Les modèles les plus musclés des marques tricolores

Les modèles les plus musclés des marques tricolores

On peut régulièrement entendre que les constructeurs automobiles français ne proposent rien de signifiant en matière de sportives (lire aussi : Voitures françaises : arrêtons de râler !). Pourtant, en listant les principaux acteurs tricolores, je m’aperçois que le panel est plutôt complet avec un modèle faisant tomber les records de vitesse, des compactes musclées et même des poids plumes pour des sensations pures…

De 105 à… 1 200 ch

En sélectionnant l’auto la plus puissante de chaque constructeur, j’ai retenu six modèles sportifs. Les niveaux de puissance s’étalent jusqu’à quatre chiffres et le prix peut être sous la barre des 20 000 €, comme nécessiter d’inscrire jusqu’à six zéros sur le chéquier…

voitures sportives francaises

  • Secma F16 (105 ch / 5,33 kg/ch)

Connaissez-vous cette petite puce de seulement 2,75 m de long ? Le Secma F16 est un roadster de poche décalé produit à Aniche, dans le Nord. Il est doté d’un quatre-cylindres 1,6 l de 105 ch et 148 Nm de couple d’origine Renault placé en position centrale arrière. Cette propulsion peut paraître sous-motorisée, mais en réalité son poids de seulement 560 kg en ordre de marche lui permet d’atteindre les 100 km/h en seulement 5,9 s !

La Secma F16 sur le circuit de Clastres (crédit : SuperCar)

La Secma F16 sur le circuit de Clastres (crédit : SuperCar)

Ses sensations de gros kart ne rendent pas sa vitesse de pointe culminant à 180 km/h pénalisante. Son prix de vente est de 18 300 €.

  • PGO Héméra (184 ch / 5,50 kg/ch)

Vous êtes à la recherche d’un coupé original du gabarit d’une Lotus Elise S1 ? La PGO Héméra pourrait vous faire du charme avec ses airs de Porsche 356… Cette Française produite de façon artisanale dans les Cévennes, près d’Alès, est donnée par certains comme le digne successeur d’Alpine. Motorisée par un quatre-cylindres 1,6 l turbo de 184 ch et 240 Nm d’origine BMW et placé en position centrale transversale, l’Héméra peut se conduire à rythme tranquille ou se piloter ! Agile, stable et vive, il faudra ne pas être trop optimiste étant donné que l’ESP et même l’ABS répondent aux abonnés absents !

PGO Hemera

Demandant 5,9 s à l’épreuve de 0 à 100 km/h et pouvant atteindre 235 km/h, la PGO Héméra réclame 41 500 € à l’achat.

  • DS 3 (207 ch / 5,62 kg/ch)

Auparavant appelée Citroën DS3, la sportive des Chevrons est devenue DS 3 depuis que la marque DS s’est émancipée de Citroën le 1er juin 2014. Cette citadine possède un look assez spectaculaire avec sa calandre de couleur contrasté, des éléments en carbone et ses jantes de 18 pouces que l’on croirait empruntée à un concept-car. Son quatre-cylindres 1,6 l turbo développe 207 ch et 275 Nm. Pour l’avoir essayée sur route et sur circuit, elle dévoile un caractère assez viril qui est loin d’être déplaisant. Son châssis est efficace à l’exception du train avant parfois un peu débordé et la consommation en carburant est raisonnable.

La version restylée a le droit aux nouvelles optiques LED et xénon (les deux DS3 ci-dessus n'ont pas reçu le restylage)

La version restylée a le droit aux nouvelles optiques LED et xénon (les deux DS3 ci-dessus n’ont pas reçu le restylage)

Du côté des performances, la DS 3 plie les 100 km/h en 6,5 s et bloque son tachymètre à 235 km/h. Son poids est de 1 165 kg. Le prix est coquet pour une petite GTI : 32 560 €.

  • Peugeot 308 GTi (270 ch / 4,45 kg/ch)

Voici la dernière arrivée de la bande ! Après un RCZ R de 270 ch (voir notre essai) dont la carrière sera prochainement définitivement stoppée, Peugeot a présenté à Goodwood sa nouvelle 308 GTi. Si le peu de retours qui ont été faits sur l’auto ne permettent pas encore de vous donner quelques éléments sur la conduite, les bonnes bases en matière de trains roulants et de mécanique sont prometteuses (pour patienter, une vidéo de la sonorité moteur). Abcmoteur ne résistera pas longtemps à la prendre en main…

Peugeot-308-II GTi

La fiche technique indique un quatre-cylindres 1,6 l turbo atteignant 270 ch et 330 Nm. Le poids contenu de 1 204 kg donne un 0 à 100 km/h en « à peine 6 s » selon les termes du constructeur. La vitesse maximale est bridée à 250 km/h. Le prix de vente un peu élevé est déjà connu pour la Lionne qui sera disponible en fin d’année : 37 200 € (lire : La Peugeot 308 GTi livre son prix).

> Lire : Peugeot 308 GTi : le fauve est lâché

  • Renault Megane RS 275 Trophy (275 ch / 5,00 kg/ch)

La Renault Megane 3 RS est en fin de carrière et bénéficie donc d’améliorations avant de partir à la retraite. En mai 2014 est apparu la Megane RS 275 Trophy. Cette version plus radicale gagne notamment 10 ch supplémentaires, un différentiel à glissement limité et un échappement Akrapovic. Tous les essais de cette compacte régulièrement citée en tant que référence ont été formels sur au moins un point : être derrière son volant est le gage de prendre beaucoup de plaisir et de profiter d’une efficacité remarquable. Une pistarde née !

Megane-RS-275-Trophy-2014

Pour les amateurs de chiffres, son quatre-cylindres 2,0 l turbo propose 275 ch et 367 Nm pour tirer 1 376 kg. Le 0 à 100 km/h demande 6,0 s et la bête peut titiller les 255 km/h. Attention de tout même au tarif : 38 000 €.

> Lire : Nouvelle Renault Renault Megane R.S. 275 Trophy : la voici !

  • Bugatti Veyron La Finale (1 200 ch / 1,53 kg/ch)

Après dix années d’existence et 450 unités écoulées, Bugatti a présenté au salon de Genève en mars 2015 sa Veyron La Finale. Comme son nom l’indique, cette version sera la dernière avant l’arrêt de la commercialisation du modèle. La marque située à Molsheim, en Alsace, a réussi à loger un moteur W16 cubant à 8 litres crachant 1 200 ch et 1 500 Nm grâce à l’emploi de quatre turbos.

vue 3-4 avant Bugatti Veyron La Finale Geneve 2015

Les quatre roues motrices sont mises à forte contribution pour abattre le 0 à 100 km/h en 2,6 s ou encore attraper les 415 km/h. Ce missile de 1 838 kg est vendu pour environ 2,3 millions d’euros. Voici la démesure française en matière d’automobile !

> Lire : Bugatti Veyron La Finale : la dernière des Veyron

La bonne nouvelle, c’est que de nouvelles sportives Hexagonales sont prévues ! Je pense notamment à la Peugeot 308 R HYbird, l’Alpine qui devrait atteindre 300 ch et sans oublier la Bugatti Chiron parée pour battre une nouvelle fois tous les records !

La nouvelle Opel Astra dévoile sa gamme et ses prix

La nouvelle Opel Astra dévoile sa gamme et ses prix

La nouvelle Opel Astra s’ajoute à la liste des autos qui ne seront présentes dans les concessions qu’à la rentrée mais qui peuvent déjà être commandées (une liste qui comporte par exemple le Mercedes GLC ou la Peugeot 308 GTi).

Déjà six moteurs

La firme au blitz attend beaucoup de cette génération K, qui semble avoir effacé les gros défauts de la précédente : poids en baisse, ergonomie améliorée…. Autre grosse lacune corrigée par la nouvelle venue : une gamme de motorisations enfin à la page.

Prix de départ pour la nouvelle Astra : 20.300 €

Prix de départ pour la nouvelle Astra : 20.300 €

Les amateurs d’essence auront le choix entre trois blocs dernier cri : le trois cylindres 1.0 Turbo 105 ch et les 1.4 Turbo 125 ou 150 ch. Pour le diesel, il y a le récent et silencieux 1.6 CDTI, décliné en trois niveaux de puissance : 95, 110 et 136 ch. Le petit essence est proposé avec une boîte robotisée 5 rapports. Le diesel le plus musclée existe avec une boîte automatique 6.

Trois finitions

La version de base Edition embarque en série les rétroviseurs électriques et chauffants, les quatre vitres électriques, la climatisation automatique, la banquette rabattable 60/40, le régulateur/limiteur de vitesse, le capteur de pluie, l’allumage automatique des feux…

L’Innovation reçoit en plus l’ouverture et démarrage sans clé, le frein de parking électrique, l’aide au stationnement avant/arrière, les jantes 17 pouces, les antibrouillards, le système OnStar (assistance et appel d’urgence) ou la caméra Opel Eye, qui comprend l’avertisseur de changement de voie, la reconnaissance des panneaux de signalisation, l’alerte anticollision et le freinage d’urgence. La Dynamic est vendue au même prix mais reçoit un look un peu plus sportif.

Les prix

Essence

– 1.0 Turbo 105 ch BVM5 > Edition : 20.300 €, Innovation : 22.500 €

– 1.4 Turbo 125 ch BVM6 > Innovation : 23.300 €

– 1.4 Turbo 150 ch BVM6 > Dynamic : 24.100 €

Diesel :

– 1.6 CDTI 95 ch BVM6 > Edition : 22.200 €

– 1.6 CDTI 110 ch BVM 6 > Edition : 22.900 €, Innovation : 25.100 €

– 1.6 CDTI 136 ch BVM 6 > Innovation : 25.900 €, Dynamic : 25.900 €

Une petite sœur pour la Porsche Panamera à Francfort ?

Une petite sœur pour la Porsche Panamera à Francfort ?

Porsche ne compte pas s’arrêter aux Cayenne, Panamera et plus récemment Macan, un autre modèle utilisant uniquement l’électricité comme source d’énergie est en cours de développement nous apprend Auto motor und sport. Voici les premiers détails sur ce modèle dont une étude sera probablement visible au salon de Francfort.

Porsche se lance dans le véhicule 100 % électrique !

Depuis maintenant quelques années, Porsche ne se limite plus au fameux flat-six. La marque a recours à des motorisations diesel et hybrides, mais elle n’a pas encore franchi le pas du 100 % électrique. Ce pourrait être le cas dès 2019 avec une berline pour le moment appelée « Pajun » (pour Panamera Junior). Elle sera donc un peu moins imposante que la Panamera en mesurant environ 4,80 m de long, contre 5,02 m pour sa grande sœur.

La Porsche Panamera Sport Turismo Concept présentée en 2012 pourrait servir d'inspiratrice

La Porsche Panamera Sport Turismo Concept présentée en 2012 pourrait servir d’inspiratrice

La concurrente tout désignée de ce futur modèle est bien entendu la Tesla Model S ! L’Allemande, qui aurait ses unités électriques placées à l’arrière et reliées aux batteries situées sous le plancher, devrait pouvoir rivaliser en terme d’autonomie face à l’Américaine. Ce sont 400 à 500 kilomètres qui pourraient être parcourus par le Pajun, quand la Model S propose jusqu’à 490 km. Le trio représenté par les Audi A6, BMW Série 5 et Mercedes Classe E seront aussi la cible de la première Porsche électrique.

Pour en savoir plus, rendez-vous au mois de septembre prochain !