Peugeot au Dakar : analyse à mi-parcours

Peugeot au Dakar : analyse à mi-parcours

Il y a quelques semaines de cela, Abcmoteur s’est rendu dans les locaux de Peugeot Sport pour aller à la rencontre de son directeur Bruno Famin et découvrir le 2008 DKR 2016 sous tous les angles. Ainsi, à mi-parcours de cette nouvelle édition du Dakar 2016, la septième étape venant de s’achever,  c’est le constructeur au lion qui domine ! Alors coup de chance ou stratégie bien ficelée ? On vous dit tout !

Des changements nécessaires avec la mise en place d’importants moyens logistiques, matériels et humains !

Après une édition 2015 du Dakar mitigée, Peugeot n’avait pas le droit à l’échec cette année, même si le constructeur est resté très modeste quant à une possible victoire de Peugeot en Amérique du Sud. « On met tout de côté, on prend une feuille blanche et on recommence », c’est dans cet esprit-là que le département Peugeot Sport a voulu palier aux erreurs du passé.

Tout commence par une tout nouveau buggy : après de mauvais choix techniques, Peugeot Sport décide de repartir à zéro avec le développement d’un tout nouveau buggy qui rappelons-le était beaucoup trop lourd et beaucoup trop compact, le 2008 DKR posait de nombreux problèmes aux pilotes qui en prenaient le volant et ce sur de nombreux terrains avec un souci d’adaptabilité. Le buggy part sa conception et sa mécanique était imprévisible, partait à la dérive et pouvait parfois même partir en tonneau.

Peugeot 2008 DKR16 Dakar 2016-4

2016, année du retour du 2008 DKR sur les pistes d’Amérique du Sud et cette fois-ci, tous les problèmes rencontrés auparavant ont été rayés de la liste ! En effet, si l’on compare les deux buggy avec un an d’intervalle, on pourra très largement se rendre compte que ce ne sont plus du tout les mêmes, tout a changé et ça se ressent sur les résultats ! Un 2008 DKR à la sauce 2016 avec une silhouette qui s’est élargie, des masses mieux réparties sur l’ensemble du véhicule et on notera une cure qui aura permis au 2008 de perdre pas moins de 350 kilos, impressionnant non ? De plus, selon les rumeurs colportées par les autres concurrents, on évoque une vitesse de pointe supérieure de 20 km/h, tout cela permis par les 350 chevaux du nouveau 2008 DKR de chez Peugeot Sport !

Michelin dans le coup !

En effet, l’échec de 2015 a aussi eu des répercussions pour le constructeur et partenaire sochalien Michelin. Là aussi tout a été revu à la hausse et tout est nouveau. Structure, dessins et gommes qui sont totalement différentes de celles de 2015. Ce partenariat permet au 2008 DKR une fois chaussé de ces nouveaux pneus d’obtenir des résultats bluffants en ce qui concerne la tenue de route de celui-ci, mais aussi en ce qui concerne le comportement du buggy sur des pistes boueuses.

Peugeot 2008 DKR16 Dakar 2016-5

Une équipe de choc !

Et qu’en dire… On retrouve Stéphane Peterhansel que l’on pourrait aisément surnommer « l’homme du Dakar » avec ses 11 victoires ou encore Carlos Sainz qui est une légende du WRC tout comme notre cher Sébastien Loeb, le « touche-à-tout »  (WTCC,  GT, WRC…) qui a su montrer son impressionnant niveau d’adaptation quelque soit le terrain et/ou la compétition puis l’on retrouve en retrait, le pilote Cyril Despres.

Sébastien Loeb et Bruno Famin

Sébastien Loeb et Bruno Famin

Un budget sans commune mesure…

Il faut tout de même souligner que les 2008 DKR sont exploités par le constructeur lui-même lorsque les concurrents tels que les Mini et Toyota sont placées et développées sous des structures privées. Ainsi, nul ne peut se confronter à la marge de manœuvre d’un constructeur, ni au budget conséquent de celui-ci. En effet, on parle d’un budget de plus de 20 millions d’euros qui serait consacré au programme « rallye-raid » de Peugeot. On peut largement estimer que le coût d’un 2008 DKR dépasse le million d’euros.

