La Peugeot 208 élue Voiture de l’Année 2020

La Peugeot 208 élue Voiture de l’Année 2020

La nouvelle 208 a remporté le titre très convoité de Voiture de l’Année 2020 en Europe. Elle a devancé la Tesla Model 3.

Cocorico. Une voiture française a été élue Voiture de l’Année 2020 (Car of the Year) en Europe. Il s’agit de la nouvelle Peugeot 208. Le prix est décerné suite au vote d’un jury composé de 60 journalistes européens (issus de 23 pays du Vieux Continent). Ceux-ci avaient 25 points à distribuer parmi les sept finalistes (au moins 5 voitures doivent avoir des points, une seule peut avoir la note maximale permise de 10 points). La 208 en a récolté au total 281.

Elle a terminé devant la Tesla Model 3, qui a eu 242 points. Le podium est complété par la Porsche Taycan, surprenante troisième avec 222 points. La grande rivale de la 208, la Renault Clio, a fini quatrième avec 211 points. On se dit que le côté plus extravagant et original de la Peugeot a séduit le jury face au conservatisme de la Clio, pourtant plus polyvalente avec une meilleure habitabilité. En cinquième position, il y a le Ford Puma avec 209 points. Les Toyota Corolla et BMW Série 1 terminent en bas de classement, avec 152 et 133 points.

Mine de rien, c’est la troisième fois que la Marseillaise retentit dans cette élection depuis 2014… et la troisième fois grâce à Peugeot ! Le Lion avait gagné en 2017 avec le 3008 et en 2014 avec la 308. La nouvelle 208 succède au SUV électrique Jaguar I-Pace.

Essai du Volvo XC40 Recharge T5 : Prise de contact !

Essai du Volvo XC40 Recharge T5 : Prise de contact !

Après les gammes 60 et 90, c’est au tour du Volvo XC40 d’avoir droit à sa déclinaison hybride rechargeable joliment nommée Recharge T5. Nous avons été conviés à Paris pour une première prise en main.

Volvo XC40 Recharge T5
Volvo XC40 Recharge T5 alignés

Joliment alignés sur le parking, les XC40 nous attendent. Avant de les approcher, petite présentation technique du nouveau venu. Le XC40 est le moins imposant des SUV Volvo. Ce petit frère des XC60 et 90 est un concurrent des premium allemands, comme les BMW X1 ou Audi Q3. Dans cette nouvelle version plug-in hybride, il est équipé d’un trois cylindres 1,5 l de 180 ch associé à un moteur électrique de 82 ch pour un total de 262 ch. Concernant le couple, le moteur thermique revendique 265 Nm dès 1 500 tr/min et l’électrique 160 Nm pour un cumul de 425 Nm. Toute cette cavalerie passe par le seul train avant, Volvo ayant décidé de ne pas proposer de transmission intégrale sur cette variante. La batterie de 10,7 kWh lui permet, selon le même cycle d’homologation, de parcourir 44 km en tout électrique. Une fois celle-ci vide, il faudra vous brancher sur une prise 230V. Le temps nécessaire pour un plein complet dépendra alors de l’ampérage disponible : 3h, 5h ou 9h que vous soyez relié à du 16A, 10A, ou 6A. Il est aussi possible de récupérer jusqu’à 50% de la recharge en roulant en utilisant le bloc thermique comme générateur. Attention, la consommation grimpe alors de façon substantielle. Volvo a développé une inédite boite à double embrayage à 7 rapports plus compacte que l’habituelle boite à convertisseur 8 vitesses des autres modèles de la gamme, comme le break V60 T8 essayé dernièrement. Cela lui permet de gagner de la place et de glisser le moteur électrique à l’avant, aux côtés du bloc thermique.

Volvo XC40 Recharge T5
Volvo XC40 Recharge T5 arrière

Un physique inchangé

Après tous ces chiffres, nous accostons un des XC40 présent. La première chose que nous remarquons par rapport à une version thermique (que Jalil a déjà eu l’occasion de tester ici) c’est que la plastique du SUV ne change pas. À part un logo  »Twin Engine » sur le hayon et une trappe supplémentaire sur l’aile avant gauche, qui abrite la prise électrique permettant de recharger la batterie, tout est identique. On retrouve donc le physique du plus petit SUV Volvo (4,42m tout de même) avec son capot plat et sa face avant verticale à la calandre concave et aux phares à la signature lumineuse  »marteau de Thor » (ou plus simplement dit, en forme de T ). L’arrière est toujours reconnaissable grâce à ses feux en L, encadrant un hayon barré du nom de la marque suédoise.

