Laquelle de ces supercars passera devant la Kawasaki H2R ?

Laquelle de ces supercars passera devant la Kawasaki H2R ?

Une moto de 200 ch pour un poids de 200 kg profite déjà de performances exceptionnelles. En présentant la Ninja H2R, Kawasaki ridicule la concurrence, même les machines roulant en MotoGP ne disposent pas d’autant de puissance ! Voilà donc une bonne occasion de comparer cet engin sur deux roues aux références des voitures sportives actuelles.

La puissance ne fait pas tout

Au menu de ce drag race, nous avons une Bugatti Veyron tunée à 1 200 ch, une McLaren MP4-12C de 625 ch et une Nissan GT-R tunée à… 1 350 ch ! Comme vous l’avez vu lors de cet affrontement entre la Ferrari LaFerrai et la Koenigsegg Agera disposant d’un nombre de chevaux similaire, le démarrage et le résultat en bout de ligne droite sont bien différents. Qu’en sera-t-il avec cette moto et ces trois supercars ?

drag race Kawasaki H2R vs Bugatti Veyron

Trois duels pour la Ninja H2R

En regardant les fiches techniques, c’est bien la H2R qui a l’avantage avec un ratio de 1,50 ch/kg en affichant 326 ch et 216 kg. Cependant, vous allez voir que l’une de ces trois autos va quand même réussir à passer devant cette Japonaise compressée !…

Crédit image : capture vidéo YouTube « Kawasaki H2R vs Bugatti Veyron Supercar – 1/2 Mile Airstrip Race 2 »

Une entreprise française livre de l’essence renouvelable à Audi

Une entreprise française livre de l’essence renouvelable à Audi

Voici de longues décennies que les stations-service livrent en grande majorité des carburants issus du pétrole. Une entreprise française a pourtant réussi à produire de l’iso-octane qui peut remplacer à part entière l’essence que l’on met dans nos réservoirs. Son partenaire pour ce projet suscitant beaucoup d’attente n’est rien d’autre qu’Audi !

Un carburant identique à de l’essence classique, mais sans pétrole !

Pour concevoir cette « potion magique », Global BioEnergies utilise une technique gardée secrète – on imagine les convoitises sur ce marché potentiellement très juteux !–, néanmoins on sait que ce sont des déchets de végétaux (tiges de maïs, glucose de betterave, paille de blé, copeaux de bois, …) qui sont digérés par des bactéries génétiquement modifiées pourtant le doux nom de « Escherichia Coli ». Ces micro-organismes produisent de l’iso-butène gazeux qu’il faut transformer en liquide, l’iso-octane, contenant des hydrocarbures, dans une bio-raffinerie.

Voici le petit échantillon d'essence n'utilisant pas de pétrole qui a été livré à Audi

Voici le petit échantillon d’essence n’utilisant pas de pétrole qui a été livré à Audi

Ce e-benzin peut remplacer tout une partie de l’essence lors d’un plein. Il brûle très efficacement avec un taux d’octane de 100. L’absence de sulfure et de benzène le rend très propre lors de la combustion.

production e benzin

Pour rappel, Audi n’est pas à son premier coup d’essai : il a déjà créé l’e-gaz (méthane synthétique), l’e-gasoline (essence), l’e-ethanol et l’e-diesel

Il reste maintenant à Global BioEnergies et à Audi de se donner les moyens de produire en grosse quantité ce carburant prometteur qui pourrait enfin nous libérer du pétrole et faire trembler Total et consorts. L’Allemagne a déjà pour but de produire 100 tonnes d’iso-butène par an.

BMW rend hommage à la 3.0 CSL

BMW rend hommage à la 3.0 CSL

Je vous entends déjà dire « Ohhh ». Car oui, je vais être sadique et couper court à tout rêve : ce concept ne débouchera sur rien en série, il s’agit juste d’un exercice de style imaginé pour un concours d’élégance, celui de la Villa d’Este, qui se déroule chaque année en Italie sur les rives du Lac de Côme. Ce rendez-vous est sponsorisé par le groupe BMW, qui aime donc créer l’événement à cet endroit (on avait ainsi découvert en 2014 la Mini Superleggera).

Clins d’œil au passé

Comme son nom l’indique clairement, ce prototype rend hommage à la 3.0 CSL, un célèbre coupé des années 1970 (CSL pour Coupé, Sport Léger). Les designers n’ont cependant pas fait dans le néo-rétro basique, préférant opter pour une interprétation moderne avec quelques clins d’œil au passé. Parmi ceux-ci : la présence d’une calandre avec deux haricots verticaux. Mais ils sont en 2015 nettement plus grands. Comme sur le coupé Série 4 d’aujourd’hui, ils sont reliés à des optiques étirées, qui mêlent LED et laser. BMW n’a ainsi pas repris les quatre phares ronds.

Ce concept a été spécialement créé pour le Concours d'Elégance de la Villa d'Este.

Ce concept a été spécialement créé pour le Concours d’Elégance de la Villa d’Este.

Autre clin d’œil : le double aileron. Il y en a un premier au bout du toit et un second, très imposant au niveau de la poupe. Mais ce dernier est cette fois mieux intégré à l’ensemble, faisant corps avec les ailes. Il comporte un bandeau lumineux, jonction entre les feux. Le lien entre passé et présent se fait aussi au niveau des ouïes dans les ailes avant ou du logo sur la custode, non loin du célèbre décroché Hofmeister. Le 3.0 CSL Hommage est monté sur des jantes de 21 pouces. La carrosserie est recouverte d’une peinture jaune nommée Golf Yellow.

Bmw-3-0-Csl-Hommage-19Bmw-3-0-Csl-Hommage-8Bmw-3-0-Csl-Hommage-6

Peu d’infos techniques

La planche de bord est futuriste. Le conducteur, qui est comme le passager calé dans un siège baquet noir avec des coutures jaunes, a face à lui un volant digne d’un engin spatial ! On notera que les surpiqûres visibles sur celui-ci sont de la couleur de la division Motorsport. La bande rouge et la bande bleue sont aussi présentes autour de l’insert décoratif en bois en un seul morceau, dont la forme incurvée est une référence au modèle des années 1970. L’instrumentation numérique est fixée à la colonne de direction.

Les informations techniques sont très rares. BMW indique au détour d’une phrase dans le communiqué de presse que l’auto est dotée d’un bloc six cylindres en ligne (on imagine que la cylindrée est de 3.0) avec un « eBoost ». Mais la firme bavaroise ne détaille pas cette fonction et ne donne aucune valeur de puissance. N’espérez donc pas en savoir davantage sur les performances.

Bmw-3-0-Csl-Hommage-5

interieur Bmw-3-0-Csl-Hommage

Bmw-3-0-Csl-Hommage-3

Pour faire honneur au L du nom, l’auto utilise des matériaux légers, notamment le plastique renforcé de fibre de carbone, une matière utilisée aujourd’hui par les autos écologiques de BMW (i3 et i8), mais qui va bientôt faire le bonheur des sportives M. Comme quoi, tout ne sera pas sans suite dans ce modèle… qui pourrait quand même inspirer quelques futures productions de la firme. Pourquoi pas le remplaçant du Z4 ?