Essai BMW Série 1 : maturité et élégance pour la « petite » BMW

Essai BMW Série 1 : maturité et élégance pour la « petite » BMW

Vendue à 2 millions d’unités dans le monde et 120 000 unités en France, la petite BMW peut vraiment faire la fierté de son constructeur ! Après une première génération sortie en 2004 qui pouvait sacrifier confort et finition sur l’autel du plaisir de conduite cher à la marque, la Série 1 de deuxième génération de 2011, recorrigée, n’a pas fait l’unanimité sur le plan du style, manquant d’élégance.

essai BMW Serie 1 F20 restylee 120d

Néanmoins, BMW vient de revoir en profondeur sa copie ! Quoi de mieux que les routes corses entre Porticcio, Piana et Ajaccio pour apprécier toutes les évolutions ? Verdict.

Jolie métamorphose

Oubliés les phares avant un brin « tombants » et peu raffinés ! La Série 1 arbore de nouvelles optiques plus conventionnelles et élégantes qui peuvent être 100 % LED en option (en remplacement du bi-xénon). Ouf ! diront certains… L’avant voit aussi sa calandre modifiée. Elle s’élargit et adopte des barreaux tridimensionnels. Les entrées d’air sont sinon agrandies, sur toutes les versions. Le bouclier plus dynamique et jovial de la finition M Sport finit de nous convaincre des bienfaits stylistiques de ce restylage ! Si vous préférez l’élégance au sport, la nouvelle finition Urban Chic et ses chromes discrets sera toute indiquée…

avant BMW Serie 1 F20 restylee 120d calandre BMW Serie 1 F20 restylee 120d nouvelle optique BMW Serie 1 F20 restylee 120d

aile avant BMW Serie 1 F20 restylee 120d profil BMW Serie 1 F20 restylee 120d

A l’arrière, modification d’importance, les feux qui semblaient très inspirés de la Volkswagen Polo sont désormais en L à deux parties, à LED, et inscrivent mieux la petite bavaroise au sein de la gamme. Là aussi, le bouclier est légèrement dessiné. Notons que la 120d adopte désormais une double sortie d’échappement, auparavant l’apanage exclusif des BMW six-cylindres nous rappelleront les puristes, qui feront la tête au démarrage du moteur !

vue 3-4 profil BMW Serie 1 F20 restylee 120d vue 3-4 arriere BMW Serie 1 F20 restylee 120d arriere BMW Serie 1 F20 restylee 120d aile arriere BMW Serie 1 F20 restylee 120d poupe BMW Serie 1 F20 restylee 120d echappement BMW Serie 1 F20 restylee 120d

Subtiles retouches dans l’habitacle

Une fois à bord, nous retrouvons la planche de bord un peu massive de la Série 1 actuelle, qui est moins élégante que celle de ses grandes sœurs Série 3 et Série 4. Elle se pare tout de même désormais de noir laqué, et d’inserts chromés autour des aérateurs, des commandes de l’autoradio et de la climatisation.

habitacle BMW Serie 1 F20 restylee 120d interieur BMW Serie 1 F20 restylee 120d

Toutes les Série 1 accueillent désormais l’écran de 6,5’’ et la molette de l’excellent système iDrive ; le GPS restant optionnel à 1 000 € voire 1 950 € dans la version évoluée avec l’écran de 8,8’’. Notons que toutes les Série 1 comprennent désormais l’Appel d’Urgence Intelligent et une carte SIM embarquée (4G possible) grâce à quoi nous pourrons bientôt accéder à un portail d’applications Connected Drive Store ou encore de mettre à jour automatiquement les cartes du GPS pendant trois ans, gratuitement.

console centrale BMW Serie 1 F20 restylee 120d compteurs BMW Serie 1 F20 restylee 120d

La nouvelle finition Urban Chic déjà évoquée – et remplaçant les finitions Lounge Plus et Urban Life – reçoit une sellerie et des inserts décoratifs spécifiques. Notre version d’essai intégrait l’élégante sellerie cuir beige, égayant agréablement l’habitacle. Ergonomie et finition sont sinon de haut niveau, même si les plastiques de bas de console sont durs… Le rival Audi reste pour le moment leader sur ce sujet.

volant BMW Serie 1 F20 restylee 120d BVA8 BMW Serie 1 F20 restylee 120d

“Série Une un jour, Série Une toujours”, n’attendez pas d’elle d’être une vraie familiale ! Accueil aux passagers arrière, coffre (360 dm3), sont corrects, sans plus. La Série 1 a désormais un frère tout désigné pour cet usage qui offrira sa plate-forme traction à la prochaine génération : le Série 2 Active Tourer (voir notre essai) !

places arriere BMW Serie 1 F20 restylee 120d

Un cocktail de bel agrément

Excellemment bien installé – avec notamment les jambes presque à l’horizontale –, il est temps de démarrer. Terminées les manières un brin rustiques du quatre-cylindres 2.0 diesel BMW. Le voici désormais copieusement revu au sein de la nouvelle famille modulaire des moteurs à cylindrée unitaire de 500 cm3 de la marque, intégrant notamment des trois-cylindres disponibles en entrée de gamme essence et diesel sur la Série 1. Désormais plus discret et moins vibrant, tout en gardant son caractère souple et disponible, notre 2.0 diesel gagne 6 ch (190) et 20 Nm de couple (400 Nm) sur notre version 20d.

dynamique BMW Serie 1 F20 restylee 120d-4

De quoi pleinement profiter du mode Eco Pro dans les petits villages corses ; le moteur ne bourdonnant que très peu dans cette utilisation à très bas régime, voire au ralenti lorsque la transmission se met en roue libre. Ce mode Eco Pro saura aussi vous indiquer quand lever le pied pour arriver pile à 50 km/h en entrée d’agglomération. Ajoutons à cela un accélérateur ici sous-assisté, une direction très douce et une boite automatique de velours, n’abusant pas des sous-régimes non plus. Pour compléter la sérénité de conduite de cette 120d en ville, nous trouverons l’assistant de stationnement semi-automatique capable de stationner en épi et désormais en bataille, et l’adoption du régulateur adaptatif avec fonction stop&go des grandes sœurs BMW qui vous permettra d’évoluer dans les embouteillages sans toucher aux pédales !

dynamique BMW Serie 1 F20 restylee 120d-2 dynamique BMW Serie 1 F20 restylee 120d-6

Dès la sortie des villages corses, passons en mode sport ! Direction et accélérateur deviennent alors respectivement plus fermes et réactifs. Même dans cette définition sans prétention sportive Urban Chic avec suspension standard et direction asservie à la vitesse, la 120d est agile, précise et vire quasiment à plat sans inconfort. Aussi, si elle a perdu en feeling par rapport à la première génération, notamment par l’adoption de la direction électrique, le compromis confort/comportement proposé par BMW est séduisant ! Le moteur se montre très performant, avec son couple très confortable et une excellente allonge pour un diesel. BMW déçoit rarement quand à la qualité de leurs moteurs ! Ce nouveau 2.0 reprend en effet avec vigueur dès les plus bas régimes pour relancer efficacement les 1 450 kg de l’auto, et accepte d’évoluer dans les hautes rotations, même s’il perdra en vigueur et commencera à se montrer un peu sonore.

dynamique BMW Serie 1 F20 restylee 120d-5 dynamique BMW Serie 1 F20 restylee 120d-3

Notons que la transmission xDrive équipant notre 120d d’essai ne s’associe désormais qu’à la boite automatique 8, qui était jusqu’alors indisponible dans cette association. Difficile alors de prendre en défaut la motricité sur le sec, notre monture est soudée au bitume, d’autant plus dans que notre configuration n’incluait pas le mode Sport + rendant plus permissif le DSC. De quoi être prêt à affronter toutes conditions climatiques, et exceller sur la neige l’hiver avec des pneus adaptés (voir notre essai sur glace) sans compromettre le plaisir de conduite (voir notre essai au CERAM).

