Nous avons approché le Jeep Renegade

Nous avons approché le Jeep Renegade

La commercialisation du Jeep Renegade ayant déjà débuté, tandis que les premières livraisons arriveront pendant le Mondial de l’Automobile, c’était donc une bonne occasion pour votre blog Abcmoteur d’aller à la rencontre du petit SUV du célèbre constructeur de 4×4…

Jeep Renegade

Un gros « jouet »

Avec ses formes cubiques simples et ses phares circulaires, le Renegade séduit rapidement son public et s’identifie immédiatement comme une Jeep. Ses protections en plastique noir au niveau des bas de caisse et des passages de roue rappellent l’univers du 4×4, alors que ses feux arrière – de forme carrée pour le coup – font preuve de fantaisie avec un dessin intérieur original.

Oui, vous reconnaissez bien le MotorVillage !

Oui, vous reconnaissez bien le MotorVillage !

Jeep Renegade-3

proue Jeep Renegade

calandre Jeep Renegade

feu arriere Jeep Renegade

Nous avons été assez surpris par son gabarit (4,23 m de long), car sur les images il donnait l’impression d’être plus compact. D’ailleurs, c’est assez amusant de se rendre compte que le plus petit modèle Jeep – depuis la Willys dans les années 1940 – fait sentir sa présence, mais sans se rapprocher du gros tout-terrain qui n’aurait pas sa place en ville. Pour le coup, le Renegade semble taillé pour toutes les situations.

profil Jeep Renegade

avant Jeep Renegade

aile ar Jeep Renegade

Jeep Renegade-4

jante Jeep Renegade

En ce qui concerne l’intérieur, nous n’avons pas pu l’examiner en détail, mais il nous en a semblé de bonne facture sans nous emballer non plus…

Jeep Renegade-5

Enfin, sachez que cet SUV urbain débute à 18 950 € en essence 110 ch et qu’il peut grimper – sans jeu de mots ! – jusqu’à 32 800 € en diesel 2.0 l Multijet 170 ch BVA9 finition Trailhawk. A ce prix, on bénéfice de toute l’expertise du constructeur avec une garde au sol la plus haute possible, la transmission intégrale, des plaques de protection, … Une confrontation avec sa cousine la Fiat 500X semble inévitable !

La Volkswagen Polo GTI restylée à 2 dixièmes de la Golf GTI !

La Volkswagen Polo GTI restylée à 2 dixièmes de la Golf GTI !

En janvier dernier, nous découvrions le restylage de la Polo de cinquième génération, mais une version était absente : la Polo GTI. Volkswagen aura donc attendu près de dix mois pour révéler la version la plus épicée qui gagne au passage quelques canassons…

Des airs de Golf GTI taille réduite

En regardant cette nouvelle Polo GTI, on ne peut s’empêcher de dire que le changement n’a pas été des plus marqués, mais aussi que la citadine ressemble encore davantage à sa grande sœur la Golf GTI !

VW-Polo-GTI 2015

VW-Polo-GTI restylee

Au rayon des modifications, on note tout de même un bouclier avant revu devenant plus agressif, des optiques à LED (optionnelles), ainsi qu’un liseré rouge horizontal traversant désormais les optiques en plus de la calandre.

avant Polo-V-GTI restylee

arriere Polo-5-GTI restylee

profil nouvelle Polo-GTI

A l’intérieur, les fameux motifs de sièges sont toujours au rendez-vous et la marque germanique indique que – tout comme pour les autres versions de la Polo – la qualité perçue est en hausse grâce à l’emploi de matériaux de plus grande qualité.

habitacle nouvelle Polo-GTI

interieur nouvelle Polo-GTI 2015

sieges Volkswagen Polo 5 phase 2

En outre, la liste des équipements s’enrichit d’amortisseurs pilotés, d’un régulateur adaptatif et du système Front Assit permettant de freiner automatiquement les quatre roues de 17 pouces en cas de danger. Une caméra de recul est également de la partie.

