Mercedes SL : ne m’oubliez pas

Mercedes SL : ne m’oubliez pas

Je ne sais pas vous, mais moi, le SL je l’avais totalement oublié ! Il est vrai que Mercedes nous abreuve d’un flot continu de nouveautés et le grand roadster de la marque n’avait pas fait parler de lui depuis trois ans. Surtout, il a été éclipsé par l’arrivée des Classe S Coupé et Cabriolet, et dans une autre mesure, par la GT.

Visage inspiré de la GT

La carrière du précédent SL ayant été particulièrement longue (douze ans), il devrait en être de même pour celui-ci. Pour tenir le coup, le SL génération R231 s’offre un premier lifting, d’importance. Toute la face avant a ainsi été modifiée, capot et ailes compris.

Si les AMG restent à 585 et 630 ch, les modèles classiques voient leur puissance augmenter.

Si les AMG restent à 585 et 630 ch, les modèles classiques voient leur puissance augmenter.

Changement le plus visible : une calandre verticale qui « s’évase vers le bas » selon les mots de la firme allemande… et qui fera débat. Certains aimeront, d’autres détesteront. J’avoue que je penche plus vers la deuxième option, trouvant que cette bouche donne un air grimaçant à la voiture. Les optiques ont été redessinées, avec une forme d’amande, qui n’est pas sans rappeler le regard de la GT.

Programme minimum à bord

Les boucliers sont inédits (pour la version classique et le pack AMG)… et un peu chargés esthétiquement. Au niveau du profil, on remarque des ouïes agrandies. La partie arrière a été moins retouchée. Les yeux entrainés noteront le nouvel habillage des feux. Par ailleurs, Mercedes indique que le choix de jantes 19 pouces s’est « considérablement » agrandi. La palette de couleurs accueille aussi deux teintes inédites : Bleu Brillant et Gris Sélénite.

Mercedes-Benz SL, R 231, 2015 Mercedes-AMG SL, R 231, 2015 Mercedes-AMG SL, R 231, 2015

Pas de grand changement à l’intérieur. Là aussi, il y aura ceux qui approuvent et les autres. Personnellement, je trouve que la planche de bord du SL, si elle reste bien dans les canons actuels de Mercedes, a pris un coup de vieux. Parmi les modifications, citons le volant, le fond des compteurs ou encore les commandes de la console centrale… partagées avec de nombreuses Mercedes, dont la Classe A !

Nouvelle « entrée » de gamme

Le SL est doté d’un toit rétractable en dur, une solution technique de plus en plus abandonnée par la concurrence. Mercedes a tenu à améliorer le système, puisqu’on peut ouvrir ou fermer le toit en roulant jusqu’à 40 km/h. La séparation dans le coffre pour loger le pavillon se met en place de manière automatique.

Mercedes-AMG SL, R 231, 2015 Mercedes SL - 17 Mercedes-AMG SL, R 231, 2015

Du côté des moteurs, il y a du neuf. La version d’entrée de gamme 350 laisse la place à une 400, dont le V6 3.0 développe 367 ch (333 ch précédemment). Au dessus, le SL 500 à moteur V8 4.7 passe de 435 à 455 ch. Deux versions AMG sont ensuite proposées.

Rendez-vous en 2016

Pas de changement pour elles : la 63 cache sous son long capot un V8 5.5 de 585 ch tandis que la 65 reçoit un V12 6.0 de 630 ch. Cette dernière version délivre un couple digne d’un camion : 1.000 Nm ! A noter que les modèles « classiques » héritent d’une nouvelle boîte automatique 9 rapports. Pour les AMG, la boîte 7 rapports est promise plus réactive.

Mercedes-AMG SL, R 231, 2015 Mercedes-AMG SL, R 231, 2015 Mercedes-AMG SL, R 231, 2015

En bonne Mercedes, le SL met le paquet sur les équipements : aide au parking automatique, alerte anticollision, freinage automatique avec détection de véhicule en approche dans les carrefours, régulateur de vitesse adaptatif… La connectivité est mise à jour, avec la compatibilité Apple Car Play, qui permet de relier au mieux son iPhone.

Les livraisons du nouveau SL débuteront en avril 2016.

Infiniti QX30 : déception

Infiniti QX30 : déception

Il y a quelques semaines, je m’étonnais du nombre grandissant de nouveautés qui semblaient bricolées à partir d’autres autos (lire : Bricole-moi une nouveauté). La première compacte d’Infiniti en faisait partie. Dérivée de la Mercedes Classe A, la Japonaise partage ses dessous techniques avec l’Allemande. Rien de bien scandaleux de nos jours.

Q30 déguisée

Mais la Q30 joue vraiment la carte des économies en reprenant aussi une bonne partie de l’habitacle de la Classe A. Voilà qui n’est pas vraiment premium. Et aujourd’hui, on découvre qu’Infiniti va encore plus loin dans le « vite fait, bien fait ». Ce qu’il présente comme son premier crossover compact n’est rien d’autre qu’une Q30 déguisée !

Pour son premier crossover compact, Infiniti fait (trop) simple.

Pour son premier crossover compact, Infiniti fait (trop) simple.

Alors que chez Mercedes, la version SUV de la A, le GLA, a le droit à une carrosserie 100 % inédite, la QX30 est donc une Q30 avec un kit esthétique de baroudeur. Un peu à la manière de la Volvo V40 Cross Country (lire notre essai). Mais Infiniti a plutôt eu la main légère.

