Périph’ à 70 km/h : des PV et… des morts en plus

Périph’ à 70 km/h : des PV et… des morts en plus

Voici un an que le périphérique parisien est passé de 80 à 70 km/h après avoir déjà été rétrogradé de 90 à 80 km/h en 1993. L’heure d’un premier bilan a donc sonné, de quoi mettre en exergue les conclusions tirées après les trois premiers mois…

Baisse des limitations de vitesse et multiplications des radars, une affaire qui roule !

A la mairie de Paris, on ne pensait sans doute pas réaliser un si joli coup. Jugez plutôt : fin juillet 2013 le parc de radars automatiques du périphérique a été doublé et cinq mois plus tard les panneaux de limitation de vitesse à 80 km/h ont été remplacés par d’autres affichant 70 km/h. La raison officielle ? Toujours la même : diminuer la pollution, les accidents, les morts et les bouchons !

Les 70 km/h du périphérique viennent d'avoir un an d'ancienneté et l'on reparle de baisser la limitation encore davantage à 50 km/h !

Les 70 km/h du périphérique viennent d’avoir un an d’ancienneté et l’on reparle de baisser la limitation encore davantage à 50 km/h !

A l’heure des comptes, un an plus tard donc, le budget 2015 de la capitale – auquel il manquait 400 millions d’euros à la fin du mois de septembre dernier – pourra-t-il être plus facilement bouclé par cet impôt déguisé ? Assurément ! Alors qu’au début de l’année 2014 le nombre de flashs de la part des cabines installées aux abords de la voie urbaine la plus fréquentée d’Europe augmentait « timidement » de 20 %, ce sera finalement… 250 % ! 138 138 infractions en 2013, puis 461 596 en 2014, c’est ce qui s’appelle crever le plafond ! Ajoutez à cela les hausses vertigineuses du stationnement résidentiel et vous pouvez même envisager que le budget 2016 sera bouclé en avance !

Un nombre de morts au plus haut depuis 9 ans !

Si l’on peut « railler » la politique autophobe que pratiquent les maires de Paris depuis des décennies, ces mesures instaurées pour améliorer la sécurité routière a coûté la vie à trois personnes supplémentaires en 2014 par rapport à 2013 (7 en 2014, contre 4 en 2013, soit un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 2005 !).

De son côté, la mairie se targue d’avoir fait diminuer le nombre d’accidents (627 en, 2014, contre 742 en 2013 correspondant à 776 blessés, contre 908 il y a un an). Toutefois, dans les rues parisiennes – où l’on impose de plus en plus le 30 km/h – et en petite couronne, les conducteurs semblent avoir été moins vigilants, puisque le total de personnes blessées a progressé de 2,5 %. Heureusement qu’un Vert demande « d’ouvrir le débat, sans tabou, sur une expérimentation d’une vitesse limitée à 50 km/h » sur le périphérique ! A ce rythme-là, les cyclistes pourront bientôt, eux aussi, emprunter cet axe !

Évidemment, les médias se sont chargés de reprendre en cœur la bonne parole en mettant au crédit de l’abaissement de la vitesse de 10 km/h les 115 accidents évités, mais en omettant les 4 décès en sus… Toujours le même refrain !

L’Angleterre qui supprime ses radars automatiques doit être sacrément ingénieuse pour réussir à obtenir une baisse historique sa mortalité routière d’ailleurs bien moins élevée qu’en France…

La Mini JCW Cabrio surprise en cours de développement

La Mini JCW Cabrio surprise en cours de développement

Au salon de Detroit, Mini levait le voile sur la John Cooper Works en version 3 portes. Alors qu’une 5 portes verra très probablement le jour, nos paparazzi automobile ont repéré la déclinaison cabriolet dans des contrées froides !…

La Mini JCW 3 portes ne sera pas seule

Ainsi, la Mini Cabrio aura le doit à une version ultra-épicée dont les trois lettres « JCW » sont synonymes. Derrière les camouflages, on reconnait le bouclier plus agressif déjà vu sur la 3 portes. Il se caractérise notamment par des entrées d’air agrandies donnant à la face avant comme des airs de « grenouille »…

Mini JCW Cabrio 2016 avant Mini JCW Cabrio 2016

De profil, on peut noter la présence d’une capote en toile. Pas sûr que les pilotes d’essai de la marque anglaise soient au chaud pour ces tests de développement nécessaires avant la production en série… On retiendra aussi que la suspension sera revue, tout comme le système de freinage plus conséquent.

profil Mini JCW Cabrio 2016 jante Mini JCW Cabrio 2016

Pour la partie arrière, malheureusement la neige qui s’est collée cache en bonne partie la carrosserie – y compris la plaque d’immatriculation –, mais ce sont les mêmes éléments que sur la 3 portes que l’on retrouvera à quelques petits détails près.

vue 3-4 arriere Mini JCW Cabrio 2016 spyshot Mini JCW Cabrio 2016

En outre, l’intérieur qui n’est pas visible sur ces spyshots recevra un traitement sportif avec des sièges plus enveloppants, du cuir en abondance, des surpiqûres rouges, …

La plus puissante du segment

Le moteur de la Mini JCW Cabrio passera de 211 à 231 ch pour cette nouvelle génération. Avec 320 Nm de couple, le quatre-cylindres 2,0 l  TwinPower Turbo pourra distancer sans mal une DS 3 Cabrio Racing développant 207 ch.

future Mini JCW Cabrio prochaine Mini JCW Cabriolet Mini John Cooper Works cab 2016

Enfin, la commercialisation de la Mini JCW Cabrio n’est pas pour tout de suite, elle devrait se faire pour 2016.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur

Future Ford Focus RS : c’est pour bientôt

Future Ford Focus RS : c’est pour bientôt

Voici encore une arlésienne ! La Ford Focus RS, dont on parle depuis déjà bien longtemps, semble ne jamais arriver ! Pourtant, pour découvrir la sportive à l’Ovale bleue, ce n’est maintenant plus qu’une histoire de quelques mois…

Rendez-vous à Genève

Selon les journalistes américains de Road & Track, la version haute performance de la Focus débarquera au salon de Genève au mois de mars prochain (du 5 au 15). C’est donc en Suisse que le constructeur lèvera le voile sur sa compacte épicée après avoir réservé Detroit pour ses GT, GT350R et F-150 Raptor.

Ford Focus RS 2016

Si jusqu’à aujourd’hui, nos photographes espions ont pu approcher le bolide sur le Nürburgring, la marque américaine garde bien évidemment toujours dans le secret le design de la prochaine Focus RS. Heureusement, des illustrateurs tels que X-Tomi Design entreprennent d’imaginer ce à quoi pourrait ressembler des futurs modèles afin de nous faire patienter (voir image ci-dessus)… Le rendu est plus que séduisant et il s’accommode très bien du récent restylage.

Changement de formule

Pour rappel, sous le capot de la future Focus RS, ce sera un quatre-cylindres essence EcoBoost de 2,3 l qui officiera. Déjà vu – et entendu – sur la dernière Mustang, il devrait développer ici entre 330 et 350 ch. Exit le cinq-cylindres atypique de la précédente génération, mais surtout la Focus RS devrait devenir une transmission intégrale au lieu d’une simple traction ! C’est du moins ce que les dernières rumeurs en date semblent indiquer…

Enfin, sa commercialisation est prévue pour 2016, tandis que son prix devrait tourner autour des 35 000 €.

A suivre…

Crédit illustration : X-Tomi Design