Quelques explications sur les mandataires et Caroom (sponsorisé)

Quelques explications sur les mandataires et Caroom (sponsorisé)

Le sujet des mandataires automobiles revient régulièrement sur le devant de la scène. Cependant beaucoup de zones d’ombres persistent. C’est pour cela que j’ai posé quelques questions en tant que néophyte à Jonathan Luck. Nous nous sommes déjà rencontrés et il est également le créateur de Caroom.fr

Les mandataires sont attrayants pour leurs prix attractifs, mais comment font-ils pour être moins chers que les concessionnaires ?

Un mandataire est un professionnel de l’automobile proposant à ses clients d’acheter un véhicule auprès de leurs réseaux de concessionnaires et fournisseurs français ou Européen.  Le nom « mandataire automobile » s’est généralisé depuis plusieurs années, il englobe les courtiers automobiles, les importateurs et bon nombre de revendeurs automobiles. En 2016, un vendeur auto (hors réseau constructeur) qui travaille sous mandat ou en achat/revente peut être considéré comme un « mandataire automobile ».

Audi A4 B9-9

Pour répondre à votre question, ces professionnels ne sont pas soumis aux directives des constructeurs concernant les prix de vente, les volumes à écouler ou encore la source d’approvisionnement. Ils se fournissent auprès de concessionnaires Français ou Européen en achetant des lots de déstockages que les concessionnaires ont besoin découler au plus vite afin d’obtenir les primes des constructeurs, mais également auprès de « grossistes ». En se fournissant dans toute l’Union européenne, les mandataires auto peuvent donc acquérir et vendre des véhicules moins chers qu’en France, et bien d’autres avantages.

Les structures des mandataires ne sont pas les mêmes que celles des concessionnaires avec des coûts de structure largement inférieurs, ce qui est à l’avantage du consommateur qui achètera son véhicule moins cher.

Quels sont les risques en passant par un mandataire pour acheter sa voiture neuve ? Faut-il être un acheteur averti ?

Extrêmement averti ! Certains professionnels peu scrupuleux pratiquent bon nombre d’arnaques.

  • Arnaque à l’acompte : consiste à vendre un véhicule sans jamais le livrer. Le client laisse un acompte lors de la commande, voire paie même l’intégralité du véhicule. Le mandataire demande au client de payer à sa société ou dans une autre société complice de l’arnaque.
  • Fraude de TVA : le mandataire fait transiter la facture par des sociétés intermédiaires basées à l’étranger, le plus souvent en Espagne, Roumanie ou encore Slovénie, afin que ces intermédiaires établissent de fausses factures en vue de ne pas payer de TVA ou sur un montant moindre.

Quels sont les conseils de Caroom pour éviter ses arnaques ?

Vérifiez le mandataire chez qui l’on s’apprête à passer commande. Pour cela il faut regarder depuis quand il existe, son capital social, si le gérant est le VRAI gérant, si le mandataire n’est pas en redressement ou liquidation judiciaire… et bien d’autres éléments. C’est très compliqué pour un client ne connaissant pas ce milieu, de commander une voiture neuve en toute confiance. C’est pour cela que sur Caroom.fr, nous avons mis en place un label « mandataire approuvé » qui indique si le mandataire est vérifié par nos services et qu’il soit fiable. Tous les mandataires présents sur Caroom ont bien évidemment obtenu ce label !

mandataire approuve Caroom

Que propose Caroom pour se différencier dans ce secteur disputé ?

Notre label « mandataire approuvé par Caroom » est une vraie plus-value pour les internautes désirant acheter une voiture neuve avec un mandataire de confiance. De plus, notre comparateur permet de trouver un véhicule précis, et ce rapidement, grâce aux nombreux critères de recherches que nous avons mis en place (marque, modèle, carburant, prix, puissance, boite de vitesse, nombre de portes, finition et disponibilité). Caroom est le seul comparateur de voitures neuves proposant autant de critères.

Une alerte de prix est également en place, afin d’être alerté par email en cas de changement de prix. On ne peut plus passer à côté de la meilleure affaire !

Caroom se désigne comme un guide d’achat automobile, et c’est pour cela que nous avons mis en place un blog avec des conseils, des astuces et des actualités. D’autres services sont disponibles, comme la reprise automobile, la comparaison de crédit, l’assurance ou encore l’essai de véhicules à travers nos partenaires. Prochainement sera lancé un forum, sur lequel les clients pourront poser des questions sur des professionnels présents sur Caroom, mais également sur ceux n’étant pas présents, afin d’éviter de se faire avoir.

