Infiniti mise sur le sport-chic avec le Q60 Concept

Infiniti mise sur le sport-chic avec le Q60 Concept

C’est à l’occasion du salon de l’auto de Detroit qu’Infiniti, marque haut de gamme de Nissan, dévoile son Q60 Concept. Cette étude de style préfigure ce qui sera un coupé raffiné et performant.

Forte personnalité

Que l’on accroche ou pas, le dessin du Q60 Concept ne laisse pas indifférent. Les designers d’Infiniti ont opté pour un compromis entre des angles vifs et des arrêtes saillantes d’un côté, et des galbes chaleureux de l’autre, ce qui permet au coupé d’afficher son agressivité tout en arborant une certaine classe.

Infiniti-Q60-Coupe-Concept

Q60-Coupe-Concept

toit vitre Infiniti-Q60-Coupe-Concept

Les énormes jantes de 21 pouces qui remplissent les passages de roues au centimètre près participent également a renforcer le côté intimidant du Q60. On retrouve quelques traits caractéristiques de la tonitruante Q50 Eau Rouge (motorisée par le V6 de la Nissan GTR et dont on ne sait toujours pas si elle sera produite) : la calandre ou encore la nervure qui court de l’aile avant aux bas de caisses sont ainsi repris de la berline.

vue dessus Infiniti-Q60-Coupe-Concept

L’arrière est peut-être la partie la plus consensuelle, certains lui trouvant même une ressemblance avec la Mercedes Classe S Coupé. Sans atteindre la taille de cette dernière, le Q60 mesure tout de même 4,7 m de long pour 1,9 m de large.

profil Infiniti-Q60-Coupe-Concept

arriere Infiniti-Q60-Coupe-Concept

L’intérieur est pour sa part proche de ce que l’on pourrait retrouver en série. Le cuir ne sera sûrement pas aussi fin ni matelassé sur les contreportes, les sièges peut-être un peu moins sculpturaux mais dans l’ensemble il est déjà possible de se faire une idée assez précise. Infiniti promet aussi un « environnement digital entièrement personnalisable » baptisé InTuition system. Le constructeur n’entre pas dans les détails, néanmoins on pourrait imaginer un système d’infodivertisement fonctionnant avec des applications ou encore un tableau de bord virtuel configurable pouvant afficher toutes les informations relatives à la voiture.

interieur Infiniti-Q60-Coupe-Concept sieges Infiniti-Q60-Coupe-Concept contre-porte Infiniti-Q60-Coupe-Concept siege matelasse Infiniti-Q60-Coupe-Concept

Motorisation inédite

Là où le Q60 Concept est doublement intéressant, c’est qu’en plus de révéler des éléments de design qui seront présents sur les futures générations d’Infiniti, il dévoile également un nouveau moteur inconnu dans la gamme actuelle. Il s’agit d’un V6 3.0  biturbo, celui-là même qui était dans le concept Q80 Inspiration au mondial de l’auto de Paris. Infiniti annonce que ce bloc fait partie d’une série de motorisations qui seront introduites dans la gamme au cours des deux prochaines années. Plus économes en carburant et moins polluantes, elles promettent des performances accrues.

 jante Infiniti-Q60-Coupe-Concept

calandre Infiniti-Q60-Coupe-Concept

Pour rappel, l’actuelle Q60 emprunte sa mécanique à la Nissan 370Z. Faut-il déduire du concept que nous avons sous les yeux que la remplaçante de la 370Z sera elle aussi suralimentée ? Rien n’est moins sûr, mais beaucoup de fans du petit coupé Nissan adeptes de préparations survitaminées seraient aux anges.

vitrage Infiniti-Q60-Coupe-Concept

nuit Infiniti-Q60-Coupe-Concept

Question technologie, la marque annonce une version améliorée de sa direction électrique Direct Adaptative Steering, l’actuelle ayant été décriée par la presse pour son manque de ressenti et ses réactions trop vives. Infiniti ne souhaite apparemment pas baisser les bras à la première remarque et compte bien réussir à convaincre.

optique Infiniti-Q60-Coupe-Concept

poupe Infiniti-Q60-Coupe-Concept

Un coupé 2+2 largement basé sur le Q60 Concept verra le jour en 2016.

L’Infiniti Q60 Coupé Concept en vidéo

Le Mercedes GLE Coupé déjà boosté par AMG !

Le Mercedes GLE Coupé déjà boosté par AMG !

L’année 2015 sera celle des SUV chez Mercedes ! La marque à l’étoile va quasiment revoir toute sa gamme de 4×4 avec la mise en place d’un nouveau système d’appellations. Le GLK sera remplacé par le GLC en septembre, les ML et GL seront restylés et renommés respectivement GLE et GLS. Il y aura aussi un inédit : le GLE Coupé. Ce modèle arrivera au printemps dans les concessions. Il a été dévoilé le mois dernier et prend actuellement son premier bain de foule au Salon de Detroit. Bonne surprise : Mercedes a aussi apporté la déclinaison sportive 63 !

Poussez-vous, j'arrive ! Et avec une telle gueule et un tel gabarit, on va vite s'écarter pour le laisser passer !

Poussez-vous, j’arrive ! Et avec une telle gueule et un tel gabarit, on va vite s’écarter pour le laisser passer !

557 ou 585 ch

Remarquez, cela n’a rien d’étonnant : les variantes AMG des nouveaux modèles Mercedes sont de plus en plus souvent présentées en quasi simultané… et il ne faut pas laisser le temps au nouveau BMW X6 M de prendre ses aises ! Car pour ceux qui ne le savent pas encore, le GLE Coupé est le premier vrai rival du SUV-coupé bavarois.

Mercedes-AMG GLE 63 (C 292) 2014

Mercedes-AMG GLE 63 (C 292) 2014

Les sorciers d’Affalterbach (siège d’AMG) ont glissé sous le haut capot de ce pachyderme à roues un V8. Mais ce n’est pas le nouveau 4.0 biturbo de la GT. Il s’agit du 5.5 biturbo, vu par exemple dans la Classe S. Comme de nombreuses AMG, l’auto est proposée avec deux niveaux de puissance. La version « de base » propose 557 ch et délivre un couple de 700 Nm dès 1.750 tr/min. La variante S grimpe à 585 ch, avec un couple de 760 Nm. C’est 10 ch de plus que le X6 M ! Fidèle à la tradition maison, le moteur est assemblé par un seul homme, qui appose à la fin sa signature sur le bloc.

Des jantes de 22 pouces !

Le V8 est associé à une boîte automatique à sept rapports, que l’on peut commander manuellement depuis le volant. Côté performances, la vitesse maxi est de 250 km/h et Mercedes annonce un 0 à 100 km/h réalisé en 4,2 secondes ou 4,3 secondes selon la puissance. L’auto est bien sûr dotée de la transmission intégrale 4 MATIC, qui favorise en temps normal le train arrière (60 % du couple). La suspension pneumatique est fournie de série. Côté freinage, on a des disques de 390 mm à l’avant et 346 mm à l’arrière.

Mercedes-AMG GLE 63 (C 292) 2014 Mercedes-AMG GLE 63 (C 292) 2014 Mercedes-AMG GLE 63 (C 292) 2014

Niveau look, le GLE Coupé 63 AMG en impose… le gabarit renforçant cette impression. Comme sur les autres « vraies » AMG, on trouve au niveau de la face avant une grande prise d’air traversée par une lame. La calandre intègre une double barre centrale. A l’arrière, on reconnaît cette version bodybuildée à ses quatre sorties d’échappement. Le modèle visible sur les premières photos officielles est une version S équipée de jantes couleur anthracite de 22 pouces, avec des pneus 285/40 à l’avant et 325/35 à l’arrière. Elles abritent des étriers de freins peints en rouge. A bord, l’ambiance est sombre. Les changements se font par petites touches. On remarque en premier lieu des sièges baquets spécifiques. On note aussi des inserts imitant l’aspect du carbone, un volant en partie recouvert de « microfibre dinamica » et des compteurs à la décoration modifiée.

L’auto devrait arriver dans les concessions cet été.

Voici la Mercedes C 450 AMG, moins extrême que la C 63

Voici la Mercedes C 450 AMG, moins extrême que la C 63

Mercedes l’avait annoncé fin novembre dernier, des AMG Sport vont apparaître au catalogue, dont notamment le GLE Coupé et la Classe C. C’est cette dernière que nous découvrons dès maintenant avec plus de 360 ch sous le capot tout même !…

Une C 450 AMG relativement proche d’une C 63

Esthétiquement, une C 450 AMG (disponible en berline et break) ne se distingue pas énormément d’une C 63 bien plus puissante (jusqu’à 510 ch). Dans les deux cas, le traitement est sportif avec des prises d’air élargies, une calandre imposantes, de grandes roues, ainsi que quatre sorties d’échappements chromées.

avant Mercedes-C450-AMG-Sport

arriere Mercedes-C450-AMG-Sport

profil Mercedes-C450-AMG-Sport

Néanmoins, dans le détail on remarque que les boucliers sont légèrement différents, que la grille de calandre est un peu moins menaçante et que les canules diffèrent en étant collées par deux. De plus, les jantes de 18 pouces ne cachent pas leurs écrous sur la C 450 AMG.

Mercedes-C450-AMG-Sport-break

Mercedes-C450-AMG-4Matic-break

arriere Mercedes-C450-AMG-4Matic-break

A l’intérieur, l’ambiance est sportive avec des sièges enveloppants et des surpiqûres rouges, mais les coloris et matériaux (fibre de carbone et aluminium en option) ne sont pas les mêmes et le rappel de point milieu sur le volant disparaît. Des sièges performance avec une assise plus basse et un meilleur maintient latéral sont disponibles en option.

interieur Mercedes-C450-AMG-Sport

sieges Mercedes-C450-AMG-Sport

volant Mercedes-C450-AMG-Sport

Moins de 5 secondes au 0 à 100 km/h pour la berline

La concurrente des Audi S4 (333 ch) et BMW 335i M Sport (306 ch) – il se murmure que BMW prépare une réponse – revendique 362 ch (de 5 500 à 6 000 tr/min) et 500 Nm de couple (de 2 000 à 4 200 tr/min) issus de son V6 3,0 l biturbo. La transmission intégrale 4Matic et la boîte de vitesse automatique à 7 rapports 7G-Tronic se chargent de digérer la puissance et ainsi obtenir un 0 à 100 km/h en 4,9 s (5,0 s pour le break). La consommation en carburant s’établit à 7,6 l aux 100 km et 178 g/km de CO2. Le break demande 0,1 l et rejette 2 g de plus.

action Mercedes-C450-AMG-Sport

roulage Mercedes-C450-AMG-Sport

La marque à l’Etoile assure que le conducteur pourra conduire selon son envie avec des modes de conduite (Eco, Comfort, Sport et Sport Plus) qu’il pourra personnaliser (Individual). La suspension, la direction et moteur sont ajustés en conséquence. En Sport Plus, l’expérience d’AMG se traduit par des réglages d’injection et de transmission spécifiques, tout comme la sonorité de l’échappement revue pour un son travaillé.

ville Mercedes-C450-AMG-Sport break

roulage Mercedes-C450-AMG-Sport break

La commercialisation des Mercedes C 450 AMG berline et break interviendra à la mi-2015. Les tarifs n’ont pas encore été communiqués.

Volkswagen : encore un concept de SUV à Détroit

Volkswagen : encore un concept de SUV à Détroit

« Bon, mesdames et messieurs, une fois de plus, nous n’aurons pas de vraie nouveauté à dévoiler au Salon de Detroit. Pour que les médias parlent de nous, on viendra avec un concept. Ce sera un 4×4.

– Encore ?! Mais on a fait le Cross Coupé à Tokyo en 2011, le Cross Blue à Detroit en 2013, le Cross Blue Coupé en Chine en 2014…

– Les américains aiment les 4×4… et les européens aussi. Donc, ça sera un 4×4 ! « 

J’imagine une conversation qui aurait pu avoir lieu au siège de Volkswagen lorsque la marque allemande a commencé à travailler sur son programme 2015. Une fois de plus (de trop ?), le germanique est venu dans le Michigan avec un prototype de crossover. Comme on fait bien les choses à Abcmoteur, on vous en parle… mais franchement on ne l’aurait pas fait, cela n’aurait pas changé grand chose !

Chez Volkswagen, les concepts se suivent et se ressemblent. La version de série sera lancée fin 2016.

Chez Volkswagen, les concepts se suivent et se ressemblent. La version de série sera lancée fin 2016.

Plus grand que le Touareg

Volkswagen explique bien que, s’il multiplie les concepts de tout-terrain, c’est parce qu’il prépare l’arrivée d’un nouveau modèle sept places spécialement mis au point pour les USA et qui sera fabriqué localement. VW n’hésite pas à dire que ce sera l’un de ses modèles les plus importants depuis 50 ans, qui sera un « blockbuster automobile ». Rien que ça !