Certes, la QX30 adopte des boucliers spécifiques et des bas de caisse recouverts de plastique, mais la transformation reste au final légère. Un sentiment accentué par le positionnement bancal de la Q30. Pour celle-ci, Infiniti avait déjà voulu une influence du monde des crossovers avec une garde au sol élevée et des passages de roue cerclés de noir. Bref, Q30 et QX30 auraient pu être davantage séparées.

Lancé dans quelques mois

D’ailleurs, dans l’habitacle, la QX30 est strictement identique à la Q30. Certains rétorqueront qu’il en est de même pour les Classe A et GLA. Mais le Japonais, qui ne s’est pas foulé à l’extérieur, aurait pu se rattraper à bord ! On retrouve donc une planche de bord à la structure proche de celle des cousines germaniques. La console centrale et la partie haute ont néanmoins été redessinées.

Infiniti QX30 Infiniti QX 30 - 9

Infiniti QX 30 - 12

Infiniti France ne donne pas encore de détails techniques. Néanmoins, la gamme de motorisations devrait logiquement être identique à celle de la version « civile ». Cinq blocs seraient ainsi proposés, trois essence de 122, 156 et 211 ch, ainsi que deux diesel de 109 et 170 ch. Sur la Q30, le gros diesel est disponible avec une transmission intégrale. Il en sera de même pour le QX30. Mais celui-ci proposera t-il aussi le 4×4 sur une version essence ?

Dévoilée à Los Angeles, le QX30 devrait arriver dans les concessions françaises au printemps 2016.

Fiat 124 Spider : spaghetti wasabi

Fiat 124 Spider : spaghetti wasabi

Fiat a maintenant deux visages. Lorsque l’emblématique PDG du groupe FCA, Sergio Marchionne, a dévoilé la stratégie de ses différentes marques pour la période 2014/2018, il a expliqué que la maison mère aurait une gamme clairement divisée en deux.

Nom venu du passé

D’un côté, les produits sobres, fonctionnels, sans émotion particulière, dont Fiat est un spécialiste. Parmi ceux-ci, la Panda ou la nouvelle compacte Tipo. De l’autre, les autos « fun », avec l’incontournable famille 500… et (enfin) un produit plaisir qui n’est pas lié à la petite puce de la marque, un roadster !

Ce petit roadster est une version revue et corrigée du MX-5. La copie aura fort à faire face à l'originale !

Ce petit roadster est une version revue et corrigée du MX-5. La copie aura fort à faire face à l’originale !

Pour les plus jeunes, un tel véhicule peut sembler étonnant dans la ligne de produits Fiat. Mais la firme italienne n’en est pas à son premier spider ! Le dernier en date, la Barchetta, a pris sa retraite en 2005. Le plus célèbre reste… le 124 Spider, né dans les années 1960. Comme pour la 500, Fiat souhaite faire revivre une ancienne gloire.

Cousin du MX-5

Mais l’histoire de cette nouvelle version est assez rocambolesque. Au tout début du projet, cela devait être une Alfa Romeo ! La firme au trèfle s’était en effet alliée à Mazda pour proposer un dérivé du MX-5. Mais Sergio Marchionne a vite stoppé les manœuvres, expliquant qu’une Alfa devait être 100 % transalpine et produite en Italie. On a alors dit qu’Abarth allait récupérer seul l’auto… et c’est finalement Fiat qui le commercialisera en premier.

Fiat 124 Spider - 4 Fiat 124 Spider - 9 Fiat 124 Spider - 8

Mazda est toujours de la partie. Ce 124 Spider n’est d’ailleurs rien de plus qu’une MX-5 recarrossée. Toute la face avant a été revue. Par rapport au Japonais, elle est visuellement allongée. Comme la 500 n’est jamais loin, la 124 Spider adopte des optiques arrondies. Le bouclier intègre une double bouche, sans grande personnalité.

Habitacle 100 % japonais…

La partie arrière est aussi très différente de celle du MX-5. Si l’avant est plutôt rondouillard, la poupe se fait anguleuse, avec des feux rectangulaires. On a l’impression que les deux extrémités de l’auto ne vont pas ensemble ! De manière générale, ce 124 a un air plus costaud (qui a dit bouffi ?) que la MX-5.

Fiat 124 Spider - 5 Fiat 124 Spider - 10 Fiat 124 Spider - 3

A l’intérieur, découverte désagréable : rien n’a changé par rapport au roadster japonais. Fiat a juste apposé son logo sur le volant ! Alors, la planche de bord du MX-5 présente très bien, avec un agréable côté dépouillé, mais on voit mal comment Fiat peut nous vendre l’Italie à ce niveau ! En toute logique, la liste des équipements est identique.

… mais moteur italien

La base technique est également identique au MX-5. Ce qui n’est pas une mauvaise chose, la 124 Spider profitera des qualités de la Japonaise, très légère. Mais le cœur qui bat sous le capot est inédit. Fiat n’a pas repris les blocs de la Mazda. Il a monté un moteur issu de sa banque d’organes, un 1.4 essence de 140 ch. Il sera couplé au choix à une boîte manuelle ou une boîte automatique, toutes deux à six rapports et reliées aux roues arrière.

Fiat 124 Spider - 12 Fiat 124 Spider - 11 Fiat 124 Spider - 1

On ne pourra en dire plus car… Fiat n’en dévoile pas davantage ! L’auto a été présentée à Los Angeles dans sa version américaine. La 124 Spider semble d’ailleurs imaginée en premier lieu pour les USA. Mais elle sera bien disponible chez nous dans le courant de l’été 2016. La version européenne devrait être révélée au Salon de Genève en mars.

Fiat 124-Spider-15

Fiat 124 Spider - 2

La série anniversaire limitée à 124 exemplaires dans le monde

La série anniversaire limitée à 124 exemplaires dans le monde