Des moyens conséquents et… un peu de chance ?

C’est la question que l’on peut se poser en regardant la carte du Dakar 2016 où en théorie les quatre motrices seront plus à l’aise la première semaine et rencontreront un peu plus de difficulté par la suite. Cependant, on peut remarquer que dans la pratique les Peugeot ont tiré leurs épingles du jeu grâce à des pistes rapides, très peu sinueuses. On peut alors se demander, si, avec des routes sinueuses, tortueuses ou encore montagneuses, les 2008 DKR auraient pu atteindre les mêmes résultats ?

Peugeot 2008 DKR16 Dakar 2016-6 Peugeot 2008 DKR16 Dakar 2016-3

Fini de faire la mauvaise langue, il ne s’agissait ici que d’un point de vue et tout en restant objectif, Peugeot a su faire les bons choix,  c’est indéniable ! L’expérience des pilotes en est aussi pour quelque chose, mais il faut aussi accorder une pensée aux co-pilotes et on pense déjà, au duo de choc Sébastien Loeb / Daniel Elena qui malgré les difficultés rencontrées à l’étape 6 et 7 continuent à repousser les limites.

Le classement des dix premiers à la 7ème étape

9 vœux automobiles pour la nouvelle année

9 vœux automobiles pour la nouvelle année

On entend régulièrement (surtout quand on a de l’âge) que l’on peut présenter ses vœux tout au long du mois de janvier. Me voici donc dans les temps pour vous dire « Bonne Année ». Mais j’ai surtout envie de vous raconter ce que je me/nous souhaite pour 2016. Une liste où il y en a pour tous les goûts !

J’aimerais un Porsche Macan moins puissant

Le SUV « compact » de Porsche me fait très envie depuis sa naissance fin 2013. Mais je n’ai pas besoin de tous ces chevaux (258 mini en diesel, 340 en essence) ! Quoi ? Vous pensez que j’ai surtout envie que le ticket d’entrée de ce beau bébé (actuellement à plus de 63.000 €) baisse ?!

Porsche Macan - 1

Pitié, des pubs pour les promos moins énervantes

Je l’avais évoqué dans mes Flops de l’année 2015. Je rêve que le vendeur très agaçant de Peugeot quitte au plus vite les studios d’enregistrement. De même, si la nana de Citroën trouve que son mariage n’est pas aussi bien qu’une ristourne sur la C3, je lui conseille vivement de changer de mari.

Si la photocopieuse de Mercedes pouvait tomber en panne

Il y aurait peut-être un renouvellement bienvenu du style, ou du moins plus de différences entre les modèles. On a atteint des sommets de mimétisme avec la nouvelle E.

Mercedes Classe E - 5

Chantal et Pierre, du balai

Dès qu’il est question de sécurité routière, les médias généralistes n’ont que deux numéros de téléphone pour avoir un commentaire : la fameuse Chantal Perrichon et Pierre Chasseray de 40 millions d’automobilistes. Quand un défend le oui, l’autre dit non, et inversement sans aucune nuance, et rabâchent les mêmes choses depuis des années. Si les confrères pouvaient faire intervenir des personnes plus nuancées… et surtout plus réfléchies.

Si vous pouviez retrouver l’usage du clignotant

Chers usagers de la route, si votre nouvelle voiture est équipée en série d’un écran tactile, sachez aussi qu’elle est également dotée en série d’un formidable dispositif qui permet d’indiquer un changement de direction !

Je veux un pick-up

2016 sera l’année du pick-up. Il sera question des Ford Ranger qui seront livrés à l’armée française. Mais surtout de l’arrivée sur ce marché de Renault, avec l’Alaskan, dérivé du Nissan Navara. Parfait pour se distinguer face à l’overdose de crossover et idéal pour les loisirs avec objets encombrants.

