La future Alfa Romeo 4C Spider à découvert !

La future Alfa Romeo 4C Spider à découvert !

Au mois de mars dernier, Alfa Romeo profitait du salon de Genève pour dévoiler la 4C Spider Concept ! De nouveau aperçue à Paris au mois d’octobre dernier, l’Italienne se montre enfin (involontairement) dans son apparence définitive grâce à Autoblog.it !

Akrapovic à la trappe ?

En observant de près ces clichés pris en Espagne, on retrouve une 4C Spider très proche de la 4C avec toit fixe. Même les deux sorties d’échappement arrière sont identiques, alors que sur le show-car était présent deux tubes plus gros positionnés au centre et signés Akrapovic. Peut-être à choisir en option ?

spyshot Alfa-Romeo-4C-Spider

vue 3-4 arriere Alfa-Romeo-4C-Spider

Par ailleurs, les nouvelles optiques avant, plus classiques, ont bien été retenues. Dommage pour l’originalité…

Alfa-Romeo-4C-Spider 2015

En outre, on remarque que l’arceau de sécurité et les montants du pare-brise sont peints en noir, ce qui la rend la combinaison avec une teinte jaune ou rouge très séduisante.

shooting 4C cabriolet

Enfin, on note une petite ouïe supplémentaire par rapport au coupé. Elle est située uniquement devant la roue arrière côté conducteur, curieux…

Pour 2015 !

Pour le reste, la 4C Spider conservera le moteur 1,7 l TBI de 240 ch et 350 Nm de couple couplé à une boîte à double embrayage TCT à 6 rapports. Les performances devrait être très proches du coupé en dépit de quelques renforts supplémentaires afin de garder une caisse rigide. Bien entendu, le poids demeurera sous la tonne.

Alfa 4C cab

La commercialisation l’Alfa Romeo la plus réussie du moment se fera dans le courant de l’année 2015, tandis que sa révélation officielle pourrait se faire au salon de Detroit au mois de janvier prochain comme le laissent penser la plaque américaine sur les deux exemplaires surpris en pleine séance photo.

L’Alfa Romeo 4C Spider en vidéo

>> Consultez notre essai sur route et sur circuit de l’Alfa Romeo 4C !

Crédit photos : Autoblog.it

La future Smart ForTwo Brabus en ballade sans camouflages

La future Smart ForTwo Brabus en ballade sans camouflages

Il quelques jours, nous vous présentions la Mercedes S 63 AMG Brabus qui est pour le moins exubérante et surboostée ! Le préparateur de Bottrop s’occupe aussi de Smart. Sans surprise, la nouvelle ForTwo n’échappe pas à une préparation spécifique. Nos paparazzi l’ont d’ailleurs photographiée alors qu’elle est encore en cours de développement…

Relativement discrète ?

A la fin du mois de novembre dernier, nous vous dévoilions sa cousine, à savoir la Renault Twingo GT. Au regard des spyshots visibles ci-dessous, il semble que Smart et Brabus ont décidé, tout comme le Losange, de ne pas rendre trop exubérante celle qui deviendra la plus puissante des ForTwo.

avant Smart Brabus 2015

spyshot Smart Brabus 2015

En effet, l’exemplaire rouge et gris qui a été surpris sur le vif possède presque aucun camouflage et pourtant peu d’éléments indiquent qu’il s’agit d’une version musclée. On note tout de même des boucliers avant et arrière spécifiques avec une double sortie d’échappement espacée pour la poupe.

Smart ForTwo Brabus 2015

Pour le reste, on remarque une suspension rabaissée et un système de freinage revu. Toutefois, il ne serait pas étonnant que nous n’ayons pas encore toutes les modifications prévues sous les yeux. Par exemple, les jantes seront différentes et un kit carrosserie plus évolué pourrait voir le jour.

vue 3-4 arriere prochaine Smart ForTwo Brabus

Malheureusement, l’habitacle n’est pour le moment pas passé devant l’objectif de nos photographes. Les sièges, le volant et le pédalier devraient, entre autres, recevoir un traitement sportif avec notamment du cuir et de l’alu.