Volkswagen Cross-coupé GTE - 9

Volkswagen Cross-coupé GTE - 4

Le design est dans la veine des concepts cités au-dessus. Le Cross-coupé GTE a quand même son propre style, ce qui selon les mots de la firme, marque une étape de plus vers la production de série. La longueur est de 4,85 mètres (six centimètres de plus que le Touareg) et la hauteur est de 1,74 mètre (trois centimètres de plus). Les lignes sont toujours tracées à la règle. On a au niveau de la proue une imposante calandre verticale qui fait corps avec les optiques. Dans le bouclier, une grande ouverture traversée par une lame chromée… ce qui nous fait penser au Mercedes-AMG GLE Coupé !

Intérieur en T… comme tactile

Le capot plat est fortement nervuré, les passages de roues sont marqués, la troisième vitre latérale est réduite pour laisser la place à un solide montant et la lunette est inclinée (il faut bien que l’appellation Coupé sorte de quelque part). Les feux arrière en forme d’aile sont reliés par une baguette chromée. Le concept est doté de jantes de 22 pouces et est peint en Bleu Glacier Grand Pacifique.

Volkswagen Cross-coupé GTE - 11

Volkswagen Cross-coupé GTE - 8

Volkswagen Cross-coupé GTE - 7

Les grandes lignes de la planche de bord sont semblables à celles des autres concept Cross Blue. L’architecture générale a une forme de « T ». La partie haute de la console centrale est rattachée à l’instrumentation et à un insert décoratif qui se prolonge dans les portes. La partie inférieure est reliée à l’emplacement du levier de vitesses. Les commandes classiques se font rares dans cet habitacle, remplacées par deux écrans tactiles, dont un grand de 10,1 pouces. En face du conducteur, on trouve l’instrumentation 100 % numérique avec écran 12,3 pouces, comme dans la nouvelle Passat.

Hybride plug-in

Son nom l’indique : ce concept est hybride rechargeable. Mais il ne reprend pas la mécanique de la Golf GTE et de l’Audi A3 e-tron (voir notre essai). Ici, on trouve un V6 FSI essence 3.6 de 280 ch (couple maxi de 350 Nm) associé à deux blocs électriques. Un est à l’avant (puissance 40 kW et couple 220 Nm), l’autre à l’arrière (85 kW, 270 Nm). Ils sont alimentés par une batterie cachée dans le tunnel central. La puissance maxi totale est de 360 ch. De quoi passer de 0 à 100 km/h en six secondes environ. L’engin peut parcourir jusqu’à 32 km en mode zéro émission.

Volkswagen Cross-coupé GTE - 10

Volkswagen Cross-coupé GTE - 6

Volkswagen Cross-coupé GTE - 5

Volkswagen Cross-coupé GTE - 1

interieur Volkswagen-Cross-coupe-GTE

Volkswagen Cross-coupé GTE - 3

La Jaguar F-Pace sera la déclinaison de série du C-X17

La Jaguar F-Pace sera la déclinaison de série du C-X17

Jaguar vient de confirmer que son concept-car C-X17 présenté à Francfort en 2013 débouchera sur un modèle produit en série, la F-Pace !

Une « sportive familiale […] avec 5 vraies places »

Sans doute très proche de l’étude de style, la F-Pace se voudra être la familiale par excellence de la gamme Jaguar qui est pour le moment composée de trois berlines (XE, XF et la XJ prochainement restylée) et de deux coupés (F-Type et XK). L’habitabilité devrait être son point fort avec de l’espace pour les 5 passagers et un coffre volumineux. Il ira se battre notamment face au trio allemand que sont les BMW X3 (voir notre essai), Audi Q3 et le futur Mercedes GLC (remplaçant du GLK).

teaser crossover Jaguar F-Pace

Les feux arrière ne sont pas sans rappeler ceux de la F-Type et deviennent donc moins rectangulaire que sur le concept

Qualifié de crossover par la marque anglaise, le F-Pace (pour « Grace, Pace and Space », soit « élégance, performance et espace ») recevra une plateforme recourant à beaucoup d’aluminium pour réduire le poids et favoriser un comportement agile. Le V6 et peut-être le V8 de la F-Type seront à retrouver sous le capot en plus de blocs 4-cylindres essence et diesel plus économes en carburant. Une suspension « sophistiquée » – comprendre qu’elle sera sans aucun doute pilotable électroniquement – est également de la partie, tout comme une transmission intégrale, ainsi que des aides spécifiques au tout-terrain afin de rendre ce véhicule ultra-polyvalent.

Présentation cette année

Construit dans une usine à Solihull, au Royaume-Uni, la Jaguar F-Pace sera probablement dévoilée entièrement au salon de Genève au mois de mars prochain. D’autres détails pourraient être révélés d’ici-là. Sa commercialisation interviendra en 2016.

La F-Pace en vidéo