Project CARS : la vidéo du mode carrière avant le lancement

Project CARS : la vidéo du mode carrière avant le lancement

On ne compte plus les nombreux reports du jeu Project CARS ! Annoncé pour mai, sans plus de précision, le distributeur, Bandai Namco, a publié sur Twitter que le lancement officiel est « garanti » pour le 7 mai 2015 !

Project CARS enfin disponible pour tout le monde ?

Alors qu’il y a quelques jours, nous vous présentions une vidéo montrant les deux modèles Renault Sport qui seront disponibles dans le jeu de simulation de course automobile, Project CARS se dévoile un peu plus avec une nouvelle vidéo (sous-titrée en langue française) concernant le mode carrière.

trailer mode carriere Project CARS

C’est une nouvelle occasion d’apprécier la beauté et le détail des graphismes. Tout amateur du genre ne peut rester de marbre devant un tel spectacle et autant de réalisme ! Mes informateurs m’indiquent d’ailleurs qu’un certain nombre de partenariats ont notamment été passés avec les constructeurs et que d’autres vont encore suivre après le lancement. Le contenu paraît vraiment très excitant avec un grand nombre de disciplines, de circuits et de voitures, sans parler des différents modes. Le multijoueur en ligne sera également sans doute très intéressant !…

Le trailer pour le mode carrière

A noter que Project CARS pourra s’afficher jusqu’en 12K sur votre écran (oui, oui…) et que 25 Go, ainsi qu’une configuration matérielle robuste seront demandés pour faire fonctionner correctement ce jeu vidéo annoncé comme le plus avancé de tous les jeux auto actuellement disponibles sur le marché.

Crédit image : capture vidéo YouTube « Project CARS – PS4/XB1/WiiU/PC – Become a legend (French trailer) »

Volkswagen lance un nouveau Multivan

Volkswagen lance un nouveau Multivan

Volkswagen a osé. La firme allemande a osé faire poser la nouvelle génération du Multivan à côté du célèbre ancêtre Combi. La marque a même renforcé la comparaison en présentant le nouveau venu avec une carrosserie bicolore. Alors oui, le Multivan occupe une place similaire dans la gamme Volkswagen actuelle, notamment lorsqu’il est décliné en version camping-car. Mais l’originalité n’est nullement au rendez-vous et l’auto ne déclenche aucune sympathie particulière lorsqu’on la voit.

Ce n'est pas une peinture bicolore qui va donner un vrai charme à ce Multivan...

Ce n’est pas une peinture bicolore qui va donner un vrai charme à ce Multivan…

Design sans surprise

Le Multivan est une Volkswagen comme les autres, tracée à la règle. Les formes sont sobres, rien ne dépasse ! La recette semble être la même que pour le nouveau Caddy dévoilé à Genève : VW a repris la base de l’ancienne mouture et l’a profondément restylée.

Au niveau de la face avant, on note des optiques plus grandes, toujours dans le prolongement de la calandre, qui intègre deux baguettes chromées. Le bouclier adopte deux larges bandeaux noirs. A l’arrière, les feux ont été redessinés, tout comme le hayon, avec une plaque d’immatriculation logée au cœur d’un renfoncement en forme de trapèze, un élément visible sur le nouveau Touran.

Volkswagen Multivan 2015 - 8 Volkswagen Multivan 2015 - 6 Volkswagen Multivan 2015 - 5

Mode couchette intégré

La planche de bord est inédite… mais en regardant bien, on constate que les différents éléments ont conservé la même place. La structure en-dessous doit être identique. Le dessin général est plus horizontal. Ne reniant pas ses origines d’utilitaire (le Multivan est la version monospace du Transporter, la camionnette de milieu de gamme de VW, rivale du Renault Trafic), le Multivan multiplie les rangements. Pour trouver une bonne position de conduite, le siège se règle en hauteur et le volant bouge dans les deux sens.

La deuxième rangée comporte un ou deux sièges individuels pivotants selon le niveau de finition. En rang 3, il y a une banquette trois places qui peut faire office de couchette. Les versions hautes sont dotées de nombreux rangements, dont des tiroirs, et d’une poubelle amovible. Toutes les assises (sauf celle au centre de la banquette) sont équipées de fixations Isofix. Le hayon peut-être motorisé : un vrai plus, surtout quand il est ouvert et culmine à près de deux mètres de hauteur !

Volkswagen Multivan 2015 - 7interieur Volkswagen-Multivan-2015 places arriere Volkswagen-Multivan-2015De 84 à 204 ch

Le Multivan profite de son renouvellement pour mettre à jour son offre d’équipements et d’aides à la conduite. De série ou en option selon les modèles, il reçoit le freinage automatique d’urgence Front Assist, le régulateur de vitesse adaptatif, le passage automatique feux de route et feux de croisement, le détecteur de fatigue ou encore le pare-brise chauffant.

Six moteurs sont disponibles. Fait rare pour un engin de ce type, les clients peuvent choisir entre deux blocs essence quatre cylindres 2.0 en 150 et 204 ch. L’offre diesel est constituée d’un nouveau 2.0 TDI décliné en quatre niveaux de puissance : 84 ch, 102 ch, 150 ch et 204 ch. Des versions à boîte DSG et d’autres à quatre roues motrices sont au programme.

Volkswagen Multivan 2015 - 10 Volkswagen Multivan 2015 - 9 Volkswagen Multivan 2015 - 4

La Volkswagen Polo fête ses 40 ans !

La Volkswagen Polo fête ses 40 ans !

La citadine de Volkswagen est en pleine force de l’âge. La tenue du plus grand salon au monde dédié aux voitures anciennes, le Techno Classica d’Essen en Allemagne, était l’occasion rêvée pour la marque de faire une rétrospective de sa citadine.

Programme complet

Le constructeur allemand a mis les petits plats dans les grands pour permettre aux visiteurs du salon de découvrir en profondeur la généalogie Polo. Outre la possibilité de se faire tirer le portrait à côté de séries spéciales de Polo, Volkswagen organisera des visites commentées sur les différentes générations du modèle, des conférences retraçant la vie du modèle et ses engagements en compétition et enfin, un tirage au sort quotidien récompensera les fondus de Polo. Des billets VIP pour les Classic Days de Schloss Dyck (www.schloss-dyck-classic-days.de, attention site en allemand) et des modèles réduits de la marque sont à gagner.

toutes generations VW Polo I II III IV V

De quoi devenir incollable sur les cinq générations de la citadine VW !

Plateau fourni

Volkswagen a choisi d’exposer sept versions différentes, toutes singulières, car représentatives d’une innovation ou d’une performance technique.

Volkswagen Polo I L 1975

La Polo 1, celle par qui tout a commencé en 1975, est bien évidemment de la partie. La vue de la fiche technique fait aujourd’hui sourire : 40 chevaux, boîte 4 rapports, 0 à 100 en 22 secondes… Des performances d’un autre âge ! Avec son poids contenue d’à peine 700 kilos, elle pouvait toutefois filer jusqu’à 132 km/h. Les dimensions étonnent également : de 3,5 m à l’époque, la Polo est passé à 3,9 aujourd’hui. Une sacrée différence, qui s’explique en partie par l’augmentation des normes de sécurité et la multiplication des modèles dans les gammes actuelles.

Volkswagen Polo IV GTI Cabriolet 2007

Une surprenante Polo IV GTI cabriolet a aussi sa place sur le stand. Carte blanche avait été donnée à Karmann, carrossier allemand à qui l’on doit les sublimes Ghia type 14 et 34 et qui a notamment produit la Porsche 356 dans les années 1950 ainsi que le toit articulé de la première génération de Mercedes SLK. Il en résulte une citadine décapsulée, faisant la part belle à la sportivité comme en témoigne sa double sortie d’échappement centrale.

Volkswagen Polo V R WRC 2013

Pour les mordu de compétition, la Polo R WRC de Sébastien Ogier se charge de rappeler que Volkswagen a régné en maître sur le championnat du monde des rallyes en 2013 et 2014. 1.6 turbo de plus de 300 chevaux, 4 roues motrices, elle est la Polo la plus efficace jamais produite. Nombre de passionnés (votre serviteur compris) rêvent d’ailleurs de voir un jour une version homologuée de la bête pour aller chatouiller la pétillante Audi S1 (voir notre essai) !

Parmi les autres modèles exposés se trouvent la Polo II G40 (1985) détentrice d’un record du monde de vitesse moyenne pour les moteurs de 1300 cm³ (208 km/h sur 24 h !), la Polo II G40 (1992) et son compresseur qui a donné lieu à des préparations de folies dans les années 1990, la Polo II Eco (1988) motorisée par un bicylindres (le downsizing ne date pas d’aujourd’hui…) et enfin la Polo III Open air (1998) dotée d’un toit ouvrant innovant pour l’époque.

Sachez que le Techno Classica fermera ses portes le dimanche 19 avril, ce qui vous laisse encore un weekend pour en profiter ! A défaut de vous déplacer, et pour peu que vous ne soyez pas germanophobe, le site www.volkswagen-classic.de propose aussi un historique sur la désormais mythique Polo.

Le Peugeot Quartz aux côtés de la 308 R HYbride à Shanghai !

Le Peugeot Quartz aux côtés de la 308 R HYbride à Shanghai !

Peugeot n’est pas seulement venu au salon de Shanghai avec l’impressionnante 308 R HYbride que l’on vous présentait hier matin. Comme le montrait une des images présentant la compacte délurée, le concept-car Quartz est également de la partie !…

Un SUV terriblement méchant !

En effet, en plus de remodeler et de booster sévèrement la 308 R qui affichait auparavant 300 ch, Peugeot a entrepris d’accorder l’apparence du Quartz avec la 308 R HYbride. Déjà assez musclé, le Quartz (que nous avions vu au Mondial de Paris 2014) devient encore plus intimidant et réussi avec cette teinte bicolore bleu métallisé/noir mat.

La marque sochalienne a décidé de faire forte impression au public chinois !

La marque sochalienne a décidé de faire forte impression au public chinois !

Peugeot Quartz Concept 2015 Peugeot Quartz Concept 2015-2 Peugeot Quartz Concept 2015-3 Peugeot Quartz Concept 2015-4

Pour le reste, tout demeure à l’identique. Les lignes de la carrosserie ne bougent pas, tout comme l’habitacle et la motorisation hybride rechargeable d’une puissance de 500 ch et 730 Nm de couple. Tout de même !… Pour y parvenir, le Lion utilise le quatre-cylindres turbo essence 1,6 l THP de 270 ch de la RCZ R (voir notre essai) couplé à deux blocs électriques de 115 ch chacun. L’un est placé sur la boîte de vitesse, l’autre sur le train arrière.

volant Peugeot Quartz Concept 2015 interieur Peugeot Quartz Concept 2015 Peugeot Quartz Concept 2015-5

En 100 % électrique, l’autonomie annoncée est de 50 km, tandis qu’en vrai baroudeur, le Quartz peut moduler sa garde au sol entre 30 et 35 cm grâce à sa suspension pneumatique. Il est pressenti comme un avant-goût de futur 3008 qui arriverait en 2016.

A suivre !

Nouveau Ford S-Max : à partir de 33.600 €

Nouveau Ford S-Max : à partir de 33.600 €

Alors que le nouveau Renault Espace arrive dans les concessions, celui qui se présente comme son plus grand rival vient de dévoiler sa gamme et ses tarifs. Le S-Max 2 peut donc être commandé dès aujourd’hui… mais les livraisons commenceront cet été, soit dix mois après la publication des premières images officielles !

Ford S-Max 2015 - 6

De 120 à 240 ch

Six motorisations seront proposées en France. Preuve que pour les grands véhicules le diesel a encore de beaux jours devant lui, il reste majoritaire. Le nouveau S-Max adopte un bloc 2.0 TDCi décliné en quatre niveaux de puissance : 120, 150, 180 et 210 ch. Le dernier profite d’un double turbo et est associé d’emblée à une boîte automatique PowerShift 6 rapports, en option sur les 150 et 180 ch. A noter que ces deux déclinaisons sont les seules existantes avec une transmission intégrale. Les amateurs d’essence devront faire leur choix entre un 1.5 Ecoboost de 160 ch et un 2.0 Ecoboost de 240 ch.

Ford S-Max 2015 - 7 Ford S-Max 2015 - 5

Côté gamme, c’est plutôt simple : les clients traditionnels hésiteront entre les finitions Trend ou Titanium (une Business NAV est réservée aux professionnels). Le niveau de base intègre d’emblée l’aide au stationnement avant/arrière, le contrôle vectoriel de couple, l’allumage automatique feux/essuie-glace, les jantes alliage 17 pouces, les rétroviseurs extérieurs électriques/dégivrants/rabattables, la climatisation bizone, le système de commandes vocales SYNC avec écran tactile 8 pouces… Grande différence avec l’Espace, la troisième rangée de sièges est aussi en série (1.500 € sur le français).

Des pingreries

Le niveau Titanium gagne le hayon électrique avec ouverture mains libres, le pare-brise chauffant, la caméra de recul, l’aide au maintien dans la voie, la reconnaissance des panneaux de signalisation, le freinage automatique d’urgence… On retrouve aussi sur ce niveau le limiteur de vitesse intelligent : avec lui, les risques de se faire piéger par un radar sont réduits. Le système fonctionne grâce à la lecture des panneaux de limitation de vitesse. S’il détecte que le véhicule roule au-dessus de la limite, il ralentira l’allule en agissant sur le couple moteur et la quantité de carburant délivrée au bloc plutôt qu’en utilisant les freins.

Ford S-Max 2015 - 2 Ford S-Max 2015 - 8

Mais force est de constater que Ford est plutôt pingre sur certains équipements. Des technologies courantes aujourd’hui restent toujours en option. Les prix sont souvent abordables mais cela passe mal. Exemples avec l’aide au créneau (250 €), la surveillance des angles morts (450 €) ou le régulateur de vitesse adaptatif (de 500 à 1.000 €). La caméra qui permet d’avoir une vue à 180° à l’avant est facturée 400 €, les phares adaptatifs full LED 1.250 €. Replier les sièges arrière avec un bouton comme dans l’Espace coûte ici 150 €.

Le prix de base est identique en essence et diesel : 33.600 €. Dans l’ensemble, l’Espace est plus cher mais il est nettement mieux équipé surtout dans ses finitions supérieures. Le Ford se rattrape avec des moteurs plus puissants et une offre 4×4.

Les Prix

Essence :

  • 1.5 Ecoboost 160 ch (900 € de malus) > Trend : 33.600 €, Titanium : 35.600 €
  • 2.0 Ecoboost 240 ch BVA (3.000 € de malus) > Titanium : 41.300 €

Diesel :

  • 2.0 TDCI 120 ch (0 € de malus) > Trend : 33.600 €
  • 2.0 TDCI 150 ch* (0 € de malus) > Trend : 35.100 €, Titanium : 37.100 €
  • 2.0 TDCI 180 ch* (0 € de malus) > Titanium : 38.600 €
  • 2.0 TDCI 210 ch PowerShift (500 € de malus) > Titanium : 41.800 €

* boîte PowerShift + 1.700 €, malus de 250 € ; transmission intégrale + 2.000 €, malus de 250 €