A la découverte du nouvel Audi Q7

A la découverte du nouvel Audi Q7

Présenté tout récemment au Salon de Détroit, le nouvel Audi Q7 a très vite traversé l’Atlantique pour installer ses quartiers au Salon de Bruxelles en Belgique ! Proposition nous a alors été faite d’embarquer avec d’autres chers confrères blogueurs dans un « ancien » Q7 S Line 3.0 TDi 245 Blanc Glacier en direction de la capitale belge !

Avant de découvrir le nouveau, faisons la connaissance de l’ancien !

En le voyant dans cette configuration, le Q7 impressionne, notamment par son gabarit (5,09 m de long, 1,98 m de large), et ce pack S Line ne fait qu’accentuer l’agressivité de la face avant avec les phares au xénon inclus et des prises d’air agrandies, non sans évoquer l’ancienne exclusive version V12 TDI (6.0 TDi 500 ch 1 000 Nm, souvenez-vous…). Les jantes gris anthracite de 20’’ et la double sortie d’échappement complètent cet attirail somme toute assez démonstratif !

avant Audi Q7 TDI

L’habitacle a lui pris un sérieux coup de vieux… A l’heure des planches de bord très épurées de la marque, nous avons droit ici à quelque chose d’austère, garni de petits affichages un peu démodés et assez chargé en boutons ! Son prédécesseur n’aura pas de mal à faire mieux !

vue 3-4 arriere Audi Q7 TDI

Trait typique des « anciennes » Audi, la suspension est ferme, même si ce n’est pas non plus excessif. Inutile de dire que les passagers sont à l’aise dans un tel gabarit, même au troisième et dernier rang, où l’espace est convenable. Le moteur V6 TDi emmène correctement ce bel engin (7,8 s au 0-100), grâce notamment à son couple respectable de 550 Nm !

L’exclusivité dans les couleurs et matières d’Audi

Une fois arrivés sur le stand Audi du Salon de Bruxelles, on nous a réservé un bel accueil en nous invitant dans l’espace privé Audi Exclusive. Ici est présentée une A8 L W12, vaisseau amiral de la gamme, parfaite pour démontrer les possibilités de personnalisations tant en sellerie qu’en applications décoratives de ce service. La peinture présentée est alors un original vert, bien peu commun, tandis que l’habitacle n’est que luxe, calme et volupté… ou plutôt cuir, bois et moquette épaisse ! Magnifique, un intérieur plus haute couture, qu’automobile !

avant Audi A8 L W12 Exclusive phare Audi A8 L W12 Exclusive jante Audi A8 L W12 Exclusive arriere Audi A8 L W12 Exclusive interieur Audi A8 L W12 Exclusive places arriere Audi A8 L W12 Exclusive seuil porte Audi A8 L W12 Exclusive

Le Q7 s’est mis au régime !

Ensuite, vint le moment tant attendu de la découverte du nouveau Q7 ! D’emblée, et comme les premières photos officielles nous le laissaient penser, la nouvelle version du mastodonte d’Audi semble s’être copieusement affinée, en ressemblant largement à un break surélevé de profil ; pas une mauvaise chose ! La face avant présente la nouvelle calandre des SUV de la marque, inaugurée sur le Q3 restylé ; une calandre chromée avec un épais encadrement chromé lui aussi qui la détache des phares. Les phares sont inspirés du dernier restylage des A6 et A7 (voir notre essai), avec une technologique signature de jour en double flèche. De nouvelles nervures apparaissent sous les phares et sur le capot pour plus de dynamisme. A l’arrière, les feux sont désormais bien plus rectangulaires, et reprennent la signature visuelle interne des phares avant. Deux nouvelles nervures apparaissent au-dessus de ces feux, deux autres encadrent la plaque d’immatriculation, et structurent la face arrière. Les sorties d’échappement sont désormais rectangulaires. Le style présente donc une bonne évolution, en se voulant plus fin, technologique et élégant.

nouvel Audi Q7 Audi Q7 S line 2015 phare led Audi Q7 optique led Audi Q7 2015 jante Audi Q7 2015