130 chevaux sous le coffre ?

Rappelez-vous, en 1998 la première Smart ForTwo Brabus apparaît avec une puissance s’élevant à… 75 ch ! Entre temps la cavalerie a grimpé pour dépasser légèrement les 100 ch. Pour la future ForTwo Brabus prévue pour une commercialisation en 2015, la petite citadine propulsion augmentera le nombre de canassons à disposition, puisque ce sont entre 120 et 130 ch qui sont attendus.

vue profil prototype ForTwo Brabus

Pour atteindre ces chiffres, ce sera probablement le 3-cylindres 0,9 l qui sera mis à contribution ou bien le 4-cylindres 1,2 l, mais il deviendrait difficile à loger sous le coffre où l’espace est compté.

future Smart ForTwo Brabus

Son prix de vente est estimé à 20 000 € tout de même, tandis que sa présentation officielle devrait avoir lieu au salon de Genève au mois de mars prochain.

A suivre…

Mise à jour du 15 février 2015 : la Smart ForTwo Brabus a maintenant été aperçue dans le grand froid :

spyshot Smart ForTwo Brabus 2015 photo volee Smart ForTwo Brabus 2015-2 avant Smart ForTwo Brabus 2015 arriere Smart ForTwo Brabus 2015 vue 3-4 arriere Smart ForTwo Brabus 2015

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur

La Skoda Superb 2015 inspirée par le concept VisionC ?

La Skoda Superb 2015 inspirée par le concept VisionC ?

Skoda poursuit sa campagne de communication pour la prochaine Superb. Après avoir diffusé des images de sa berline camouflée et un croquis de la face avant, la marque tchèque rempile avec un dessin montrant la poupe.

Un croquis relativement éloigné de la réalité

Le constructeur annonce dans son communiqué accompagnant ce sketch que la Superb III révolutionne son design et s’inspire du concept-car VisionC dévoilé au dernier salon de Genève. Si les formes géométriques tranchent avec le modèle actuel et vont dans le sens de l’étude de style présentée en Suisse, on pense que malheureusement le modèle de série sera assez éloigné de ces jolis croquis.

vue 3-4 arriere sketch Skoda Superb III

En effet, en regardant les deux images suivantes montrant partiellement la Superb dans sa forme définitive, on doit bien se rendre à l’évidence que les changements ne seront pas aussi spectaculaires que laissent l’espérer les croquis comme c’est très souvent le cas avec les marques automobiles.

face avant Superb 3

En somme, c’est sans doute sur le profil que le futur vaisseau amiral Skoda se renouvelle le plus. Les designers insufflent un dynamisme certain qui est bienvenu. Le pli de carrosserie partant des optiques avant pour s’arrêter sur la malle y participe pour beaucoup. La forme du vitrage latéral moins arrondie et remontant vers le haut au niveau de la poignée de porte passager modernise également l’ensemble qui paraît plus robuste et imposant.

vue profil Skoda Superb 2015

Rendez-vous à Prague à la mi-février pour en savoir plus…

N’attendez pas la neige pour glisser !

N’attendez pas la neige pour glisser !

Qui a dit que le drift est réservé aux propulsions ? Pas Easydrift en tout cas ! Voilà qui suffit à intriguer Abcmoteur… Nous sommes ainsi partis, Adrien et moi, à la découverte de cet inédit système sur le circuit de Dreux fin novembre.

Easydrift, le principe

Sorte d’évolution des chariots Gojack, ces chariots à roulettes que l’ont met sous les roues arrière, le dispositif Easydrift utilise des enveloppes en plastique rigide qui viennent recouvrir les pneus arrière (voir vidéo montage).

