sDrive 18i M Sport

Lorsqu’on l’observe de profil, on s’aperçoit que cette génération U11 est bien plus carrée, plus musclée. L’arête latérale vient donner du dynamisme à sa ligne. Enfin si on le regarde de l’arrière, les feux tridimensionnels en L donnent véritablement du caractère à la face arrière très verticale en raison d’un hayon droit.

BMW X1 sDrive 18d X Line

Ses dimensions augmentent puisqu’il grandit de 5cm en longueur pour atteindre 4m50 mais également 5cm en hauteur pour mesurer 1m64. Il est également plus large que la précédente génération avec 1m84 et des voies plus larges de 3cm qui contribuent à lui donner de la présence sur la route. Un gain de tous les côtés qui nous permettrait presque de confondre ce nouveau X1 U11 avec le X3 G01.

Des honneurs pour l’habitacle

L’habitacle du X1 est des plus moderne. La planche de bord est reprise du récent BMW Série 2 Active Tourer. On y retrouve alors un combiné d’instruments 100% numériques BMW Curved Display d’une taille de 10,25 pouces. Ce dernier est collé à l’écran multimédia tactile de 10,7 pouces. L’ensemble donne presque l’impression d’avoir un seul grand écran toujours orienté vers le conducteur comme le veut la tradition BMW.

BMW X1 sDrive 18i M Sport habitacle

À l’usage, cet écran multimédia tactile est très fluide et réactif. Il est agréable d’utiliser cet écran car le toucher est qualitatif. Cependant, on peut émettre un manque d’ergonomie car cet écran se substitue à de nombreuses touches physiques et notamment l’iDrive qui disparaissent. On est obligé de pianoter sur l’écran tactile afin de changer la température de la climatisation, de basculer entre les modes de conduites ou encore de régler la navigation. On déconseille alors son usage en roulant ou on recommande d’utiliser la commande vocale qui permet de se focaliser sur la route.

BMW X1 sDrive 18d X Line planche de bord

À bord, la qualité perçue est très flatteuse. Les plastiques sont présents mais paraissent de bonnes factures. On retrouve un volant à la jante épaisse est agréable à prendre en main. Les finitions sont bonnes avec des inserts décoratifs brillants, une planche de bord en similicuir, des grilles de haut-parleurs au dessin travaillé ou encore des poignées de portes fines et qualitatives. Dans la finition M Sport le volant présente des branches ajourées séduisantes.

La position de conduite est très agréable. Le siège conducteur peut être réglable électriquement tandis que la colonne de direction est réglable en hauteur et en profondeur. Il est aisé de trouver sa position afin de se lancer pour de longs voyages dans un X1 confortable avec lequel on éprouve aucune fatigue provoquée par la position. La console centrale flottante est bien étudiée pour parfaitement tomber sous les coudes des passagers avant. Elle regroupe le sélecteur de boîte de vitesses automatique à 7 rapports, des raccourcis pour la radio ou les modes de conduites.

BMW X1 sDrive 18d X Line places avant
BMW X1 sDrive 18i M Sport places avant

Si ce SUV est le plus petit de la gamme BMW, il est accueillant. Installer 4 personnes à bord n’est pas compliqué, tout le monde sera à son aise même lors de longs trajets. De plus, la banquette est coulissante sur 13 cm (option à 310€) ce qui permet de privilégier soit l’espace pour les passagers ou la place dans le coffre. Coffre généreux puisque ce dernier est compris entre 540 et 1600 litres après avoir rabattu la banquette 40/20/40.

BMW X1 sDrive 18d X Line places arriere
BMW X1 sDrive 18d X Line coffre
BMW X1 sDrive 18i M Sport places arrière
bmw x1 5322 large

Un châssis qui obtient des louanges

Mon essai m’a mené de Lyon à Annecy et inversement. Le trajet fut suffisamment varié pour juger de l’homogénéité du châssis du X1. Les premiers kilomètres se font sur autoroute, ce qui nous a permis de constater l’excellent niveau d’insonorisation du véhicule. On entend peu les bruits de roulement et les bruits d’air. Ainsi, le BMW X1 est très agréable lorsqu’il s’agit d’aligner les kilomètres sur autoroute d’autant plus que l’option Drive Assist Pro permet pour 1 950€ de bénéficier d’une conduite semi-autonome, d’un avertisseur d’angle mort, d’un avertisseur de franchissement de ligne ou encore d’un régulateur de vitesse adaptatif. La navigation en réalité virtuelle permet de facilement trouver sa route et l’affichage tête haute donne au conducteur la vitesse, la limitation de vitesse et la navigation sans quitter la route des yeux. L’ensemble permet alors de profiter de sa playlist sur l’excellent système audio optionnel Harman Kardon ou de tenir une conversation avec ses passagers sans hausser la voix.

 

Toutefois, mon essai ne s’est pas fait que sur autoroute. En quittant le réseau autoroutier, j’ai abordé les routes sinueuses de la Savoie. Je dois bien avouer que le comportement de ce BMW X1 m’a surpris. Dynamique à souhait, je me suis surpris à enrouler les virages en gardant un rythme élevé. Le véhicule prend peu de roulis, la boîte de vitessese est très réactive et la direction est directe mais manque d’information. Le train avant montre ses limites lors d’excès d’optimisme mais ce X1 n’a pas de vocation sportive. Ce châssis plutôt performant peut laisser rêveur d’une prochaine version sportive du X1.

bmw x1 5347 large

En ville, on pourrait croire que ce châssis performant est un inconvénient. En réalité pas du tout, en mode Efficient, la direction se fait plus douce qu’en mode Sport. La traversée des villages n’est pas gênante en raison d’un confort d’amortissement très correct et ce avec la suspension de série. Ce constat est particulièrement vrai lorsque les jantes sont de 18 pouces mais il devient plus limité lorsque le X1 chausse ses jantes de 20 pouces. Toutefois lorsque l’on évolue en ville, il faut faire attention aux deux angles morts des montants de pare-brise imposants.

