Installation caméra de recul : comment faire ? suivez le guide !

Anthony
Par Anthony, (41 vues)

Installer une caméra de recul dans sa voiture offre de nombreux avantages. Avec cet équipement filaire ou non, stationner ne sera plus un casse-tête pour vous. Fini les heures à attendre la bienveillance d’un passant pour vous aider dans la manœuvre ! Mais une question demeure : comment installer cet accessoire ? Les réponses dans cet article.

Installer une caméra de recul pour bien se garer en voiture

Ce qu’il faut savoir sur les caméras de recul

Pour permettre à son utilisateur d’avoir du plaisir à la conduire, une voiture est équipée de nombreuses fonctionnalités. Entre autres, un autoradio pour écouter de la musique, un GPS pour faciliter la conduite, une prise allume-cigare, un kit mains libres et… une caméra de recul.

Installée à l’avant et/ou l’avant d’un véhicule, cette petite caméra constitue une aide à la conduite. Elle permet à l’automobiliste de réaliser une marche arrière de la voiture, sans risque de heurter un obstacle ou un passant. Il en existe différentes catégories.

Différents types d’appareils

On distingue le filaire et le sans-fil. Il est possible d’installer l’une ou l’autre de ses caméras de recul dans sa voiture. Elles présentent toutes deux des avantages et des inconvénients :

  • L’avantage d’une caméra sans fil, c’est que son installation est facile et rapide. Mais, étant donné qu’elle fonctionne au Wi-Fi, en cas d’interférence ou de mauvaise météo, elle peut être non fonctionnelle.
  • A contrario, la caméra de recul dotée de fil garantit un fonctionnement en tout temps, et ce, indépendamment de la saison. Seul bémol, son installation est relativement plus complexe, car elle implique de manipuler plusieurs câbles.

Laquelle choisir ?

Cela va de soi, il faut acheter l’équipement en amont avant de pouvoir l’installer. Le problème n’est pas de savoir où le trouver, mais plutôt comment le choisir. En effet, les boutiques en ligne spécialisées dans la vente de caméra vidéo de recul sont nombreuses. Vous êtes dans un dilemme quant au choix de celle-ci ? Voici les facteurs à prendre en compte.

Caméra de recul sans fil ou filaire ?

Difficulté d’installation de la caméra de recul

Selon que vous choisissiez un appareil filaire ou sans fil, vous n’aurez pas les mêmes niveaux de difficulté. L’un est facile à installer, l’autre beaucoup moins. Une bonne astuce serait donc de tenir compte de votre niveau d’expertise dans le bricolage avant de choisir votre type de caméra de voiture.

Les capacités de la caméra

C’est vrai, elle est utile, car elle optimise l’angle de vue à l’arrière de la voiture. Mais le confort à son usage dépend de ses caractéristiques. Comme exemple, certaines caméras, filaires ou non, embarquent une vision nocturne et un angle de vision de 170 à 180 °. Ce serait faire preuve de sagesse d’opter pour l’une d’elles.

L’écran

L’installation d’une mini caméra de recul nécessite ainsi d’installer l’écran dans l’habitacle. C’est sur l’écran que sera retransmise la vue arrière de la voiture en mode jour ou vision de nuit. Il importe donc d’en choisir une qui garantit une bonne ergonomie. Pourquoi ne pas vous laisser séduire par exemple par un écran LED de 7 pouces ?

Une fois l’achat de l’appareil effectué, vous pouvez passer à son installation. Bien sûr, pour cela, vous devriez rassembler les outils nécessaires.

Rassemblement des outils

Avant d’entamer l’installation de votre appareil, vous devriez faire une check-list des outils à votre disposition. D’abord, la caméra : c’est elle qui sera installée ; ensuite, l’écran et les câbles, si vous avez opté pour un appareil filaire. Et enfin, l’outil qui permettra de dévisser les vis de la plaque d’immatriculation, puis de les visser : le tournevis.

Faire appel à un professionnel

Pour beaucoup de personnes, la meilleure solution pour l’installation de la caméra de recul consiste à faire appel à un professionnel. Et pour cause, ce choix est la garantie de certains avantages.

Mais quels sont les avantages et inconvénients ? 

Les avantages

Primo, vous bénéficiez d’un gain de temps. Le professionnel s’occupe de tout : de l’installation de l’équipement auto à son test, en passant par le branchement des fils. Et il le fait en 1 h au maximum !

Secundo, c’est une solution qui garantit votre sécurité et celle de la voiture. En effet, plus habile et expérimenté qu’un bricoleur, le pro réalisera une installation conforme aux règles de sécurité. Enfin, tertio, le spécialiste fournira des conseils et astuces pour l’entretien de l’appareil.

Les inconvénients

Contacter un professionnel peut ne pas être si bénéfique qu’on le croit. Par exemple, si vous l’invitez à monter l’appareil chez vous, vous devrez prévoir des frais de déplacement. Et bien sûr, il faut payer sa main-d’œuvre.

Faire appel à un professionnel pour l’installation de sa caméra de recul présente un autre inconvénient : on n’a aucune garantie du professionnalisme du spécialiste. Il est alors difficile de définir avec exactitude la qualité de travail du professionnel sans l’avoir vu à l’œuvre.

