Renault Clio R.S. 16 275 ch : on dit oui pour la série !

Renault Clio R.S. 16 275 ch : on dit oui pour la série !

Dans le dossier de presse qui présente cette « super Clio RS », le Losange commence par nous dire que ce projet célèbre les 40 ans de Renault Sport. Et moi, il me vient tout de suite une question : pour cet anniversaire, il n’y avait pas moyen de faire plus spectaculaire, plus inédit ? D’autant que cette Clio très spéciale est présentée comme un concept-car, et par définition n’est pas (encore) destinée aux concessions. Personnellement, pour marquer le coup, j’aurai imaginé quelque chose de plus futuriste.

Mise au point express

Mais Renault Sport a préféré se tourner vers son petit porte-drapeau, et il faut avouer que le résultat est plutôt salivant. En octobre 2015, lorsque Renault a commencé à réfléchir à un moyen de mettre à l’honneur sa division sportive, l’idée d’une Clio RS survitaminée a rapidement été évoquée. Designers et ingénieurs avaient en mémoire la délirante Clio V6. Mais il a vite été convenu qu’il fallait rester simple et réaliste, en maitrisant les coûts.

Renault Clio RS 16 Concept - 5 Renault Clio RS 16 Concept - 6

L’hypothèse de glisser sous le capot le 2.0 turbo 275 ch de la Mégane Trophy-R a été émise. Une petite équipe a alors réalisé une pré-étude pour savoir si cela était possible. Verdict positif. Le feu vert à la Clio RS 16 a été donné fin décembre, avec une date butoir très proche : le Grand Prix de Monaco 2016. Pour tenir les délais, une grande partie du développement s’est donc faite par informatique. Le premier roulage n’a eu lieu que le 1er avril, à Montlhéry.

Emprunts à la Mégane RS Trophy-R

Premier défi à relever dans la conception : bien placer le moteur, la boîte de vitesses et le système de refroidissement de la Mégane RS Trophy-R. L’échappement est aussi revu. Pour un son envoutant, cette Clio reçoit un silencieux à double sortie signé du spécialiste Akrapovic. L’amortissement reprend les combinés ressort-amortisseurs à cartouche coulissante de la Trophy-R. Le freinage est aussi emprunté à la grande sœur avec des disques de 350 mm. Le train arrière est carrément repris à la version de rallye Clio RT3.

Renault Clio RS 16 Concept - 2 Renault Clio RS 16 Concept - 9

Au niveau du look, le changement le plus visible se trouve au niveau des roues. Celles-ci ont un diamètre de 19 pouces, une taille qui n’est pas proposée sur le modèle de production. Il a donc fallu découper les ailes, qui sont dotées d’élargisseurs en matériau composite. La Clio prend ainsi 6 cm en largeur et gagne un vrai look bodybuildé, qui lui fait un peu défaut en version de série.

Pour deux seulement

La face avant gagne une nouvelle prise d’air, avec une signature lumineuse faisant écho au logo de Renault Sport. Un détail que l’on devrait retrouver bientôt en série. A l’arrière, cette Clio est dotée d’un plus grand aileron. A bord, pour diminuer le poids, la banquette arrière est oubliée, tout comme la climatisation. Le conducteur et son passager sont calés dans des baquets avec harnais de sécurité à six points.

Renault Clio RS 16 Concept - 3 Renault Clio RS 16 Concept - 4

Maintenant, on rêve d’une production en petite série, à l’image de la Mégane RS Trophy-R. Une quantité très limitée qui viendrait renforcer la belle image de marque de la Clio RS sur le segment des citadines sportives et donnerait une petite leçon à l’Audi S1. Gageons que le Losange y pense et fera tout son possible pour passer du rêve à la réalité.

Renault Clio RS 16 Concept - 1 Renault Clio RS 16 Concept - 10 Renault Clio RS 16 Concept - 8 Renault Clio RS 16 Concept - 7

TOUTES OPTIONS : Audi A4 Avant 2.0 TDI 150 ch

TOUTES OPTIONS : Audi A4 Avant 2.0 TDI 150 ch

Nos confrères de la presse écrite ont l’habitude de proposer des dossiers où ils élisent la meilleure version d’une nouveauté, en pesant le pour et le contre de chaque finition, moteur et transmission. Comme ils font cela très bien, nous allons leur laisser.

