CX-3 : l’anti Captur de Mazda !

CX-3 : l’anti Captur de Mazda !

Avec Mazda, on ne sait plus où donner de la tête ! Le constructeur japonais enchaîne les nouveautés à un rythme effréné. Rares sont les marques généralistes qui ont, comme vient de le faire l’asiatique, présenté trois autos en cinq mois ! Le festival a débuté en juillet avec les premières images de la nouvelle Mazda2, dont les prix viennent d’être dévoilés. On a ensuite découvert début septembre la quatrième génération du plus célèbre des roadsters, le MX-5. Aujourd’hui, de l’autre côté de l’Atlantique, Mazda a levé le voile sur son premier petit SUV, le CX-3.

Après avoir renouvelé la quasi totalité de sa gamme, Mazda l'agrandit avec un inédit SUV urbain.

Après avoir renouvelé la quasi totalité de sa gamme, Mazda l’agrandit avec un inédit SUV urbain.

Pur produit « Kodo »

On est d’ailleurs étonné de voir que le nippon ait choisi Los Angeles pour exposer en première mondiale cette auto. Les crossovers urbains sont très rares au pays de l’oncle Sam. Ils connaissent surtout le succès chez nous. Montrer le CX-3 pour la première fois à L.A, c’est sûrement un moyen d’insister sur son côté mondial. Il devrait rejoindre les concessions françaises après l’été 2015, soit peu de temps après un rival japonais, le Honda HR-V.

Le segment des crossovers de poche est de plus en plus fourni. Le CX-3 misera sur son look pour faire la différence. L’auto est en effet très séduisante, avec un design sobre mais dynamique. Elle a un petit air de déjà-vu, car elle reste proche des dernières productions de la marque. On retrouve ainsi tous les codes du design Kodo (un terme traduit par Mazda en français par « l’Ame en mouvement » ), comme la calandre verticale entourée d’une baguette chromée qui relie les optiques. Il y a aussi les ailes avant gonflées, la nervure plongeante dans les portière et les feux étirés. Petit détail inédit : le vitrage latéral est relié à la lunette arrière. Comme sur la compacte 3, la partie avant allongée contraste avec la poupe ramassée.

Mazda CX-3 - 11

Mazda CX-3 - 10

Mazda CX-3 - 4

Trois moteurs

Le CX-3 mesure 4,28 mètres de longueur. C’est 15 centimètres de plus que le Renault Captur. Avec cette taille, l’auto est à mi-chemin entre les Nissan Juke et Qashqai. Mais pour Mazda, il est lié à la catégorie B. Il reprend d’ailleurs la planche de bord de la citadine 2. Comme chez Audi, Mazda propose des tableaux de bord très dépouillés. Une partie des commandes est remplacée par l’écran tactile. Effet de style étonnant : les aérateurs centraux sont asymétriques. La liste des équipements sera similaire à celle de la 2, avec par exemple un affichage tête-haute ou un freinage automatique en ville.

Mazda CX-3 - 2

Mazda CX-3 - 1

Comme les derniers modèles de la marque, le CX-3 fait tout pour réduire son poids… et en conséquence ses consommations, avec les technologies « Skyactiv ». Sous le capot, on trouvera trois moteurs : deux essence 2.0 et le nouveau diesel 1.5. Pour l’instant, Mazda ne donne pas de valeur de puissance. Pour l’essence, ce devrait être 120 et 165 ch. En revanche, pour le diesel, va-t-on avoir 105 ch comme sur la 2 ou Mazda va t-il mettre au point une version plus pêchue ? La marque évoque dans son premier communiqué de presse des boîtes manuelle et automatique ainsi que des version à 2 ou 4 roues motrices, sans détailler les combinaisons possibles.

Pour le marché français, on devrait en savoir plus lors du prochain Salon de Genève, en mars 2015.

Le Mazda CX-3 en vidéo


Spy-shots : le Porsche Cayman GT4 sans camouflage !

Spy-shots : le Porsche Cayman GT4 sans camouflage !

Si vous ne le saviez pas, Porsche a prévu de sortir une version plus radicale de son petit coupé Cayman. Les clichés envoyés par nos photographes nous montrent la bête sans aucun artifice, prête à fouler le sol des concessions !

Enfin là

Chez Porsche, la voiture mythique restera à jamais la 911. C’est une des raisons pour laquelle le constructeur allemand ne voulait pas, jusqu’à aujourd’hui, proposer un Cayman qui pourrait se révéler plus performant que sa grande sœur.

Porsche Cayman GT4

En effet, si la 911 est diablement efficace, elle possède un moteur placé en porte-à-faux arrière et est donc naturellement désavantagée par rapport au Cayman qui propose une architecture centrale-arrière, gage d’une meilleur répartition des masses sur le châssis. Il semble que les têtes pensantes de Zuffenhausen aient toutefois décidé d’écouter leurs clients et de proposer une version plus pointue du Cayman.

