Renault Talisman : la Laguna est déjà oubliée

Renault Talisman : la Laguna est déjà oubliée

Le nouvel Espace n’a plus grand chose à voir avec son prédécesseur (lire notre essai). Pourtant, le nom a été conservé car il est populaire et bénéficie d’une bonne image. Tout le contraire de Laguna ! Après le cuisant échec de la troisième mouture, ce patronyme est jeté aux oubliettes. Il faut désormais prononcer « Talisman » quand on évoque la berline familiale de Renault.

Statutaire

L’auto vient tout juste d’être dévoilée dans le parc du Château de Chantilly. Un joli cadre, qui symbolise bien l’envie de monter en gamme pour Renault avec cette Talisman, qui pousse aussi vers la sortie la peu connue Latitude. Ce modèle a une cible toute trouvée : la Volkswagen Passat. Elle a des ambitions internationales, avec en ligne de mire la Chine.

Il n'y a aucun doute lorsqu'on découvre la Talisman : Renault vise les Allemands.

Il n’y a aucun doute lorsqu’on découvre la Talisman : Renault vise les Allemands.

Les designers et ingénieurs de l’ex-Régie sont partis d’une feuille blanche pour concevoir cette Talisman. Avec un raisonnement logique : ils ont regardé ce qui marche sur ce segment ! D’où l’abandon du hayon pour une silhouette trois volumes, avec une malle bien en vue. La Laguna paraît frêle à côté. Ce qui n’est pas étonnant quand on découvre la longueur : 4,85 mètres, soit 15 cm de plus !

Inspiration allemande

Le style joue la carte de l’élégante sobriété. Rien de très original, si ce n’est la présence d’une virgule lumineuse sous les optiques étirées (dont on pourrait se passer) ou l’adoption de feux arrière qui rejoignent le logo central. Comme sur toutes les nouvelles Renault, les hanches sont marquées. L’ensemble est réussi… même s’il a un sacré arrière goût allemand, avec de nombreux détails qui font penser à la Passat (comme les sorties d’échappement intégrées au bouclier).

Renault Talisman - 19 Renault Talisman - 18 Renault Talisman - 20

Les propriétaires de l’actuelle Laguna seront aussi dépaysés à l’intérieur. La planche de bord délaisse les formes aériennes. Le dessin est plus « solide » avec une imposante console centrale. Celle-ci intègre un grand écran tactile qui permet de piloter la majorité des fonctions via le système connecté R-Link 2. Sur le tunnel central prend place la molette qui permet de choisir parmi les différents modes du sélecteur de style de conduite « Multi Sense ».

Spacieuse

Le conducteur a face à lui une instrumentation en partie numérique. La Talisman est présentée comme une vraie familiale, avec selon Renault la meilleure habitabilité de la catégorie. On ne manquera pas de vérifier cela. Le coffre n’est pas en reste avec un volume géant de 603 dm3 !

Renault Talisman - 9 Renault Talisman - 1

Côté équipements, la Talisman est à jour avec, dans le désordre, les optiques full-LED, le régulateur de vitesse adaptatif, le parking mains libres, les feux de route automatiques, les sièges avant ventilés/massants, l’affichage tête-haute…

Cinq moteurs

La partie technique est très proche de celle du nouveau grand crossover de Renault. La plate-forme est la même, à savoir la modulaire CMF. La gamme de motorisations est aussi quasiment identique. Il y a ainsi deux diesel 1.6 dCi, de 130 et 160 ch, et l’essence 1.6 TCe de 200 ch.

habitacle Renault-Talisman

Renault Talisman - 6

Renault Talisman - 5

La Talisman profite de son poids inférieur (200 kg de moins que l’Espace) pour proposer aussi un diesel d’entrée de gamme de 110 ch (qui permet d’obtenir une version à 95 g/km de C02). Elle inaugure aussi un inédit 1.6 TCe 150 ch. Les blocs de 150 ch et plus sont couplés d’office à une boîte double embrayage EDC.

Le break à la rentrée

Alors on entend déjà les critiques : 200 ch maximum ? Oui, les puissances sont modestes mais Renault est réaliste : ces blocs répondront à la très grande majorité de la demande. La marque est tout de même consciente de la chose et prépare des moteurs plus musclés, qui devraient arriver d’ici un ou deux ans.

La Talisman débarquera dans les concessions Renault avant la fin de l’année. L’actualité pour la marque au losange sera à ce moment très chargée puisque la quatrième génération de la Mégane sera aussi lancée ! On découvrira lors du salon de Francfort la déclinaison break de la Talisman.

Un nouveau radar autonome semi-fixe sur l’A6

Un nouveau radar autonome semi-fixe sur l’A6

Le début de l’été est toujours synonyme de nouvelles mesures. Florent vous avait parlé de l’interdiction des oreillettes au volant (lire : Oreillettes interdites : les nouvelles règles et les alternatives), à mon tour de vous faire part de deux nouveautés dans l’univers lucratif des radars…

Gare aux zones de travaux, mais pas seulement !

Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, était sur l’autoroute A6 le samedi 4 juillet dernier au matin. Après des années de tests, l’Etat met donc en service le premier radar de chantier qu’il faut en réalité appeler radar autonome, car il ne sera pas uniquement installé aux abords des zones de travaux.

controle radar chantier

Ce nouveau type de cabine prend la forme d’un gros cube légèrement profilé pour la partie arrière où l’on remarque des bandes jaunes et noires que l’on connait déjà sur les radars fixes classiques (à découvrir dans la vidéo ci-dessous). Néanmoins, il peut facilement se confondre avec les autres engins de chantier si l’on a pas l’œil attentif…

Ce dispositif automatisé de marque allemande est semi-fixe et photographie par derrière. Il est peut être déplacé assez rapidement d’un lieu à un autre grâce à une remorque. Il peut flasher jusqu’à 7 500 voitures par heure, soit 125 automobilistes à la minute et cela dans les deux sens dans le cas d’une route bidirectionnelle ! Un flash classique se déclenche à chaque prise de photo. Pour l’avoir vu en action en plein jour, il devrait rapidement rapporter gros !…

Il est à noter qu’il est – pour le moment ! – positionné dans une zone de chantier sur l’autoroute A6 en direction de Paris vers Lyon au KM 40. Il se situe entre la sortie 12 (Saint Fargeau-Ponthierry) et la dernière sortie avant le péage (N 37 – vers N 7 Fontainebleau). La vitesse est limitée à 70 km/h sur les deux voies restantes au lieu de 130 km/h à l’origine.

Un deuxième radar de ce type est prévu pour l’Ile-et-Vilaine, près de Redon, pour cette semaine. Un cinquantaine apparaîtront d’ici fin 2015 et à terme il devrait y en avoir 150 en service !

Trois nouveaux panneaux de signalisation pour les radars

Dans le but de compliquer un peu plus la détection des radars automatiques par les automobilistes, trois nouveaux panneaux de signalisation ont été ajoutés (voir image ci-dessous). Posés à l’entrée d’un tunnel, d’un chantier ou d’un pont, ils indiquent clairement leur délimitation. Cependant, ils sont aussi moins précis, car un tunnel peut par exemple s’étendre sur 10 km de long avec une cabine installée en toute fin…

A partir du 4 juillet 2015, voici les trois nouveaux panneaux supplémentaires pour signaler les contrôles de vitesse automatisés

A partir du 4 juillet 2015, voici les trois nouveaux panneaux supplémentaires pour signaler les contrôles de vitesse automatisés

Un ou plusieurs dispositifs de contrôle de vitesse automatisé peut être rencontré sur la zone. Il peut s’agir d’un radar classique, discriminant, tronçon ou encore autonome…

Ainsi, plus que jamais la vitesse reste l’ennemi numéro 1 de la sécurité routière qui a également abaissé la vitesse de 90 à 80 km/h sur certaines portions de trois nationales. Pour l’alcool et les autres véritables risques routiers, leur rentabilité sans comparaison les rend complètement inintéressants…