Les panneaux 80 km/h dégradés le jour de leur mise en place

Les panneaux 80 km/h dégradés le jour de leur mise en place

Bien que les trois-quarts des Français soient contre un abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h, la mesure a été mise en place le mercredi 1er juillet dernier. La réponse à cette énième attaque contre les conducteurs ne s’est pas faite attendre.

Une mesure hypocrite qui passe mal

Les usagers de la route ayant emprunté la RN 7, RN 151 ou encore la RN 57 ont eu la « surprise » de découvrir que certains tronçons de ces nationales (81 km, au total) ont été colonisés de panneaux affichant « 80 », car en France la vitesse reste la cible numéro 1 de la sécurité routière. Ce même pays où les radars, de plus en plus nombreux, vicieux et sophistiqués, se comptent en milliers.

Du jour au lendemain, rouler à 90 km/h devient illégal sur certains grands axes de France

Du jour au lendemain, rouler à 90 km/h devient illégal sur certains grands axes de France

Tout comme les cabines automatisées, cette nouvelle atteinte à la liberté de circuler n’a pas tardé à faire réagir une ou des personnes qui se sont prises à 55 des 77 nouveaux panneaux installés dans l’Yonne (89), en Bourgogne. Les automobilistes ont pu découvrir jeudi matin des panneaux tordus au niveau du « 8 ». Parfois, seul le « 0 » restait lisible… Une façon de notifier le niveau d’efficacité de cette expérimentation qui n’est qu’un enfumage supplémentaire.

https://mobile.twitter.com/Europe1/status/616822698769936385

Il reste maintenant à connaître l’évolution de ce « test » qui est annoncé pour durer deux ans.

La Fiat 500 se remaquille

La Fiat 500 se remaquille

Fiat fait une petite entorse à sa sacro-sainte règle du 4 juillet ! Cette date est très importante pour la firme italienne puisqu’elle correspond à l’anniversaire de la première 500, née en 1957… et à celui de la moderne, apparue pile 50 ans après. La marque nous avait donc encore donné rendez-vous cette année le jour de la Saint Florent pour la présentation de la nouvelle version. Mais se rendant compte que les retombées médiatiques seraient moindres un samedi, Fiat a levé le voile sur l’auto avec un jour d’avance !

Des détails qui font toute la différence !

Bon, le mot « nouvelle » est exagéré, vous l’avez vite compris en regardant ces premières images officielles. Lancée il y a maintenant 8 ans, la 500 réussi l’exploit de toujours attirer du monde dans les concessions. Il n’y avait donc pas urgence à travailler sur une grosse refonte. Mais pour ne pas voir la courbe des ventes trop plonger, il fallait tout de même apporter une touche de fraîcheur. Et le résultat est réussi.

Des retouches subtiles qui à n'en pas douter suffiront à relancer les ventes.

Des retouches subtiles qui à n’en pas douter suffiront à relancer les ventes.

La face avant a été modifiée par petites touches. Il y a de nouveaux projecteurs additionnels, qui intègrent une signature lumineuse faisant référence à la forme des « 0 » du logo 500 (rien n’est jamais fait au hasard). La fente sous la calandre a été modifiée. La bouche principale hérite sur les versions haut de gamme d’un nouvel habillage avec des petits points brillants. Les baguettes chromées autour de la plaque d’immatriculation ont été supprimées et remplacées par des moustaches plus petites.

Enfin l’heure du tactile

A l’arrière, la transformation la plus visible se situe au niveau des feux. Ils sont désormais constitués d’un cadre rouge avec au centre un insert couleur carrosserie. Un petit rien qui change tout ! Le bouclier a également été redessiné. La 500 millésime 2016 reçoit aussi de nouveaux dessins de jantes alliage 15 et 16 pouces et sa palette de coloris accueille les teintes Corallo Rouge et Opéra Bourgogne.

Nouvelle Fiat 500 - 17 Nouvelle Fiat 500 - 12 Nouvelle Fiat 500 - 14

A l’intérieur, il y a une grande modification : la partie supérieure de la console centrale a été entièrement revue. Les aérateurs sont maintenant verticaux et font de la place à un écran 5 pouces (tactile sur les versions hautes). Toutes les 500 sont dotées de prises USB/AUX, du Bluetooth (important depuis l’interdiction des oreillettes au volant) et de commandes vocales.

Moteurs inchangés

Le système Uconnect Live permet de profiter des applications de son smartphone directement sur l’écran de la voiture. Les habitués remarqueront la présence d’un nouveau volant. L’instrumentation en partie numérique n’est pas nouvelle : elle était déjà disponible depuis l’année dernière.

Nouvelle Fiat 500 - 5 Nouvelle Fiat 500 - 6

Fiat-500-restylee 2015 interieur

Techniquement, pas grand chose à signaler ! Fiat indique juste que les suspensions ont été revues. La palette de motorisations est la même. L’entrée de gamme est dotée d’un 1.2 de 69 ch. Il y a ensuite le deux cylindres 0.9 litre TwinAir, décliné en 85 et 105 ch. La 500 est toujours proposée avec un bloc diesel 1.3 Multijet 95 ch. Elle et sa sœur Panda sont désormais les seules citadines disponible avec du gazole.

Les prix

Au final, point de révolution. Mais Fiat l’a joué malin. Un peu comme avec les produits high-tech, ceux qui ont déjà une 500 voudront la toute dernière version. Et cette clientèle se cumulera avec les nouveaux convertis. C’est donc reparti pour quelques années de succès ! Les carnets de commandes sont déjà ouverts.

Les prix Essence :

– 1.2 69 ch > Pop : 12.490 €, Popstar : 13.590 €, Lounge : 14.490 €, Club : 15.990 €

– 0.9 TwinAir 85 ch > Lounge : 16.090 €, Club : 17.590 €

– 0.9 TwinAir 105 ch > Lounge : 16.840 €, Club : 18.340 €

 Les prix du diesel seront connus ultérieurement.

1er aperçu sur la future Audi RS 4

1er aperçu sur la future Audi RS 4

Il y a quelques jours, Audi a simultanément levé le voile sur son A4 berline et break (lire : Audi A4 : si, si, elle est nouvelle !). Les évolutions ne sont pas visibles au premier coup d’œil et pourtant elles sont bien présentes. Pour la version ultra-musclée à venir qu’est la RS 4, du changement est également prévu.

La concurrence s’est renforcée

Apparue en 2012, l’Audi RS 4 Avant B8 équipée d’un V8 FSI atmosphérique de 4,2 l et 450 ch vient de voir sa production arrêtée définitivement à cause de l’arrivée de la nouvelle génération de l’A4. La RS 4 B9 qui va suivre reprendra les éléments caractéristiques de la gamme RS. L’illustrateur X-Tomi s’est inspiré de la nouvelle RS 3 pour obtenir ces deux images visibles ci-dessous.

Un poids en baisse d'une centaine de kilos fera partie des améliorations reçues par la future RS 4 attendue pour 2016 ou 2017

Un poids en baisse d’une centaine de kilos fera partie des améliorations reçues par la future RS 4 attendue pour 2016 ou 2017

La grande nouveauté attendue pour cette génération future concerne le moteur qui viendra prendre place sous le capot. Le V8 trop peu efficient pour les normes écologiques actuelles – qui sont faussées, mais ce n’est pas le sujet ! – ne sera sans doute pas reconduit. Il s’agira sûrement d’un V6 TFSI biturbo de 3,0 ou 3,6 l de cylindrée développant près de 500 ch.

Une variante berline sera peut-être au programme

Une variante berline sera peut-être au programme

Il faut dire que depuis le peu la concurrence est nettement plus fournie. On peut notamment citer les BMW M3 (431 ch), Mercedes-AMG C 63 (476 ch ou 510 ch en version S) et Alfa Romeo Giulia QV (510 ch). En outre, Jaguar devrait prochainement muscler encore davantage sa XE que nous avons récemment essayée avec son V6 de 340 ch…

A suivre.