La Tesla Model S est-elle une bonne drifteuse ?

La Tesla Model S est-elle une bonne drifteuse ?

La Tesla Model S est connue pour son autonomie et ses performances de premier niveau sur le segment des voitures électriques, mais qu’en est-il si l’on décide de débrancher les aides électroniques dont notamment l’antipatinage ? Les Japonais nous apportent la réponse en vidéo !

La totalité du couple moteur disponible en permanence !

Le grand avantage d’un moteur électrique, c’est de pouvoir délivrer toute sa puissance dès 0 km/h, alors qu’avec un moteur thermique il faut atteindre un nombre de tours/min minimum. Un atout que le pilote automobile Nobuteru Taniguchi a voulu tester lors de l’ouverture d’un événement de drift à Tokyo.

La Tesla Model S lancée sur une belle glisse !

La Tesla Model S lancée sur une belle glisse !

La Tesla Model S à l’épreuve du drift

Pour cela, il a pris le volant d’une Model S (avec au minimum 334 ch et jusqu’à maintenant 700 ch !). Le résultat est loin d’être décevant, malgré quelques pertes de contrôle, mais au regard du poids élevé (plus de 2 tonnes !) et du déluge du couple, les figures ne doivent pas être des plus aisées à être réalisées.

Crédit image : capture vidéo YouTube « Drifting TESLA Model S »

1500 ch pour le successeur de la Bugatti Veyron !

1500 ch pour le successeur de la Bugatti Veyron !

Après dix années de carrière (2005 – 2015), la Bugatti Veyron prend sa retraite. Une édition spéciale avait été créée pour l’occasion. Penchons-nous donc sur ce que nous réserve pour la suite le constructeur de Molsheim.

Objectif : être la supercar la plus rapide au monde !

Diverses informations ont filtré pour celle qui porterait plus le nom de « Veyron » pour devenir « Chiron ». On sait par exemple qu’elle ne sera plus une simple thermique, mais une hybride rechargeable comme le veut la tendance (Ferrari LaFerrari, McLaren P1, …) !

Le recours à l'aluminium et au carbone permettra de contenir le poids du bolide à 1 800 kg dont 92 % des pièces seront nouvelles

Le recours à l’aluminium et au carbone permettra de contenir le poids du bolide à 1 800 kg dont 92 % des pièces seront nouvelles

Dans le détail, on aurait un W16 8,0 l de 1 001 ch et 1 250 Nm de couple associé à un bloc électrique placé entre le moteur essence et la boîte de vitesse pour une puissance cumulée de 1 500 ch et 1 500 Nm, soit autant de chevaux que la Koenigsegg Regera ! Toutefois, la supercar française serait plus performante que la suédoise avec 220 Nm de plus, un 0 à 100 km/h effacé en moins de 2 s et une Vmax définie à 460 km/h.

Le prix de vente sera bien évidemment supérieur aux 1,64 million d’euros demandés par la première Veyron 16.4 à 1 001 ch. A noter que la Veyron Grand Sport Vitesse de 1 200 ch s’affiche déjà à plus de 2 millions d’euros… La commercialisation de la Bugatti Chiron n’interviendrait pas avant fin 2016.

Un autre monde !…

Crédit image : Car Magazine

La Mini John Cooper Works fait chauffer ses pneus !

La Mini John Cooper Works fait chauffer ses pneus !

Révélée en décembre dernier, la nouvelle Mini John Cooper Works se faisait jusqu’à présent discrète. Cette période est révolue, puisque citadine sportive se réveille et s’affiche maintenant en vidéo plein gaz sur circuit !

La petite anglaise fait le plein de puissance !

En passant de 192 ch à 231 ch, la Mini JCW qui va prochainement débarquer dans les concessions passe tout simplement au niveau supérieur. Sa prédécesseur est désormais au même niveau de puissance que la dernière Cooper S (voir notre essai) ! En troquant son 1,6 l turbo contre un 2,0 l turbo, la plus branchée des Anglaises va voir ses performances nettement progresser. Son couple moteur en hausse de 23 % à 320 Nm lui assurera de sortir comme une balle des virages ! Le 0 à 100 km/h est abattu en 6,3 s (- 0,2 s avec la boîte auto Steptronic), tandis que la vitesse maximum est atteinte à 243 km/h. 

La nouvelle Mini JCW, une allumeuse sur circuit ? La voici à l'attaque aux mains d'un pilote en boîte manuelle !

La nouvelle Mini JCW, une allumeuse sur circuit ? La voici à l’attaque aux mains d’un pilote en boîte manuelle !

Les premiers essais seront à regarder de près, tout comme les confrontations qui auront lieu avec sa future rivale toute désignée dotée d’exactement le même nombre de chevaux au cheval près : l’Audi S1 (voir notre essai) !

La Mini JCW à l’épreuve de la piste

Pour nous le prouver et rendre impatients les fans Mini, une sympathique vidéo sur piste et avec uniquement le son du moteur comme musique vient d’être mise en ligne. Accrochez vos ceintures et c’est parti !

Crédit image : capture vidéo YouTube « The new Mini John Cooper Works hatch »