Quel panneau d’interdiction de stationner choisir pour chez soi ?

Claire
Par Claire, (491 vues)

Connaître les cas de stationnement interdit permet d’éviter les contraventions et de préserver la sécurité des autres usagers de la route. L’interdiction de stationner est signalée par un panneau d’arrêt et stationnement interdits, ainsi que par une ligne jaune continue au sol. Quel est l’intérêt de mettre un panneau interdiction de stationner ? Où et comment fixer son panonceau pour qu’il soit visible par tous ? Quid des règlements relatifs aux panneaux d’interdiction ? Les réponses dans le présent article !

Panneau interdiction de stationner : c’est quoi ?

Le panneau de stationnement interdit vise à faire respecter les stationnements gênants, les propriétés privées ainsi que les stationnements réservés. Ces derniers peuvent être les sorties de véhicules, les sorties de garage, ou encore les accès réservés aux pompiers. Il interdit également l’arrêt de plus de 3 minutes sur la chaussée. Il faut toutefois savoir que le stationnement interdit ne joue que pour le côté de la route sur lequel se trouve le panneau, et cela, dans le sens de la marche. Enfin, la pancarte sert de rappel lorsque la zone d’interdiction affiche une faible visibilité.

Mettre un panneau interdiction de stationner dans sa porte de garage

La saviez-vous ? Le non-respect des signalisations et des pictogrammes Stationnement interdit est passible d’une mise en fourrière.

Les panonceaux choisis par les particuliers ne doivent en aucun cas privatiser un espace de stationnement sur la voie publique, bien que celui-ci se trouve devant les domiciles de ces derniers. Plus encore, il faut prouver que l’accès sert bien au passage d’une voiture (une entrée de garage par exemple). Autrement dit, il n’y a pas besoin d’empêcher le stationnement devant une porte d’entrée.

Voici pour rappel les endroits auxquels les stationnements et les arrêts sont interdits :

  • Un virage ou une intersection, celui-ci représente un danger pour les usagers de la route ;
  • Un passage à niveau, pour ne pas bloquer la circulation, mais surtout pour éviter les collisions avec un train ;
  • Les sommets des côtes, car les conducteurs qui monteront ne pourront pas vous éviter à temps.

Ci-dessous, pour finir, les cas où le stationnement est interdit, mais l’arrêt toléré :

  • Devant les entrées d’immeuble, les bornes de chargement des voitures électriques ainsi que les stationnements réservés aux véhicules de livraison ;
  • Devant un garage. Pour que l’arrêt soit possible, le conducteur doit être à même de déplacer sa voiture dès que cela est nécessaire ;
  • En double file, pour permettre à un automobiliste de déposer ou de faire monter quelqu’un en voiture. Ou alors, pour charger ou décharger celle-ci.

Pourquoi un panneau de stationnement interdit ?

D’une manière générale, les propriétaires investissent dans un panneau d’interdiction de stationner pour éviter que les incivilités de certains automobilistes ne les empêchent de rentrer chez eux. Ce faisant, leur entrée de garage est toujours libre au retour du travail, sans personne pour gêner le passage. Ce n’est pas tout, puisque cette démarche permet d’éviter les accidents, et de toujours avoir sa place de parking.

Fixer son panonceau

Le panneau stationnement interdit est utilisé pour mettre fin aux stationnements gênants et dangereux. Sa hauteur réglementaire est de 11m à la campagne contre 2,30m en agglomération. L’installation des signalisations routières est une prérogative qui revient à l’appareil d’État. A cet effet, les particuliers qui s’octroient le droit d’interdire le stationnement devant leurs domiciles doivent obtenir l’autorisation des autorités municipales. Le cas échéant, l’initiative n’a aucun effet. La saisine se fait alors via une lettre dans laquelle la personne ayant intérêt à agir exposera les motifs de sa requête, sans oublier de préciser son identité, ses coordonnées, son adresse et son métier. Au maire par la suite de décider s’il accorde ou non la demande.

Les panneaux interdiction de stationner avec texte sont habituellement :

  • PVC, est équipé de film de protection UV, pour retarder les décolorations. Ils sont parfaits pour les surfaces non adhérentes, et se fixent avec des vis et des chevilles.
  • Adhésif double face convient également. Le tout sera fixé sur du poteau, via des brides et des rails. Il est aussi possible de recourir à une perforation 2 trous.
  • Aluminium, est une autre solution de choix. Effectivement, il est facile à percer et se fixe sur un mur ou un poteau. Il est en outre recommandé pour un usage extérieur.
  • Aluminium galvanisé est rétroréflechissant, et est de ce fait visible de jour comme de nuit. Cela, grâce à son revêtement en microbille qui capte les phares des voitures. Ici, deux classifications sont à faire : l’aluminium galvanisé rétroréflechissant de classe 1 qui dure 7 ans, et celui de classe 2 de 10 ans.Il convient de souligner ici que les panneaux de signalisation doivent avoir une rétroréflexion de classe 1.

Pour finir, les panneaux de signalisation, les panonceaux et les signalisations temporaires doivent être placés en hauteur (porte de garage ou portail par exemple) pour être visibles auprès des autres.

Acheter son panneau d’interdiction de stationner

Où l’acheter ?

Il est possible d’acheter son panneau stationnement interdit sur internet, chez un professionnel de la signalétique ou en grande surface. Vous trouverez par exemple sur la toile des panneaux de stationnement, ainsi que des signalisations de stationnement et de parking. Rendez-vous également dans les boutiques physiques pour les signalisations, les pictogrammes stationnement interdit, les plaques de stationnement interdit et les pancartes de stationnement interdit.

Le top 5

Panneau de signalétique et règlement

Le trottoir appartient à tout le monde. Il est toutefois interdit de stationner devant un garage ou un portail. Voici donc les différents panneaux « stationnement interdit » à connaître, pour être bien garé :

  • Le panneau de stationnement interdit, accompagné de texte,
  • Le panneau de stationnement interdit, accompagné de texte indiquant les risques encourus en cas de stationnement,
  • Le panneau interdisant l’arrêt et le stationnement,
  • Le panneau indiquant le stationnement interdit à l’avant et à l’arrière de celui-ci, et ce, jusqu’à l’intersection suivante,
  • Le panneau de stationnement interdit périodique,
  • Le panneau sens interdit,
  • Le marquage jaune non continu sur les bords du trottoir qui interdit le stationnement
  • Le marquage jaune continu, toujours au même emplacement, qui interdit le stationnement et l’arrêt.

Y a-t-il des sanctions ?

Pour rappel, garer sa voiture sur des parkings privés, sur une propriété privée ou dans une zone de stationnement interdit est puni par le Code de la Route. Les sanctions, elles, dépendent de la gravité des infractions ainsi que des types d’interdiction de stationner.

Conclusion

Une flèche est alors dirigée sur la chaussée pour signaler le début de l’interdiction, tandis qu’une autre pointe vers l’extérieur de celle-ci pour renseigner sur la fin de l’aire d’interdiction. Le panneau sera placé avant la zone de validité. Un panonceau supplémentaire est aussi à prévoir pour empêcher l’arrêt au niveau de l’accotement. Voici notre verdict :

Nos autres équipements de sécurité et signalisation pour voiture