dynamique BMW Serie 1 F20 restylee 120d

Nous le savons, si la BVA8 ZF sauce BMW est excellente, elle est paresseuse au rétrogradage sur les freinages appuyés… Cependant, de part le fait que le moteur ne soit pas un grand sportif de par son origine diesel, et étant gorgé de couple, cette lacune est moins perceptible et gênante. On regrette tout de même l’absence de palettes au volant sur notre version d’essai. A rythme plus calme, la boite rétrogradera avec à-propos en analysant virages et reliefs grâce aux données GPS. Les montées de rapport se font sinon toujours avec rapidité.

Une excellente « daily car »

Oui, c’est un fait : nous ne nous ferions pas prier pour rouler avec cette 120d xDrive BVA8 au quotidien ! Confortable, élégante, raffinée, silencieuse, performante, agile, à l’aise en ville, cette Série 1 remaniée cumule les qualités ! Des qualités qui se paient au prix fort, malheureusement … Notre finition bien équipée Urban Chic s’affiche à 41 150 €, laissant à penser le prix de notre configuration à pas loin de 50 000 €. Un prix élevé, mais dans la bonne moyenne de ses concurrentes germaniques (Audi A3 2.0 TDi 184 Quattro et Mercedes A 220 CDI) moins puissantes et un peu moins généreuses en équipements de série.

feu arriere BMW Serie 1 F20 restylee 120d

Côté consommation, les routes corses ne nous ont pas donné envie de faire de l’éco-conduite ! Nous sommes tout de même descendus sous les 6 L/100 km en ville (5,1 L en théorie d’après BMW) pour osciller entre 8 et 10 L dans le sinueux, ce qui reste très correct. BMW annonce 3,9 L en extra-urbain et 4,3 L en consommation mixte. Tablons sur une consommation réelle moyenne sous les 6 L : un excellent score pour un moteur de 190 ch accouplé à une boite automatique et quatre roues motrices…

Huit nouveautés déjà (officiellement) bradées

Huit nouveautés déjà (officiellement) bradées

Des voitures en promo, cela n’est pas inédit. Impossible de passer une journée sans tomber sur une publicité annonçant un rabais sur un véhicule. Et de nos jours, même les nouveautés sont concernées par des réductions.

Lancée il y a cinq mois à peine, la nouvelle Hyundai i20 profite déjà d'aides à l'achat très intéressantes.

Lancée il y a cinq mois à peine, la nouvelle Hyundai i20 profite déjà d’aides à l’achat très intéressantes.

Rares exceptions

Pensez vous acheter une voiture sans obtenir une remise de la part du vendeur de la concession ? Non évidemment, sauf dans des cas précis. Trois grandes explications d’exception : le véhicule est rare, le modèle en question cartonne (exemple du Captur au cours de sa première année de commercialisation) ou les prix sont déjà low-cost (Dacia).

Pour une auto « conventionnelle », il est aisé d’avoir une jolie ristourne, même chez les constructeurs premium (un petit 5/6 % est par exemple facilement jouable sur une Classe A, c’est surtout au moment de la reprise de l’ancien véhicule que Mercedes ne fera aucun cadeau).

La tentation du mandataire

Les concessionnaires doivent batailler avec de redoutables rivaux : les mandataires. Ceux-ci affichent des rabais alléchants (par exemple 40 % sur un Scénic). Mais pour le moment, la majorité des clients reste fidèle au bon vieux garage. Si le rabais est moins flatteur, il reste un endroit parfait pour se plaindre en cas de problème technique.

