BMW dévoile une M2 Coupé plus musclée

BMW dévoile une M2 Coupé plus musclée

La M4, forte de 431 ch, avait déjà fait la moue en voyant débarquer la M2, équipée d’un six cylindres en ligne de 370 ch. Mais là, elle risque de faire une crise de jalousie avec l’arrivée d’une nouvelle petite soeur qui vient marcher sur ses plate-bandes ! BMW a en effet levé le voile sur une évolution de la M2, nommée Compétition, qui ose carrément reprendre le moteur de la M4.

410 ch

C’est aussi un six cylindres en ligne 3.0 litres, mais avec double turbo. Forcément, la puissance est en hausse et l’écart se réduit à peau de chagrin : la M2 Compétition délivre 410 ch ! Il fallait bien ça pour reprendre l’avantage sur l’Audi TT RS et ses 400 ch. Par rapport à la M2 de départ, qui va disparaître du catalogue, le couple grimpe de 500 à 550 Nm. Il est toujours uniquement envoyée aux roues arrière, via une boîte manuelle à 6 rapports ou une double embrayage à 7 rapports. Avec cette dernière, il faut 4,2 secondes pour passer de 0 à 100 km/h (deux dixièmes de plus qu’avec la manuelle). La vitesse maxi est limitée à 250 km/h.

En passant par la liste des options, on peut atteindre 280 km/h. D’ailleurs, en bonne allemande, la Compétition demande de nombreux suppléments pour une configuration au top. Les jantes 19 pouces visibles sur les photos sont en sus, tout comme les beaux baquets. Côté châssis, avec plus d’argent, on s’offre pour le freinage des disques avant de 400 mm et des disques arrière de 380 mm. Heureusement, les améliorations des réglages de la direction et du contrôle de trajectoire sont en série, tout comme la barre de renfort en plastique et fibre de carbone au-dessus du moteur !

Nouvelle calandre

La M2 profite d’un petit restylage. La face avant se fait encore plus sportive avec une nouvelle calandre. Les haricots noirs reliés entre eux ont un aspect plus anguleux. Des fentes ont été ajoutées dans le bouclier. Les puristes seront par ailleurs ravis de voir que la M2 reçoit enfin des aérateurs aérodynamiques, caractéristique normalement incontournable sur une vraie M.

A l’arrière, on retrouve quatre sorties d’échappement. On note que la voiture ne cherche pas vraiment à faire la chasse aux kilos avec des composants en carbone. Il y a bien un peu de carbone sur la planche de bord, mais l’ambiance intérieure a plus l’air austère que sportive. Le bouton de mise en route du moteur est en rouge. Des touches M1 et M2 sur le volant servent de raccourcis pour des réglages du véhicule.

Le prix est déjà connu : 66.950 €. C’est plus de 20.000 € de moins qu’une M4…