Officiel : Lamborghini lancera un SUV en 2018

Officiel : Lamborghini lancera un SUV en 2018

Il y a des décisions plus faciles à prendre que d’autres. Apparemment, celle de produire un SUV n’était vraiment pas simple pour Lamborghini. La marque italienne a mis trois ans pour faire un choix définitif.

Encore trois ans de patience

Voilà qui peut sembler curieux à une époque où tout le monde veut son SUV. Même les labels les plus prestigieux ont officiellement annoncé leur arrivée prochaine sur ce segment, comme Bentley (dont le Bentayga devrait être dévoilé d’ici la fin d’année) ou Rolls-Royce. Mais chez Lambo, oser le 4×4 semblait faire débat en interne. Il est vrai qu’un tel engin est loin des produits actuels.

Le concept Urus date de 2012. Heureusement, il est encore dans le coup esthétiquement.

Le concept Urus date de 2012. Heureusement, il est encore dans le coup esthétiquement.

Après de multiples reports, l’Italien a donc enfin pris une décision : ce sera oui. Il y aura bien un concurrent des Porsche Cayenne et Bentley Bentayga badgé d’un taureau. L’auto sera prête d’ici 2018. La marque a de bonnes bases de travail, aussi bien techniques qu’esthétiques. Pour la plate-forme, on devrait logiquement retrouver la même que celle du concurrent anglais, Lambo et Bentley étant parents au sein du groupe Volkswagen.

De V6 à V12 ?

Mystère en revanche sur les moteurs. Jusqu’à quel point le transalpin osera-t-il descendre en gamme, lui qui propose actuellement l’Huracan V10 et l’Aventador V12 ? Peut-on imaginer des versions V8 ou « pire » V6 ? Une déclinaison hybride est aussi envisageable, Lamborghini ayant déjà testé les réactions sur ce type de motorisation avec le concept Asterion.

la Lamborghini Urus vue de profil

Pour le design, le modèle devrait ressembler au concept Urus, dévoilé lors du Salon de Pékin 2012. Un concept plutôt âgé maintenant… mais toujours dans le coup, le style Lamborghini n’ayant pas été révolutionné depuis. Les formes seront donc, sans surprise, très anguleuses. A voir si le constructeur gardera la silhouette dynamique, typée BMW X6, ou proposera une forme plus « familiale ».

Made in Italie

Le SUV Lamborghini sera fabriqué en Italie, à Sant’Agata Bolognese. Pour cela, l’usine de la marque va être considérablement agrandie, passant d’une surface de 80.000 à 150.000 m2. Rien d’étonnant puisque la production annuelle sera doublée, devant atteindre 3.000 unités par an. La firme a annoncé qu’elle allait embaucher 500 personnes… ce qui explique qu’elle aurait obtenu des avantages fiscaux de la part du gouvernement italien.

Certains ont donc maintenant trois ans pour se faire à l’idée d’un SUV Lamborghini !

Lamborghini Urus concept

Crédit photo de couverture : Automotive Rhythms

Nouveau Volkswagen Touran : par ici l’addition

Nouveau Volkswagen Touran : par ici l’addition

Dévoilée au Salon de Genève en mars, la seconde génération du Touran arrivera dans les concessions de Volkswagen en septembre. Mais les carnets de commandes sont déjà ouverts. Au menu : cinq moteurs et trois finitions.

De 110 à 190 ch

Du côté de l’essence, le Touran reprend les deux blocs de l’ancien modèle, mais avec des puissances en légère hausse. Le 1.2 TSI passe de 105 à 110 ch et le 1.4 TSI grimpe de 140 à 150 ch. Pour le diesel, même topo : il y a toujours le choix entre trois moteurs, avec quelques équidés en plus. L’entrée de gamme est dotée du 1.6 TDI 110 ch (+ 5 ch). Ensuite vient le 2.0 TDI 150 ch (+ 10 ch). La version la plus musclée est équipée du 2.0 TDI 190 ch (+ 13 ch).

Le prix de base est costaud : 24.760 €, c'est 1.500 € de plus par rapport au Citroën C4 Picasso.

Le prix de base est costaud : 24.760 €, c’est 1.500 € de plus par rapport au Citroën C4 Picasso.

Tous les moteurs, sauf le petit essence, sont disponibles avec une boîte DSG (à 6 ou 7 rapports). Elle est même fournie d’office avec le TDI 190 ch. A noter qu’une seule version, le 1.4 TSI boîte manuelle, est pénalisée par un petit malus de 150 €.

7 places : + 670 €

L’entrée de gamme, nommée Trendline, embarque de série l’essentiel : sept airbags, la climatisation, la détection de fatigue du conducteur, la connexion Bluetooth pour le téléphone, le régulateur/limiteur de vitesse et le système audio avec lecteur CD. La version Confortline (+ 3.010 €) rajoute l’aide au stationnement avant/arrière, les jantes alliage 16 pouces, les antibrouillards, le pack Visibilité, les ports USB ou encore le freinage d’urgence en ville.

