Volkswagen va oser le SUV cabriolet

Volkswagen va oser le SUV cabriolet

Si vous n’aimez pas les SUV, les routes vont devenir pour vous un véritable cauchemar ! Les baroudeurs ne cessent de grignoter des parts de marché. En janvier, ils ont représenté près de quatre ventes de voitures neuves sur dix en France. Les clients en raffolent, les marques multiplient les modèles. On se dit d’ailleurs que l’offre crée la demande !

Herbert Diess, patron de Volkswagen, a carrément déclaré la semaine dernière « Volkswagen évolue pour devenir une marque de SUV ». En 2020, le constructeur compte proposer pas moins de 20 SUV, toutes silhouettes confondues. Ces modèles représenteront 40 % des livraisons de la marque.

VW a déjà mis le paquet en 2017, avec le lancement des inédits Tiguan Allspace et T-Roc. Cette année, il dégainera le petit T-Cross et renouvellera le Touareg. En fait, on assiste à la création d’un marché parallèle. Les catégories classiques (citadines, compactes…) vont toutes avoir le droit à un équivalent SUV.

Lancement en 2020

Et preuve que c’est une véritable invasion, les 4×4 s’invitent même sur des segments inattendus. Volkswagen a confirmé qu’il travaillait sur un projet de SUV cabriolet ! Le véhicule sera dérivé du T-Roc et sera prêt en 2020. Il sera assemblé dans l’usine d’Osnabrück, en Allemagne. Un avant-goût a déjà été donné avec un croquis, confirmant une silhouette 3 portes avec une capote en toile.

Même si les SUV cartonnent, Volkswagen reste modeste en tablant sur une production annuelle de 20.000 exemplaires. Ce qui est déjà pas mal pour un modèle de niche. On peut d’ailleurs trouver l’idée folle, les précédentes tentatives de SUV cabriolet ayant été au mieux des réussites éphémères (Range Rover Evoque cabriolet) au pire des échecs retentissants (Nissan Murano Cross Cabriolet). Volkswagen espère réussir avec un produit plus abordable.

Certains diront qu’il faut en passer par là pour avoir des cabriolets chez les marques généralistes, celles-ci ayant tendance à délaisser le genre, peu rentable. D’ailleurs, chez Volkswagen le coupé-cabriolet Eos a été classé sans suite et la Golf cabriolet a été abandonnée. Il ne reste pour l’instant que la Coccinelle découvrable pour profiter des joies de la conduite en plein air.

Exigence Racing : un nouveau RDV pour les passionnés d’automobile du 45

Exigence Racing : un nouveau RDV pour les passionnés d’automobile du 45

C’est le 18 février dernier à Ingré (45) que l’équipe d’Exigence Racing, un garage spécialiste Lotus et compétition, a donné rendez-vous aux passionnés via un événement créé sur Facebook. Malgré une date conflictuelle avec un autre rassemblement régulier de l’agglomération, la formule a pris, rassemblant bon nombre de visiteurs. L’originalité de l’événement est que l’hôte propose un accès à leur atelier, permettant d’admirer (à distance raisonnable) bolides de compétition et travaux en cours : des formules Mitjet V6 engagées par Exigence Racing aux rénovations d’anciennes en passant par les Lotus clientes présentes pour entretien ou préparation. A cette découverte intérieure s’ajoute l’exposition en extérieur de véhicules Lotus de différentes époques ainsi que celle des voitures présentées par leurs propriétaires, dans un esprit « rasso » très bon enfant.