Pour autant de raisons, on recommande de faire une installation soi-même. C’est surtout pratique si vous vous sentez une âme de bricoleur. Il suffit de vous armer de vos instruments de travail… et de la patience. Il ne reste plus qu’à définir la procédure d’installation.

Installation caméra de recul

L’installation sans fil est facile, beaucoup plus que la filaire. Dans la foulée, rappelons que vous pouvez installer un radar de recul avec votre caméra.

Il s’agit d’un équipement qui, grâce à un beeper, émet des signaux sonores, lorsque ses capteurs détectent des obstacles à proximité de la voiture. Mais cette installation de caméra de recul et de radar ne correspond pas à celle que nous allons découvrir. Ici, nous nous appesantirons uniquement sur la mise en place de la caméra.

L’installation est-elle différente entre filaire et sans fil ? 

Installer une caméra de recul filaire

Pose de la caméra

Définissez d’abord la position idéale pour votre caméra. Idéalement, sa mise en place se fera sur une place centrale et en hauteur. Ce faisant, elle offrira un angle de vue complet. Vous pouvez l’installer au milieu du feu de stop de votre voiture par exemple. Quoi qu’il en soit, percez l’emplacement défini.

Branchement de la caméra

Le fonctionnement de l’équipement implique qu’il soit alimenté à 12 V par l’électricité de la voiture. Pour cela, avec des clés torx, démontez la portière arrière côté gauche de l’auto. Vous aurez alors accès au plastique noir qui couvre les câbles assurant l’éclairage de la plaque d’immatriculation. Pour l’installation de la caméra de recul, passez-y les 2 fils reliés à l’appareil.

Revenez ensuite au niveau des feux arrière de l’auto, et démontrez-en un. Recherchez le câble qui alimente le feu de recul. À cet effet, vous pouvez vous servir d’un tournevis testeur. Repiquez l’électricité parcourant ce câble, tout en vous assurant de ne pas le découper. L’idéal serait d’utiliser un cutter pour couper la gaine.

Enfin, fixez la caméra embarquée en la vissant dans l’emplacement préalablement défini et percé. À l’aide de votre tournevis, vissez les vis fournies dans le kit d’installation. Assurez-vous aussi que l’objectif de l’équipement est orienté vers l’extérieur.

Placer l’écran

Tout en prenant en considération la position de l’automobiliste, recherchez la bonne place pour l’écran LCD. L’idéal serait de l’installer sur le tableau de bord sans pour autant qu’il réduise le champ de vision du conducteur. L’accessoire ne doit pas non plus en être éloigné.

À l’aide d’un adhésif acquis pour l’installation de la caméra de recul, fixez l’écran à la position définie. Ensuite, connectez ces deux câbles respectivement à la masse et au fil de recul. Pour identifier le bon câble, servez-vous d’un tournevis testeur.

Installation d’un appareil sans fil

Les étapes de cette installation sont plus faciles à exécuter.

Pose de la caméra

Recherchez la position idéale pour la caméra. Ce peut être en haut de la plaque d’immatriculation ou au niveau du pare-chocs. Le plus important, c’est qu’il soit :

  • orienté vers l’extérieur ;
  • n’interfère pas avec la vision du conducteur ;
  • offre un bon angle de vue pour constituer une véritable aide au stationnement.

À l’emplacement défini, faites un trou. Diamètre idéal : 16 mm. Ensuite, fixez-y l’accessoire en vous servant de l’adaptateur fourni dans le kit d’installation du radar de recul sans fil. Faites passer dans le trou les câbles qui sont accolés à celle-ci.

Le branchement de la caméra de recul

La caméra a besoin d’électricité pour fonctionner. Pour cela, connectez son fil d’alimentation à l’alimentation d’un des phares arrière. Pour identifier ce fil, n’hésitez pas à mettre à profit votre tournevis testeur. Le fonctionnement de la caméra sans fil est régi par l’émetteur. Pour ce faire, vous devez brancher celui-ci sur l’un des feux de recul de l’auto. Il suffit de démonter le phare comme si vous comptiez faire un changement d’ampoule. Par la suite, reliez la caméra au câble de l’émetteur.

Installation de l’écran

Recherchez d’abord le site idéal pour votre écran. Il peut être fixé au pare-brise ou au tableau de bord de la voiture, respectivement avec un support ventouse ou un adhésif double-face. Vous avez le choix, mais veillez à ce qu’il n’empêche pas votre visibilité de la route. Ensuite, branchez-le à l’allume-cigare, et c’est tout !
Que ce soit l’installation de caméra de recul filaire ou l’appareil sans fil, à la fin de l’opération faites un test. Mettez le moteur en marche et tentez une marche arrière. Si vous obtenez une image sur l’écran, c’est que vous avez fait du bon travail, même sans être un pro.

Conclusion :

Vous avez désormais toutes les réponses grâce à ce guide qui vous explique la totalité de la main-d’oeuvre pour installer votre appareil. Profitez entièrement de votre aide à la conduite et son signal sonore pour plus de sécurité et évitez les obstacles. Même avec un tel avertisseur, n’oubliez pas de regarder dans vos rétroviseurs !