Volkswagen Touran 2015 - 11

Le haut de gamme Carat (+ 2.610 €) gagne, entre autres, les jantes 17 pouces, le régulateur de vitesse adaptatif, l’aide au stationnement Park Assist et la navigation. Plusieurs équipements aujourd’hui démocratisés restent toujours en option, comme le détecteur d’angles morts (643 €), la caméra de recul (254 €), le passage automatique feux de route/feux de croisement (160 €) ou encore l’accès/démarrage mains libres (396 €).

A noter que la version sept places, à la gamme identique à la 5 places, coûte 670 € de plus.

Les prix

Essence

  • 1.2 TSI 110 ch BVM6 > Trendline : 24.760 €, Confortline : 27.770 €, Carat : 30.380 €
  • 1.4 TSI 150 ch BVM6* > Confortline : 29.860 €, Carat : 32.470 €

Diesel

  • 1.6 TDI 110 ch BVM6* > Trendline : 28.000 €, Confortline : 31.010 €, Carat : 33.620 €
  • 2.0 TDI 150 ch BVM6** > Confortline : 32.700 €, Carat : 35.310 €
  • 2.0 TDI 190 ch DSG6 > Carat : 38.370 €

* DSG7 : + 1.750 €, DSG6 : + 1.750 €

La Peugeot 308 SW bientôt en baroudeuse ?

La Peugeot 308 SW bientôt en baroudeuse ?

Peugeot serait-il en train de préparer une version outdoor de sa 308 SW ? Des exemplaires un peu particuliers du break qui se sont laissés photographiés nous font penser que c’est une piste probable.

Des prototypes de 308 surélevée surpris à plusieurs reprises

Un break baroudeur chez Peugeot ? Voici une idée qui n’est pas nouvelle, puisque la 508 est déjà proposée en version RXH depuis un moment. Au regard des photos espions envoyées par Vivien à Auto Plus, le Lion est bien en train de tester une 308 SW spécifique.

La potentielle Peugeot 308 RXH a été aperçue à la Ferté-Vidame, près du centre d'essai de PSA

La potentielle Peugeot 308 RXH a été aperçue à la Ferté-Vidame, près du centre d’essai de PSA

Celle-ci se distingue de la version classique (voir notre essai) par une hauteur de caisse plus importante, ainsi que des passages de roue élargis recouverts d’une protection en plastique. On note également que ce sont les jantes de la 508 SW qui sont visibles sur le cliché présentant l’auto de profil.

vue profil prototype Peugeot 308 RXH

La 308 RXH serait disponible en diesel 2,0 l BlueHDI 150 et 180 ch. Quid d’une version hybride en transmission intégrale comme la 508 ?…

vue avant mulet Peugeot 308 SW

Une autre possibilité, serait que Peugeot se serve de la 308 comme mulet pour le développement du 3008 de deuxième génération. Apparu en 2009, le crossover de Sochaux va être prochainement renouvelé. Pour rappel, il devrait adopter une allure beaucoup plus typée franchisseur qu’aujourd’hui – sans toute fois en avoir les capacités.

A suivre.

L’Alpine sera mieux mise au point que l’Alfa Romeo 4C

L’Alpine sera mieux mise au point que l’Alfa Romeo 4C

On devrait en savoir un peu plus sur la future Alpine grâce au concept-car attendu aux 24 H du Mans, au mois de juin prochain. Cependant, de nouvelles informations officieuses en provenance d’une source qualifiée par Auto Plus de « fiable » viennent d’être diffusées…

L’Alpine 2016 n’aura pas les défauts de la 4C !

A un an de son lancement, l’Alpine commencent de plus en plus à faire parler d’elle. Après des photos espions prises dans un col de montagne suisse, la Française nous révèle qu’elle se serait mesurée à une certaine Italienne lors de son développement. Bien entendu, il s’agit ni plus ni moins de l’Alfa Romeo 4C ! A l’issue de ces tests, il en retourne que la rivale au Biscione est loin d’être parfaite !

La prochaine Alpine : plus fort qu'une 4C et qu'une Elise ?

La prochaine Alpine : plus fort qu’une 4C et qu’une Elise ?

En effet, les ingénieurs de chez Renault ont été surpris de constater que la 4C manque de beaucoup de mise au point. Ils ont notamment relevé comme lors de mon essai que la tenue de cap en ligne droite est impossible à cause d’un problème de point milieu. Les réglages du train arrière et les qualités dynamiques sont également critiquées. Je me rappelle aussi avoir eu des confidences de leur part comme quoi même la Lotus Elise serait une auto rustique et relativement simpliste…

Ces personnes n’ont pas totalement tort. Néanmoins, elles placent d’emblée la barre assez haut ! Voilà qui est réjouissant pour nous, la bataille dans cette catégorie de voitures sportives légères ne sera que plus belle !