T-Cross : l’anti Captur de Volkswagen

T-Cross : l’anti Captur de Volkswagen

Volkswagen avait beau avoir une belle offre de SUV en Europe, avec quatre modèles, il était absent du très porteur segment des petits crossovers. Une erreur enfin corrigée. Huit ans après le lancement du Nissan Juke et cinq après celui du Renault Captur, roi des ventes sur le Vieux Continent, voici le T-Cross, que l’on peut résumer à une Polo SUV.

Un bandeau arrière qui divise

Mais pas 4×4. Comme beaucoup de ses rivaux, le T-Cross fait l’impasse sur la transmission intégrale, qui n’est pas vraiment recherchée dans cette catégorie. Ce qui prime, c’est le look ! Selon Volkswagen, le design est « masculin ». Un qualificatif peut-être employé parce que le T-Cross a une allure assez solide, avec un capot haut, une custode épaisse et une poupe droite. Le modèle ose tout de même des rondeurs, par exemple au niveau des antibrouillards. Mais le détail qui retient notre attention, c’est le bandeau de feux à l’arrière. Volkswagen cède à cette mode et tente une originalité avec un élément très épais où le noir domine. Le résultat n’est pas des plus réussis… et donne un côté années 90.

vw-t-cross

Le T-Cross est présenté d’emblée avec une version R-Line, à la carrosserie intégralement peinte. Le modèle proposera aussi quelques possibilités de personnalisation, osant par exemple des jantes orange ou des stickers. Mais le bicolore reste l’apanage du T-Roc. A l’intérieur, la planche de bord fait dans la sobriété, même si quelques touches de couleur sont possibles avec les choix d’inserts décoratifs et de selleries.

t-cross

Banquette coulissante

La présentation est proche de celle de la Polo, avec des éléments positionnés au même endroit. L’écran tactile est ainsi placé au-dessus des aérateurs. Les modèles haut de gamme pourront avoir une instrumentation numérique. On remarque la présence d’un volant inédit. Enfin ! Le T-Cross mesure 4,11 mètres de longueur. C’est un petit gabarit dans la catégorie, mais il fallait bien laisser un écart avec le T-Roc, qui mesure 4,23 mètres. Comme le Captur, le T-Cross reçoit une banquette arrière coulissante, sur 14 cm. On pourra ainsi favoriser l’espace aux jambes des passagers ou le volume de coffre. Celui-ci varie de 385 à 455 litres.

Habitacle du Volkswagen T-Cross

Sous le capot, une offre simple et resserrée. En essence, il y aura les trois cylindres de 95 et 115 ch. Le quatre cylindres 1.5 TSI de 150 ch chapeautera la gamme. Pour le diesel, un seul bloc 1.6 TDI de 95 ch ! L’équipement de série comprendra le freinage d’urgence avec détection des piétons, l’aide au maintien dans la voie, la surveillance des angles morts et l’assistant de sortie de stationnement.

Ce nouveau modèle rejoindra les concessions début 2019.

Coffre du Volkswagen T-Cross