Opel Grandland X : place à l’hybride rechargeable

Opel Grandland X : place à l’hybride rechargeable

D’ici 2024, toutes les Opel seront proposées avec une version électrifiée. Cela commence par le Grandland X hybride rechargeable, qui reprend la technique du DS7 Crossback E-Tense.

Lorsque PSA s’est offert Opel, le groupe français a eu une mauvaise surprise : le mauvais bilan CO2 de l’allemand, avec un taux moyen pour la gamme élevé. C’est un problème car les groupes automobiles trop polluants seront bientôt sanctionnés en Europe. Pour éviter d’être pénalisé par Opel, PSA a donc rapidement mis au point une stratégie d’électrification pour la marque à l’éclair. Elle devient aujourd’hui concrète avec la présentation du Grandland X Hybrid 4.

Sa mise au point a été rapide et facile. Logique, le Grandland X est un Peugeot 3008 recarrossé et le modèle du Lion a déjà été présenté en hybride rechargeable. La fiche technique de l’Opel est donc identique ! Le Grandland X adopte la variante 4×4 du système (une version simplifiée deux roues motrices sera proposée sur d’autres véhicules).

Opel Grandland X Hybrid4 - Vue 3/4 avant Opel Grandland X Hybrid4 - Vue arrière

50 km en électrique

On trouve à l’avant un bloc essence 1.6 PureTech de 200 ch. Il est associé à une boîte automatique 8 rapports qui est couplée à un premier bloc électrique de 109 ch. Un second moteur électrique de 109 ch est monté sur le train arrière. Ce modèle est ainsi doté de quatre roues motrices, mais sans liaison entre les essieux. La puissance cumulée maximale est de 300 ch. Ce Grandland X adopte une batterie lithium-ion de 13,2 kWh, placée sous les sièges arrière. Il promet une autonomie en 100 % électrique de 50 km. Opel annonce des rejets de CO2 en cycle mixte de 49 g/km.

Pour la recharge, une deuxième trappe a été installée à l’opposé de celle pour le carburant. Le modèle sera livré avec un chargeur 3,3 kWh. Un chargeur 6,6 kWh sera disponible en option. Avec une borne de recharge rapide (Wallbox 7,4 kWh), le plein d’électricité prendra 1h50. Côté conduite, quatre modes de fonctionnement seront proposés : électrique, hybride (la voiture gère la gestion des moteurs), AWD (pour avoir quatre roues motrices) et Sport (pour avoir la puissance maximale). Afin de gagner de l’autonomie, le modèle recevra une récupération de l’énergie libérée au freinage, avec un mode qui permettra carrément de se passer de la pédale de frein pour ralentir.

Côté look, rien d’inédit ou presque : on remarque quand même la silhouette bicolore. Elle existe déjà sur le modèle, mais ici, le capot est aussi peint en noir. L’Hybrid4 sera disponible à la commande d’ici l’été. Les premières livraisons se feront… début 2020.

Opel Grandland X Hybrid4 - Planche de bord