Renault Alaskan Concept - 7

Que le Peugeot 3008 me remette une claque à l’intérieur

En 2009, Peugeot m’avait impressionné avec la planche de bord du premier 3008, inspirée du monde d’Audi. J’espère que le prochain, qui sera dévoilé courant 2016, en fera tout autant. J’ai bon espoir car il devrait s’inspirer de celui des concepts Exalt et Quartz. Mieux, le style extérieur s’annonce nettement plus réussi.

Si les supermarchés pouvaient m’expliquer leur échelle du temps

Vous l’avez déjà remarqué non ? Sur les « 4 par 3 » publicitaires des grandes enseignes, les temps de trajet annoncés sont farfelus ! Vous le voyez ce panneau qui annonce un Leclerc à 5 mn… mais il faut en réalité le double voir le triple pour le rejoindre. Alors, si Leclerc pouvait m’expliquer une bonne fois pour toute le pourquoi du comment…

Un peu de retenue dans les signatures lumineuses

On en a fait du chemin depuis la fameuse rangée de diodes d’Audi. Aujourd’hui, les guirlandes lumineuses sont de plus en plus sophistiquées, les constructeurs en ayant fait un élément fort de leur design, d’autant que cela permet de reconnaitre un véhicule même de nuit. Mais on commence à frôler le ridicule dans la taille des éléments, comme sur la Renault Talisman. Le Volvo V90 fera encore mieux, avec des feux gigantesques. A quand les traits lumineux avant et arrière qui se rejoignent ?

Renault Talisman

Va-t-on vraiment découvrir la nouvelle Alpine en février ?

Va-t-on vraiment découvrir la nouvelle Alpine en février ?

Le retour d’Alpine, tout le monde l’attend. On vous en a déjà parlé à plusieurs reprises sur le blog. Le dernier teaser de la marque en passe de renaître annonce du neuf pour la mi-février, mais est-ce vraiment le modèle de série que l’on va pouvoir découvrir d’ici un mois ?

La berlinette est-elle prête à se montrer au grand jour ?

Souvenez-vous, l’été dernier je vous parlais d’un retard probable pour le lancement de la berlinette dieppoise du 21ème siècle. Sa révélation étant espérée pas avant 2017. Seulement, Alpine a profité du dernier jour de l’année 2015 pour ouvrir son compte Twitter et y annoncer dans la foulée : « Nous voulions annoncer notre retour mais certains disent que nous avons toujours été là ». Une image animée montre une route d’un col de montagne en train de défiler avec en sur-impression la date « 16.02.2016 ». Voilà de quoi susciter l’interrogation et de nombreuses réactions !

Encore un petit peu de patience !

Encore un petit peu de patience !

Le 5 janvier dernier un autre tweet est publié où l’on peut lire « I’m back », signifiant dans notre langue « Je suis de retour ». Cela augurerait donc que le 16 février prochain nous allons pouvoir admirer la nouvelle sportive Alpine ? La majorité a spéculé sur cette éventualité, toutefois L’Automobile Magazine a pu obtenir de ses propres informateurs qu’il s’agira en fait d’un autre concept et non du modèle de série !

https://mobile.twitter.com/alpine_cars/status/682501657733804032

https://mobile.twitter.com/alpine_cars/status/684358937462857728

Cela reste à confirmer, mais cette information a le mérite de nous rappeler qu’il ne faut pas céder à l’emballement, même si l’impatience nous guète ! D’ailleurs, il se pourrait bien que ce concept diffère un peu de l’Alpine Célébration. La marque aurait pris en compte les critiques faites et revu sa copie pour obtenir une allure plus affirmée ? Malheureusement, la dernière fuite venant du site de l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle – qui pourrait être ce fameux concept du 16 février – laisse craindre que le style du coupé tricolore n’est pas non plus bouleversé…

Vivement la suite !