Véhicule utilitaire de location : comment bien le choisir ?

Véhicule utilitaire de location : comment bien le choisir ?

Vous déménagez, vous faites des travaux, ou vous avez des encombrants à déplacer ? Si vous êtes dans l’une de ces situations, il y a de fortes probabilités pour que votre véhicule de tous les jours ne puisse se montrer à la hauteur de la tâche. Pas de panique pour autant ! Il existe une solution pour vous : louer un véhicule utilitaire auprès d’une agence de location.

En effet, de nombreux loueurs proposent aussi des utilitaires à l’attention de particuliers et de professionnels ayant un besoin ponctuel de disposer d’un véhicule avec un grand espace de chargement. Mais quels sont les prérequis pour louer un utilitaire, et comment le choisir ?

Ai-je besoin d’un permis spécial pour louer un utilitaire ?

C’est l’une des questions que se posent fréquemment les personnes qui souhaitent louer une camionnette. La réponse est non, du moins tant que le véhicule que vous louez a un poids total autorisé en charge (PTAC) inférieur à 3,5t. Cela couvre généralement tous les fourgons classiques et les camionnettes à plateau. Mais mieux vaut tout de même bien se renseigner avant de se lancer !

Attention aussi si vous souhaitez y attacher une remorque : en tant que titulaire d’un permis B, vous êtes autorisé à tracter une remorque de moins de 750kg. Et ce poids doit être inclus dans la limite des 3500kg mentionnée ci-dessus. Pour avoir le droit de tracter une remorque plus lourde, et conduire un ensemble véhicule + attelage jusqu’à 4250kg, vous devrez suivre une formation supplémentaire de 7h (option B96 en plus de votre permis de conduire).

Évidemment, dans tous les cas, le véhicule doit être homologué pour transporter la charge que vous lui infligez. Dans le cas contraire, lors d’un éventuel contrôle des forces de l’ordre, vous pourriez écoper d’une amende salée, et être contraint à laisser une partie de votre chargement sur place pour continuer à rouler. De quoi sérieusement compliquer votre organisation, et peut-être vous forcer à dépasser le temps de location convenu. Alors ne prenez pas le risque !

Quels sont les types d’utilitaires disponibles à la location ?

Les entreprises proposent généralement différents volumes d’utilitaires en location afin que vous puissiez trouver celui qui sera le mieux adapté à votre budget, et à la tâche pour laquelle vous vous en servirez. Voici quelques exemples de l’offre la plus courante chez les agences de location utilitaire :

Les fourgonnettes :

On pourrait presque les séparer en deux sous-catégories, avec pour les plus compactes un volume de chargement compris entre 3 et 4 m³ comme le Renault Kangoo, le Citroën Berlingo, le Peugeot Partner ou encore le Fiat Doblo. Ce type de véhicule utilitaire propose des dimensions similaires à celles d’un monospace, et s’avère par conséquent guère plus difficile à conduire.

Un peu plus grands, on trouve des fourgonnettes de volumes compris entre 4 et 7 m³, qui restent assez compactes et adaptées à la circulation en milieu urbain. On pensera par exemple au Mercedes Vito, Renault Trafic, Peugeot Expert ou Citroën Jumpy. Notez que l’on peut trouver dans cette catégorie certains modèles dépassant les 1m90, vous fermant potentiellement l’accès aux parkings couverts. S’il y en a un sur votre itinéraire, il convient d’y prêter attention.

Les fourgons :

Ces utilitaires proposent un volume de chargement allant de 8 à 15m³ pour les modèles les plus longs. Leur largeur et leur hauteur permettent d’embarquer des chargements très importants, mais peuvent commencer à poser problème si votre itinéraire comporte des obstacles (portail, passage sous un pont, etc …) ou si vous n’avez pas l’habitude de conduire des véhicules imposants. Il peut s’agit de modèles comme le Renault Master, le Mercedes Sprinter ou le Iveco Daily par exemple.