De notre côté, nous préférons une idée plus saugrenue : prendre un véhicule, retenir la version qui sera probablement la plus vendue, autrement dit le cœur de gamme, et cocher toutes les cases d’options possibles sur le configurateur proposé en ligne par la marque ! Pas vraiment utile au premier abord, et pourtant cela peut être riche en enseignements sur le modèle : quelles sont les pingreries ? Les suppléments incontournables ? Les bonnes idées des constructeurs ? Pour inaugurer cette nouvelle rubrique, quoi de mieux qu’une Allemande : la nouvelle Audi A4 (lire notre essai).

Configurateur Audi A4 - 1

La version choisie

Pour commencer, nous avons retenu la déclinaison break, carrosserie la plus diffusée en France (et la plus élégante à notre goût). Avec ce type de véhicule, le diesel reste largement majoritaire. Le moteur le plus vendu est aussi le moins puissant de l’offre actuelle gazole, le 2.0 TDI 150 ch. Et quitte à se faire plaisir, autant prendre la bonne boîte robotisée S tronic, pour 2.200 € de plus ! Côté finition, là-aussi on vise dans l’intermédiaire. Et à ce niveau, il y a le choix entre deux livrées au même prix, Design et Sport. Autant prendre une voiture à l’apparence musclée, avec la Sport. Voilà qui donne un prix de départ de 42.300 €.

Les autres moteurs disponibles > Essence : 1.4 TFSI 150 ch, 2.0 TFSI 190 ch, 2.0 TFSI 252 ch ; Diesel : 2.0 TDI 190 ch, 3.0 TDI 218 ch, 3.0 TDI 272 ch

Les autres finitions disponibles > A4, Business Line, S Line, Design Luxe

Les principaux équipements de série

Contrôle de la pression des pneus, jantes alliage 17 pouces, roue de secours, détecteurs de pluie et de luminosité, phares au xénon, banquette arrière rabattable avec fixation Isofix, sièges avant sport, hayon électrique, climatisation automatique 3 zones, rétroviseurs extérieurs rabattables et dégivrants, aide au stationnement arrière, régulateur de vitesse, audi drive select, alerte anti-collision, freinage d’urgence automatique, navigation MMI…

Configurateur Audi A4 - 3

Les options

Celle qui corrige une petite pingrerie : Aide au démarrage en cote : 100 €.

Celles qui semblent indispensables sur ce modèle :

Phares Audi Matrix LED : 2.300 €, pack d’assistance au stationnement et d’assistance City : 2.830 € (avec aide au parking avant, surveillance de l’angle mort, assistant sortie stationnement, vision panoramique 360°, aide au créneau, assistant manœuvre remorque…), pack assistance route : 1.800 € (avec aide au maintien dans la voie de circulation, régulateur de vitesse adaptatif avec assistant embouteillage, lecture panneaux signalisation…), châssis sport avec amortissement piloté : 1.190 €

Celles pour le look :

Pack extérieur S-Line : 1.770 €, couleur nacrée : 2.750 €, jantes 19 pouces : jusqu’à 2.540 €, sellerie cuir : 2.180 €, cuir intégral : 350 €, ciel de pavillon en tissu noir : 310 €, baguettes décoratives laqué noir ou bois : 260 €, éclairage d’ambiance : 430 €.

Configurateur Audi A4 - 2

Et tout le reste, car on l’a dit, on prend tout :

Toit ouvrant panoramique : 1.715 €, vitres surteintées : 585 €, pare-soleil coulissant conducteur et passager + places arrière : 250 €, volant chauffant : 410 €, appuie-tête réglable en profondeur pour sièges avant : 150 €, sièges avant électriques à mémoire : 1.170 €, sièges chauffants avant/arrière : 750 €, affichage tête-haute : 1.190 €, chauffage ventilation stationnaire : 1.720 €, clé confort avec alarme : 1.270 €, commande d’ouverture du portail intégré : 285 €, pack Rangements : 230 €, tapis de coffre réversible : 155 €, MMI Plus : 1.450 €, Audi smartphone interface : 490 €, système Audio Bang et Olufsen : 1.380 €, radio numérique : 410 €, Audi Phone Box : 410 €, direction dynamique : 1.210 €, airbags latéraux arrière : 440 €, rétroviseurs extérieurs électriques à mémoire et jour/nuit automatique : 145 €

Au final :

Il y en a pour 34 620 € d’options ! Ce qui donne une facture totale de 76.920 € !