Design Alpine Vision : ces petits détails qui comptent

Design Alpine Vision : ces petits détails qui comptent

Petite déception hier pour ceux qui pensaient découvrir la nouvelle Berlinette sous sa forme de série. Alpine a dévoilé à Monte-Carlo un nouveau concept-car, après l’étude Célébration vue aux 24 Heures du Mans 2015.

Fort logiquement, le design du prototype Vision a beaucoup été commenté, d’autant plus que la version de série sera quasiment identique. Mais dans l’ensemble, ce sont les formes générales qui ont été analysées, la silhouette, les clins d’œil à l’A110.

Aujourd’hui, nous avons décidé de revenir plus en détails sur la Vision et de mettre en lumière les… détails justement. Ces petits aspects esthétiques que l’on ne remarque pas forcément au premier coup d’œil et qui font pourtant tout le sel de la voiture, encore plus sur un concept. Hommages aux idées des stylistes.

La couleur blanche

Beaucoup n’ont pas compris hier pourquoi Alpine n’avait pas présenté une voiture peinte en bleu, teinte historique de la marque. La firme s’attendait à ces remarques et a tenu à justifier son choix. Elle rappelle ainsi que plusieurs Alpine importantes ont été blanches, comme les A110 « option Olympiques », qui célébraient le triplé du skieur Jean-Claude Killy aux JO d’Hiver de Grenoble en 1968, ou l’A110 1600S victorieuse au Rallye San Remo 1976. Plus généralement, le blanc renvoie à la neige qui recouvre les sommets alpins. Mais nul doute que la version de série fera ses débuts médiatiques en bleu !

Alpine Vision Concept - 2

Le drapeau français

Alpine compte jouer à fond la carte patriotique, aussi bien pour séduire les clients hexagonaux que les étrangers. La marque hisse donc nos couleurs à divers endroits de l’auto. A l’extérieur, le bleu/blanc/rouge est par exemple présent sur les montants de custode. Un œil attentif remarquera la bande tricolore dans les optiques avant. A l’intérieur, un drapeau est visible sous l’écran central. D’autres sont subtilement glissés au niveau des contre-portes ou des ceintures. A noter que certains détails ont un contour en Hexagone, comme la sortie d’échappement. Un autre clin d’œil à notre beau pays.

La clé de contact

Ce concept-car n’est pas doté d’une clé traditionnelle. Il préfère une plus moderne carte d’accès mains-libres, qui s’insère verticalement dans une fente à gauche de l’écran. Mais le badge n’a pas une forme anodine. Le bout qui dépasse laisse deviner ce qui peut être un A stylisé ou une montagne. Pour démarrer le moteur, ambiance aéronautique avec un bouton rouge sous un cache. Il y a là de la copie de Lamborghini… mais au final, on serait très content de voir ce gadget démocratisé sur une auto nettement plus abordable.

Alpine Vision détail - 2

Les aérateurs

Dans un concept, rien n’est laissé au hasard. En témoigne la forme des aérateurs latéraux. Ceux-ci font référence à un type de jantes de l’A110, à 4 pétales. Une symbolique que l’on retrouve également aux niveaux des commandes de climatisation.

L’horloge/chronomètre

A droite de l’écran prend place une grande horloge à aiguilles, un joli contraste. Le design singe celui d’une montre, une idée astucieuse, la gente masculine s’étant pris de passion pour ces objets. Dans l’Alpine, elle fait aussi chrono, avec la présence d’un gros bouton rouge « Start » sur le côté droit. Il ne manque que le bracelet !

Alpine Vision détail

Le pédalier

Boîte automatique oblige, il y a seulement deux pédales, plus un repose-pied. Ces éléments sont décorés de trois triangles, un thème qui semble être cher au nouveau Alpine à la vue des décors des images officielles. Et il y a un but bien précis : symboliser des montagnes, en référence aux Alpes… et à un terrain de jeu apprécié des amateurs de conduite.

