Seat Tarraco : l’hispano-germanique

Seat Tarraco : l’hispano-germanique

Seat accusait un gros retard sur le marché des SUV. Bien consciente qu’elle jouait quasiment sa survie, la firme espagnole a mis les bouchées doubles pour constituer au plus vite une gamme de baroudeurs. Pari réussi, avec en 2016 l’Ateca, en 2017 l’Arona et donc en 2018 ce Tarraco. Le grand monospace Alhambra étant voué à disparaître, le Tarraco se place en nouveau chef de la famille Seat.

Et la famille, il aime ça, puisqu’il pourra embarquer 7 personnes, avec deux strapontins dans le coffre. C’est un grand gabarit, avec 4,74 mètres de longueur. Le Tarraco a le privilège d’inaugurer de nouveaux codes esthétiques pour Seat, avec notamment une inédite calandre. Hexagonale, la grille est abaissée et placée bien droite face à la route. Les optiques sont un peu affinées et inclinées, donnant l’impression d’un regard froncé. Si l’avant est dynamique, l’arrière est assez mou. Seat cède à son tour à la mode du bandeau lumineux.

Le Tarraco vous donne peut-être une impression de déjà vu. Et c’est normal, car il s’agit en fait d’un gros replâtrage du Volkswagen Tiguan Allspace. La structure est donc identique, et l’espagnol reprend carrément sans changement les portes de l’allemand !

Lancement début 2019

Dans l’habitacle, de nombreux éléments sont aussi communs, dont les sièges. La planche de bord est quand même revue, avec par exemple un écran tactile qui passe au-dessus des aérateurs centraux. Il adopte un aspect tablette et peut être capable de réagir à des commandes gestuelles (on agite la main devant). Mais la présentation est d’une grande tristesse. Dommage pour une marque qui joue la carte du dynamisme au sein du groupe Volkswagen. L’instrumentation peut être 100 % numérique.

Quatre moteurs sont annoncés. En ce qui concerne l’essence, les clients auront le choix entre un 1.5 de 150 ch et un 2.0 de 190 ch. Côté diesel, le 2.0 TDI est décliné en 150 et 190 ch. Les 190 ch sont liés d’office à la boîte DSG et à la transmission intégrale. Cette dernière est proposée en option sur le TDI 150 ch, avec la DSG. Seat a confirmé l’arrivée prochaine d’une variante hybride rechargeable.

Le Tarraco fera ses débuts en public au Mondial de l’Automobile, à Paris. Il rejoindra les concessions début 2019. L’avantage, c’est qu’il devrait être moins cher que le Tiguan, avec les mêmes prestations.

 

Mercedes Classe A 35 AMG : l’AMG des moins riches

Mercedes Classe A 35 AMG : l’AMG des moins riches

Nous n’osons pas titrer l’AMG du pauvre, car il faut s’attendre à un prix corsé, minimum 45.000 €. Mais mine de rien, le label AMG descend en gamme avec cette « petite » A 35, qui pourrait bien faire de l’ombre à la future A 45, grâce à un meilleur rapport prix/sensations. Comme Audi, qui propose les S3 et RS3, Mercedes double son offre sportive sur le segment des compactes, partant à la conquête d’une nouvelle clientèle.

La 35 est équipée d’une nouvelle variante du moteur quatre cylindres 2.0 turbo. La puissance est ici de 306 ch et le couple culmine à 400 Nm, mais assez tard (3.000 tr/min). Le bloc est couplé à une boîte de vitesses double embrayage à 7 rapports, avec une fonction Race Start pour un départ canon (avec un son promis inoubliable). Le conducteur peut gérer les vitesses à l’aide de palettes au volant. La transmission intégrale 4MATIC est aussi de la partie. Jusqu’à 50 % du couple peut être envoyé à l’arrière. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 4,7 secondes.

Paramétrable

Le sélecteur de mode de conduite propose cinq niveaux, qui agissent sur plusieurs caractéristiques de la voiture (réponse du moteur, boîte de vitesses…) : Chaussée glissante, Confort, Sport, Sport + et Individual. A cela s’ajoute l’AMG Dynamics, un système qui agît sur la roue arrière située à l’intérieur du virage pour améliorer l’agilité. Par ailleurs, il y a en option un amortissement adaptatif, mais il fonctionne de manière automatique, avec trois réglages. L’ESP peut être totalement déconnecté.