Camion avec caisse :

Ces camions conçus sur base de fourgons proposent un espace de chargement élargi grâce à l’apposition d’une caisse à l’arrière, capable d’accueillir des objets plus volumineux (jusqu’à 23m³ !). Un gain d’espace intérieur qui se traduit aussi par des dimensions extérieures accrues, qui peuvent venir compliquer la conduite. Certains modèles peuvent également être équipés d’un hayon élévateur pour faciliter le chargement d’objets lourds (meubles, palettes, etc …).

Camion benne :

Également sur base de fourgons, ils sont équipés d’une benne basculante à l’arrière, pour y charger et décharger facilement terre, sable et autres gravats.

Camion à plateau :

Plus rares, ces dérivés de fourgons servent au transport de véhicules. Ils ne sont pas spécialement compliqués à conduire en soi, mais nécessitent de bien savoir arrimer le chargement, et surtout de bien en connaître les caractéristiques, car suivant la configuration, il est très facile de dépasser les 3500kg de PTAC que permet le permis B.

Quelle taille d’utilitaire privilégier ?

Si comme nous l’avons vu précédemment, vous n’avez pas forcément besoin d’un permis spécial pour louer un utilitaire, n’ayez pas non plus les yeux plus gros que le ventre. Ce n’est pas parce que votre permis vous l’autorise que vous devez impérativement choisir le plus gros camion proposé. Choisissez-le en fonction de vos besoins, mais aussi du lieu où vous devez vous rendre. Si l’accès se fait par une ruelle étroite, évitez un camion avec caisse. Si vous devez entrer dans un parking souterrain, exigez un modèle d’une hauteur de moins d’1m90.

Il est d’autant plus important de prendre cela en considération du fait qu’en cas d’accrochage, vous serez la plupart du temps tenu pour responsable de tous les dégâts survenus au-dessous et au-dessus du niveau du pare-brise.

Enfin, choisir un camion plus gros peut, étonnamment, signifier une charge utile moins importante. Cela s’explique par le fait qu’un camion plus gros pèsera plus lourd à vide, en raison du poids de la caisse ou encore de son châssis. Par conséquent, la limite de 3,5 tonnes sera plus rapidement atteinte que sur un fourgon plus léger.

Et si le volume est toujours le point qui fait le plus peur, notamment lorsque l’on déménage ou que l’on doit transporter du matériel, le poids est un ennemi moins visible et nettement plus traître : suivant ce que vous transportez, la limite sera rapidement atteinte.

Privilégiez donc un véhicule offrant le meilleur compromis entre charge utile et volume utile, et n’optez pour un camion avec un large volume de chargement que si vous en avez réellement besoin.

En bref : les points à retenir

Si vous devez déplacer un petit chargement comme une machine à laver, qu’il s’agit de la première fois que vous louez un utilitaire, et que vous n’avez rien conduit d’autre qu’une Fiat 500 au cours des 5 dernières années, inutile de prendre un véhicule de taille trop importante. Même chose si vous devez vous rendre dans un souterrain ou un parking couvert avec votre utilitaire de location : ne prenez pas un modèle trop gros, il ne passera pas.

Si vous avez vraiment beaucoup de marchandises à transporter, cherchez celui qui offre le plus grand volume, sans toutefois oublier le poids. Les camions avec caisse ayant généralement une capacité de charge utile moins importante, considérez ce choix uniquement si vous avez des objets trop imposants pour entrer dans un fourgon classique, ou si vous estimez avoir besoin des facilités de chargement qu’ils permettent (pour un chargement par chariot élévateur, ou avec à l’aide d’une plateforme hydraulique).

Dans tous les cas, si vous n’êtes que titulaire du permis B, assurez-vous de ne pas dépasser la masse limite autorisée de 3,5 tonnes.

Vous voilà désormais informé des principaux points à connaître avant d’envisager la location d’un véhicule utilitaire. Maintenant, à vous de jouer ! Bonne route !