BMW X1 sDrive 18i M Sport

Essence ou diesel ?

J’ai choisi d’essayer les motorisations d’entrée de gamme en essence et diesel. La première que j’ai pu avoir à l’essai était la sDrive 18i. Cette version est dotée d’un moteur essence 3 cylindres turbo d’une puissance de 136 chevaux et 230 Nm de couple. Une mécanique insuffisante pour le X1 et son poids de 1500 kg. Le moteur est creux et il faut constamment être dans les tours si on veut bénéficier de reprises correctes. De plus, lors de mon essai j’étais seul en voiture sans chargement. Il faut donc envisager que les reprises de cette motorisation soient encore plus molles avec 4 personnes à bord et des bagages. Pour cette petite mécanique essence BMW annonce une consommation comprise entre 6,3 et 7,0l/100 km. Lors de mon essai alternant autoroutes, routes de montagne et traversé de ville, la consommation constatée était de 8,2l/100 km. Sur un parcours moins exigeant et avec une conduite plus souple, il est possible d’être à environ 7,5l/100km.
Cette motorisation sDrive 18i rejette entre 143 et 159g de CO2/km, elle subit un malus de 400 à 2 049€ selon la configuration. Elle ne représente donc pas le meilleur choix dans la gamme.

BMW X1 sDrive 18i M Sport

Le choix le plus malin pour un budget contenu est la motorisation diesel sDrive 18d. Ce moteur 4 cylindres d’une puissance de 150 chevaux et 360 Nm de couple est bien plus agréable à l’usage que la motorisation essence vue précédemment. En effet, le couple bien plus important et disponible dès les bas régimes permet de meilleures reprises à ce X1. La consommation est contenue puisque les consommations annoncées sont comprises entre 4,9 et 5,6l/100km. Ce qui se vérifie car lors de mon essai entre Annecy et Lyon j’ai relevé une consommation de 5,7l/100km sans rouler sur des œufs.

Ses rejets de CO2 de 129 à 146g de CO2/km lui permettent d’être assujetti à un malus également mais dans des tranches moins élevées. Il faut donc régler un malus écologique de 75 à 650€ pour ce BMW X1 sDrive 18d. Si vous êtes à la recherche d’un X1 mais que votre budget ne vous donne pas accès aux autres motorisations dotées d’une hybridation légère, hybride plug-in ou encore électrique, ce X1 sDrive 18d semble être le choix le plus raisonnable.

Tarifs et finitions

Le BMW X1 est disponible à partir de 39 990€ dans sa motorisation sDrive18i quant à la motorisation sDrive 18d, elle s’échange à partir de 42 200€. Les tarifs sont sensiblement proches si on prend en compte le malus écologique plus élevé pour la version essence.

Deux motorisations hybrides 48V sont disponibles. La xDrive 23i 218 chevaux (essence) est disponible à partir de 47 500€ tandis que la xDrive 23d 211 chevaux (diesel) est proposée à partir de 48 900€.

Deux motorisations PHEV arrivent aussi au catalogue. La xDrive 25e 245 chevaux s’échange à partir de 51 100€ alors que la xDrive 30e 326 chevaux demande 54 100€.

Toutes ces motorisations sont disponibles uniquement en boîte automatique à 7 rapports et avec trois niveaux de finitions. L’entrée de gamme est simplement nommée Base et comprend un équipement déjà complet comprenant notamment le BMW Curved Display, le régulateur de vitesse, les projecteurs LED, le volant cuir ou encore les 5 modes de conduite MyMode.

La finition X Line constitue le cœur de gamme ajoute pour un supplément de 2 450€ les jantes en alliage de 18 pouces, la planche de bord Luxury et la sellerie similicuir sensatec.

BMW X1 sDrive 18d X Line chargeaur à induction

Enfin la finition M Sport demande un supplément de 3 900€ et comprend en plus des équipements susdits; la boîte de vitesses « sport » avec palettes au volant, le volant M en cuir, les sièges advanced avec une sellerie similicuir sensatec et Alcantara et la suspension SelectDrive.

Conclusion

Le BMW X1 a beau être le plus petit SUV de la gamme du constructeur bavarois, il ne manque pas d’être accueillant. Il dispose d’assez d’habitabilité pour être le véhicule principal d’une famille de 4 personnes. Il est aussi polyvalent permettant d’être à l’aise en ville par son gabarit contenu mais aussi agréable lors de longs trajets en raison d’une insonorisation convaincante, d’une position de conduite confortable et d’un habitacle moderne. Toutefois, l’essai ne permet pas de conseiller la version sDrive 18i qui s’avère trop juste pour rendre le X1 réellement polyvalent. Les budgets contenus doivent s’orienter vers la motorisation sDrive 18d pour profiter pleinement du X1, une voiture qui dispose de suffisamment de ressources pour se substituer au choix d’une auto de catégorie supérieur.

BMW X1 2022 / BMW X1 2009
Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares