Présentation Kia XCeed : Mélange des genres

Présentation Kia XCeed : Mélange des genres

L’an dernier, Kia nous avait étonné en présentant un break racé baptisé ProCeed. Aujourd’hui, la firme coréenne continue d’agrandir la famille, avec une berline au look plus baroudeur. La présentation en bonne et due forme du nouveau XCeed avait lieu cette semaine au siège européen de la marque, à Francfort.

Aujourd’hui, les SUV sont à la mode. C’est un fait. Pas un constructeur n’a loupé le coche désormais, même chez les prestigieux Lamborghini ou Bentley. Ils sont aussi nombreux à avoir une gamme très complète, allant du SUV urbain au mastodonte 7 places. Kia, dont l’offre de carrosseries haute sur pattes est déjà complète, propose un nouveau modèle qui s’apparente à un SUV mais n’en est pas un. Le XCeed jour dans la catégorie des « crossover », c’est-à-dire un mélange de plusieurs carrosseries.

On retrouve donc une silhouette proche de la berline compacte Ceed, voire de sa déclinaison shooting brake ProCeed, présentée l’an dernier. Le tout saupoudré d’un zeste de SUV avec une hauteur de caisse plus importante (+4,2 cm) et un style marqué. Passages de roue en plastique noir, sabot façon aluminium à l’avant comme à l’arrière, barres de toit en finition aluminium satiné : tout est fait pour rappeler l’univers très en vogue des faux 4×4, sans pour autant cannibaliser le Sportage, SUV compact à succès de la marque. Ainsi, le XCeed et ses 4,40 m se situe à mi-chemin entre une Ceed berline (plus courte de 8,5 cm) et le Sportage (plus long de 9 cm). Le XCeed pourrait ainsi s’apparenter à une Ford Focus Active (dont l’essai est disponible ici !), déclinaison baroudeuse de la compacte à l’Ovale bleu.

Sans surprise, il offre des prestations similaires à la Ceed 5 portes en habitabilité puisqu’il en partage l’empattement, tout en proposant une meilleure garde au toit pour les passagers arrière et un volume de coffre légèrement supérieur (31 litres de plus, soit 426 litres annoncés). Le plancher à double niveau et la banquette fractionnable 40/20/40 permettent de le faire grimper à 1 378 litres en configuration deux places.

Quelques nouveautés à l’intérieur

A l’intérieur, on retrouve également une planche de bord proche de celle de la compacte coréenne. L’ambiance peut être égayée par des touches de jaune sur les inserts et les surpiqûres des sièges et des portes. On note la présence (selon les finitions) d’un écran tactile de 10,25 pouces sur le haut de la console centrale. Celui-ci est compatible avec Android Auto et Apple CarPlay, et peut être équipé du nouveau système d’infodivertissement développé par Kia et inauguré dans l’e-Soul (l’essai est par là). Baptisé UVO Connect, il offre des informations supplémentaires comme le trafic, la météo, les parkings et leurs tarifs, etc. Très à la page, le XCeed profite également de compteurs numériques, sur un combiné de 12,3 pouces.

La technologie et la sécurité sont aussi à l’honneur sur ce XCeed avec l’assistant actif à la conduite dans les embouteillages, le régulateur adaptatif, le freinage d’urgence autonome avec détection de piétons ou encore l’alerte de vigilance du conducteur. Quelques équipements de confort comme le chargeur de smartphone à induction ou les sièges chauffants à l’arrière (et chauffants/ventilés à l’avant) complètent une dotation en équipement riche, véritable marque de fabrique de Kia.

Nouvelles suspensions et version hybride rechargeable

En parlant de confort, Kia précise avoir travaillé sur les suspensions, et a opté pour des butées hydrauliques (comme chez Citroën par exemple) sur l’essieu avant pour la première fois. La marque annonce des progrès en filtration avec une suspension plus progressive, évitant l’effet « rebond » sur les routes accidentées. Une nouveauté que nous ne manquerons pas d’essayer en septembre, lors de la présentation dynamique. Le confort auditif devrait aussi y gagner.

Côté moteurs, ce XCeed proposera au départ trois blocs essence suralimentés et deux diesels. Les adeptes du sans-plomb se tourneront vers le trois-cylindres 1.0 120 ch ou le quatre-cylindre 1.4 140 ch, voire sur le tonique 1.6 de 204 ch qui équipe les version GT des Ceed et ProCeed (essayé ici). Pour le gazole, c’est le bloc 1.6 CRDi qui s’en charge avec deux niveaux de puissance, de 115 et 136 ch.  Une boîte mécanique à 6 rapports et/ou la transmission maison DCT7 à double embrayage seront de la partie, suivant la motorisation choisie. Plus tard dans l’année, deux des blocs gagneront une hybridation légère 48V tandis qu’une déclinaison hybride rechargeable arrivera fin 2019. Le Kia XCeed, conçu en Europe, déboulera sur le marché au troisième trimestre 2019. Son arrivée en France est prévue dès le mois de septembre, à un tarif encore inconnu mais qui devrait tourner autour des 25 000 €.