Renault : quels modèles vont disparaître ?

Renault : quels modèles vont disparaître ?

Renault s’apprête à faire un grand ménage dans sa gamme. Plusieurs modèles du haut de la gamme vont être arrêtés, notamment les monospaces.

Renault va prendre un nouveau départ, avec notamment l’arrivée de Luca de Meo au poste de directeur général. Mais le constructeur ne va pas attendre l’entrée en fonction de l’ex-patron de Seat, qui doit patienter jusqu’au 1er juillet pour respecter des clauses, pour poser les bases de sa relance. Il y a en effet urgence, car les ventes et les résultats financiers sont dans le rouge depuis quelques temps.

Le président du Losange, Jean-Dominique Senard, et la directrice générale par intérim, Clotilde Delbos, présenteront dès la fin mai une nouvelle feuille de route pour Renault. Il sera notamment question d’une grande réorganisation de l’activité commerciale et industrielle, avec probablement la fermeture d’une ou plusieurs usines. Les dirigeants du Losange devraient aussi confirmer les bouleversements attendus au sein de la gamme.

Ce n’est plus un secret : Renault va faire un grand ménage dans son offre. Plusieurs modèles qui ne sont plus rentables, ou si peu, vont être classés sans suite. C’est notamment le cas des monospaces. Ainsi, les deux carrosseries du Scénic et l’Espace ne devraient pas être remplacés directement. Cela n’est pas une surprise, ce type de véhicule n’est plus à la mode. La clientèle veut des SUV ! Pour pallier l’arrêt de ses monospaces, le Losange va d’ailleurs proposer un « Grand Kadjar », avec 7 places.

Ce modèle pourrait aussi prendre la place du Koleos. Une troisième génération du plus grand des SUV de la marque était pourtant à l’étude. Mais le projet vient de perdre un de ses débouchés : la Chine. Renault a en effet déjà acté une baisse de ses activités dans l’Empire du Milieu, où il ne proposera plus que des véhicules électriques et des utilitaires.

D’ailleurs, en guise de nouveau haut de gamme, à la place des Koleos et Espace, Renault devrait miser sur un inédit SUV 100 % électrique. Celui-ci sera fabriqué à Douai. De quoi rassurer un peu les salariés de cette usine, qui produit actuellement les Scénic, Espace et Talisman. Et cette dernière aussi pourrait bien disparaître de la gamme !

Le ménage ne se limiterait pas aux grands modèles. Du côté des compactes, la famille Mégane devrait être réduite à une seule carrosserie lors de la prochaine génération, attendue en 2023. Le break disparaîtrait, tout comme la berline proposée sur certains marchés ! Du côté des citadines, Clio et Captur ne sont évidemment pas menacés. En revanche, l’avenir est incertain pour la Twingo, d’autant que le partenariat avec Smart va s’arrêter en 2022.