Renault Megane 3 RS Easydrift circuit Dreux

Impossible cependant de connaître la recette de ce savant plastique protégé par dix  brevets ! Il faut dire que seules deux usines au monde sont capables de le produire. Notons tout de même que l’étude du produit est si aboutie qu’il y a un angle optimum, au degré près, pour couler le plastique dans les moules afin d’avoir ce comportement si unique. L’idée est simple : supprimer du grip sur le train arrière pour reproduire de faibles conditions d’adhérence du pilotage sur glace.

enveloppe plastique Easydrift

Le rendez-vous était pris avec Arnaud Voiry, pilote-instructeur, gérant de l’école de pilotage Auto Sport Coaching qui est spécialisée dans le coaching sur mesure sur route et circuit.

Nous nous sommes donné rendez-vous sur le circuit de l’Ouest Parisien, à Dreux. Une fois sur place, nous retrouvons un bel échantillon de Mégane R.S. essentiellement de 3e génération toutes équipées Easydrift, et notamment la toute dernière et très exclusive Mégane R.S. 275 Trophy-R ! A peine arrivés, nous embarquons dans une Mégane III R.S. en passagers pour une première approche du système.

Renault Megane RS Trophy-R Easydrift circuit Dreux

Sensations !

Top départ pour quelques tours de l’aire plane et du circuit. Nous montons à bord de la Mégane III R.S. d’Arnaud qui coache un de ses clients, un pilote « amateur » qui a déjà effectué un stage de pilotage sur les chariots Gojack et projette de réaliser un stage sur glace en février. Malgré son expérience, nous nous devons de constater qu’on ne drifte pas comme ça du jour au lendemain…

conduite Megane 3 RS Easydrift circuit Dreux

D’après notre instructeur, Arnaud Voiry, Easydrift est très pédagogique : « Lorsqu’on veut apprendre à glisser (drift), on pense souvent qu’il n’y a qu’une solution : prendre une propulsion, mais on doit apprendre à marcher avant de courir ! De fait, mieux vaut commencer par prendre une séance de chariots Gojack pour apprendre les bases du pilotage en glisse, ce que je fais avec les clients que je coache depuis 2002. Mais ces chariots avouent vite leurs limites, car le véhicule évolue toujours en travers et à basse vitesse. Alors quand j’ai découvert l’arrivée d’Easydrift en France, j’y ai de suite vu l’opportunité de combler le fossé entre ces chariots plafonnant à 20km/h et la glisse à vitesse réelle. Glisser avec ces anneaux est un pur bonheur. On pilote à vitesse réelle, on entretient les glisses aussi longtemps que l’on souhaite, dans une progressivité et une réactivité si proche des conditions réelles qu’on en oublierait presque qu’on est dans une traction en train de drifter à 160km/h ! C’est un fabuleux outil pour travailler sa technique de pilotage de façon constructive ! On se croit sur glace et ce produit a clairement sa place sur les circuits. C’est du drift propre, sans bruit ni fumée, juste le plaisir de glisser ou de voir glisser si on regarde depuis le bord de piste. »

Megane 3 RS Easydrift circuit Dreux

Une fois le système bien intégré sur l’aire plane, c’est parti pour des tours de circuit ! Très vite, l’arrière décroche joliment et le contre-braquage est plus qu’obligatoire ! Glisser autant sur une piste sèche est étonnant, et le bruit que font ces enveloppes en glisse nous font vraiment penser que l’on est sur la glace. Sympa ! En adoptant douceur et progressivité dans ses mouvements, notre apprenti-pilote se débrouille déjà bien. Attention à la précipitation, prendre du rythme demandera encore de l’apprentissage, nous voilà vite en tête-à-queue !

Renault Megane 2 RS Easydrift circuit Dreux

Megane 2 RS Easydrift circuit Dreux

drift Megane 2 RS Easydrift circuit Dreux

Etape No 2 : place à notre pilote-instructeur au volant ! Là, le 2.0 Turbo de 250 ch ne fait pas semblant et souffle fort ! Nous atteignons plus de 140 km/h et Arnaud effectue un appel-contre-appel bluffant de douceur et de naturel : l’expérience parle ! Il est alors étonnant ensuite de sortir de virage et accélérer en travers… Ce fût au final un tour partiel du circuit de Dreux avec de nouvelles sensations ! Comme si nous n’en avions pas assez, Arnaud nous proposa son traditionnel « 360° » ! A une vitesse d’environ 90 km/h, voilà qu’il envoie la voiture dans une rotation impressionnante qui permet aux deux «sacs de sable » que nous sommes de prendre quelques g dans l’opération !

