Seat dévoile la nouvelle Leon

Seat dévoile la nouvelle Leon

La plus vendue des Seat fait peau neuve. Un renouvellement important, sans prise de risque : l’extérieur évolue en douceur, l’intérieur se modernise, l’offre de moteurs intègre l’hybridation.

Hasard du calendrier : Seat dévoile la nouvelle génération de son best-seller au moment où son ex-patron, qui a grandement œuvré pour redresser la marque espagnole, est officiellement annoncé chez Renault ! Pas de quoi donc perturber le fonctionnement de la firme ibérique, qui poursuit sa vie avec cette très importante Leon 4.

Seat Leon 4 Berline - Avant Seat Leon 4 Berline - Arrière

La troisième génération, lancée en 2012, a été un grand succès, avec plus d’un million d’exemplaires écoulés. Le constructeur n’a donc pris aucun risque. A la manière des autres membres du groupe Volkswagen, c’est évolution plutôt que révolution. La silhouette est quasiment identique, avec une troisième vitre latérale qui forme une pointe vers le haut.

Déjà en berline et en break

Il y a toutefois des changements visibles. A l’avant, le regard s’affine et s’incline, la calandre est verticalisée et abaissée. Le capot est ainsi plus plongeant. A l’arrière, la Leon cède à la mode du bandeau de feux. On remarque aussi le monogramme avec typographie manuscrite. La compacte espagnole garde son bon dosage entre sagesse et sportivité, plutot efficace. La berline mesure 4,37 mètres de longueur, soit un gain de 9 cm. La variante break a déjà été présentée, elle s’étire sur 4,64 mètres.

A bord, pas de surprise. Il y a bien une évolution visible par rapport à l’ancien modèle, avec une présentation volontairement minimaliste. Mais l’archicture générale de la planche de bord est dans la même veine que les autres productions du groupe, avec par exemple un large écran tactile façon tablette qui est placé au dessus des aérateurs. Le nombre de commandes est réduit. L’instrumentation peut être numérique. Pas question toutefois de faire aussi techno que dans la Golf, qui doit justifier son placement plus premium. On aime la ligne de lumière qui passe à la base du pare-brise et se prolonge dans les portes.

Seat Leon 4 - Planche de bord

L’arrivée de l’hybride rechargeable

Cette nouvelle Leon adopte la version Evo de la plate-forme MQB. Cela lui permet d’avoir un grand éventail de motorisations, avec notamment une déclinaison hybride rechargeable de 204 ch. Avec une batterie 13 kWh, on peut faire 60 km en mode électrique. L’auto reçoit aussi des blocs essences 1.0 TSI 110 ch et 1.5 TSI 150 ch avec une micro-hybridation (alterno-démarreur). En essence classique, il y a les 1.0 TSI 90 et 110 ch, 1.5 TSI 130 et 150 ch et le 2.0 TSI 190 ch. Côté diesel, le 2.0 TDI sera décliné en 115 et 150 ch. Ce dernier sera proposé avec quatre roues motrices sur le break.

Côté équipements, on retrouve bien sûr les éléments dernier cri : régulateur de vitesse actif, amortissement piloté, alerte de véhicule en approche lors de la descente… La conduite autonome de niveau 2 sera disponible ultérieurement. Cette nouvelle Leon fera ses grands débuts en public en mars au Salon de Genève.

Seat Leon 4 ST - Arrière