Renault : 100 jours qui vont compter

Renault : 100 jours qui vont compter

Carlos Tavares, qui dirige PSA Peugeot-Citroën, répète à l’envie que son groupe est « back in the race » (revenu dans la course). Mais si les finances ont bien retrouvé le vert chemin, le planning des nouveautés depuis quelques mois est tout de même maigrichon. Rien à voir avec celui de Renault !

Du jamais vu

Le renouveau du losange a commencé il y a bientôt trois ans, lors du lancement de la Clio IV. La reconquête s’est poursuivie au printemps 2013 avec l’arrivée du Captur, qui depuis se vend comme des petits pains. Il y a eu ensuite une petite pause. Normal : toute la gamme était à revoir ! Les designers et ingénieurs se sont ainsi lancés dans une foule de projets.

renault-captur-2013-4

Le Renault Captur

Avec pour conséquence heureuse un calendrier de lancement de septembre 2014 à septembre 2016 ultra chargé. Renault va entrer cette semaine dans une période charnière. Lors des 100 prochains jours, pas moins de cinq autos vont faire l’actualité de la firme de Billancourt. Et il y en aura pour tous les goûts. A se demander si ce soir, il ne faudrait pas acheter des actions !

De l’ultra low-cost…

Premier événement : la révélation de la Kayou, mercredi. Ce nom ne vous dit rien (et vous faire sourire) ? C’est normal, il s’agit d’une auto inédite : une citadine conçue en priorité pour le marché indien, coûtant 5.000 € environ. Constatant l’échec de la très médiatisée Tata Nano, Renault a retenu la leçon : les indiens ne veulent pas d’une auto trop rustique.

La Kayou sera donc une vraie voiture dont on n’aura pas honte mais qui évidemment ne sera pas au top dans tous les domaines. Il se murmure qu’une version adaptée à l’Europe serait en préparation, avec un prix un peu plus élevé, mises aux normes obligent. Sans surprise, chez nous, l’auto intégrerait la gamme Dacia.

… à la nouvelle Alpine !

En juin (la date précise n’est pas encore connue mais devrait tourner autour du 15), Renault lancera sur le Vieux Continent un modèle qui devrait rapidement devenir un best-seller du marché : le crossover Kadjar. Dévoilé à Genève, ce proche parent du Nissan Qashqai fera rapidement oublier l’échec du Koleos. Mais le lancement commercial de ce modèle devrait vite être médiatiquement éclipsé par un gros événement : la présentation le 11 juin, juste avant les 24 Heures du Mans, d’un concept dévoilant les grandes lignes de la nouvelle Alpine.

Carlos Ghosn à côté du Renault Kadjar sur lequel repose beaucoup d'espoirs

Carlos Ghosn à côté du Renault Kadjar sur lequel repose beaucoup d’espoirs

vue 3-4 arriere Renault Kadjar

Le dernier concept en date d'Alpine

Le dernier concept en date d’Alpine

On va enfin savoir à quoi va ressembler la Berlinette du 21ème siècle ! Après trois ans de rumeurs, la silhouette de cette auto est encore inconnue. On nous promet une voiture qui fait immédiatement penser au modèle originel, sans pour autant tomber dans un excès de néo-rétro. On espère en découvrir plus sur la fiche technique.

Deux piliers totalement revus

Les festivités se poursuivront début juillet (le 6) avec la révélation d’un modèle très attendu : la remplaçante de la Laguna. C’est sûr : le nom sera changé, histoire de prendre un nouveau départ sur le segment des berlines. Contrairement à l’Alpine, l’auto a été aperçue de nombreuses fois sur la route : ses formes sont donc en partie connues. Ce véhicule devrait être une alternative crédible à l’incontournable Passat, avec un design sobre et élégant, des technologies à jour et une finition soignée. Seul souci : les moteurs seront partagés avec l’Espace (voir notre essai). La gamme plafonnera donc dans un premier temps à 200 ch…

prototype remplacante Renault Laguna-2

Un mulet de développement de la remplaçante de la Renault Laguna

Fin août ou début septembre, le losange renouvellera un autre best-seller : la compacte Mégane. Ici, le nom sera repris. Le design ne sera pas révolutionné, car la marque souhaite désormais que ses autos se suivent et se ressemblent pour faire comme la Golf (voir notre essai) ! La Mégane IV ne devrait plus être proposée en carrosserie coupé, ce qui fait que la prochaine RS aura 5 portes !

Amateurs de Renault, vous ne serez donc plus où donner de la tête lors des trois prochains mois. Quant aux autres, plusieurs de ces autos seront peut-être à même de vous faire changer d’avis sur les produits du losange !

Nouvelle Chevrolet Camaro : prête à manger du cheval

Nouvelle Chevrolet Camaro : prête à manger du cheval

Nombreux sont les journalistes-essayeurs français qui rêvent déjà d’une confrontation sur nos belles routes entre les nouvelles Mustang et Camaro. Organiser une telle rencontre sera enfin aisé puisque les deux autos seront officiellement vendues chez nous ! La Mustang, bientôt à l’essai sur Abcmoteur, arrivera dans les « Ford Stores » cet été. La nouvelle Camaro, tout juste dévoilée lors d’un événement à Detroit, devrait traverser l’Atlantique courant 2016. Car oui, sauf mauvaise surprise, la Chevy sera toujours commercialisée en France bien que la firme américaine s’apprête à quitter l’Europe. Ses sportives emblématiques seront distribuées par le réseau Cadillac.

Le changement de génération ne saute pas aux yeux ! Mais cela n'empêche pas la Camaro d'être toujours ultra-désirable.

Le changement de génération ne saute pas aux yeux ! Mais cela n’empêche pas la Camaro d’être toujours ultra-désirable.

Silhouette modifiée par petites touches

Ford ayant mis la barre très haut avec sa dernière Mustang, qui a su renouveler son design sans renier son passé et a surtout enfin été mise au niveau européen en matière de qualités routières, la réponse de Chevrolet était très attendue. Ici aussi, les changements techniques sont importants. Il n’en est pas de même au niveau du design ! Chevrolet se la joue Porsche en faisant timidement évoluer la Camaro. Au premier coup d’œil, les modifications par rapport au modèle précédent ne sautent pas aux yeux !

La silhouette est la même : long capot plat, vitrage latéral court, épaules marquées, poupe imposante. L’ensemble est toutefois plus travaillé, avec de nombreuses nervures. La face avant conserve une fine calandre, avec des optiques aux contours anguleux placées dans le prolongement. Bien dans son époque, la nouvelle Camaro soigne sa signature lumineuse. Petite déception au niveau de la partie arrière : comme sur l’opus 5 restylé, les feux sont d’un bloc. La Camaro profite de sa refonte pour perdre quelques centimètres en longueur, passant de 4,84 à 4,78 mètres. Il en est de même en hauteur (1,35 mètre au lieu de 1,38).

2016 Chevrolet Camaro RS 2016 Chevrolet Camaro SS

2016 Chevrolet Camaro RS

Habitacle original

Si les designers ont été sages pour l’extérieur, ils se sont davantage lâchés pour l’habitacle. La planche de bord est très originale, mélangeant détails néo-rétro et modernes. La plus grande curiosité se trouve au niveau de la console centrale : les aérateurs sont logés en partie basse, sous les commandes de la climatisation. A noter que le réglage gauche/droite de la température se fait avec les anneaux autour des sorties d’air. L’instrumentation est classique avec deux compteurs à aiguille, placés de part et d’autre d’un écran de 8 pouces. Heureusement que la casquette apporte une touche de folie.

D’un point de vue technique, il y a donc pas mal à dire. Déjà, la Camaro imite la Mustang et adopte en entrée de gamme un moteur quatre cylindres ! Il s’agit d’un 2.0 Turbo de 275 ch, qui développe un couple de 400 Nm. Avec lui, on passe de 0 à 100 km/h en environ 6 secondes. Au-dessus, Chevrolet propose un V6 3.6 atmosphérique de 335 ch (couple maxi de 385 Nm). Pour faire quelques économies de carburant, ce bloc est doté de la technologie de désactivation de deux cylindres lors des faibles charges.

2016 Chevrolet Camaro RS 2016 Chevrolet Camaro RS

interieur nouvelle Chevrolet-Camaro-2016

Une SS toujours plus puissante

Enfin, que les puristes se rassurent, la version SS garde un V8. Mais le 6.2 passe de 432 à 455 ch. C’est la SS la plus puissante jamais proposée (couple maxi de 617 Nm). Les trois moteurs sont dotés en configuration de base d’une boîte manuelle 6 rapports. Une transmission automatique, à 8 rapports, est bien évidemment au programme.

Les ingénieurs Chevrolet ont revu en profondeur les dessous de l’auto avec un but précis : réduire le poids. Au final, grâce en bonne partie à l’utilisation de l’aluminium, ils ont réussi à gagner 90 kg. La sixième génération reçoit un train avant type McPherson à double pivot et un train arrière multibras. La version SS peut être dotée de la suspension Magnetic Ride Control, qui ajuste automatiquement et en permanence le tarage de chaque suspension en fonction de la route et du type de conduite.

La Chevrolet Camaro VI en vidéo