Comment se déroule un stage de récupération de points ?

Comment se déroule un stage de récupération de points ?

L’instauration du permis à points en 1992 avait pour objectif d’améliorer la sécurité routière en incitant les conducteurs à adopter un comportement responsable. Lorsqu’une infraction au code de la route est commise, elle donne lieu à une amende et parfois à un retrait de points. Trop d’infractions répétées peut entrainer une invalidation du permis : le solde de points atteint zéro, l’usager n’a alors plus le droit de conduire. Pour éviter le retrait de permis, une solution consiste à faire un stage de récupération de points.

À qui s’adresse les stages permis à points ?

Le stage pour récupérer des points est ouvert à tous les conducteurs, aux jeunes conducteurs avec un permis probatoire mais aussi aux conducteurs confirmés avec un permis définitif. Toutefois pour y participer et récupérer des points de permis, deux conditions sont requises : le permis de conduire doit être valide il faut posséder au moins un point et respecter un délai d’un jour et un an entre deux stages. Si vous avez reçu la lettre 48SI vous informant de l’invalidation de votre permis de conduire pour solde de points nul, il est trop tard pour s’inscrire au stage.

Le déroulement du stage de récupération de points

Le stage de sensibilisation à la sécurité routière dure 14 heures réparties sur 2 jours consécutifs. Il se déroule dans un centre agréé ou dans une auto-école. La formation est dispensée par 2 animateurs : un formateur titulaire du BAFM (Brevet d’Aptitude à la Formation des Moniteurs) et un psychologue, tous 2 ont reçu un agrément du ministère des transports. En suivant le stage, le conducteur peut récupérer jusqu’à 4 points dans la limite de son plafond de points.

Le stage pour récupérer des points n’est pas sanctionné par un examen final comme c’est le cas pour l’examen du permis de conduire. En revanche, l’assiduité et le respect des horaires sont impératifs pour le valider et recevoir l’attestation de suivi à la fin du stage. Une copie de ce document est transmise à la préfecture du lieu de stage. Les points sont restitués (en date de valeur) le lendemain du deuxième jour de stage. La formation permet donc de sécuriser le permis de conduire très rapidement.

Un stage pour récupérer des points sur son permis qui se déroule dans une salle

Le contenu d’un stage de récupération de points

Le contenu d’un stage de récupération de points est strictement encadré, certains modules doivent donc obligatoirement figurer au programme du stage. Pour les connaitre, il faut se référer à l’article R223-6 du code de la route qui stipule que :

  • « Le programme du stage doit néanmoins comprendre deux séances principales :
  • Un premier module qui permet de présenter le cadre et les enjeux de la sécurité routière en général
  • Un ou plusieurs modules plus spécialisés, qui ont comme objectif de déclencher un changement de comportement chez l’automobiliste
  • Le cadre de référence, le programme et les méthodes d’intervention sont fixés par arrêté du ministre chargé de la sécurité routière. »

Les animateurs vont également adapter le contenu de la formation par rapport au public présent et sur les raisons de leur présence au stage : stage volontaire après des infractions routières, stage obligatoire dans le cadre du permis probatoire ou encore stage imposé par la justice.

L’objectif du stage de récupération de points

Si pour le conducteur l’objectif principal reste la récupération de points, le but du stage est bien la prévention routière. Pour éviter les comportements à risque, la formation doit faire prendre conscience aux participants des dangers de la route. Ces dangers peuvent être liés à la fatigue, à une vitesse excessive ou inadaptée, à la consommation d’alcool ou encore à la prise de stupéfiants. Ce sera à travers des débats autour des grandes thématique de la sécurité routière et des temps de paroles accordés à chacun que les stagiaires pourront s’exprimer en partageant leurs ressentis et leurs expériences de conduite.