Les Renault Twingo 3 et Peugeot 108 se sont présentées officiellement, et voici déjà que l’on parle de déclinaisons sportives, en particulier pour le modèle au losange. Toutefois, pour le lion, cette possibilité ne semble pas totalement impossible étant donné la nouvelle orientation de son auto qui n’est plus une mini-citadine low-cost.

twingo 3 RS VS 108 GTI

Une Twingo 3 RS de 160 ch

Parmi les concepts annonçant l’arrivée de la nouvelle Twingo 2014, il y avait la Twin’Run et ses 340 ch issus d’un V6 de 3,5 l. Cette étude sportive nous laisse croire que Renault ne se contentera pas d’une citadine pour parcourir les villes. D’autant plus que les roues motrices sont placées à l’arrière (propulsion) tout comme bloc moteur, des prédisposition pour sortir une Twingo RS !

Dotée d'un châssis travaillé aux petits oignions par Renault Sport, cette potentielle Twingo RS ferait un malheur !

Dotée d’un châssis travaillé aux petits oignions par Renault Sport, cette potentielle Twingo RS ferait un malheur ! La proue sera plus agressive avec un bouclier revu

Basé sur le concept Twin'Run, ce photoshop d'Auto Express montre une Twingo RS en trois portes, mais ce devrait être la version 5 portes qui sera privilégiée comme sa grande soeur la Clio 4 RS

Basé sur le concept Twin’Run, ce photoshop d’Auto Express montre une Twingo RS en trois portes, mais ce devrait être la version 5 portes qui sera privilégiée comme sa grande sœur la Clio 4 RS

La future Twingo RS serait toujours basés sur le trois-cylindres des versions moins puissantes, mais ici la suralimentation du bloc – et d’autres ajustements – de seulement 0,9 l permettrait d’atteindre quelques 160 ch pour une auto sous la barre de la tonne ! Elle serait produite aux côtés de la nouvelle Alpine, dans l’usine de Dieppe. La Fiat 500 Abarth et ses 180 ch n’a qu’à bien se tenir !

150 ch pour la 108 GTI ?

Du côté de Sochaux, on réfléchit également sérieusement à développer une version plus musclée de la 108. Cette voiture n’est plus là pour présenter un modèle peu cher et sans grandes ambitions. Cette génération remplaçant la 107 est fondée sur de grands espoirs de Peugeot.

Voici la Peugeot 108 GTI. Elle se dote d'une garde au sol diminuée, de jantes d'un gros diamètre avec étriers de frein rouges, de montants et rétroviseurs en noir mat tout comme le toit

Voici la Peugeot 108 GTI. Elle se dote d’une garde au sol diminuée, de jantes d’un gros diamètre avec étriers de frein rouges, de montants et rétroviseurs en noir mat tout comme le toit (crédits : X-Tomi Design)

Comme sa rivale au losange, elle emploie des trois-cylindres essence et affiche un poids plume. Pour la future 108 GTI, ce sera aussi un trois-cylindres, à la différence qu’il sera collé à un turbo contrairement aux blocs atmosphériques VTi actuels. Appelé « EB Turbo PureTech », ce nouveau moteur suralimenté sera un 1,2 l e-THP à découvrir dès mars sous le capot de la nouvelle 308 (voir notre essai) en 110 et 130 ch. La 108 GTI devrait en profiter, mais remanié à au moins 140 ou 150 ch.

Affaire à suivre !…