Les 12 nouveautés incontournables du Mondial de l’Automobile 2018

Les 12 nouveautés incontournables du Mondial de l’Automobile 2018

Toutes les informations sur le Salon de l’auto de Paris 2018.

 

Audi Q3

La refonte du Q3 était urgente, la première génération, lancée en 2011, ne pouvant plus cacher ses rides. La deuxième version frappe fort, avec un style plus musclé et une présentation soignée (mais un peu moins technologique que dans les dernières grandes Audi). Allongé de 10 cm, le Q3 frôle désormais les 4,50 mètres et pourrait bien être une gêne pour le Q5, dont le style semble subitement fade. Audi exposera aussi au Salon la toute nouvelle A1 et devrait montrer son SUV électrique e-tron.

BMW Z4

Programme chargé pour BMW au Mondial de l’Automobile. Ce sera le premier salon pour la quatrième génération du X5, la nouvelle Série 8 et la troisième génération du Z4. Le roadster, qui sera un cousin technique de la prochaine Toyota Supra, revient à la traditionnelle capote en toile. Les designers ont aussi fait évoluer les proportions de la silhouette, pour replacer au centre le conducteur. La gamme sera dans un premier temps coiffée par une M40i dotée d’un six cylindres en ligne de 340 ch.

Citroën C5 Aircross

Enfin ! Le C5 Aircross, dévoilé en avril 2017 en Chine, et déjà lancé dans l’Empire du Milieu, va enfin se montrer en France. S’il partage nombre de ses éléments techniques avec le Peugeot 3008, le C5 Aircross est une vraie Citroën, avec un design original et un confort royal, grâce notamment aux suspensions à butées hydrauliques. Surtout, il permet enfin au renouveau de Citroën de monter en gamme. Il sera proposé avec deux moteurs essence et deux moteurs diesel, de 130 ou 180 ch. Le véhicule peut déjà être commandé, avec un tarif de base de 24.700 €.

DS3 Crossback

C’est la star française du Salon. DS poursuit le déploiement de sa nouvelle gamme, avec un SUV urbain, qui remplacera la DS3. La marque visera ainsi l’Audi Q2. La DS3 Crossback osera des équipements inédits dans la catégorie : optiques laser, poignées affleurantes, ouverture par smartphone… Basé sur une toute nouvelle plate-forme, ce modèle fabriqué en France sera la première DS de série 100 % électrique. La commercialisation est prévue pour début 2019.

Kia ProCeed

C’est l’insolite de la liste. Pour sa troisième génération, la Kia ProCeed va changer de formule. On oublie la silhouette 3 portes, aux accents de coupé. Le constructeur va oser le break de chasse, avec cinq portes… alors que la marque a déjà dévoilé un break Ceed ! Ce modèle va donc se distinguer par une allure plus musclée, assumant de sacrifier quelques centimètres d’espace à l’arrière et quelques dm3 dans le coffre. Son bandeau arrière lui donnera de faux airs de Porsche. Un pari étonnant, à saluer.

Mercedes EQC

Pour son premier modèle électrique de grande diffusion, Mercedes a fait vite et simple. S’il propose un véhicule inédit, il s’agit grosso-modo d’un GLC électrifié, de nombreux éléments étant partagés entre les deux SUV pour diminuer les coûts. L’EQC a quand même le droit à son propre style, avec par exemple des bandeaux lumineux à l’avant et à l’arrière. Il y a deux moteurs électriques, un sur chaque essieu, pour une puissance cumulée de 408 ch. Avec une batterie de 80 kWh, l’EQC promet une autonomie de 450 km, avec l’ancien cycle de mesure NEDC, ce qui est moyen.

Peugeot 508 SW

La vedette chez Peugeot, ce sera bien sûr la nouvelle 508. La berline arrivera dans les concessions à l’occasion du Mondial. Et au Salon, on pourra découvrir en avant-première la variante break, au look tout aussi réussi, si ce n’est plus. Très basse (1,42 mètre) et dotée de portes sans cadre, la nouvelle 508 SW tend vers le break de chasse. Le volume de chargement baisse par rapport à l’ancien modèle, mais reste à 530 litres, ce qui n’est pas ridicule. Le style est soigné, la planche de bord originale, les qualités routières prometteuses : de quoi redonner envie d’acheter un break.

Porsche 911

C’est la grande inconnue. La 911 génération 992 sera-t-elle au Mondial de l’Auto ? On aimerait tant la découvrir à Paris, d’autant que les derniers prototypes aperçus ont un camouflage très léger, preuve que la voiture est prête. Evidemment, côté style, point de révolution, mais une évolution par petites touches. Le changement sera plus visible à l’intérieur, avec l’arrivée d’un grand écran tactile format paysage. Côté moteurs, la grande nouveauté pourrait être le lancement d’une variante hybride rechargeable.

Seat Tarraco

La firme espagnole poursuit son offensive sur le marché du SUV. Après les Ateca et Arona, elle lancera le Tarraco, un modèle familial pouvant embarquer jusqu’à 7 personnes. Ce sera un gros replâtrage du Volkswagen Tiguan Allspace. Le Tarraco aura quand même un style spécifique. D’ailleurs, il inaugurera de nouveaux codes esthétiques pour Seat : calandre hexagonale abaissée, bandeaux de feux… La planche de bord sera aussi inédite.

Suzuki Jimny

L’actuel Jimny a 20 ans. Il devenait urgent pour Suzuki de lancer un nouveau modèle. Mais attention, pas question de changer la recette : le Jimny reste avant-tout un baroudeur de poche, avec transmission intégrale de série et châssis échelle. Mais son style néo-rétro craquant et ses couleurs acidulées pourraient bien en faire un produit tendance. Problème : son bloc 1.5 essence annonce des rejets de CO2 élevés. Le malus sera donc énorme en France.

Tesla Model 3

Le public français va enfin pouvoir approcher la Model 3, dévoilée au printemps 2016 et lancée aux Etats-Unis il y a un an ! Il faudra toutefois faire encore preuve de patience pour recevoir la voiture, les premières livraisons chez nous étant prévues pour mi-2019. Cette petite berline de 4,70 mètres, qui doit permettre à la marque de devenir enfin rentable, proposera différentes puissances (avec deux ou quatre roues motrices) et capacités de batterie, avec une autonomie estimée entre 350 et 500 km.

Toyota Corolla

C’est un retour surprise. En mars, Toyota a dévoilé la troisième génération d’Auris. Mais le japonais vient d’annoncer que la voiture se nommera finalement Corolla ! Au Mondial de l’Automobile, on pourra enfin monter à bord (la voiture n’avait pas montré son habitacle au Salon de Genève) et on découvrira la version break Touring Sports, à la silhouette plutôt élancée. En France, la Corolla sera 100 % hybride, avec deux ensembles essence/électricité, de 122 et 180 ch.