Dans l’habitacle, au contraire de l’extérieur, tout a changé ! Les aérateurs se prolongent sur toute la planche de bord, un effet réussi apparu récemment sur la cousine éloignée Passat VIII de Volkswagen. Dans l’esprit des dernières productions maison, l’habitacle se veut très épuré. Subsistent notamment les commandes de climatisation, le pavé tactile du système multimédia et quelques commandes essentielles. Voilà qui est rafraichissant ! Volant et commande de boite automatique à 8 rapports ont été soigneusement dessinés. En France, le combiné d’instrumentation 100 % numérique repris du TT sera proposé de série ; il ne figurait hélas pas sur le modèle présenté.

quattro Audi Q7 2015 vue 3-4 arriere Audi Q7 2015 feu arriere led Audi Q7 2015 Q7 2015 arriere Q7 2015

Le Q7 sera proposé avec deux V6 en essence (333 ch) et en diesel (272 ch) au lancement cet été, en attendant un 3.0 TDI dégonflé à 218 ch et une version hybride diesel de 373 ch cumulés. La voiture promet une belle agilité avec 325 kg de moins sur la balance (!) – pour passer juste sous les deux tonnes en version de base – et une consommation en baisse de plus de 20 %. Elle pourra également se doter de roues arrière directrices.

Petite mise à jour pour la petite citadine chic d’Audi

Juste à côté du nouveau Q7 était présentée l’A1 restylée. Pas de surprise, cette « nouvelle » A1 reprend les évolutions découvertes l’année dernière sur sa version sportive S1 (voir notre essai). Aussi, les optiques avant et arrière ainsi que les boucliers sont revus. Dans l’habitacle, pas de révolution non plus mais quelques nouveaux garnissages et offres de personnalisation. L’A1 restylée bénéficie surtout de nombreux nouveaux moteurs, notamment trois-cylindres en entrée de gamme. Un petit coup de frais pour l’A1, pour continuer tranquillement sa belle carrière !

Audi A1 Sportback

Le Salon de Bruxelles avait aussi vu d’autres belles Audi au sein de l’exposition temporaire « Dream Cars » ! Je vous invite, aussi, à regarder cet article spécifique (lien à venir).

La Lamborghini Aventador SV surprise totalement à découvert !

La Lamborghini Aventador SV surprise totalement à découvert !

Tout comme pour la Murcielago, la Lamborghini Aventador aura le droit à une version SV (pour « SuperVeloce ») en plus du coupé et du cabriolet. Nos photographes espions ont pu obtenir des clichés de la belle italienne dépourvue de tout camouflages !

L’Aventador SV photographiée lors d’un tournage

C’est lors du tournage d’un film publicitaire dans le sud de l’Europe que la future Aventador SV a été surprise dans sa forme définitive. La carrosserie orange est éclatante, la supercar a été préparée esthétiquement pour être impeccable, la vidéo devant être parfaite. De notre côté, nous ne pouvions pas rêver mieux !

spyshot Lamborghini Aventador SV photo volee Lamborghini Aventador SV Lamborghini Aventador SV 2015 nouvelle Lamborghini Aventador SV

On remarque que l’allure de l’Aventador devient encore plus racée. Si la face avant demeure relativement sobre, la partie arrière est terrifiante et chargée. Les énormes pneus sont surréalistes, l’aileron paraît presque petit en comparaison, tandis que les nombreuses prises d’air indiquent que ce n’est pas n’importe quelle mécanique qui sous trouve cachée en position centrale arrière… Les plus observateurs noteront que la grosse sortie d’échappement cède sa place à quatre tubes plus petits qui donnent l’impression d’avoir une réalisation plus brute de décoffrage…

poupe Lamborghini Aventador SV 2015 aileron arriere Lamborghini Aventador SV 2015 photo espion Lamborghini Aventador SV 2015 vue 3-4 arriere Lamborghini Aventador SV 2015

Moins de poids, plus de puissance

L’Aventador « classique » délivre 700 ch et 690 Nm de couple de son V12 de 6,5 l. Une boîte séquentielle à simple embrayage comportant 7 rapports se charge d’envoyer la puissance aux quatre roues (0 à 100 km/h en 2,9 s !). Pour cette version SV, le nombre d’équidés pourrait passer à 750, voire 800, tandis que la masse à vide de la sportive pourrait descendre à 1 500 kg, soit perdre un peu moins de 100 kg sur la balance.