La Polo GTI restylée augmente sa cylindrée !

La bonne surprise que nous réserve VW avec sa Polo GTI V phase 2, c’est sous le capot qu’on la trouve. En effet, la petite bombinette troque son 1,4 l TSI pour un 1,8 l TSI d’origine Audi. Ce moteur essence turbo permet de passer de 180 à 192 ch et de 250 à 320 Nm de couple, pas mal !

1-8-l TSI turbo Polo GTI

Niveau performances, la différence se ressent, puisque le 0 à 100 km/h ne demande plus que 6,7 s au lieu de 6,9 s et la vitesse max atteint 236 km/h, contre 228 km/h auparavant. A titre de comparaison, une Golf 7 GTI (220 ch) n’est qu’à 6,5 s et bloque en pointe à 246 km/h.

restylage Volkswagen Polo GTI

Volkswagen Polo GTI 2015

L’autre atout de la Polo GTI, c’est d’être maintenant proposée à la fois en boîte manuelle et à double embrayage DSG avec à chaque fois 6 vitesses.

Volkswagen Polo GTI restylee

A découvrir au Mondial

Pour approcher de plus près la Volkswagen Polo GTI, il faudra se rendre au Mondial de l’Automobile de Paris du 4 au 19 octobre prochain à la porte de Versailles. L’Allemande sera disponible en 3 et 5 portes à un prix aux alentours de 24 000 €. Les livraison débuteront au début de l’année 2015.

Mondial : Citroën a aussi sa voiture à 2 l/100 km !

Mondial : Citroën a aussi sa voiture à 2 l/100 km !

Décidément, le Mondial de l’Automobile de Paris sera très riche en concept-cars inédits, en particulier chez les marques françaises ! De plus, elles présenteront toutes un véhicule capable d’atteindre une consommation de carburant inférieure ou égale à 2 l/100 km comme demandé par le gouvernement. Après la Peugeot 208 HYbrid Air 2L, la Renault Eolab, c’est maintenant au tour de Citroën d’introduire le C4 Cactus Airflow 2L !

Un C4 Cactus high-tech au design encore plus séduisant !

Le C4 Cactus de série que nous connaissons (voir notre essai) possède déjà un look fort sympathique. Avec cette version Airflow 2L, Citroën offre à son crossover une allure encore plus séduisante !

Citroen-C4-Cactus-Airflow 2L

Citroen-C4-Cactus-2L

vue 3-4 arriere-C4-Cactus-Airflow 2L

Toutes les optiques sont entièrement à LED, la garde au sol diminue et les jantes passent en 19 pouces. Les roues peuvent devenir « pleines ». A cela s’ajoute un bouclier avant et arrière actif au dessin plus musclé, des bas de caisse enveloppants, ainsi qu’une casquette au-dessus de la lunette arrière. Des déflecteurs sont positionnés verticalement aux extrémités de cette dernière, tandis que les rétroviseurs extérieurs sont remplacés par de petites caméras.

vue profil-C4-Cactus-Airflow 2L

poupe-C4-Cactus-Airflow 2L

LED C4-Cactus-Airflow 2L

Le tout a été pensé pour l’aérodynamique en sus du style. De cette façon, le C4 Cactus Airflow 2L obtient une aéro améliorée de 20 %.

Diminution de la résistance au roulement et allégement

Par ailleurs, Citroën a aussi travaillé à diminuer la résistance au roulement afin d’atteindre les 2 l/100 km. Ce sont des pneus appelés « Tall&Narrow » de marque Michelin et très étroits (155/70/R19) qui sont utilisés.

soufflerie C4-Cactus-Airflow 2L

aero C4-Cactus-Airflow 2L

retro camera C4-Cactus-Airflow 2L

deflecteur C4-Cactus-Airflow 2L

Au chapitre de l’allégement, la marque aux chevrons a réussi à gagner 100 kilos sur la balance, soit 865 kg au total au lieu de 965 kg pour un C4 Cactus vendu actuellement – ce qui est déjà léger. Pour arriver à ce chiffre, le soubassement de caisse a été allégé grâce à l’usage d’aluminium, d’acier haute résistance et de matériaux composites.

