Renault se lance sur le marché du pick-up avec l’Alaskan

Renault se lance sur le marché du pick-up avec l’Alaskan

D’un côté, il y a le groupe PSA qui a décidé de faire le ménage dans la gamme de ses trois marques. De l’autre, on a Renault qui, au contraire, multiplie les carrosseries pour ratisser le plus large possible. Cette frénésie se ressent dans le rythme de présentation des nouveautés.

Base japonaise

Mine de rien, depuis début mars, on a découvert dans l’ordre le Scénic 4, le Koleos 2, le Grand Scénic 4, la Twingo GT et la Clio restylée. Le Losange ajoute aujourd’hui une nouvelle corde à son arc avec un pick-up ! Annoncé par un concept en septembre 2015, l’Alaskan a fait ses débuts en Colombie, premier pays où il sera commercialisé. Il devrait rejoindre les concessions européennes avant la fin d’année.

Renault Alaskan - 5 Renault Alaskan - 2

Plutôt inattendue, la présence d’un grand pick-up dans le portefeuille de produits Renault tombe sous le sens quand on apprend que, sur le marché mondial du véhicule utilitaire, ce type d’engin représente près de cinq millions d’unités chaque année. Le Losange veut sa part du gâteau. Et pour lui, donner naissance à l’Alaskan a été simple puisqu’il a suffit de recarrosser un Nissan Navara ! Les constructeurs européens multiplient en ce moment les partenariats avec des japonais pour proposer des pick-up : le nouveau Fiat Fullback est un Mitsubishi L200 rebadgé, Peugeot et Citroën vont bientôt restyler un Toyota Hilux, Mercedes aura lui aussi son clone du Navara…

Face avant inédite, habitacle identique

Renault a bien fait les choses, du moins à l’extérieur. Toute la partie avant de l’Alaskan diffère de celle du Navara. Elle adopte les codes esthétiques propres à Renault, avec notamment une calandre abondamment chromée qui intègre un immense logo et relie les optiques dotées d’une signature lumineuse en C. Le capot suggère la robustesse. Les inserts décoratifs sur les ailes font un petit clin d’œil au nouveau Koleos. A l’arrière, le volet de la benne est inédit tout comme l’habillage des feux.

Renault Alaskan - 6 Renault Alaskan - 1

Dans l’habitacle, le Losange ne s’est pas foulé, en changeant juste le volant. Dommage de ne pas avoir modifié quelques éléments pour rendre la présentation plus « française ». La liste des équipements est identique à celle du Navara, avec notamment un système de vision 360° grâce à quatre caméras. Un raffinement très appréciable sur un engin de ce gabarit. Les nouveaux systèmes à la mode chez Renault, comme la lecture des panneaux de signalisation, sont en revanche aux abonnés absents.

Vendu en tant qu’utilitaire

La technique est logiquement identique à celle du cousin nippon. L’Alaskan repose sur un châssis échelle renforcé, qui permet une charge utile d’une tonne. La capacité de remorquage est de 3,5 tonnes. Pour le confort, la version double-cabine reçoit une suspension arrière à cinq bras. Deux moteurs seront disponibles : ce sont des 2.3 dCi double-turbo de 160 et 190 ch, associés à une boîte manuelle 6 rapports ou une double embrayage 7 rapports. Des versions à deux ou quatre roues motrices sont programmées. Les 4×4 pourront recevoir un différentiel à glissement limité.

Renault Alaskan - 11 Renault Alaskan - 12

Pour répondre aux besoins des professionnels et des amateurs de loisirs, l’Alaskan sera décliné en de nombreuses versions et bénéficiera de moult accessoires pour l’aménagement de la benne. Le département Conversion de Renault sera en mesure d’adapter le véhicule à des besoins spécifiques grâce à l’intervention de carrossiers agréés. L’Alaskan est d’ailleurs considéré par le Losange comme un véhicule utilitaire et sera donc vendu dans le réseau « Renault Pro + ».

L’agenda auto de juillet 2016 : Clio RS, Le Mans Classic, Mercedes à Paris…

L’agenda auto de juillet 2016 : Clio RS, Le Mans Classic, Mercedes à Paris…

Voilà l’été ! Mais pas question pour les constructeurs et passionnés de se mettre en retrait. Voici quelques événements qui vont marquer le début du second semestre 2016.

Dès le 1er > Les anciennes chassées de Paris

C’est l’une des mesures phares du « Plan Qualité de l’air » défendu par la Maire de Paris, Anne Hidalgo. Dès ce mois, les véhicules particuliers et utilitaires immatriculés avant le 1er janvier 1997 ne peuvent plus entrer dans la capitale en semaine, entre 8h et 20 h. Côté deux-roues, ce sont les engins mis en service avant le 1er juin 1999 qui sont bannis. A partir du 1er octobre, ceux qui ne respecteront pas ces nouvelles règles risqueront une amende de 35 €. Le 1er janvier 2017, celle-ci sera majorée à 68 € pour les particuliers et 135 € pour les professionnels.

traversee paris anciennes hiver 2014_0026

Le 5 > Nouveautés : une Clio RS pour commencer

En juillet, les constructeurs ne sont pas encore en vacances, dévoilant avant la trêve d’août quelques nouveautés qui animeront la rentrée. Mais il est vrai que cette année, aucun constructeur n’a annoncé la couleur, à part Renault qui révèlera le 5 la version restylée de la Clio RS (teasée sur les réseaux sociaux). Il faut s’attendre à d’autres surprises. Parmi les autos qui pourraient se montrer officiellement avant la fin du mois, il y a la Mini Countryman, la BMW Série 5 ou encore la Nissan Micra.

https://mobile.twitter.com/RenaultSport/status/748848701435588608

Du 8 au 10 > Le Mans Classic

A chaque course moderne, son équivalent historique. Un an sur deux, quelques semaines après les 24 Heures du Mans se déroule « Le Mans Classic », qui met en compétition les voitures qui ont marqué par le passé la plus célèbre des courses d’endurance. Elles sont réparties en six plateaux, selon les époques, de 1923 à 1981. A cela s’ajoute cette année un « Group C », avec des engins de 1982 à 1993. Il y a aussi de nombreuses expositions et animations ainsi qu’une vente aux enchères Artcurial. 115 lots seront dispersés au son du marteau, avec en clou du spectacle une Ferrari 250 GT Berlinetta.

Le Mans Classic

Le 12 > Mercedes à l’honneur au Grand Palais

Exposition inédite sous la verrière du Grand Palais à Paris. Pendant une journée, et une seule, de 10 à 17 h, le bâtiment accueillera une exposition dédiée à Mercedes. Plus de soixante modèles seront réunis au sein de ce lieu qui hébergeait autrefois le Salon de Paris. La liste des autos présentes n’est pas encore connue mais la marque à l’étoile mentionne ceci dans sa présentation : « De la toute première automobile, aux éditions limitées les plus exclusives, des plus rares automobiles anciennes aux dernières nouveautés, sans oublier des concept cars ». L’entrée est facturée 7 € (gratuit pour les moins de 12 ans).

Mercedes au Grand Palais

Le 29 > Soirée Drive-in à Mulhouse

Un petit parfum d’Amérique flottera au-dessus de Mulhouse le 29. A la cité de l’automobile, il sera possible d’assister à la projection du film culte « Pulp Fiction » de Quentin Tarentino depuis sa voiture. Avant le début du long-métrage, vous profiterez dès 18 heures d’animations et de concerts tout en savourant un bon burger.

Le 31 > Traversée de Paris estivale

Elle va avoir une saveur spéciale cette 9ème Traversée estivale. Alors qu’en semaine, les vieilles autos sont désormais interdites de séjour dans la capitale, elles vont envahir les rues de la Ville Lumière à la fin du mois. Le cortège s’élancera depuis le château de Vincennes vers 7 h 30 pour une boucle d’une trentaine de kilomètres tout au long de la matinée. Retour aux alentours de midi au point de départ, où il sera alors possible d’admirer toutes les autos qui auront osé polluer l’air de Paris.