Comment choisir un mandataire ? Quelle remise espérer ?

C’est souvent le prix qui va faire la différence dans le choix du vendeur, car comme expliqué précédemment, les mandataires de Caroom ont tous été approuvés. Pour info, si un mandataire venait à ne plus remplir nos conditions il serait automatiquement retiré de Caroom, c’est la règle.

Concernant les remises, elles sont plus qu’intéressantes ! Quelques exemples sur des modèles prisés :

  • – 40% sur Renault Clio (Dci 90 Expression)
  • – 20% sur Audi A3 (2.0 TDi 150 Ambition)
  • – 22% sur BMW Série 3 (316d Lounge)
  • – 39% sur Citröen C4 (Hdi 90 Attraction)
  • – 34% sur Peugeot 308 (1.6 HDi Active)
  • – 28% sur Seat Leon (2.0 TDi 184 FR)
  • – 23% sur Opel Corsa (1.4 Edition)
  • – 11% sur Mercedes Classe A (180 Fascination)
  • – 28% sur Volkswagen Golf (1.6 TDi 110 Confortline)
  • – 30% sur Hyundai i30 (1.4 MPi 100ch (Initia)

Les remises pratiquées sur Caroom atteignent les 48%, à travers 585 modèles de plus de 36 marques automobiles.

Les garanties et options du véhicule sont-elles les mêmes que chez un concessionnaire ?

Les garanties sont 100% identiques que chez un concessionnaire, même pour les véhicules en provenance de l’Union européenne. Les équipements de séries et options peuvent varier si le véhicule est un import, mais souvent à l’avantage des modèles importés (mieux équipés). Les mandataires indiquent les différences avec la version française pour que le client puisse rajouter des options au besoin. Il arrive qu’un véhicule 0 km soit déjà immatriculé, ce qui implique que la garantie constructeur est déjà entamée. Pour pallier à cela, il est possible de prendre une extension de garantie du constructeur ou une garantie tierce équivalente.

Il est aussi bon de rappeler que les mandataires de Caroom proposent une garantie « Satisfait ou remboursé » qui permet au client de rendre son véhicule sous 14 jours et x kms, s’il n’en est plus satisfait (sous certaines conditions toutefois). Une garantie exceptionnelle qui n’est pas proposée par les concessionnaires !

Pourquoi avoir créé Caroom.fr ?

Je viens du milieu automobile, anciennement commercial dans la vente de véhicules d’occasions et neufs. J’ai constaté de nombreux abus dans ce domaine, certains sujets étant tabou pour certains, et toujours au détriment du client final. J’apporte avec Caroom une vraie vision du milieu des mandataires, cherchant à aider les internautes à faire la meilleure affaire et chez un professionnel de confiance. Je suis régulièrement sollicité par des clients me demandant de l’aide pour leurs litiges (carte grise non reçue, problème de TVA, véhicule non conforme) et c’est de par ce constat que j’ai décidé de créer Caroom.fr.

logo caroom

Article sponsorisé

Voici la BMW de 2050 !

Voici la BMW de 2050 !

Après être revenu sur les 100 premières années de BMW, avec 10 dates clés, jetons maintenant un coup d’œil sur les 100 prochaines. Et pour nous faciliter la tâche, la marque a levé le voile aujourd’hui, à l’occasion du lancement des festivités de son centenaire, sur le concept Vision Next 100 qui imagine à quoi va ressembler une BMW dans un futur très lointain.

Il sera toujours possible… de conduire

Ici, le plus important n’est pas le design, mais le contenu et le cahier des charges. La mission des designers et ingénieurs a été d’imaginer une BMW du futur qui incarnerait toujours le plaisir de conduire malgré la présence de la conduite autonome. La marque allemande se veut d’ailleurs rassurante sur un point : elle ne compte pas proposer à l’avenir des robots sur roues qui ne dégagent aucune émotion.

BMW Vision Next 100 - 2 BMW Vision Next 100 - 1

La Vision Next 100 propose ainsi deux modes de fonctionnement : Boost et Ease. En Boost, le pilote est encore aux commandes. Il a entre les mains un volant qu’il a fait sortir de la planche de bord en effleurant le logo. Le conducteur bénéficie tout de même du soutien des différentes technologies embarquées dans le but de faire de la personne le « pilote idéal ».

Informations numériques et physiques

Dans cette tâche, il est notamment aidé par l’Alive Geometry, une sorte de sculpture en 3D composée de petits triangles mobiles encastrés dans la planche de bord. Grâce à leurs mouvements, ils envoient des signaux aux occupants de la voiture, le plus souvent avant que l’événement réel ne se produise. Cela peut-être l’approche d’un véhicule qui roule en sens inverse ou l’endroit idéal pour se placer sur la route.