Et la promo ne concerne pas seulement des voitures qui ont atteint leur stade de maturité, autrement dit quand les ventes commencent à baisser. On voit de nos jours des réductions fleurir sur des véhicules lancés il n’y a pas si longtemps. Plusieurs raisons à cela : les ventes ne décollent pas aussi bien que prévu, la marque en question cherche à faire connaître son produit en boostant les immatriculations au départ pour gagner en visibilité dans la circulation (par exemple Hyundai i20) ou alors le modèle joue dans une catégorie très disputée (Opel Corsa).

Baisser les prix du départ ?

Mais alors, pourquoi ne pas vendre à un prix plus juste du départ, plus proche de ce qu’on obtient avec les rabais ? Parce que le rabais attire dans les concessions et flatte l’acheteur ! Vous n’êtes pas fier d’avoir obtenu 15 % sur une toute nouvelle Corsa, la dernière, à peine sortie ? Evidemment que si !

Opel Corsa E 2014 - 17

Voici maintenant huit autos qui sont déjà « bradées ». Notre but n’a pas été de courir les concessions pour arracher les prix les plus bas possibles, mais juste constater les offres inscrites officiellement par les constructeurs et qui sont ainsi la base de la négociation.

Huit exemples

Citroën C4 Cactus C’est simple, le dernier né de Citroën (voir notre essai) bénéficie d’une offre de reprise argus + 2.500 €. Ce qui est beaucoup pour une voiture lancée il n’y a même pas un an et qui normalement est déjà affichée au juste prix ! Les ventes sont-elles moins bonnes que ce que claironne la firme ?

Ford Mondeo C’est la nouvelle mode : attirer le client avec une offre de LOA, qui permet d’afficher un tout petit prix. Par exemple, Ford nous promet une toute nouvelle Mondeo 2.0 TDCI 150 Titanium à 279 € par mois. Bon, cela cache un premier loyer costaud (8.750 €) ! Mais dans les explications, il est indiqué que l’auto en question bénéficie d’une remise de 4.000 € !

Hyundai i20  C’est l’un des exemples les plus frappants du moment. A peine lancée, la petite coréenne bénéficie déjà d’un bon coup de pouce. La marque offre une remise exceptionnelle de 1.250 € sur la gamme classique et de 2.500 € sur la version de lancement Edition #1. A cela s’ajoute une offre de remise + 1.100 € !

Opel Corsa Officiellement, pas de remise affichée en gros. Opel mise sur une offre de LOA. L’Allemand met ainsi en avant un prix à partir de 159 € par mois sans apport et conditions. Mais dans l’explication en-dessous (le fameux astérisque *), il est écrit qu’il y a une remise spéciale LOA de 2.500 €… qu’il sera facile d’avoir sur un véhicule acheté cash.

Renault Twingo Lancée avec un prix de base de 10.800 €, la nouvelle Twingo s’affiche actuellement à 9.990 € à la télévision. Il se murmure que les ventes ne sont pas aussi bonnes que prévu, le losange semble donner un coup de pouce à sa nouvelle citadine pour la lancer. Localement, on a vu des initiatives de concessionnaires offrant une reprise argus + 2.000 € sur des autos de stock.

Suzuki Vitara – Pour booster le début de carrière de son nouveau SUV urbain, Suzuki offre déjà une remise exceptionnelle de 1.500 €, valable jusqu’au 30 juin.

Skoda Fabia La firme tchèque fait la publicité sur son site Internet d’une offre de LOA avec la nouvelle série spéciale Tour de France, qui profite déjà d’un avantage client sous forme d’équipements en plus d’une valeur de 950 €. On ajoute à cela dans les conditions de la LOA une offre aide à la remise de 3.610 € !

Volkswagen Golf Sportsvan Lancé il y a quelques mois, le Sportsvan connaît un bon début de carrière en France. Ce qui n’empêche pas VW d’attirer le client avec des offres de location où l’on trouve une remise sur le prix catalogue de 2.900 € !