Genève 2015 : Seat présente un concept de SUV dynamique

Genève 2015 : Seat présente un concept de SUV dynamique

Le constructeur ibérique propose sa vision de ce qu’est un SUV « coupé quatre portes » avec l’étude de style 20V20 (prononcez « veinte-veinte »). Au-delà du coup de pub, il préfigure également la direction vers laquelle le design Seat va évoluer.

Sculptural

Généralement avec les concepts-car, la démesure est de mise. Ici, on est surpris de se trouver en face d’un SUV qui dispose certes d’énormes jantes de 20 pouces et de traits tirés, mais l’ensemble est homogène et ne verse pas dans le style « manga » où tout est accentué. L’agressivité qui se dégage du 20V20 fait beaucoup penser à la Leon Cupra.

Seat 20V20 Concept Geneve avant Seat 20V20 Concept Geneve calandre Seat 20V20 Concept Geneve 3-4 profil Seat 20V20 Concept Geneve 3-4 arriere Seat 20V20 Concept Geneve poupe Seat 20V20 Concept Geneve

La face avant se compose de la même manière : la calandre est plutôt petite, mais le pare-choc accueille une prise d’air béante et les phares optent pour une forme triangulaire. La ressemblance est encore plus frappante de profil, puisque les nervures des deux carrosseries sont virtuellement identiques. On retrouve ainsi une ligne partant du phare et courant le long de la portière avant, des bas de caisses prononcés et un décrochement à l’arrière qui vient se terminer au dessus de feu. L’arrière est la partie la plus inédite, avec ses feux ultra agressifs et ses sorties d’échappement rectangulaires. En bref, Seat cultive une image dynamique. Ce concept de SUV aurait tout à fait sa place dans la gamme.

Seat-20V20-concept-SUV-4 Seat-20V20-concept-SUV-5

L’intérieur joue la carte de la simplicité et du raffinement technologique. L’écran est grand, peu de boutons sont présents et la console centrale flottante est très épurée (son dessin singe celui des… Porsche, Macan et Panamera en particulier). Pas très fantaisiste, néanmoins résolument sérieux et moderne. Avantage du statut de concept, on peut faire ce que l’on veut en termes d’aménagement. Il en résulte le choix de sièges indépendants à l’arrière plus un strapontin, pour un résultat visuel franchement plaisant.

interieur Seat-20V20-concept-SUV habitacle Seat-20V20-concept-SUV sieges Seat-20V20-concept-SUV coffre Seat-20V20-concept-SUV

A la carte

Le 20V20 a été pensé pour pouvoir s’adapter avec tous les types de motorisation du groupe VAG. Ainsi il pourrait recevoir des moteurs TDI, TSI, mais aussi plug-in hybrides. La transmission est intégrale et la puissance est transférée via une boîte de vitesses DSG.

Seat-20V20-concept-SUV-6

Vu que c’est un concept, aucun prix ni chiffre n’a été communiqué quant à ce Seat 20V20. Peut-être le constructeur souhaite-t-il sonder le public avant une éventuelle production ?

La Renault Clio 4 RS se radicalise enfin

La Renault Clio 4 RS se radicalise enfin

Trophy, ce nom nous évoque la Mégane mais il est apparu pour la première fois en 2005 sur une Clio. Il fait aujourd’hui son retour sur la carrosserie de la citadine du losange. C’était donc la surprise que nous préparait Renault Sport pour le Salon de Genève… et qui n’était plus vraiment une surprise.

Difficile de reconnaître une Trophy ! Heureusement, c'est écrit sur la lame dans la prise d'air.

Difficile de reconnaître une Trophy au premier coup d’œil ! Heureusement, c’est écrit sur la lame dans la prise d’air.

La Clio RS (voir notre essai) muscle donc son jeu. Voilà qui devrait redonner le sourire à ceux qui trouvent le nouvel opus trop sage. Renault emboîte le pas à Peugeot, qui avait mis au point l’année dernière une 208 GTi plus radicale, la série spéciale 30th (pour fêter les 30 ans du label) que nous avons essayé et qui vient d’intégrer la gamme à l’occasion du restylage.

Petite déception à la découverte du look de la voiture… quasiment identique à la RS normale. Les experts en Clio musclées remarqueront les nouvelles jantes 18 pouces au traitement diamanté noir. Le logo Trophy est visible sur la lame argentée qui parcourt la prise d’air et sur les badges latéraux. La Trophy est proposée avec une teinte de carrosserie inédite, Givre Nacré vernis Mat, avec toit noir brillant. Renault proposera aussi le Blanc Glacier, le Noir Profond, le Rouge Flamme et le Jaune Sirius.

Renault Clio RS Trophy 220 - 1 Renault Clio RS Trophy 220 - 9 Renault Clio RS Trophy 220 - 7

Pour l’intérieur, il y a un pack Trophy. Celui-ci comprend des sièges sport en cuir, chauffants, avec appuie-têtes intégrés, et des inserts look carbone sur les aérateurs, les joncs de portes, la base du levier de vitesses. Le volant est en cuir embossé. En option, l’auto pourra être équipée du système télémétrie embarqué R.S. Monitor, qui s’enrichit d’une fonction d’ajustement de la progressivité de la pédale d’accélérateur.

Heureusement, sous le capot, les transformations sont plus intéressantes. Le 1.6 turbo essence a été retravaillé. Il développe 10 % de puissance supplémentaire, grâce à une nouvelle cartographie moteur, un turbo de taille supérieure et un circuit d’admission réduisant les pertes de charge. Ce qui donne un nouveau total de 220 ch. Une valeur parmi les plus élevées de la catégorie. Le couple atteint 260 Nm, soit 20 Nm de gagnés. Une fonction overboost permet d’avoir 20 Nm en plus lors des fortes accélérations.

Renault Clio RS Trophy 220 - 3 Renault Clio RS Trophy 220 - 4 Renault Clio RS Trophy 220 - 5 Renault Clio RS Trophy 220 - 6

La Clio RS 4 Trophy reste équipée d’une boîte double embrayage EDC. Mais elle a été revue pour obtenir des passages de rapports jusqu’à 30 % plus rapides. Les rétrogradages seront plus prompts. Le châssis a été abaissé (20 mm à l’avant, 10 à l’arrière) et les amortisseurs ont été renforcés. La direction est plus directe suite à l’adoption d’une nouvelle crémaillère à démultiplication réduite de 10 %. Les pneus sont des Michelin Pilot Super Sport.

La Clio RS Trophy sera mise en vente à partir de juin, sous forme de série spéciale numérotée. Renault annonce un tarif inférieur à 30.000 €.