BMW Vision Next 100 - 9 BMW Vision Next 100 - 8

Ce dispositif, qui selon BMW est actuellement irréaliste en série mais devrait l’être dans quelques décennies, est accompagné d’un pare-brise qui affiche différentes informations. Celui-ci remplace les écrans que l’on connaît actuellement, qui devraient disparaître dans les années à venir. Cet affichage privilégie les fonctions de divertissement lorsque le mode Ease 100 % autonome est enclenché. Le conducteur et ses passagers peuvent alors profiter du confort de l’habitacle, lumineux et spacieux.

Une carrosserie qui s’étire !

La Vision Next 100 est dotée d’une intelligence artificielle, nommée le Companion, symbolisée par une pierre précieuse sur le tableau de bord. Ce système accumule les données au fur et à mesure des parcours du conducteur et de ses habitudes, au point d’arriver à faire des tâches quotidiennes de manière autonome.

BMW Vision Next 100 - 5 BMW Vision Next 100 - 13

La voiture du futur sera donc très intelligente et apprendra de ses trajets. Elle sera aussi conçue avec des matériaux inédits, qui n’existent pas forcément aujourd’hui. Selon BMW, une chose est sûre : ils seront recyclables ou issus de matières premières renouvelables. La firme allemande pense que le cuir et le bois sont amenés à disparaître de nos habitacles.

Esthétiquement, une chose ne changera pas sur une BMW : la calandre sera toujours composée de deux haricots, comme l’indique ce concept ! Les roues repoussées aux quatre coins sont recouvertes d’une peau. Pour permettre le braquage, à l’avant la carrosserie s’étire sur le principe de l’Alive Geometry avec des triangles. Et cela fonctionne sur le concept, avec un effet saisissant !

BMW a 100 ans : l’histoire de la marque en 10 dates clés

BMW a 100 ans : l’histoire de la marque en 10 dates clés

Il y a 100 ans jour pour jour naissait BMW. Avant de vous présenter le concept-car que la marque vient de présenter à Munich pour célébrer ce centenaire, petit retour sur l’histoire de la firme.

BMW Welt

1916 – Création de la marque

C’était le 7 mars, avec la fusion de deux entreprises de mécanique de Munich. BMW, pour « Bayerische Motoren Werke », était à l’origine un fabricant de moteurs d’avion. Voilà pourquoi le logo de la firme est une hélice. Le bleu et le blanc renvoient aux couleurs de la Bavière.

1923 – Présentation de la moto R32

Après la Première Guerre Mondiale, BMW ne peut plus produire des moteurs d’avion. La firme se reconvertit alors dans la production de moteurs pour deux-roues. BMW lance en 1923 sa première moto, la R32.

100 ans BMW - 2

1929 – Première auto

L’année d’avant, BMW avait racheté le constructeur allemand Dixi, qui avait acquis la licence de construction de l’Austin Seven. BMW reprend à son compte cette auto, qu’il revoit légèrement. Ainsi est née en 1929 la 3/15.

100 ans BMW - 4

1962 – Lancement de la « Neue Klasse »

A la fin des années 1950, BMW est très mal en point, la faute à une gamme qui fait pâle figure face à la concurrence, au point que Daimler-Benz a failli l’avaler. Mais la marque avait dans ses cartons le projet d’une berline moderne. Ce fut la 1500, qui inaugurait la famille « Neue Klasse » (Nouvelle Classe). Ce modèle a créé le segment des familiales sportives, un art dans lequel BMW excelle toujours.

P90069450

1972 – Création de la division Motorsport

BMW a rapidement su s’illustrer en compétition. Ces succès en sports mécaniques avaient de beaux effets sur l’image de l’entreprise. Il fallait donc en tirer profit commercialement. D’où la création de la société Motorsport, aujourd’hui renommée M, qui gère les sportives de la marque.

P90053023

1973 – Première usine en dehors de l’Allemagne

La seule usine que possède BMW sur le continent africain est aussi la première que la marque a construite en dehors de l’Allemagne. Situé à Rosslyn en Afrique du Sud, ce site vient seulement de fabriquer sa millionième voiture ! En comparaison, l’usine de Spartanburg en Caroline du Sud (USA), ouverte en 1994 et spécialisée dans la fabrication des 4×4 de la marque, approche du cap des 3 millions !

1994 – Rachat de Rover, avec Mini

BMW s’offre le groupe anglais, qui comporte Rover, Land Rover et Mini. Avec la maison mère, BMW voulait une marque plus généraliste dans son porte-feuille de firmes. Mais après six ans, l’opération de relance est un échec et BMW revend pour seulement 10 livres symboliques la marque à un groupe d’industriels. Land Rover est revendu à Ford. BMW garde Mini. On connait la suite. La puce sera relancée en 2001 et donnera naissance à une grande gamme à succès.

100 ans BMW - 3

1998 – Rachat de Rolls-Royce

BMW acquière un joyau de la couronne à la fin du 20ème siècle. La première Rolls réalisée par BMW sera la Phantom, lancée en 2003. Depuis la gamme s’est étoffée avec la « petite » Ghost, déclinée en coupé Wraith et cabriolet Dawn.

2004 – Commercialisation de la Série 1

BMW, jaloux du succès de l’Audi A3, lance sa première vraie compacte en 2004. Il avait déjà fait une approche sur le segment des « petits » modèles avec l’originale Série 3 Compact. Mais la 1 est plus classique d’apparence. Elle reste fidèle à un principe technique que l’on pensait alors inamovible : la propulsion. Avec elle, BMW devient plus accessible.

100 ans BMW - 8

2013 – Lancement du label i

Au Salon de Francfort 2013, BMW dévoile les deux premiers membres de la marque BMW i : l’i3 et l’i8. La première est une citadine 100 % électrique, la seconde une supercar hybride rechargeable à l’allure de concept-car. Ces autos ont une originale structure centrale en plastique renforcé de fibres de carbone, une technologie qui doit être reprise petit à petit par les modèles « classiques ».

100 ans BMW - 1

Audi SQ7 TDI : voici le plus puissant des SUV diesel

Audi SQ7 TDI : voici le plus puissant des SUV diesel

Comme le plus modeste Q5 avant lui, le Q7 est désormais disponible en version S. Une fois encore, ce n’est pas un bloc essence mais bien diesel qui prend place sous le capot, et ce dernier est particulièrement innovant.

Usine à gaz

Audi SQ7 TDI

Le SQ7 est animé par un tout nouveau V8 4.0 TDI, intéressant à plus d’un titre. C’est le premier moteur de série au monde à embarquer un compresseur électrique en plus de deux turbos séquentiels. Le but est d’annihiler tout temps de réponse des turbos. Et sur le papier, le résultat semble concluant puisque les chiffres sont monstrueux : 435 chevaux, soit le SUV diesel le plus puissant du marché, mais surtout 900 Nm de couple et ce dès 1000 trs/min ! De quoi transformer le Q7 en dragster et abattre le 0 à 100 en à peine 4.8 secondes. Le tout, pour une consommation annoncée de 7,4 L/100 km.

Audi SQ7 TDI

Le compresseur est alimenté par sa propre batterie 48 volts et les turbos sont pour leur par classiquement entraînés par les gaz d’échappement. Le montage séquentiel signifie qu’à basse ou moyenne charge, seul un des deux est actif, le deuxième venant en renfort uniquement dans le haut du compte-tours quand le besoin de puissance se fait sentir. Le V8 est couplé à une boîte de vitesses tiptronic à 8 rapports.

Audi SQ7 TDI

Audi SQ7 TDI

Le SQ7 embarque bien évidemment la transmission intégrale permanente quattro, avec un différentiel quattro sport pour une motricité sans faille même en conduite dynamique. La suspension adaptative à air a été tarée spécialement pour le pedigree sportif du SQ7. Un soin tout particulier a également été apporté aux barres antiroulis actives pour limiter au maximum les mouvements de caisse. Les jantes de série affichent quant à elle 20 pouces, mais du 22 est disponible en option, au même titre que des freins en céramique. La puissance c’est bien, mais il faut aussi stopper la bête ! Et puisqu’on parle des roues, elles sont toutes directrices de manière à garantir agilité et précision.

Toujours aussi agressif

Audi SQ7 TDI

Audi SQ7 TDI

Dans sa plastique, le SQ7 en impose terriblement, mais on pourrait lui reprocher de ne pas assez se démarquer d’un Q7 classique. Il n’est finalement pas si différent de la finition S Line, déjà bien agressive. On note tout de même les phares Matrix LED de série et les jantes spécifiques.

Audi SQ7 TDI

5 ou 7 places, à vous de choisir

5 ou 7 places, à vous de choisir

En revanche, il reçoit près de 10 000 euros d’équipements face à un Q7 standard, incluant entre autres les phares Matrix, la suspension adaptative, des sièges et un volant sport ou encore un réservoir de 85 litres. L’intérieur se contente de quelques badges et quelques inserts propres au SQ7 et les options habituelles telles que l’Audi Virtual Cockpit ou la sono Bang & Olufsen de 1 920 watts sont présentes au catalogue. La voiture peut également se transformer en hotspot Wi-Fi et 4G, suivant les pays.

Audi SQ7 TDI

L’Audi SQ7 sera commandable ce printemps, à un tarif débutant à 89 900 € en Allemagne. Il faudra sûrement compter quelques milliers de plus dans l’hexagone.

Fiat de retour chez les compactes avec la Tipo

Fiat de retour chez les compactes avec la Tipo

L’une des vedettes de ce Salon de Genève 2016 est l’Opel Astra (lire notre essai). L’Allemande a reçu le convoité prix de Voiture de l’année. L’occasion de se rappeler que Fiat est le constructeur qui détient le record de titres, avec neuf autos distinguées. Parmi celles-ci, la première Tipo, en 1989, et le duo Bravo/Brava, en 1996.

Deux nouvelles carrosseries

Il fut donc un temps où l’Italien était réputé sur le marché des compactes. Mais depuis le début des années 2000, plus rien ne va. La Stilo n’a pas été un grand succès et la Bravo deuxième du nom, bien que dotée d’un style séduisant, a mené une carrière discrète. Aujourd’hui, malgré un joli passé sur le segment, Fiat n’a plus aucune légitimité chez les compactes. Et c’est comme s’il partait de zéro que l’Italien a levé le voile sur la nouvelle Tipo à Genève.

Fiat Tipo - 8 Fiat Tipo - 5

Ou plus exactement sur deux nouvelles carrosseries de la Tipo du 21ème siècle. Fiat avait tout d’abord dévoilé la variante berline en Turquie. Une silhouette très appréciée en Europe du Sud et de l’Est, mais pas vraiment à l’Ouest. Pour mieux coller à nos goûts, le transalpin propose donc maintenant une variante rabotée à hayon, ainsi qu’un break.

Argument prix

Conscient que venir affronter les Golf et 308 de manière frontale était mission impossible, Fiat a décidé d’attaquer le marché des compactes avec un positionnement précis : un véhicule sage aux tarifs canons. Si la grille de tarifs de ces modèles n’est pas encore connue, il ne fait aucun doute qu’il y aura un écart de plusieurs milliers d’euros avec les références du segment.

Fiat Tipo - 2 Fiat Tipo - 1

La Tipo, c’est selon Fiat « du contenu, pas de superflu ». Elle s’intègre à la ligne de produits « pragmatiques » de la marque, avec de la fonctionnalité et de la simplicité. Cela se ressent dans le design. La Tipo n’est pas moche, mais elle n’attirera pas les regards dans la rue. La 5 portes multiplie les faux-airs : les portières font penser à l’ancienne Série 1, les optiques à la Giulietta… Le break est plutôt agréable, avec une soute bien intégrée. Il mesure 4,57 mètres de longueur, soit 20 cm de plus que la 5 portes.

Connectivité à jour

Bonne nouvelle à l’intérieur : ces nouvelles versions ont une planche de bord légèrement revue par rapport à la berline turque. Le petit écran abrité sous une immense casquette en plastique dur est remplacé par un plus grand écran tactile de type tablette, de 7 pouces, avec le système connecté Uconnect Live. En téléchargeant une application sur l’App Store d’Apple ou Google Play, on a accès dans son auto à des services connectés, comme la musique en streaming. Voilà qui est nettement plus moderne.

Fiat Tipo 5 portes interieur Geneve 2016

Le haut de la planche de bord est légèrement rembourré. Mais tout le reste est dur. On ne peut pas trop en demander. En bonnes Fiat, ces Tipo mettent en avant une habitabilité de première classe. Les volumes de coffre ne sont pas en reste avec 440 litres pour la compacte classique et 550 litres pour le break.

Fiat Tipo - 4

Fiat Tipo - 7

La liste de moteurs fait dans le rationnel avec des blocs de milieu de gamme. Du côté du diesel, il y a le 1.3 95 ch et le 1.6 120 ch. Pour l’essence, on a le 1.4 16V 95 ch, le 1.4 T-Jet 120 ch et le 1.6 E-torQ 110 ch couplé uniquement à une boîte automatique 6 rapports. Le diesel 120 ch est proposé avec une boîte double embrayage.

Fiat Tipo - 3 Fiat Tipo - 6