Yaris Cross : Toyota dévoile un petit SUV hybride

Yaris Cross : Toyota dévoile un petit SUV hybride

Toyota se lance à l’assaut des 2008 et Captur avec la Yaris Cross, qui a de nombreux atouts : look musclé, motorisation hybride, transmission intégrale… et fabrication française.

La bataille fait rage sur le segment des SUV urbains. Les lancements se sont multipliés au cours de la précédente décennie. Mais dans cette catégorie, il y avait un grand absent : Toyota. Cela peut sembler curieux, car le japonais pouvait faire office de pionnier. Dès 2009, soit avant le Juke, que l’on voit comme le créateur du crossover urbain, Toyota a proposé l’Urban Cruiser. Ce fut toutefois un échec chez nous, à cause notamment de prix élevés. Mais surtout, en 1994, la première génération du RAV4 avait un gabarit de citadine !

Le RAV4 n’a cessé de grandir, pour atteindre avec sa cinquième génération 4,60 mètres. De quoi faire de la place au C-HR (4,36 mètres) et maintenant à cette Yaris Cross, qui mesure 4,18 mètres de longueur, soit 24 cm de plus que la Yaris classique. La hauteur est en hausse de 9 cm à 1,56 mètre, avec notamment 3 cm de garde au sol en plus.

Toyota Yaris Cross - Avant Toyota Yaris Cross 3/4 arrière

Look spécifique

Comme son nom l’indique, ce modèle est dérivé de la citadine. Mais il a son propre look, avec une silhouette plus carrée. Quelques éléments de style font la filiation, comme les feux qui forment une pointe dans les ailes et le bandeau qui relie les feux. Bon point : ici, la signature lumineuse déborde sur le hayon, ce qui fait moins cheap que l’élément factice de la Yaris ! La silhouette semble plus musclée avec des nervures prononcées et de généreuses protections en plastique brut, aux formes anguleuses au niveau des roues (jusqu’à 18 pouces).

A bord, Toyota a en revanche fait simple : on retrouve en bonne partie la planche de bord de la citadine. Rien de scandaleux, la pratique devient courante. La base de la console centrale a été revue, tout comme l’instrumentation. Il est toutefois dommage de constater que la présentation ne dégage pas le fun que l’on attend d’un tel modèle. C’est trop sobre ! Toyota n’a pas donné la capacité du coffre. On sait en revanche qu’il y a une banquette (fixe) 40/20/40, et des systèmes d’attaches élastiques sur les côtés de la soute, pour tenir des objets.

Toyota Yaris Cross - Planche de bord

Lancement en 2021

La Yaris Cross reprend la nouvelle plate-forme GA-B, inaugurée par la Yaris de quatrième génération (qui doit rejoindre les concessions cet été). Le gros atout de ce modèle dans sa catégorie, ce sera bien sûr la motorisation hybride. Pas de surprise, là-aussi, c’est la même que pour la citadine, avec un 1.5 essence et un bloc électrique qui développent ensemble 116 ch. Toyota annonce des rejets de C02 sous les 90 g/km pour la version deux roues motrices.

Car l’élément inédit à ce niveau de gamme, c’est la transmission intégrale. Voilà un équipement totalement inconnu des Juke, 2008 ou Captur… mais ceux-ci ont montré que les clients s’en passaient volontiers ! Ce sera quand même l’occasion pour Toyota de capter quelques clients de plus.

Autre atout de ce véhicule sur le marché français : il sera fabriqué en France, ce qui n’est pas le cas des nouveaux 2008 et Captur ! La Yaris Cross sera assemblée avec la Yaris dans l’usine de Valenciennes. Il faudra toutefois être patient, car les livraisons ne commenceront pas avant 2021.

Toyota Yaris Cross - Profil Toyota Yaris Cross - Arrière