Lamborghini Aventador SV 2015-2 arriere Lamborghini Aventador SV 2015 tournage publicitaire Lamborghini Aventador SV 2015

Pour la découvrir officiellement et obtenir toutes les caractéristiques de la Lamborghini Aventador SV, il faudra patienter jusqu’au salon de Genève au début du mois de mars prochain !

A suivre.

Crédit : Borja Pérez via CarPix pour Abcmoteur

Découvrez en avance la future Mini Clubman Cooper S

Découvrez en avance la future Mini Clubman Cooper S

En 2014, le concept du nouveau Clubman trônait sur le stand Mini. En 2015, nous aurons toutes les chances d’y voir la version définitive, tant les clichés pris par nos photographes espions nous montrent un véhicule proche de la série.

En long, en large et en travers

A chaque nouveau modèle la question se pose, mais elle est aujourd’hui plus que légitime : qu’est-ce que le Clubman a encore de Mini en lui ? Les phares ronds, une bouille sympathique et… c’est à peu près tout. Le Clubman 2015 n’est ni plus ni moins que la plus grosse voiture que la marque n’ait jamais produite ! Avec une longueur totale dépassant les quatre mètres, nous sommes bien loin du concept original. Qu’importe, le Clubman mise sur d’autres atouts pour séduire, le premier étant de faciliter la vie de ses possesseurs. Concrètement, cela veut dire l’ajout de deux vraies portes, ce qui en fait un véritable break. Les énormes feux et la double porte de coffre ont été directement repris du concept, une manière de rester original et de se démarquer de la concurrence.

avant Mini Clubman Cooper S 2015 spyshot Mini Clubman Cooper S 2015 Mini Clubman Cooper S 2015 profil Mini Clubman Cooper S 2015

Le prototype est un modèle Cooper S, qui se distingue par des pare-chocs enveloppants, une double sortie d’échappement et une prise d’air sur le capot. Dans cette configuration le Clubman offre un bon compromis entre sportivité et aspect pratique. Pour des photos de l’intérieur, reportez vous à la première série de spy-shots que nous vous présentions au début du mois.

future Mini Clubman Cooper S vue 3-4 arriere Mini Clubman Cooper S 2015 Clubman Cooper S 2015

Comme les autres

La force de Mini, c’est aussi de décliner sa gamme en plusieurs modèles à partir d’une base commune afin de partager un maximum d’éléments entre eux. A commencer par les motorisations. Point de surprises sous le capot, on devrait retrouver les 3-cylindres et 4-cylindres qui font les beaux jours de la Mini 5 portes. On émet toutefois une petite réserve quant à l’utilisation des moteurs de la One, parce que les 1.2 essence 102 chevaux et 1.5 diesel 95 chevaux pourrait se montrer un peu juste pour déplacer efficacement le Clubman. Nous attendrons toutefois de juger volant en main si Mini décide de les commercialiser. Les Cooper et Cooper D développent pour leur part 136 et 112 chevaux et les Cooper S et Cooper SD sont donnés pour 192 et 170 chevaux.

proue Mini Clubman Cooper S 2015 arriere Mini Clubman Cooper S 2015 prototype Mini Clubman Cooper S 2015 profil Clubman Cooper S 2015 photo espion Clubman Cooper S 2015

Mini pourrait décider de chapeauter la gamme par un Countryman John Cooper Works fort de 231 chevaux. Dans cette éventualité, la transmission intégrale ALL4 disponible en option serait la bienvenue pour maximiser la motricité. Deux boites de vitesses à 6 rapports, manuelle et automatique, peuvent équiper les différents moteurs.

Une illustration pour se faire idée du rendu en série !

Une illustration pour se faire idée du rendu en série !

Rendez-vous à Genève dans un mois et demi pour découvrir le Mini Clubman en vrai !

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur