Essai Renault Kadjar : le bon compagnon ?

Essai Renault Kadjar : le bon compagnon ?

Renault a investi le segment des SUV depuis 2008 avec le Koleos, mais sans grand succès. 4 100 unités seulement ont trouvé preneur en 2014, quand les leaders s’écoulent à plus de 30 000 unités. Afin de revenir dans la course, le constructeur propose depuis juin dernier un nouveau modèle baptisé « Kadjar » (le remplaçant du Koleos est en cours de développement).

essai Renault Kadjar dCi 110

Ce dernier peut-il s’imposer face à une concurrence fournie et bien armée ? Pour tenter d’y répondre, Abcmoteur a pris le volant du Kadjar dCi 110 en finition Intens. Verdict !

Il ne passe pas inaperçu

Les deniers modèles mis sur le marché par Renault ne font plus dans le banal dont la Laguna III (lire notre essai) en était un bon exemple. Désormais, Laurens van den Acker, qui est à la tête du design du Losange, insuffle un vent nouveau. Les lignes exubérantes du Kadjar en témoignent. Notre monture en Rouge Flamme ne passe pas inaperçue !…

Renault Kadjar

La face avant se fait le plus remarquer avec cette grande calandre reliant les deux optiques entièrement à led intégrées dans son prolongement. Le losange occupe une bonne place. Le profil n’est pas en reste avec une ceinture de caisse montant au niveau de la porte arrière qui apporte un certain dynamisme. Dans le même but, on retrouve cette sorte de renfoncement sur le bas de caisse introduit sur la Clio IV. Sans en avoir l’air, les jantes bi-ton sont tout de même ici en 19 pouces !

Renault Kadjar Rouge Flamme Renault Kadjar avant Renault Kadjar calandre Renault Kadjar optique led Renault Kadjar profil

Renault Kadjar bas caisse Renault Kadjar jante 19 pouces

La poupe, bien que plus conventionnelle, se distingue par ses feux stop rectangulaires à led. Leur dessin travaillé vient un peu en contradiction avec l’énorme bouclier où est fixée la plaque d’immatriculation. Même si les sabots de couleur gris satiné, les protections en plastique brut et la garde au sol surélevée jouent sur l’aspect baroudeur, un peu plus de raffinement à cet endroit-ci aurait été bienvenu pour ce Kadjar qui demeure agréable à regarder tout en étant un minimum original.

Renault Kadjar 3-4 arriere Renault Kadjar arriere Renault Kadjar poupe Renault Kadjar feu arriere Renault Kadjar sabot arriere

Quelques traits de parenté apparaissent

Vous n’avez rien remarqué pour la carrosserie du Kadjar, peut-être que l’habitacle pourra vous mettre la puce à l’oreille ? Sachez que le Français est en réalité Japonais pour une bonne moitié ! En effet, il partage bon nombre de pièces avec le pionnier du genre : le Nissan Qashqai. Petit tour de reconnaissance…

Renault Kadjar portiere

Si le volant, les commodos et le tableau de bord sont repris à l’Espace V (lire notre essai), la console centrale, les poignées de porte, ainsi que les commandes des vitres électriques sont d’origine nippone. C’est d’ailleurs ces derniers éléments qui paraissent à mon sens le moins qualitatif. Le reste étant d’assez bonne facture.

Renault Kadjar interieur Renault Kadjar volant

Renault Kadjar tableau bord

Le tableau de bord est entièrement digital et bien agencé

Renault Kadjar console centrale

L’écran tactile et son système multimédia R-Link 2

Renault Kadjar commandes vitres

Les places avant sont confortables et suffisamment creusées pour être maintenu correctement. A l’arrière, l’espace est dans la moyenne, tout comme le coffre affichant un volume allant de 472 à 1 478 l. Les rangements disséminés dans l’habitable ne sont pas gigantesques, hormis celui se trouvant sous l’accoudoir central avant qui se révèle être très profond.

Renault Kadjar habitacle Renault Kadjar sieges Renault Kadjar places arriere

Renault Kadjar coffre

La fonction Easy Break (de série sur la finition Intens) permet rabattre la banquette depuis le coffre en appuyant sur les boutons prévus à cet effet

110 ch pour être à l’aise dans toutes les situations ?

Après cette découverte statique du Renault Kadjar, il est temps de mettre le contact ! J’appuie donc sur le bouton « start » pour réveiller le 1,5 l dCi qui ne se montre pas trop bavard pour un diesel. Ce bon point se confirme par la suite en roulant, l’insonorisation de ce bloc a été bien travaillée. Il n’est pas rugueux dans les embouteillages ou assourdissant en charge. Un moteur éduqué s’accordant avec la suspension très prévenante qui amortira toutes les aspérités, ou presque, de la route.

Renault Kadjar compartiment moteur Renault Kadjar dynamique-4

Pour le conducteur, la position de conduite se trouve aisément et j’apprécie l’ensemble pédale/boîte facile à l’usage (plus de détails dans l’essai vidéo en fin d’article). L’embrayage se dose sans difficulté, tandis que le levier de vitesse se verrouille bien sur les six rapports. Le quatre-cylindres suralimenté offre la puissance nécessaire tant que l’on est pas trop chargé, car les 110 ch (à 4 000 tr/min) et les 260 Nm de couple (à 1 750 tr/min) sont un peu trop justes dès lors que la famille et ses bagages s’invitent à bord. Le poids à vide en ordre de marche de 1 394 kg est semblable à la concurrence.

Renault Kadjar dynamique-8

Renault Kadjar dynamique-2

La direction permet d’obtenir un assez bon ressenti et de faire oublier le gabarit du Kadjar lorsque j’évolue en milieu urbain. La prise de roulis apparaît dans les virages serrés, mais les mouvements de caisse sont bien contrôlés. Cela ne fait donc pas de lui le plus dynamique de sa catégorie, néanmoins il s’en sort correctement pour un SUV. Il fera le bonheur de ses occupants grâce à son confort soigné.

Renault Kadjar conduite

Quelques petits bruits – d’un mécanisme électronique ? – venant de la planche de bord se font entendre par moment. Renault n’a pas su nous donner la raison

Renault Kadjar dynamique-7

Renault Kadjar chemin-2

Pour s’aventurer sérieusement hors du bitume, Renault propose un système améliorant la motricité des deux roues motrices avant (Extended Grip, 250 €) ou bien la transmission intégrale, mais uniquement sur le dCi 130

Pour remplacer votre Scenic ?

En somme, le Renault Kadjar se révèle être homogène. Avec son style relativement exubérant, on aurait pu s’attendre à un intérieur un peu plus jovial, mais le Français reste également sage une fois à son volant. En se contentant durant l’essai de 5,2 l/100 km, le dCi 110 tient ses promesses en matière de sobriété, même si quelques chevaux supplémentaires lors du départ en vacances seraient bienvenus (le choix du dCi 130 est à considérer).

Renault Kadjar chemin-4

Vendu à partir de 22 990 € et à 30 500 € avec notre motorisation et la finition haut de gamme Intens (26 000 € avec l’entrée de gamme « Life »), le Kadjar dispose d’un bon niveau d’équipement avec, entre autres, les jantes de 19 pouces, les projecteurs à led, le système multimédia R-Link 2 agréable à manipuler, différentes aides à la conduite, … (détail en fin d’article)

Bien entendu, le Kadjar n’est pas aussi astucieux qu’un Scenic, mais son design plus sexy, son confort et son coffre un peu plus spacieux devraient rassurer ceux désirant quitter leur monospace pour un véhicule plus tendance…

Ce qu’il faut en retenir

Les plusLes moins
– le confort
– le 1,5 l dCi discret
– le système multimédia R-Link 2
– l’équipement de série riche et à la page
– l’apparence de certains matériaux de l’habitacle
– la puissance un peu juste pour voyager chargé
Modèle essayéPrix (hors options)
logo-renaultRenault Kadjar 1,5 l dCi 110 Intens30 500 €
Modèles concurrentsPrix (hors options)
logo nissanNissan-Qashqai-2014-1Nissan Qashqai 1,5 l dCi 110 Connect Edition – 28 900 €
Peugeot LogoPeugeot-3008-restyle-2013Peugeot 3008 1,6 l BlueHDi 120 Allure – 31 300 €

L’essai vidéo

Découvrez le Kadjar en mouvement et mon avis à chaud en étant derrière son volant :

Fiche technique Renault Kadjar dCi 110 Intens BVM6

Informations générales
Commercialisationjuin 2015
PaysFrance
Carburant/énergiediesel
Prix du neuf30 500 €
Mécanique
Cylindréequatre-cylindres 1,5 l turbo
Puissance110 ch à 4 000 tours/min
Couple260 Nm à 1 750 tours/min
Transmissionavant (traction)
Performances
Vitesse max182 km/h
0 à 100 km/h11,9 s
Consommationcycle mixte : 3,9 l aux 100 km
Rejets de CO2103 g/km
Poids et mesures
Poids à vide1 394 kg
DimensionsL : 4,44 m / l : 1,83 m / h : 1,61 m
Réservoir55 litres
Volume de coffre472 à 1 478 litres
Pneumatique AV/AR225/45 R 19 W – 225/45 R 19 W

Equipements Renault Kadjar dCi 110 Intens BVM6

> En série :

  • Jantes alliage 19 pouces Egeus
  • Kit de réparation
  • ESC avec ASR (ESP + contrôle de sous-virage)
  • R-Link 2
  • Sièges avant réglables en hauteur + mise en tablette du siège passager
  • Vitres et lunette arrière surteintées
  • Barres de toit longitudinales chromées
  • Volant Cuir nappa
  • Détecteur d’angle mort
  • Alerte de franchissement de ligne
  • Régulateur et limiteur de vitesse
  • Système de surveillance de pression des pneus
  • Airbags frontaux et latéraux conducteur et passager. Airbags rideaux.
  • Système d’assistance au freinage d’urgence (AFU)
  • Reconnaissance des panneaux de signalisation
  • Banquette arrière rabattable 1/3 – 2/3 avec fonction « Easy Break »
  • Carte Renault mains libres
  • Climatisation automatique bi-zone
  • Easy Park Assist (stationnement semi-automatique, caméra de recul, radars AV/AR)
  • Projecteurs avant full LED Pure Vision

> En option :

  • Pack Cuir : 1 600 €
    • sellerie cuir
    • sièges chauffants
    • siège conducteur réglable électriquement
  • Toit en verre fixe et rétroviseur électrochrome : 600 €
  • Système audio Bose (haut-parleur central à l’avant, 6 haut-parleurs répartis dans le reste de l’habitacle, un amplificateur numérique sous le siège passager, un caisson de graves dans le coffre) : 600 €
Nouvelle Mégane : Renault réagit et l’officialise

Nouvelle Mégane : Renault réagit et l’officialise

On imagine le dimanche agité qu’a dû passer le service de presse de Renault. De nombreuses images de la toute nouvelle Mégane sont en effet apparues hier matin sur un site italien, plusieurs jours avant la date officielle, initialement fixée au jeudi 11 septembre. Le mal étant fait, le Losange réagit en publiant dès aujourd’hui un premier communiqué avec sept images.

Mieux proportionnée

La quatrième génération de la Mégane apparaît 20 ans après la naissance de la lignée. Et ce mot est employé à juste titre car Renault souhaite désormais créer une dynastie à la manière de la Golf, l’éternelle référence dans le monde des compactes. Voilà qui explique donc l’impression de continuité esthétique avec la génération 3, née en 2008.

Le festival Renault continue. Après les Talisman berline et break, voici la toute nouvelle Mégane !

Le festival Renault continue. Après les Talisman berline et break, voici la toute nouvelle Mégane !

Les designers de Renault ont tout de même revu les proportions de la silhouette pour rendre la voiture plus dynamique. La Mégane semble mieux assise sur la route, avec une hauteur en baisse de 25 mm, des voies élargies de 47 mm à l’avant et 39 mm à l’arrière, un empattement plus long de 28 mm et un porte-à-faux arrière raccourci.

La différence par la lumière

La Mégane se place aussi dans la continuité de la Talisman, la nouvelle grande berline de Renault. Comme cette dernière, la nouvelle Mégane adopte d’originales signatures lumineuses, avec à l’avant des guides de lumière en forme de C qui se prolongent dans le bouclier. A l’arrière, les feux rejoignent le logo.

Nouvelle Renault Mégane - 6 Nouvelle Renault Mégane - 5 Nouvelle Renault Mégane - 7

Dans l’ensemble, la Mégane se « germanise » suivant le chemin qu’a emprunté avec succès la Peugeot 308 (lire notre essai). Mais la Renault se distingue bien de la lionne, qui fait dans la finesse quand la Mégane frise parfois l’exagération. Sur la version classique, les chromes abondent.

Déjà la GT

Renault dévoile en même temps la déclinaison GT, au look spécifique. Celle-ci reçoit ainsi un bouclier avant inédit, une grille de calandre en nid d’abeille ou encore un diffuseur intégrant deux sorties d’échappement. Montée sur des jantes de 18 pouces, la GT reçoit une couleur inédit Bleu Iron.

Nouvelle Renault Mégane - 1 Nouvelle Renault Mégane - 4 Nouvelle Renault Mégane - 3

Renault n’a pas encore officialisé l’habitacle… qui était pourtant visible sur les images en fuite. C’est aussi pour l’instant le silence radio sur la liste des équipements et la gamme de motorisations. Pour tout savoir, il faudra patienter jusqu’à l’ouverture du Salon de Francfort, dans huit jours.

Porsche 911 : les Carrera mettent les turbos

Porsche 911 : les Carrera mettent les turbos

Dans la gamme 911, le turbo était une exception. Au point que les versions dotées de cet élément technique se nommaient… Turbo. Mais les temps changent au grand dam de certains puristes. Dans quelques années, l’exception sera… l’atmosphérique ! La conversion au suralimenté débute avec les Carrera, qui inaugurent pour l’occasion les changements esthétiques de la 991.

« 991 II »

La 911 qui voit son look évoluer, même légèrement, cela reste un événement. On se dit que la 991 n’en avait vraiment pas besoin, mais il faut toujours créer de la nouveauté dans la gamme de la plus célèbre des sportives européennes. C’est donc reparti pour un tour, puisque toutes les versions seront « reliftées » au cours des prochains mois voire années… avant l’arrivée d’une toute nouvelle génération.

La 911, c'est un cycle sans fin. Il y a du nouveau à chaque grand Salon !

La 911, c’est un cycle sans fin. Il y a du nouveau à chaque grand Salon !

Il reste tout de même aisé de faire la distinction entre ancienne et nouvelle 991. Tout d’abord au niveau de la face avant, le bouclier a été entièrement redessiné. Surtout, les optiques adoptent la nouvelle signature lumineuse de Porsche, à quatre points. A l’arrière, il y a de nouveaux feux et un bouclier inédit, avec des sorties d’air sur les côtés. Mais l’élément qui attire l’œil est la grille d’aération, à l’inspiration très rétro.

Nouveaux équipements

A l’intérieur, il y a deux nouveautés, qui correspondent à deux améliorations techniques. La première concerne l’écran tactile 7 pouces pour le nouveau système d’info-divertissement, qui peut se commander à la voix et est compatible avec le dispositif Apple Car Play. Les téléphones se connectent via Wifi et le GPS affiche les vues du ciel ou de la rue de Google.

911 Carrera S 911 Carrera S

La seconde nouveauté est au niveau du volant. Redessiné, il intègre dès la version Carrera un sélecteur de mode de conduite. Quatre niveaux de réglages sont proposés : Normal, Sport, Sport Plus ou Individuel. Sur les versions à boîte double embrayage PDK, un mode supplémentaire permet de profiter au mieux pendant 20 secondes des capacités de la boîte et du moteur. Parfait pour un dépassement éclair.

+ 20 ch, + 60 Nm

Venons-en donc au plus important, le moteur ! Si les Carrera restent fidèles à l’incontournable flat-six, celui-ci s’est donc converti au bi-turbo. La cylindrée n’est plus que de 3.0 mais les puissances grimpent de 20 ch. La Carrera affiche désormais 370 ch, la S 420 ch. Le couple est en hausse de 60 Nm, à respectivement 450 et 500 Nm.

Porsche 911 991 Restylage - 1 Porsche 911 991 Restylage - 7

Les performances sont logiquement gagnantes. Les vitesses maxi sont de 295 et 308 km/h (des progrès de 6 et 4 km/h). Sur les modèles dotées de la PDK et du Sport Chrono Package, le 0 à 100 km/h est réalisé en 4,2 et 3,9 secondes (deux dixièmes de gagnés). Et tout ceci se ferait avec des consommations en baisse, l’intérêt principal du downsizing. Elles baissent jusqu’à 12 %. Nouveauté technique intéressante sur la S : la possibilité d’avoir en option les roues arrière directrices.

911 Carrera Cabriolet 911 Carrera S