Côté freinage, la A35 reçoit à l’avant des étriers fixes monoblocs à 4 pistons et des disques de 350 mm, et à l’arrière des étriers à griffe à un piston et des disques de 330 mm. Les disques sont ventilés et perforés. Les étriers peints en argent arborent un monogramme AMG noir. La direction a été revue, avec une crémaillère spécifique à démultiplication variable. Enfin, l’échappement reçoit un clapet à régulation automatique, pour une sonorité discrète ou explosive en fonction du mode de conduite.

Elle en jette

En matière de look, cette A en met déjà plein la vue. On se demande ce qu’il va rester à la 45 ! On trouve une calandre à double barrettes, des ailettes sur les côtés du bouclier, un imposant aileron ou encore un diffuseur qui intègre deux sorties d’échappement rondes. Côté jantes, la A35 est raisonnable, avec du 18 pouces.

A bord, il y a un volant spécifique, au méplat marqué, et de jolis sièges avant intégraux, avec un insert couleur aluminium. Sur le modèle photographié, des touches de jaune sont visibles ça et là, notamment dans les aérateurs. L’instrumentation numérique reçoit des affichages inédits. En option, le système multimédia peut être agrémenté d’un enregistreur de données, pour enregistrer ses temps sur circuits et connaître ses trajectoires.

Cette A 35 AMG arrivera dans les concessions en janvier 2019.

Le marketing mobile : nouveau moyen de gagner de l’argent avec sa voiture

Le marketing mobile : nouveau moyen de gagner de l’argent avec sa voiture

Vous ne connaissez pas le marketing mobile ? Pourtant, ça risque de vous intéresser, il s’agit d’un nouveau concept inventé par la société It’smycar. Un système de sticker à mettre sur sa voiture le temps d’une mission publicitaire. En plus, vous pouvez choisir la marque à mettre en avant. La récompense ? Pleins de cadeaux.

Le concept du marketing mobile

Start up regroupant 9 personnes, It’smycar agit sur les automobilistes pour qu’ils deviennent ambassadeurs d’une marque et pour qu’ils fassent du média mobile.

La société explique qu’il s’agit d’un dispositif marketing d’activation qui allient des actions physiques à digitales. C’est en effet le sticker qui va permettre ses missions en étant apposer sur les véhicules de ces ambassadeurs.

Pour participer à cette nouvelle forme de publicité, vous devez disposer d’une voiture, peu importe laquelle, il n’y pas de restrictions et vous allez sur le site pour vous s’inscrire.

Le concept est simple, voici les étapes :

  1. Une marque veut faire de la pub
  2. Elle va prendre contact avec It’smycar  pour une mission publicitaire
  3. It’smycar prépare les stickers
  4. Le particulier se rend gratuitement sur la plateforme, choisit la mission qu’il veut et postule
  5. Celui-ci attend de recevoir les stickers qui lui seront livrés par voie postale
  6. Les 2 stickers doivent être collés sur les portières avant du véhicule
  7. Le particulier roule avec les stickers
  8. La mission est finie, le particulier n’a plus qu’à décoller les stickers de sa voiture
  9. Pour finir, le particulier est récompensé de cadeaux et peut participer à des missions et animations organisées par la marque.

Ainsi, les activations de ces communautés d’automobilistes peuvent être ponctuelle ou annuelle, locale ou régionale.

La marque, que les ambassadeurs représentent sur leur véhicule, peut être amenée à leur demander de publier du contenu sur les réseaux sociaux, de répondre à un sondage, de participer à des jeux en ligne ou encore de mettre un avis sur Google et parrainer des personnes de leur entourage.

Mettre de la pub sur sa voiture pour gagner de l'argent

 

La promesse de ce concept

Le véhicule du particulier étant porteur d’un message publicitaire sera visible par les autres automobilistes, par les passants lorsque la voiture est à l’arrêt ou sur un parking. Ce support de communication mobile va permettre de toucher un très large public grâce à sa visibilité quotidienne.

Cette solution de communication est surtout utilisée pour des actions locales, par exemple des évènements, des promotions ou des offres limitées et ainsi permet de favoriser le bouche-à-oreille.
Le but est que l’information touche un maximum de personnes pouvant être intéressés par ces messages mobiles.

Nouveau concept de publicité sur voiture en pleine croissance, mais cependant son coût n’est pas à l’échelle d’une autre forme de publicité. C’est ce qui rend ce projet plus attractif.

Pour conclure

Il s’agit de créer une réelle proximité entre la marque et ses consommateurs. Que vous soyez particulier ou professionnel, vous pouvez bénéficier des avantages du marketing mobile crée par www.itsmycar.fr.

Retrouvez plus en détail les informations nécessaires sur leur site