Renault Megane RS Easydrift circuit Dreux

drift Renault Megane RS Easydrift circuit Dreux

Pour finir d’une belle manière, nous nous retrouvons à nouveau sur l’aire plane et voilà que notre pilote joue les acrobates sur une zone circulaire en sortant son bras et sa jambe gauche par la fenêtre ! L’occasion de démontrer la facilité de contrôle de la voiture une fois la glisse stabilisée. Easydrift est tout ce qu’il y a de plus sérieux et j’invite les passionnées de la glisse, qui ne l’ont pas encore essayé, à le faire ! Sa vocation n’est donc pas de faire du spectacle comme je viens de le faire, mais c’est là une façon de vous montrer qu’il permet vraiment de tout faire comme une vraie propulsion en drift.”

glisse Renault Megane RS Easydrift circuit Dreux

Mais justement, est-ce que cette technique de glisse est facile à mettre en place ?

« Essayes encore »

Pour répondre à cette question, il est temps de nous mettre au volant ! Nous prenons place sur l’aire plane et Arnaud nous indique la marche à suivre. Premièrement, déconnecter l’ESP… Ensuite, une fois qu’on approche du virage, commencer par donner un quart de tour au volant, pas plus, pour ne pas « bloquer » le train avant et empêcher la voiture de pivoter. « Plus tu tournes, moins ça tourne ! » nous dit-il, comme sur la neige/glace ! Ensuite, freiner l’auto avec suffisamment d’impulsion pour créer le bon transfert de charge qui va charger l’avant et donc délester l’arrière pour provoquer la glisse. La subtilité sera de freiner puissamment, mais pas trop pour garder encore suffisamment de vitesse ! Pas évident !

glisse Megane 2 RS Easydrift circuit Dreux

En allant plus vite, et une fois que l’on commence à appréhender la méthode, l’arrière vient enfin ! Vient alors un mauvais réflexe : je pensais qu’accélérer sur une traction « tirerait » l’avant de l’auto, pour la remettre droite. Tout faux ! Accélérer la déstabilises encore plus… Tête à queue assuré ! En essayant d’annuler ce réflexe, il faudra contre-braquer très rapidement une fois en glisse ; là encore, nous sommes pour le moment trop lents à le faire ! C’est alors au tour d’Adrien d’essayer le système. Premier bon passage – rappelons qu’Adrien a quelques jours d’entrainement sur glace en Audi S5 !! Il avait hélas trop de frein, et s’arrête presque… Deuxième passage, il arrive un peu vite (10 km/h de plus, soit 40 km/h), la voiture n’est alors plus contrôlable, sans expérience Easydrift suffisante ! Finalement, Arnaud nous dit que tout débutant est « en retard au regard comme au volant ». Nous n’avons hélas pas fait exception à la règle… Dernier essai, réussi celui-là ! Magique ? Oui, magie de l’électronique, l’ESP était activé, de quoi efficacement stabiliser la voiture !

Vidéo : les enveloppes Easydrift en action

Easydrift, un premier contact prometteur ; vivement la suite !

Finalement, peut-être quelque peu dubitatifs face au ressenti du train arrière qui ne s’obtient pas immédiatement, nous avons été très séduits par ce système Easydrift. Grisant, de par cette quête difficile à atteindre d’une glisse contrôlable au volant, grisant aussi par des sensations uniques en passager quand un spécialiste est aux commandes ! Nous avons déjà un bon aperçu des difficultés de dosage pour ce qui concerne le freinage, l’angle du volant, mais aussi la rapidité de contre-braquage !

Renault Megane RS Easydrift

Merci infiniment à l’équipe Easydrift France pour leur accueil, tout spécialement à notre pilote Arnaud Voiry, très disponible ! Ces quelques tentatives de glisse nous ont ouvert l’appétit et nous avons hâte de renouveler prochainement l’expérience plus longuement !