Évitez les arnaques auto : comment acheter une voiture d’occasion en ligne ?

Évitez les arnaques auto : comment acheter une voiture d’occasion en ligne ?

Sur ce marché considéré comme n’étant pas vraiment transparent, il existe une conviction commune selon laquelle les acheteurs doivent vérifier les voitures d’occasion. Mais, à l’ère des voyages sur Mars, est-ce toujours une étape cruciale ? Ou, en d’autres termes, nos yeux suffisent-ils lorsque nous inspectons une voiture d’occasion ?

 

Acheter son véhicule d’occasion en ligne se faire arnaquer

 

Bien sûr, il est toujours recommandé d’inspecter le véhicule avec des professionnels. Cependant, ils ne peuvent vous parler que de l’état actuel de la voiture et ne peuvent pas prédire son avenir. D’autre part, de plus en plus d’acheteurs choisissent de gagner du temps et vérifient d’abord le véhicule à distance. En outre, il peut exister quelques secrets sombres du passé que le vendeur de voitures ne veut pas divulguer.

Par exemple, on estime qu’au moins 30 % des voitures d’occasion en Europe sont vendues avec un compteur kilométrique trafiqué. Selon la plateforme carVertical.fr de vérification de l’historique des voitures, BMW est la marque dont les compteurs kilométriques sont les plus trafiqués en France. Cela représente environ 7 % de toutes les fraudes au compteur kilométrique détectées par les rapports carVertical achetés par les clients français. En moyenne, les compteurs kilométriques sont réduits de 62 000 km. Sachant que le prix d’une voiture augmente d’environ 1 000 euros pour chaque tranche de 10 000 kilomètres en moins au compteur, un acheteur moyen est escroqué d’environ 5500 euros !

Eviter Arnaques Voiture Occasion

 

Quelles marques de voitures sont les plus touchées par les arnaques automobiles ?

 

Outre BMW, d’autres marques concernées par le trafic au compteur kilométrique sont :

  • Audi (en moyenne 57 000 km)
  • Renault (~ 57 000 km)
  • Peugeot (~ 45 000 km)
  • Volkswagen (~ 230 000 km).

 

Quelles escroqueries sont les plus courantes sur le marché des occasions ?

 

Depuis le début de son activité, carVertical constate que 39 % des véhicules vérifiés ont subi des dégâts. Bien sûr, beaucoup d’entre eux ont été dissimulés par les vendeurs, car cela permet également de demander un prix plus élevé.

 

Le plus terrible est que certaines des voitures d’occasion à vendre ont été volées. Ainsi, si vous achetez l’une de ces voitures volées, vous risquez de perdre à la fois votre argent et votre nouvelle voiture.

 

Alors, comment choisir une voiture d’occasion et comment la vérifier ?

 

Les nouvelles technologiques pour éviter les arnaques auto

 

C’est là que des solutions axées sur la technologie, dotées de leurs capacités simples et impartiales, entrent en jeu. Des bons vieux forums Internet aux technologies les plus avancées en matière de chaîne de blocs, le monde numérique offre aux acheteurs de voitures plus de solutions que jamais pour éviter d’engraisser des fraudeurs ou d’acheter un « cadavre » réanimé au lieu de la voiture de vos rêves.

 

Adhérer aux communautés sur les réseaux sociaux et obtenir de l’aide

 

De nos jours, les médias sociaux sont un excellent moyen pour commencer une recherche sur un véhicule ou un modèle particulier. Au début, cela semble compliqué, mais il y a une méthode à suivre dans ce dédale. Presque tous les modèles de voitures font l’objet d’une communauté ou d’un club de propriétaires sur Facebook ou Reddit. Une fois que vous connaissez le modèle que vous allez acheter, rejoignez n’importe quel groupe et demandez des conseils concernant un futur achat. Les propriétaires avertis sauront quelles années de modèles ou éditions présentaient des défauts particuliers et comment les identifier lors de l’achat de cette voiture. Vous en apprendrez plus sur les problèmes courants liés à ce modèle spécifique. Une fois que vous serez armé de connaissances, vous pourrez poser des questions au vendeur.

 

En outre, il est possible que l’un des membres ait déjà vu ou testé la voiture que vous envisagez d’acheter. N’hésitez pas, posez des questions ou même partagez un lien vers l’annonce de la voiture que vous désirez acheter. La plupart du temps, les membres du groupe sont désireux d’aider et de donner des conseils d’après leur propre expérience. Si, au bout du compte, vous décidez d’acheter ce modèle, une bonne communauté vous est utile lorsque vous rencontrez des problèmes mineurs ou que vous recherchez des pièces de rechange, un mécanicien ou un atelier de confiance.

 

Bien inspecter la voiture et obtenir un vrai diagnostic

 

 

Arnaque Marche Occasion Auto

 

Même les petites bosses et égratignures sont faciles à remarquer en plein jour. Elles sont également très faciles et peu coûteuses à réparer et n’ont aucun impact sur la dynamique de conduite du véhicule. Ce n’est pas le cas des problèmes mécaniques ou électriques. Pour un non professionnel, ils sont difficiles à remarquer et peuvent entraîner une panne complète du véhicule s’ils sont ignorés.

Aujourd’hui, les voitures modernes informeront de ces problèmes par le biais d’un voyant de vérification du moteur ou d’une notification d’erreur sur le tableau de bord. Mais regardons les choses en face : le vendeur malhonnête peut facilement dissimuler les premiers signes en effaçant les codes. Combattez le feu par le feu et vérifiez la voiture que vous voulez acheter avec un outil d’analyse OBD (Onboard Diagnostics). Ils fonctionnent simplement en insérant une fiche universelle dans le connecteur de diagnostic OBD-II d’un véhicule. C’était auparavant une technologie que seuls les professionnels utilisaient. Aujourd’hui, les outils d’analyse OBD disposent d’applications conviviales et se connectent à votre smartphone via Bluetooth.

La clé gigogne OBD peut indiquer si le moteur, la transmission, l’airbag, les freins, les systèmes électriques et d’autres composants fonctionnent. L’appareil indiquera Exactement ce qui ne va pas ou même révèlera des erreurs effacées qui sont toujours présentes mais qui ne s’affichent pas sur le tableau de bord. Même dans le meilleur des cas, si vous ne trouvez pas de problème majeur et que vous décidez d’acheter un véhicule, l’outil d’analyse OBD vous sera tout de même utile. Il peut déterminer avec précision ce qui ne va pas avec n’importe quel composant, et ces informations seront précieuses pour empêcher qu’un problème grave survienne.

Remonter dans la mémoire du passé des véhicules

 

Chaque voiture a son numéro d’identification unique appelé VIN. Il est généralement écrit dans les documents de la voiture et inscrit sur la carrosserie du véhicule.  L’acheteur peut l’utiliser pour vérifier si la voiture a déjà été trafiquée, accidentée, volée, endommagée par une inondation ou a fait l’objet d’un rappel. Vous utiliserez ce numéro pour consulter l’historique de la voiture sur divers services en ligne.

Le problème est que parfois ces données peuvent être falsifiées, en particulier lorsque les revendeurs affirment pouvoir vous fournir le rapport déjà généré pour la voiture qui vous intéresse. La solution est le grand mot à la mode que vous avez probablement déjà entendu : la chaîne de blocs. Il s’agit de la technologie la plus récente qui permet de stocker des quantités incroyables d’informations. Ces données sont décentralisées, il est donc impossible de les simuler, de les manipuler ou de les modifier de toute autre manière. Par définition, ce service de rapport est le plus fiable dans l’industrie. Tout ce que vous avez à faire est d’entrer le numéro d’identification du véhicule (VIN) sur le site et d’acheter un rapport complet sur l’historique de celui-ci.

Outre les faits de base (année de production, puissance du moteur, type de carburant ou de transmission, etc.), les rapports fournissent des données plus spécifiques et utiles. Cela inclut le kilométrage authentique et les photos d’archives à différentes périodes, si le véhicule a subi des dommages, s’il a été volé, etc. Lorsque vous disposez de différentes données à des dates différentes, vous pouvez les comparer et détecter les fraudes liées au kilométrage, les accidents dissimulés ou d’autres anomalies dans le discours du vendeur.

Les rapports informent également sur les futurs travaux de maintenance à effectuer, les défauts les plus répandus sur les modèles et fournissent une liste des équipements installés en usine. En outre, CarVertical vous offre une gamme de prix optimale et évalue même la facilité avec laquelle ce type de modèle peut être vendu. Les voitures aux États-Unis reçoivent également le rapport NMVTIS qui fournit des données sur l’état du titre de propriété, le chiffrage sur le compteur kilométrique, la marque, la déclaration de perte totale et l’historique de la récupération.

Une fois toutes ces informations connues, vous pouvez poser des questions plus spécifiques au vendeur, négocier le prix ou tout simplement décider de rechercher un autre véhicule. Les outils numériques les plus avancés sont toujours à portée de main dans la quête de la voiture de vos rêves.