SF90 Stradale, une Ferrari hybride rechargeable

SF90 Stradale, une Ferrari hybride rechargeable

Voici une Ferrari d’un nouveau genre, dotée de quatre moteurs : un V8 essence et trois blocs électriques ! De quoi allier performances d’hypercar et écologie !

La quadrature du cercle. Comment continuer à proposer des supercars alors que les normes anti-pollution sont de plus en plus sévères ? La solution existe : l’électrification. Ferrari s’y était déjà essayé avec son hypercar LaFerrari. Mais la marque va cette fois bien plus loin.

Sur la LaFerrari, l’électrique servait de boost. Cette fois, la voiture est une hybride rechargeable et peut avancer à la seule force de l’électricité. Le cœur de la SF90 Stradale reste un V8, le plus puissant proposé sur une Ferrari, avec 780 ch. Il est couplé à un premier bloc électrique, avec la boîte de vitesses double embrayage à 8 rapports. Les deux autres moteurs électriques sont à l’avant et non liés à l’arrière. Lorsqu’ils sont les seuls en marche, l’auto est une traction !

Ferrari SF90 Stradale Ferrari SF90 Stradale

Au cumul des quatre moteurs, la SF90 annonce 1000 ch. La vitesse de pointe est de 340 km/h. Pour le 0 à 100 km/h, il faut seulement 2,5 secondes. L’auto, dont le nom a été choisi pour évoquer les 90 ans de la Scuderia, affiche donc des performances dantesques. Et dans le même temps, grâce à une batterie de 7,9 kWh, elle peut parcourir 25 km en mode 100 % électrique ! Cette Ferrari peut donc démarrer ou traverser des villages sans assourdir avec son V8.

Renouveau esthétique

Il n’y a pas que la fiche technique qui surprend. Le look étonne et marque un renouveau dans le design Ferrari. Assurément, la SF90 va diviser. A l’avant, elle ose par exemple des optiques en « C », tournant le dos aux habituels phares verticaux. A l’arrière, si on retrouve les quatre feux, ceux-ci ont une forme aplatie. Mais c’est le travail de la lunette arrière qui retient le plus l’attention. Elle est raccourcie et est entourée d’arches de carrosserie. Le vitrage latéral forme un bloc avec le pare-brise et le toit, un clin d’oeil à la LaFerrari.

Ferrari SF90 Stradale Ferrari SF90 Stradale

Dans l’habitacle aussi ça bouge ! La planche de bord se prolonge dans les portes, afin de mieux englober le conducteur et le passager. La présentation est toujours minimaliste, avec beaucoup de boutons sur le volant et un écran pour l’instrumentation. Au centre, on aime l’évocation de la grille de boîte manuelle avec des commandes.

Cette Ferrari d’un nouveau genre intègre la gamme classique. Ce n’est donc pas une production limitée. Mais évidemment, le prix sera à des sommets, surtout vu la complexité de la technique.