Volvo XC40 Recharge T5 trappe électrique
Volvo XC40 Recharge T5 signature LED
Volvo XC40 Recharge T5 logo Twin Engine
Volvo XC40 Recharge T5 feux arrière
Volvo XC40 Recharge T5 peinture bicolore
Volvo XC40 Recharge T5 avant avec trappe électrique
Volvo XC40 Recharge T5
Volvo XC40 Recharge T5 arrière

À l’intérieur, la place est préservée

Une fois la porte ouverte, on se retrouve dans l’habitacle agréable et chaleureux du XC40, bien que notre intérieur fait la part belle au noir. Heureusement un bandeau d’aluminium au dessin original devant le passager et sur les contre-portes vient mettre un petit peu de couleur. L’écran tactile au format portrait est encadré par des aérateurs verticaux  »à l’américaine ». Réactif et ergonomique, on l’apprivoise sans difficulté. L’habitabilité ne souffre pas de la présence de la batterie puisque celle-ci est astucieusement placée dans le tunnel central, les passagers ont donc suffisamment de place à l’arrière pour ne pas se sentir trop à l’étroit. Cependant, les petites surfaces vitrées et la ligne de caisse assez haute donnent le sentiment de se trouver assez confiné. Le coffre affiche toujours 460 L ce qui se trouve être dans la moyenne de la catégorie. Sous son plancher se trouve le câble de recharge.

Volvo XC40 Recharge T5 planche de bord
Volvo XC40 Recharge T5 écran tactile
Volvo XC40 Recharge T5 banquette arrière
Volvo XC40 Recharge T5 contre porte
Volvo XC40 Recharge T5 coffre

Silence et douceur

Après avoir appuyé sur le bouton Start, nous sortons de notre place de parking en mode  »Hybrid », premier des 5 modes de conduite sélectionnables. Lorsque la batterie le permet, la voiture reste en tout électrique tant que vous n’appuyez pas trop sur l’accélérateur (la limite est matérialisé dans le compteur par une goutte). Nous basculons assez vite en mode  »Pure » pour profiter du silence de fonctionnement de la fée électricité dans les rues encombrées de Paris. La direction est douce et les départs aux feux efficaces nous permettent de nous insérer sans soucis dans la circulation. Les bruits de roulement sont aux abonnés absents et l’amortissement, avec nos jantes de 19 », fort appréciable même lorsque nous roulons sur les pavés de la capitale.

Volvo XC40 Recharge T5 compteurs
Volvo XC40 Recharge T5 aluminium planche de bord
Volvo XC40 Recharge T5 détail intérieur
Volvo XC40 Recharge T5 levier de vitesse

Alors que nous sortons de la cité, nous repassons en mode  »Hybrid » pour ne pas vider la batterie et pour dépasser les 120 km/h, vitesse maximale sur le seul moteur électrique. Le trois cylindres ne se met en branle que si nécessaire et il a le bon goût de le faire sans vibrations et sans bruit. S’il sait se faire oublier à allure stabilisée, il aura en revanche tendance à se faire entendre lors des fortes accélérations. Ce n’est pas des plus dérangeant mais cela vient troubler la quiétude qui règne à bord. Malgré tout, ce XC40 Recharge T5 reste une excellente voiture pour enchaîner les kilomètres. Nous arrivons maintenant sur des routes plus sinueuses, ni une ni deux, nous passons en mode  »Power ».

Volvo XC40 Recharge T5 vue avant en dynamique
Volvo XC40 Recharge T5 profil en dynamique

La direction se raffermit, mais trop légèrement pour que cela change réellement quelque chose et très peu d’informations passent à travers le volant. Les performances sont honorables (0 à 100 km/h en 7,3 secondes) mais on sent rapidement que le poids étouffe les 262 ch de l’ensemble. Il faut dire qu’avec 1 871 kg sur la balance, le XC40 Recharge T5 ne joue pas les poids plume. Cette masse a aussi une incidence sur le comportement routier avec un train avant ayant tendance à élargir la trajectoire si vous abordez un virage avec un petit peu trop d’enthousiasme. Heureusement, le châssis bien né et les aides à la conduite bien calibrées aident à rattraper tout excès d’optimisme. Vous l’aurez compris, on apprécie davantage ce XC40 Recharge T5 à allure raisonnable en profitant de sa douceur en toute électrique pour le quotidien le permettant ou en mode  »Hybrid » pour les trajets plus longs. Il existe aussi un mode  »Off-Road » pour les plus aventuriers et un mode  »Individual » avec vos propres préférences.

Volvo XC40 Recharge T5 vue arrière en dynamique

Calqué sur la concurrence

Volvo propose son XC40 Recharge T5 à partir de 47 900€ en finition Business déjà bien équipé avec notamment la détection des cyclistes et piétons avec freinage d’urgence, caméra de recul navigation 3D, Apple CarPlay et Android Auto etc. Son plus proche concurrent est peut être le X1 xDrive25e. Ce dernier démarre à 46 650€ (mais affiché à 48 850€ à finition équivalente), moins puissant mais pouvant rouler une cinquantaine de kilomètres sans démarrer son moteur essence et possédant une transmission intégrale. Coté Français, Peugeot propose son SUV star 3008 en motorisation Hybrid 225 lui aussi en traction mais au châssis plus dynamique, disponible en échange de 45 900€ minimum. Au final, le Volvo XC40 Recharge T5 se retrouve bien placé en tarif d’autant plus que, jusqu’au 30 Juin prochain, Volvo vous rembourse un an de recharge sur la base de 0,18 €/kWh !

Volvo XC40 Recharge T5