T’as le look coco

Le GT4 ne laisse planer aucun doute quant à ses velléités sportives. Il se démarque des trois autres modèles de la gamme (Cayman, Cayman S et Cayman GTS) par son look tout d’abord.

spyshot Porsche Cayman GT4

Le pare-choc avant reprend le dessin de celui d’origine, mais les prises d’air sont sensiblement élargies et désormais grillagées. Exit donc les lames et les projecteurs antibrouillard. Des feux de jour à LED pourraient faire leur apparition sur la version de série, bien qu’ils ne brillent ici que par leur absence.

proto Cayman GT4

A l’arrière, on remarque un imposant aileron fixe, dont on ne sait pas s’il figurera sur la version finale (peut-être une option ?). En outre, un becquet « queue de canard », référence à la 911 2.7 RS de 1973, fait son apparition. Le pare-choc arrière reste identique à celui du Cayman GTS.

photo volee Porsche Cayman GT4

poupe future Cayman GT4

Du monde sous le capot

C’est un flat-six (moteur 6-cylindres à plat, pour les anglophobes), quelle surprise, qui motorisera le Cayman GT4. Toutefois, la cylindrée, de 3.4 sur le GTS, grimpe ici à 3.8. Ce qui signifie que Porsche prévoit ni plus ni moins de placer le moteur de la 911 Carrera S dans un Cayman ! La puissance est attendue aux alentours des 400 chevaux, comme dans la susmentionnée Carrera S. C’est la très efficace boîte automatique PDK à double embrayage qui transmettra la puissance aux roues.

profil Porsche Cayman GT4

vue 3-4 arriere Porsche Cayman GT4

Prévu pour 2015 sans plus de précisions, le Porsche Cayman GT4 pourrait peut-être faire une apparition surprise au salon de Los Angeles, d’autant que la marque a annoncé qu’elle y présenterait quatre nouveautés. Aucun prix n’a été communiqué, mais à titre d’exemple, une 911 GT3 coûte environ 20 000 euros de plus qu’une 911 Carrera GTS en Allemagne.

photo espion Porsche Cayman GT4

arriere Porsche Cayman GT4

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur

Le prochain SUV Mazda CX-3 en cavale

Le prochain SUV Mazda CX-3 en cavale

Fin octobre, Mazda lâchait un croquis de son futur SUV CX-3 dans un coloris rouge, une couleur chère à la marque. Nous pensions devoir attendre jusqu’à l’ouverture du salon de Los Angeles pour en savoir plus, mais finalement nos photographes espions nous livrent en avance le bestiau !

Le futur Mazda CX-3 dans sa forme définitive

Alors certes, il s’agit ici de spyshots montrant le Mazda CX-3 encore camouflé, mais cela permet tout de même de faire un premier aperçu du prochain rival des Nissan Juke, Renault Captur et Peugeot 2008.

vue 3-4 avant Mazda CX-3

Malgré les épaisses bâches, on peut deviner la calandre avec l’épais jonc chromé rejoignant les optiques. Ces dernières sont plus étirées que sur la nouvelle Mazda2 à laquelle la plateforme est reprise. En outre, les nervures du capot sont située un peu plus vers le centre contrairement à la citadine.

spyshot Mazda CX-3

De profil, le CX-3 révèle une découpe du vitrage assez moderne, tandis que les feux arrière sont là aussi assez fins afin de donner une allure dynamique à la poupe.

profil Mazda CX-3

photo volee SUV Mazda CX-3

Les moteurs de la nouvelle Mazda2

Au chapitre moteur, le CX-3 devrait reprendre l’essentiel des blocs vus sur la Mazda2 de dernière génération. Il s’agit de moteurs essence (SKYACTIV-G) et diesel (SKYACTIV-D) d’une cylindrée de 1,5 l pour une puissance autour des 100 ch. Une transmission intégrale sera peut-être au programme.

photo espion Mazda CX-3

Dans les prochains jours, le salon de Los Angeles (du 21 au 30 novembre) devrait permettre d’en apprendre davantage et de découvrir le modèle de série ou un concept assez proche.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur

Une vieille Ford Mustang 4×4 de 845 ch pour Gymkhana 7 !

Une vieille Ford Mustang 4×4 de 845 ch pour Gymkhana 7 !

Si vous suivez un peu Ken Block, vous connaissez son penchant pour les autos complètement délurées. Son Ford F-150 RaptorTRAX présenté en janvier dernier indiquant tout sauf le contraire… Voici maintenant le tour du 7ème épisode du Gymkhana synonyme, en sport automobile, de glisse parsemée d’obstacles…

12 minutes de drift à plein régime !

Pour ce Gymkhana n°7, on serait tenté de dire que rien ne change, et pourtant. En effet, à commencer par la voiture utilisée qui n’est pas l’habituelle Ford Fiesta ! Ici, c’est une vielle Ford Mustang de 1965 préparée en collaboration par RTR. Le V8 développe la bagatelle de 845 ch… aux quatre roues ! C’est une boîte séquentielle à 6 rapports qui se charge de transférer la puissance.

ken-block-gymkhana-7-ford-mustang

ken-block-gymkhana-7-ford-mustang-1965-burnout

Le lieu retenu pour le tournage est la ville de Los Angeles, aux Etats-Unis, rien que cela ! Quelques endroits les plus connus sont filmés avec des prises de vues utilisant moins de séquences en provenance de la GoPro par rapport à d’habitude. Pour changer, les plans sont plus typés cinéma.

La vidéo « Wild in the Streets of Los Angeles » de Ken Block pour le Gymkhana 7

Au moment où sont écrites ces lignes, la vidéo comptabilise plus de 7 millions de vues !… « Wild » signifiant « sauvage » dans notre langue, jugez plutôt…

ken-block-gymkhana-7-los angeles

Ken Block Gymkhana Seven