Hybird Air au programme

Actuellement, le C4 Cactus le plus frugal affiche 3,1 l/100 km et 82 g de CO2/km avec le diesel BlueHDi 100 ch. En implantant la technologie Hybrid Air (déjà vue sur la C3 en 2013) associée à un moteur essence trois-cylindres PureTech 82 ch, Citroën assure proposer un agrément comparable à un PureTech 110 ch tout en réduisant la consommation de 30 %.

Citroen-C4-Cactus-2l-hybrid air

Concrètement, un système de stockage d’énergie sous forme d’air comprimé (deux réservoirs en fibre composite sont situés à l’arrière) va fonctionner conjointement avec le moteur thermique. Cependant, le conducteur peut choisir parmi trois modes : « Air » pour rouler uniquement avec le moteur à air comprimé (zéro émission), « essence » utilisant juste le bloc PureTech et « combiné » faisant appel aux deux motorisations.

Citroen-C4-Cactus-2l-serigraphie

Le défi sera maintenant d’appliquer ces avancées en production pour le grand public sans exploser les coûts

Le Citroën C4 Cactus Airflow 2L en vidéo

Le Ford C-Max adopte un nouveau visage

Le Ford C-Max adopte un nouveau visage

La semaine a été placée sous le signe de la famille pour Ford ! Le constructeur américain a dévoilé il y a quelques jours la seconde génération du monospace sportif S-Max et a enchainé avec le restylage des C-Max court et long. Une mise à jour bienvenue, car ils étaient de plus en plus isolés dans la gamme Ford. Ils n’avaient pas encore reçu le nouveau visage de la marque.

Le C-Max est toujours proposé en version courte 5 places et longue 7 places. Ce nouveau visage lui va bien.

Le C-Max est toujours proposé en version courte 5 places et longue 7 places. Ce nouveau visage lui va bien.

Mieux intégré à la famille Ford

Les choses rentrent aujourd’hui dans l’ordre. Comme pour la Focus il y a quelques mois, la refonte est profonde mais concerne surtout la face avant. On retrouve donc la nouvelle calandre trapézoïdale inversée, qui évoque Aston Martin. Le capot a été redessiné n’intègre plus les jets de lave-glace, désormais cachés sous le pare-brise.

Le C-Max gagne en caractère avec des optiques plus ciselées et des antibrouillards rectangulaires, reliés à la prise d’air centrale. A l’arrière, les changements concernent surtout le modèle court (le 7 places n’a droit qu’à un nouvel habillage pour les feux). Le C-Max 5 places hérite d’un hayon moins chargé esthétiquement et de feux redessinés. La palette de couleurs accueille deux nouvelles teintes : Rouge Rush et Brun Caribou.

nouveau Ford-C-Max

vue 3-4 ar Ford-C-Max-2015

L’ergonomie progresse

A l’intérieur, il n’y a pas de révolution. Du moins au premier coup d’œil, car en se concentrant sur la console centrale, on constate qu’elle est bien moins chargée en boutons. Elle intègre un grand écran tactile 8 pouces. Les commandes de la climatisation ont été revues. L’ergonomie devrait grandement progresser. Le volant a été changé et Ford promet des améliorations au niveau de la qualité perçue. Les rangements au-dessus de la planche de bord et sous l’accoudoir central ont été agrandis.

Dès sa naissance, la seconde génération du C-Max a joué la carte de la technologie avec une foule de dispositifs. Certains sont améliorés à l’occasion de ce restylage, comme le freinage automatique en ville, qui fonctionne maintenant jusqu’à 50 km/h au lieu de 30 km/h. L’aide au créneau automatique peut désormais gérer les manœuvres perpendiculaires. Le monospace compact de Ford est équipé d’une alerte de véhicule en approche, utile quand on sort d’un emplacement avec peu de visibilité. Il reçoit aussi un régulateur de vitesse actif.

vue 3-4 ar Ford-Grand-C-Max-2015

interieur Ford Grand C Max restyle

Plusieurs nouveaux moteurs

Pensé pour la famille, le nouveau C-Max sera enfin proposé avec la technologie MyKey. Celle-ci permet au propriétaire de paramétrer une clé pour les jeunes. On peut ainsi limiter la vitesse maximale, réduire le volume maximal du système audio ou empêcher la désactivation des équipements de sécurité.

Le C-Max millésime 2015 reçoit de nouvelles motorisations, partagées avec la sœur Focus. Pour l’essence, les nouveautés se trouvent en haut de la gamme avec un inédit 1.5 Ecoboost de 150 ou 182 ch. Pour le gazole, c’est l’inverse : le renouveau se fait par le bas avec un 1.5 TDCI de 95 ou 120 ch. Une version rejettera moins de 100 g/km de C02. La liste des blocs qui ne changent pas est la suivante : 1.0 Ecoboost 100 et 125 ch, 2.0 TDCI 150 ch. Les nouveaux C-Max seront mis en vente début 2015. Le prix de départ est estimé à un peu plus de 23 000 €.

Les Ford C-Max et Grand C-Max restylés en vidéo

Opel Adam « S » : un avant-goût d’OPC !

Opel Adam « S » : un avant-goût d’OPC !

L’Opel Adam possède d’indéniables qualités, en plus d’une bouille sympathique de citadine branchée. Malgré cela, les ventes ne sont pas encore à la hauteur des espérances de la marque au blitz (« éclair » en allemand).

Dans l’attente d’une éventuelle version OPC (sportive), le constructeur allemand présentera une version « S » sur le prochain Mondial de l’Automobile de Paris.

Opel-Adam-S-2015

Une Adam « S » qui ne sera pas vraiment une nouveauté puisque un modèle de pré-série avait été présenté sur le salon de Genève en mars dernier. La version qui sera exposée sera l’attraction principale du stand Opel à l’occasion de ce Mondial, premier salon automobile au monde.

profil Opel-Adam-S

Soucieux de relancer la machine sur le marché très prisé des citadines urbaines et branchées, Opel compte beaucoup sur cette version sportive de sa petite Adam. Un bloc 1.4 Turbo de 150 chevaux et 220 Nm de couple prendra place sous le capot de la petite urbaine, lui permettant ainsi d’avaler le 0 à 100 km/h en 8.5 secondes.

moteur opel adam s 1-4 l turbo essence 150 ch

Sans connaître la dimension des disques et le type d’étriers utilisés, on sait déjà que le freinage sera confié à OPC, gage d’efficacité. Comme pour le modèle présenté à Genève, cette nouvelle Adam sera perchée sur des jantes de 18 pouces et atteindra la vitesse de pointe de 200 km/h, suffisant pour perdre une bonne partie de ses points.

nouvelle Adam S 150 ch

La « S » viendra chasser sur les terres de la Fiat 500 Abarth (voir notre essai) et de la nouvelle Renault Twingo, elle affichera une consommation de 6,4 l au 100 km et disposera d’une carrosserie bicolore avec un toit rouge appelé « Red’N’Roll ». Le bouclier avant a été revu, comme la sortie d’échappement agrandie ou le spoiler arrière.

vue arriere-Opel-Adam-S

Pour en rajouter sur le côté sportif, Opel n’a pas hésité à proposer un ciel de toit en « drapeau à damiers », pour rappeler le côté nerveux de sa citadine. La voiture sera commercialisée à partir de décembre 2014, à un prix qui n’a pas été communiqué pour le moment.

aileron arriere-Opel-Adam-S

Un modèle à découvrir dès le 4 octobre prochain, au Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris.