Fiat surpris en train de tester un 500X Abarth ?

Fiat surpris en train de tester un 500X Abarth ?

Fiat avait présenté lors du Mondial de l’Automobile 2014 un SUV urbain appelé 500X. Des rumeurs avaient annoncé l’arrivée d’une version Abarth, mais il nous manquait encore la preuve que le préparateur italien travaillait bien à muscler cette auto. Une vidéo espion vient nous en apporter la preuve…

Un mulet filmé en cavale

Grâce aux Italiens de CarPassion, nous pouvons apercevoir une partie de ce qui semble être un prototype d’une 500X Abarth. Deux éléments permettent pour le moment de le distinguer : une double sortie d’échappement positionnée à droite et des jantes spécifiques d’un diamètre important (19 pouces).

Jusqu'à présent, le Fiat 500X doit se contenter de 140 ch au maximum. Au salon de Francfort, il pourrait apparaître aux couleurs d'Abarth et se révéler nettement plus puissant

Jusqu’à présent, le Fiat 500X doit se contenter de 140 ch au maximum. Au salon de Francfort, il pourrait apparaître aux couleurs d’Abarth et se révéler nettement plus puissant

Un autre élément nous fait penser chez Abcmoteur que cette version est probable. En effet, le vice-président du design Fiat, Roberto Giolito, avait déclaré en octobre dernier que « le 500X a une bonne carrosserie pour devenir une Abarth » et « qu’il est absolument parfait en terme d’agilité, de contrôle. Le siège conducteur est parfaitement ajusté pour contrôler la voiture. Ainsi, une [version] Abarth serait parfaite ».

200 ch attendus

Sous le capot, il y a fort à parier que l’on ne retrouvera pas le petit quatre-cylindres 1,4 l de la 500 Abarth (voir notre essai), mais plutôt le quatre-cylindres 1,75 l TBi équipant l’Alfa Romeo Giulietta QV (voir notre essai) et la 4C (voir notre essai). Pour le cas du 500X Abarth, la puissance sera probablement contenue à 200 ch, ce qui devrait se révéler suffisant pour aller batailler avec les Mini Countryman John Cooper Works et Nissan Juke Nismo RS qui sont tous les deux des SUV « sportifs » de 218 ch.

Le Fiat 500X Abarth en vidéo

Voici ce qui semble être un prototype du Fiat 500X Abarth en cours de mise au point !

Crédit image : vidéo YouTube « Fiat 500X Abarth: primo video spia! »

La nouvelle Opel Astra est déjà officielle !

La nouvelle Opel Astra est déjà officielle !

Une grosse fuite. Voilà ce qui semble être arrivé avec la nouvelle Astra. La révélation de la cinquième génération de la compacte allemande était annoncée pour le 10 juin (c’est d’ailleurs ce que nous avions écrit dans notre agenda). Mais hier soir, toutes les photos se sont échappées sur la Toile. La firme au blitz ne pouvait rester sans rien faire et a donc mis en ligne dès aujourd’hui le communiqué de presse et les images de l’auto, qui sera l’une des stars du Salon de Francfort.

La mode du toit flottant

Opel attend beaucoup de ce modèle, après une quatrième version décevante sur bien des points (mauvaise ergonomie, poids trop important…). Le constructeur allemand insiste donc sur le côté totalement inédit du véhicule, après avoir proposé une nouvelle Corsa (voir notre essai) qui n’était en réalité qu’un gros restylage. Le changement de génération ne saute cependant pas aux yeux car les designers ont choisi la carte de l’évolution.

D'un point de vue esthétique, les changements se remarquent plus au niveau de la partie arrière.

D’un point de vue esthétique, les changements se remarquent plus au niveau de la partie arrière.

Le nouvel opus se place ainsi dans la continuité des précédents, notamment au niveau de la proue avec des optiques étirées et une large calandre. Les changements se remarquent plus de ¾ arrière. L’Astra craque à son tour pour l’effet pavillon flottant en adoptant un élément noir qui fait le lien entre lunette arrière et vitrage latéral (qui n’est composé que de deux glaces). Les feux ont une forme d’aile, un gimmick devenu un classique d’Opel.

Plus courte que l’ancienne

Opel ne semble plus avoir la folie des grandeurs. L’Astra cesse de gonfler. La nouvelle génération est même plus courte que l’ancienne, avec 5 cm de moins (4,37 mètres). Fait rare, l’empattement a aussi été raccourci, de deux centimètres. Mais Opel indique que l’habitabilité progresse quand même, avec par exemple 3,5 cm de plus pour les jambes des passagers arrière.

Autre progrès notable : l’ergonomie. Le nombre de boutons sur la console centrale est fortement réduit grâce à la présence d’un écran tactile. La présentation générale est sobre, avec des lignes évoquant la planche de bord de la dernière Corsa. Le conducteur a face à lui une instrumentation classique.

Nouvelle Opel Astra 2016 - 12 Nouvelle Opel Astra 2016 - 14

Poids en forte baisse

L’Astra cru 2016 repose sur une nouvelle base. Bonne nouvelle : l’auto a fait un sacré régime, avec en moyenne 120 kg en moins. Sur certaines versions, la perte de poids monte à 200 kg ! Le comportement routier devrait grandement profiter de cela, avec un côté moins pataud. Les performances et les consommations bénéficieront aussi de ce délestage.

La gamme de motorisation comporte des blocs allant de 95 à 200 ch. La marque ne les détaille pas encore tous. On sait juste que l’entrée de gamme diesel est dotée du 1.6 CDTI 95 ch et que l’essence d’accès profite du récent trois cylindres 105 ch. L’Astra inaugure aussi un nouveau bloc 1.4 essence turbo de 145 ch (couple de 250 Nm).

interieur nouvelle-Opel-Astra-2016

Nouvelle Opel Astra 2016 - 18

Equipements inédits

Du côté de l’équipement, deux faits marquants. La nouvelle Astra est la première Opel proposée avec le service Opel OnStar, un appel d’urgence en cas d’accident ou d’avarie mécanique, fonctionnant 24h/24. Elle est aussi la première compacte disponible avec des optiques LED « Matrix », une technologie qui sur route permet de rouler tout le temps en plein phares sans jamais éblouir les autres usagers. Le faisceau lumineux s’adapte en permanence aux conditions de circulation.

Le reste des équipements fait dans le classique : alerte de franchissement de ligne, radar anticollision avec freinage d’urgence, régulateur de vitesse adaptatif, détecteur d’angle mort, aide au créneau… Côté multimédia, le système IntelliLink sera compatible avec Android Auto et Apple Car Play, afin de faciliter la connexion avec la quasi totalité des smartphones.

Le marché français poursuit sa progression

Le marché français poursuit sa progression

Déjà cinq mois de croissance ininterrompue pour le marché automobile français ! Si en données brutes, on constate une baisse de 4 % avec 143 059 immatriculations de voitures particulières en mai 2015, en réalité à nombre de jours ouvrables comparable (17 jours cette année, contre 19 jours l’année passée) les ventes ont progressé de 7,3 %. Voilà de quoi faire souffler les constructeurs et concessionnaires qui voient la moitié de l’année se rapprocher.

La Volkswagen Polo demeure la voiture étrangère la plus vendue en France

La Volkswagen Polo demeure la voiture étrangère la plus vendue en France

En outre, la part des motorisations diesel de janvier à mai 2015 reste constante à 58,9 %.

Le groupe PSA voit rouge

Pour ce cinquième mois de l’année, la part des constructeurs tricolores diminue un peu en s’établissant à 54,5 %. Ils ont écoulé 73 705 voitures, soit un recul de 8,8 % en données brutes. PSA Peugeot Citroën s’arroge 28,7 % (41 095 unités) et le groupe Renault 22,7 % (32 560 unités).

En y regardant de plus près, le grand perdant du mois est PSA en baisse de 12,8 %. Les trois marques flanchent. Peugeot est toujours celui qui s’en sort le mieux (24 987 unités, – 6,8 %), tandis que Citroën peine un peu plus (14 225 unités, – 15,9 %) et DS s’effondre à – 44,4 % en écoulant 1 883 exemplaires de ses modèles. La marque premium attend avec impatience de vraies nouveautés !

Du côté du groupe Renault, on limite la casse à – 3,1 %. La marque Renault se contente de – 1 % (26 037 unités) et Dacia recule toujours (6 783 unités, – 10,3 %). Le faible succès des Lodgy et Dokker n’aidant pas…

On retiendra que depuis le début de l’année, seuls Peugeot et Renault progressent en terme de ventes avec respectivement + 5,1 % et + 5,7 %. Citroën (- 3,5 %), DS (- 20,3 %) et Dacia (- 9,9 %) sont en berne.

Le groupe Volkswagen s’enlise

Chez les groupes étrangers, on note que les marques principales du groupe Volkswagen (19 903 unités, – 5,3 %) sont en totalité à la baisse, dont Audi en particulier (4 664, – 12,1 %). Une tendance qui dure depuis deux mois, les ventes stagnant à + 0,1 % depuis janvier 2015. Ford qui avait bien débuté l’année flanche de nouveau (7 689 unités, – 10,4 %).

On remarque que les marques premiums « exotiques » se portent bien comme en témoigne la santé d’Infiniti et de Lexus croissant respectivement de + 59,5 % à 67 unités et de + 13,6 % à 259 unités. Ce qui demeure être des volumes très réduits. Les marques historiques du haut de gamme, à savoir BMW et Mercedes poursuivent leur progression. La marque à l’Hélice s’octroie + 19 % à 3 846 unités en attendant de voir arriver les commandes pour sa Série 3 fraîchement restylée, tandis que la marque l’Etoile se contente de + 4 %  à 4 490 unités. La Classe A restylée donnera un coup de fouet supplémentaire.

Par ailleurs, le groupe Fiat garde le sourire avec Fiat et Jeep dans le vert. Alfa Romeo pourra se relancer une fois que son ou ses nouveaux modèles seront lancés, tandis que Lancia disparaît peu à peu. General Motors a immatriculé seulement 6 exemplaires de sa marque Chevrolet dont la suppression a également été annoncée. En revanche, Opel continue à vendre davantage (6 291 unités, + 4,8 %). Pour finir avec le groupe Hyundai, Kia replonge (2 173 unités, – 19,5 %) et la marque Hyundai bondit à + 37 % avec 1 500 immatriculations.

Le top 100 des ventes en France de janvier à mai 2015

Le top 10 reste presque inchangé ce mois-ci. On constate simplement que le Renault Scenic III prend la place de la Renault Twingo III dont le nombre d’immatriculations est très proche.

top-10-vp-france-janvier-mai-2015 top-100-vp-france-janvier-mai-2015

 

Le bilan des constructeurs

immatriculations-voitures-particulieres-mai-2015

Evolution du marché par mois sur cinq années

evolution-marche-francais-5-ans-mai-2015

Source chiffres et images : CCFA. Ventes de voitures particulières neuves. Evolution par rapport à mai 2014.

L’agenda auto : demandez le programme pour juin 2015

L’agenda auto : demandez le programme pour juin 2015

Avec sa ribambelle de jours fériés, mai est passé à toute vitesse (découvrez ce qu’il faut en retenir). Nous voici donc déjà en juin, un mois qui s’annonce riche en nouveautés et événements.

Dès le 1er > Le plein de nouveautés françaises

Les stars françaises dévoilées début mars au Salon de Genève arrivent dans les concessions en ce mois de juin. Dès aujourd’hui, il est possible de découvrir dans les showrooms et de commander le nouveau crossover compact de Renault, le Kadjar. Dans quelques jours, les points de vente Citroën/DS accueilleront la DS 5 millésime 2015, première auto de la nouvelle marque premium du groupe PSA vendue sans chevrons dans la calandre. Enfin, l’événement chez Peugeot sera le lancement de la 208 restylée, qui a reçu un nouveau visage et mis à jour son offre moteurs.

dynamique vue 3-4 avant Renault Kadjar Rouge Flamme

Du 5 au 7 > Grand Prix de l’Age d’Or

Nostalgiques et amateurs de bolides anciens, direction le circuit Dijon-Prenois le week-end prochain pour la 51ème édition du Grand Prix de l’Age d’Or, qui réunit cette année 300 voitures de course réparties en neuf plateaux. Parmi les catégories : Classic Endurance Racing qui regroupe les protos et GT de 1966 à 1979 ou Sixties Endurance pour les engins d’avant 1966 ! Trois jours de courses et de parades, sans oublier des animations et expositions autour de la piste.

Le 11 > Alpine, le grand jour ?

Il se murmure qu’Alpine viendrait au Mans avec un concept dévoilant les grandes lignes de la nouvelle Berlinette, une auto très attendue (euphémisme) qui arrivera dans les concessions au mieux fin 2016. La voiture pourrait être dévoilée dès le jeudi 11. Une info qui n’a pas été confirmée, mais comme ce jour-là il y a du mouvement en kiosques (Auto Journal), on veut y croire.

Renault-Alpine-concept

Les 13 et 14 > 24 Heures du Mans 2015

Pendant plusieurs jours, les amateurs de sport automobile du monde entier auront les yeux tournés vers la France, et regarderont plus précisément ce qui se passe au Mans. La plus célèbre course d’endurance aura lieu les 13 et 14 juin. Une édition très prometteuse puisque dans la catégorie reine, l’ogre Audi n’a jamais été autant menacé par Toyota et Porsche. Cette année, Nissan est aussi officiellement engagé avec une inédite auto deux roues motrices.

24h du mans 20130020

Du 25 au 28 juin > Festival of Speed Goodwood 2015

Les amateurs de sportives se donnent chaque année rendez-vous en Angleterre pour le festival de vitesse de Goodwood, un événement de plus en plus utilisé par les constructeurs pour la révélation de modèles inédits. Ce show réunit un nombre impressionnant de bolides, de toutes les époques et de toutes les catégories, de la voiture de série à la Formule 1 en passant par des protos d’endurance. La marque vedette cette année est Mazda, qui signera ainsi la célèbre sculpture plantée devant le château.

Du 26 au 28 juin > WTCC au Paul Ricard

Le championnat du monde des voitures de tourisme, plus communément appelé WTCC, fait étape en France à la fin du mois, sur le circuit Paul Ricard. L’occasion pour les fans de Sébastien Loeb de le voir évoluer sur piste au volant d’une Citroën C-Elysée. Mais l’Alsacien n’est à ce jour par en tête du classement Pilotes, dominé par son coéquipier Argentin Lopez. Si l’événement vous intéresse, il reste selon le site du circuit 1.000 places, vendues à tarif réduit.

Le 28 > Pikes Peak

Le mois de juin auto se terminera avec la 93ème édition de Pikes Peak, la célèbre course de côte américaine qui se déroule dans le Colorado. Un rendez-vous qui a récemment souri aux français, avec notamment la victoire très médiatisée de Sebastien Loeb en 2013 qui s’est offert le record de la montée avec une Peugeot 208 très spéciale. En 2014, c’est Romain Dumas qui s’est imposé avec la Norma M20 RD Limited.

arrivee pikes peak intenational hill climb 2013

Et aussi…

  • Le 7 : Grand Prix Formule 1 au Canada
  • Le 10 : présentation de nouvelle BMW Série 7
  • Du 11 au 14 : Rallye WRC de Sardaigne
  • Le 16 : premières photos officielles du Mercedes GLC
  • Le 21 : Grand Prix F1 en Autriche
  • Le 24 : potentielle présentation d’un nouveau modèle pour les 105 ans d’Alfa Romeo…