Ford Ka+ : la tentation du low-cost

Ford Ka+ : la tentation du low-cost

En début d’année, la branche européenne de Ford avait laissé entendre qu’elle allait faire du ménage dans sa gamme. Le but : améliorer les résultats financiers en passant à la trappe les modèles les moins rentables. Aucun exemple n’était alors donné.

Les regards pouvaient se tourner vers la Ka, qui joue dans une catégorie où les marges dégagées sont très faibles, d’autant plus que les mini-citadines sont gênées par les promos pratiquées chez les citadines polyvalentes. Mais Ford ne va finalement pas laisser les 108, Twingo et Picanto tranquilles. La marque à l’ovale bleu vient de présenter une nouvelle Ka… pas si nouvelle.

Une longueur proche de celle de la Fiesta !

Suivant le principe de sa stratégie de produits globaux, Ford a décidé d’importer en Europe une Ka qu’il a imaginé en priorité pour les pays émergents. Voilà qui peut inquiéter : l’Américain a déjà fait de même avec son Ecosport, qui n’est pas au niveau des 2008 et Captur.

KA plus Ford Ka+ - 1 KA plus

La Ka va d’ailleurs jouer les petites low-cost chez nous. Ford annonce un prix de base de 9.990 €. Alors oui, ce n’est pas exceptionnel dans la catégorie. Mais il y a une particularité : avec 3,93 mètres de longueur, la nouvelle Ka est presque aussi grande que la Fiesta ! Elle mesure ainsi 30 cm de plus par rapport à l’ancienne… et la majorité de ses rivales. Pour symboliser ce positionnement inédit, l’auto est officiellement nommée Ka+.

Plus habitable, la Ka+ gagne en polyvalence avec ses cinq portes. Le volume du coffre est de 270 litres. Il peut être augmenté en rabattant la banquette 60/40. Pour se débarrasser de ses petits objets, 21 zones de rangement sont présentes dans l’habitacle. Les premières photos montrent une planche de bord très simple… et très plastique. Avec des tarifs aussi serrés, il n’en pouvait pas en être autrement.

Seulement deux versions

La Ka simplifie sa gamme au maximum. Seulement deux moteurs seront disponibles. Il s’agit de quatre cylindres essence 1.2 de 70 et 85 ch. Ces blocs sont associés à une seule finition, l’Essential pour le 70 ch et l’Ultimate pour le 85 ch. Le modèle d’accès reçoit en série les vitres avant et rétroviseurs électriques, le verrouillage centralisé à distance ou encore la très pratique aide au démarrage en côte.

Ford Ka+ - 7 Ford Ka+ - 11 Ford Ka+ - 6

L’Ultimate gagne la climatisation manuelle, la connectivité vocale SYNC… Il faudra mettre la main au porte-monnaie pour le régulateur de vitesse, l’aide au stationnement arrière ou les jantes alliage. Pour ceux qui auraient peur des qualités routières de cette Ka venue des pays émergents, Ford indique qu’elle a été adaptée pour l’Europe avec de nombreuses pièces spécifiques : direction, barre anti-roulis avant, pneus, support moteur…

Ford prend déjà des commandes. Mais les livraisons débuteront en fin d’année.

Citroën va t-il de nouveau révolutionner le confort ?

Citroën va t-il de nouveau révolutionner le confort ?

Si l’on devait retenir un élément qui caractérise les Citroën, ce serait sûrement le confort. La marque aux chevrons en est consciente et a choisi de mettre cette notion bien en valeur avec un nouveau programme nommé « Citroën Advanced Comfort ».

Celui-ci englobe tout ce qui peut toucher au bien-être des passagers. Cela ne concerne pas uniquement la souplesse de la suspension ou l’insonorisation. Pour le constructeur tricolore, le confort c’est aussi faciliter la vie à bord, avec de l’espace, des rangements… C’est « fluidifier l’usage de la voiture », avec par exemple une technologie intuitive et des aides à la conduite vraiment utiles. C’est tranquilliser l’esprit du conducteur avec une ergonomie simplifiée et une ambiance intérieure apaisante.

Suspensions à butées hydrauliques

Evidemment, le poste clé reste le confort de roulage. Jusqu’à maintenant, Citroën mettait en avant sa célèbre suspension hydropneumatique. Mais sacrilège pour les puristes : elle va bientôt disparaître avec la fin de la C5. Faut-il faire une croix sur les fameuses sensations « tapis-volant » ? Non, car la marque vient de confirmer qu’elle travaillait sur un nouveau type de suspensions innovantes !

Citroen Advanced Comfort - 2

Selon les mots de la firme, le principe est simple mais le résultat serait « impressionnant ». Pour rappel, un système classique comprend des butées mécaniques sur lesquelles vient s’écraser l’ensemble ressort-amortisseur lors des mouvements de caisse importants, que ce soit en détente ou en compression. La butée absorbe l’énergie du « choc » mais en restitue une partie à la caisse.

Ici, Citroën a ajouté des butées hydrauliques, qui ralentissent le mouvement de façon plus progressive et évitent les arrêts brusques en fin de course. L’énergie du choc est absorbée et dissipée, ce qui évite un phénomène de rebond. Les réactions les plus sèches, et donc les plus désagréables, seraient donc gommées !

Des sièges inspirés par nos matelas !

En parallèle, Citroën a aussi travaillé sur la caisse, qui peut être mise à mal par un revêtement dégradé. Les ingénieurs ont planché sur une nouvelle technique de « collage structural » (dont on vous épargnera les détails techniques) pour améliorer la rigidité et ainsi réduire les vibrations.

Citroen Advanced Comfort - 4 Citroen Advanced Comfort - 3

Le C4 Cactus utilisé comme laboratoire technique est également doté de nouveaux sièges, inspirés par le monde de la literie et plus précisément de la technologie « mémoire de forme ». Grâce à l’utilisation de plusieurs couches de matières spécifiques, ces sièges s’adaptent à la morphologie des passagers et auraient un moelleux inédit dans l’automobile. Quand on pense au fait que c’est l’une des premières choses que l’on teste et ressent en concessions…

Citroën ne donne pas de date d’arrivée sur le marché pour ces innovations. La prochaine nouveauté de la firme, la nouvelle C3 dévoilée en fin de mois, ne devrait pas en profiter. Le premier véhicule concerné sera sûrement le SUV familial que Citroën prépare pour courant 2017, inspiré par le concept Aircross.

Citroen Advanced Comfort - 1