Ces nouveautés qui ressemblent à d’autres modèles

Ces nouveautés qui ressemblent à d’autres modèles

Nous avons tous connu dans nos vies la fameuse sensation de « déjà vécu » : un moment qu’on a l’impression d’avoir déjà connu à l’identique. Je ne l’ai pas rencontré lors de ma visite de Francfort, mais en revanche sur de nombreux stands, j’ai eu des impressions de déjà vu !

Plusieurs nouveautés dévoilées lors du show allemand m’ont fait penser à d’autres véhicules, bien souvent de futurs rivaux. Heureusement, on est loin du clonage façon constructeurs chinois. Ici, les comparaisons se font pour quelques éléments de design à l’extérieur ou à l’intérieur. Petit inventaire de ces similitudes.

Mercedes GLC

Il n’est pas question ici de pointer les mimétismes avec des véhicules de la même famille. Si certains s’agacent de voir les constructeurs user de la photocopieuse au sein de leur gamme, la pratique est tout à fait compréhensible : elle donne de la cohérence à un ensemble de modèles arborant le même logo. On ne reprochera donc pas au GLC de n’être qu’une Classe C break relevée !

Mais le nouveau SUV compact de Mercedes, qui pousse vers la sortie le peu gracieux GLK, nous fait songer de profil à un autre véhicule, concurrent : l’Audi Q5. La ressemblance se situe au niveau du vitrage latéral, avec une troisième vitre qui forme une pointe semblable. La bande de carrosserie autour de la lunette est également proche. Volontaire ?

Mercedes GLC - Audi Q5

Alfa Romeo Giulia

La nouvelle berline d’Alfa, on peut presque la résumer par « j’aime ou je déteste », même si je vous conseille vivement de la voir en réel avant de vous faire un avis définitif. Lors de la publication des premières photos officielles, de nombreux internautes ont pointé les ressemblances avec différentes autos. De profil, l’allure générale fait fortement penser à celle qui sera la cible numéro 1 de l’italienne : la BMW Série 3.

Au niveau de l’arrière, les feux renvoient à plusieurs véhicules : la Kia Optima pour le côté étiré dans les ailes ou la nouvelle Skoda Superb au niveau de la découpe vers la malle. Plus flatteur, le bouclier de cette version Quadrifoglio a de faux airs de Maserati.

La planche de bord n’échappe pas aux comparaisons. Pour elle, c’est Audi qui revient plusieurs fois en tête, avec par exemple un volant qui intègre un bouton de démarrage comme sur la nouvelle R8. Les commandes au niveau du levier de vitesses font également fortement penser aux productions des anneaux.

Alfa Giulia

Kia Optima

De même qu’on ne reproche pas au GLC de ressembler fortement à sa sœur Classe C, on ne critiquera par Kia d’avoir dessiné une nouvelle Optima très proche de sa devancière. Le mimétisme est tel que beaucoup s’y perdent. En revanche, à bord, les designers de la firme coréenne se sont inspirés d’une autre marque.

Les habitués l’auront deviné : cette nouvelle Optima fait furieusement penser la BMW Série 5. Et ce n’est pas seulement le dessin orienté de la console centrale qui peut être pointé du doigt : la forme des commandes est également très bavaroise ! Autre véhicule qui nous vient à l’esprit : la Mazda 6.

Kia Optima BMW Série 5

Infiniti Q30

La marque coréenne attend énormément de sa première compacte, qui doit enfin faire décoller les ventes de la firme en Europe. La Q30 est dérivée de la Mercedes Classe A… et partage beaucoup de pièces visibles à l’intérieur. En revanche, l’extérieur est 100 % inédit, avec les codes de style Infiniti : custode en forme de virgule, large calandre aux contours en arc de cercle…

Mais de ¾ avant, la Q30 ressemble fortement à la Mazda 3. Points de ressemblance : les ailes fortement galbées avec une nervure qui plonge dans les portières ou encore les optiques étirées le long du capot reliées à la calandre par du chrome.

Infiniti Q30 Mazda 3

Renault Mégane

La nouvelle Mégane ressemble d’abord… à sa grande sœur Talisman, et pour Renault, c’est entièrement voulu. L’idée est de faire monter en gamme la voiture. Mais sous certains aspects, l’auto fait aussi songer à d’autres véhicules. De 3/4 arrière, elle a un petit côté Seat Leon.

La forme du vitrage latéral évoque aussi, avec une deuxième vitre qui remonte, le Mercedes GLA. Autre auto qui nous vient à l’esprit avec cet effet de style, bien moins glamour : la première Toyota Auris !