Alpine Vision Concept - 14 Alpine Vision Concept - 16

Aston Martin DB11 : la belle anglaise surprise en province !

Aston Martin DB11 : la belle anglaise surprise en province !

Chers lecteurs, vous connaissez sans aucun doute la « chance du hasard » ou encore le « ça arrive quand on ne s’y attend pas »… Avouez que cela marche souvent ! Hier soir, dans ma petite ville d’Orléans, c’est en fermant la porte de mon immeuble qu’une incroyable apparition se fit sur les quais en bord de Loire… Le prototype de développement de l’Aston Martin DB11 !

Aston Martin DB11 prototype Orleans-7

Dans ce genre de moment, le temps s’arrête pour tout amateur d’auto ! Ni une ni deux, on dégaine l’iPhone pour capter le maximum. Par chance (en tout cas pour votre serviteur), les ingénieurs de développement se perdaient gentiment dans les petites rues de la ville johannique. Un demi-tour, forcément précautionneux, puis après l’avoir encore suivie, des manœuvres devant l’hôtel accueillant la belle et ses deux occupants. Croyez-moi, ce fût un grand moment pour un blogueur auto ! 😉

Aston Martin DB11 prototype Orleans

Aston Martin DB11 prototype Orleans-4

Alors, qu’en penser ? Eh bien, conformément aux spyshots que l’on a pu découvrir ces derniers temps, l’auto ressemble bien à une « grosse F-Type », la belle anglaise que, par chance, nous commençons à bien connaître… Le style Aston Martin s’éloigne de l’éternel design des productions actuelles ; beaucoup seront ravis d’apprendre qu’il y a du changement, enfin ! Plus de dynamisme et de caractère dans les lignes à première vue, et de toute évidence, dans l’esprit de la DB10 de Bond, James Bond dans Spectre ! L’arrière semble plus ramassé, avec des feux toujours longilignes ; tandis que l’auto possède bien sûr un long capot abritant le V12.

Aston Martin DB11 prototype Orleans-9 Aston Martin DB11 prototype Orleans-10

Nous le savons, l’auto sera la première Aston à abandonner le somptueux 5,9 l V12 atmosphérique au bruit rauque inimitable. Un moteur, union de deux V6 Ford pour l’anecdote (peu glorieuse hélas…), qui commençait à se faire vieux, et surtout plutôt vorace et émetteur du CO2 que l’on cherche, vous le savez, à traquer. Ainsi, après Ferrari et Porsche, Aston Martin va céder au downsizing en adoptant un V12 biturbo tout frais développé par AMG ! Le reste de la gamme utilisera ce V12 ou un V8 suivant la même recette (celui de l’AMG GT ?). Les puristes devraient être plutôt rassurés pour le bruit ; selon les dernières vidéos de prototypes tournant au Nürburgring et à l’extrait son dévoilé par Aston Martin, le timbre du V12 semble préservé, même s’il perd bien sûr en finesse et en subtilité, à l’instar des grands moteurs concurrents. Hier, impossible de se tromper, on reconnaissait bien la mélodie d’une Aston V12 ! Des 517 ch faisant galoper la DB9, nous pourrions parier sur une puissance se rapprochant des 600 ch…

Aston Martin DB11 prototype Orleans-8

Ainsi, en considérant le nouveau design plus dynamique et toujours aussi élégant, le nouveau moteur plus économe et performant, ainsi que l’intérieur qui pourrait bien adopter le tactile si en vogue dans la production automobile, vous obtenez une auto fort alléchante ! La présentation est imminente pour le Salon de Genève. L’auto aurait tout juste été dévoilée au sein de son usine a un public très restreint et privilégié.

Mise à jour : le site internet Autogespot a obtenu un cliché de la DB11 découverte lors d’une présentation que voici !

Aston Martin DB11 photo volee

Encore un peu de patience ! En attendant, voici les extraits vidéo que j’ai pu capter, sans être trop intrusif… Bon visionnage !