Renault Mégane GLC Auris

Ces belles Peugeot qui ont disparu

Ces belles Peugeot qui ont disparu

Si la marque Citroën cherche aujourd’hui sa nouvelle identité (lire : Où va Citroën ?), Peugeot n’a pas ce problème. Néanmoins, le Lion vient tout de même de mettre fin en 2015 à ses coupés-cabriolets (207 CC et 308 CC) et à son coupé sportif (RCZ). Une page importante qui se tourne, l’occasion pour Abcmoteur de vous présenter ses coups de cœur récents et plus anciens badgés du Félin…

Les 5 Peugeot les plus élégantes

Pour cette petite sélection non exhaustive et subjective, j’ai retenu les plus belles Peugeot cabriolets et coupés en partant des plus récentes.

belles Peugeot coupe cabriolet

Peugeot RCZ (2010 – 2015 / plus de 50 000 exemplaires)

Présenté sous la forme d’un concept « 308 RC Z » à Francfort en 2007, le RCZ a immédiatement séduit son public, ce qui incita Peugeot à le produire en série. Ainsi, le petit coupé 2+2 rentre en production en 2010. Une très jolie auto de 4,28 m de long se caractérisant par son toit bosselé. Un concurrent direct pour l’Audi TT qui ira même jusqu’à affuter ses griffes avec une version de R portée à 270 ch (lire notre essai)…

La Peugeot RCZ restylée est à mon goût la plus réussie en délaissant son entrée d'air démesurée

La Peugeot RCZ restylée est à mon goût la plus réussie en délaissant son entrée d’air démesurée

Peugeot 206 CC (2000 – 2007 / 369 000 exemplaires)

Là aussi, Peugeot a sondé ses clients potentiels avec un concept « 20Coeur » exposé à Genève en 1998. En 2000, les premières 206 CC sortent des chaînes de montage avec une apparence presque identique. Ce coupé-cabriolet doté d’un toit rigide escamotable fait partie des pionniers à être écoulés en grande série. Les lignes sont élégantes et le succès au rendez-vous. C’est à mon sens le seul modèle qui n’a pas pâti d’un embonpoint à l’inverse des 207 CC, 307 CC, …

Peugeot 206 CC 3-4 avant

Peugeot 406 Coupé (1997 – 2004 / 107 631 exemplaires)

Vous êtes à la recherche d’un coupé grand tourisme sobre et classe des années 2000, la Peugeot 406 Coupé qui a remporté de nombreux prix louant son design est toute désignée. Les amateurs la donnent comme un digne successeur de la 504 Coupé arrêtée en 1983 (les 505 Coupé/Cabriolet ayant été refusées). La motorisation la plus puissante est représentée par le V6 3,0 l de 210 ch. Une vraie réussite que la 407 Coupé n’a pas réitérée…

Peugeot 406 Coupe rassemblement Bailly

Peugeot 306 Cabriolet (1994 – 2002 / 77 500 exemplaires)

Une carrosserie simple, une face avant qui ne fait pas son âge et une superbe ligne une fois décapotée : voici ce qu’est la 306 Cabriolet ! Sans doute une belle manière de se faire plaisir aujourd’hui pour une seconde voiture sans se ruiner à l’achat et à l’entretien… A noter que ce modèle a subi deux restylages au cours de ses 8 ans de carrière.

Merci au carrossier italien Pininfarina auquel Peugeot faisait presque toujours appel pour ses coupés et cabriolets (crédit photo : Goyida)

Merci au carrossier italien Pininfarina auquel Peugeot faisait presque toujours appel pour ses coupés et cabriolets (crédit photo : Goyida)

Peugeot 504 Cabriolet (1969 – 1983 / 8 188 exemplaires)

Pour la 504 Cabriolet qui est la dernière de ma sélection, le retour en arrière est un peu plus prononcé. En effet, cette auto arrivant à la fin des années 1960 m’a toujours séduite avec ses doubles optiques avant et ses feux arrière verticaux légèrement inclinés vers l’extérieur (deux caractéristiques qui disparaîtront lors des évolutions du modèle). L’idéal pour flâner sur les petites routes ensoleillées de la Côte d’Azur…

Peugeot 504 Cabriolet rassemblement Bailly

Et le futur des coupés et cabriolets du Lion ?

Le constructeur de Sochaux dit-il adieu ou un simple au revoir aux coupés et cabriolets ? A l’heure actuelle, il semble que ces marchés de niche – et pas florissants – ne soient pas de retour avant un moment. D’autant plus que Carlos Tavares qui détient les commandes est en train de réduire drastiquement la gamme de modèles PSA. En attenant, il faudra se contenter des 208 GTi by Peugeot Sport et 308 GTi qui sont, comparativement, il faut l’avouer, nettement plus banales !…